AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les De Hurlevent : "Ceux qui ont vu et survécu"

Aller en bas 
AuteurMessage
Mark De Hurlevent
Elève de 6ème Année à Serdaigle
Elève de 6ème Année à Serdaigle
avatar

Masculin Nombre de messages : 26
Age : 98
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Les De Hurlevent : "Ceux qui ont vu et survécu"   Dim 6 Avr - 13:57

Chronologie d'Henri De Hurlevent

Auror, Mage Noir, Phénixien, Mangemort, Traitre, Héro, Indépendant



free music






    - 14 Avril 1956 : naissance d’Henri De Hurlevent
    - 1957 : début de l’éducation normale en française
    - 1967 : intègre Poudlard, réparti à Serpentard
    - 1972 : mort de toute sa famille à l’exception de ses quatre grands-parents
    - Juillet 1973 : enlèvement de ses grands-parents
    - Octobre 1975 : deviens Auror, est envoyé dans les Carpates
    - Debut 1976 : rencontre Lareless Mainella avec qui il aura une aventure d'un soir
    - Avril 1977 : rencontre avec sa future femme, « Aurore de Castelnau »
    - 14 Avril 1979 : épouse Aurore de Castelnau
    - 8 Mars 1980 : disparition de son épouse
    - Mai 1980 : mise en disponibilité dans le corps des aurors
    - Juin 1980 : deviens le disciple d’un vieux mage noir ermite dans les Carpates
    [il est coupé du monde durant son apprentissage et ne serait mis au courant des événements du monde que bien plus tard, par les membres de l'Ordre du phénix ]
    - Début Janvier 1982 : termine son apprentissage et tue son maître
    - Mi Janvier 1982 : réintègre les Aurors, est envoyé en mission d’infiltration dans un groupe de Mangemort des Carpates.
    - Novembre 1982 : fin de la mission et démembrement du groupe de Mangemorts
    - Décembre 1982 : contacté par l’Ordre du Phénix qui lui apprend la vérité sur les mangemorts-maîtres de Poudlard ; deviens membre de l’Ordre ; mission d’infiltration auprès des Maîtres ; postule à Poudlard, deviens professeur d'Histoire de la Magie et démissionne du corps des Aurors
    - Janvier - Avril 1983 : Prend ses marques à Poudlard, se rapproche des Maîtres de Poudlard, met en place les premiers germes d’infiltration dans le château, fait connaissance avec Mainella, Rocstone, Almadovar, Malacci, Slayers, Asphodèle, Parker et bien d’autres.
    - Avril 1983 : toujours sans nouvelle de sa femme, il se fait à l'idée de sa disparition définitive et envisage de faire changer son état civil en "veuf"... Entame une relation avec l’une des maîtresses de Poudlard
    - Juin 1983 : fin de cette relation
    - Juillet 1983 : retrouve sa femme, Aurore De Hurlevent, qu'il pensait décédée ; deviens professeur à l'université d'Eleusis pour la prochaine rentrée
    - Août 1983 : participe à la "défense" lors de l'attaque du ministère de la magie ; blessure grave d'Aurore qui doit désormais recourir à la potion tue-loup ; apprend qu'Iranoe Sayuri enquête sur lui ; "fuite" du chef de l’Ordre, Artémis Fowl.
    - Septembre 1983 : rencontre Halewyn Coeur d'Acier, pour affaires ; enquête et surveille Iranoe Sayuri ; tente de trouver un remède pour Aurore ; démissionne d’Eleusis et réintègre Poudlard
    - Octobre 1983 : rencontre Shaylee Holmes, près de la forêt interdite ; contacte le journaliste Yon Winchester pour devenir sa source et lui fournir des informations sur ce qui se passe au ministère
    - Novembre 1983 : triple rencontre Henri-Iranoe-Halewyn ; "pacte" avec Iranoe pour le remède d'Aurore ; dernière rencontre avec la maîtresse de Poudlard qui lui annonce, à demi-mot, le "Second changement" ; prise définitive du ministère de la magie.
    - Décembre 1983 : arrestation et exécution de plusieurs membres de l'Ordre, situation catastrophique ; Mustang étend son contrôle sur la société magique et verrouille sa position
    - Janvier 1984 : nomination au professorat des proches de Mustang ; Henri est nommé chef de l’Ordre du Phénix, à titre temporaire ; naissance du fils d’Henri et d’Aurore : Mark De Hurlevent.

    - Février 1984 : Purge de Poudlard et début du siège par les Mangemorts ; mort de nombreux membre du personnel de l’école
    - Mars 1984 : évacuation des élèves par une négociation auprès d’Heinrish ; Henri fait allégeance au Seigneur des Mangemorts : la marque noire lui est imprimée.
    - Avril 1984 : Prise de Poudlard par les Mangemorts ; Henri est nommé directeur des Serpentards ; il est alors le dernier Phénixien présent dans l’école
    - Mai 1984 : torturé et soumis à la lecture de pensée, son contrôle de l’occlumencie lui permet in extremis de donner le change ; obtient la « confiance » des Mustang, est chargé de la rédaction et de l’enseignement de « l’Histoire Officielle »
    - Juin 1984 : couronnement et début du règne d’Heinrish et de Khalina Mustang

    - Eté 1984 : Henri réussit à réunir l’Ordre du Phénix, exsangue mais toujours redoutable.
    Mise en place de la doctrine d’Henri : « les Larmes, le Sang et la Douleur » :
    les Phénixiens se lancent dans des vagues d’attentats et d’assassinats importantes et destinées à l’élimination radicale des Mangemorts.

    - Septembre – Décembre 1984 : l’Ordre est officiellement qualifié de « mouvement terroriste ».
    47 Mangemorts tués par les Phénixiens, dont 31 membres du ministère de la magie. Meurtre des N°4, N°6 et N°9 des responsables de l’organisation Mangemort, Henri abat lui-même le directeur du département de la Justice Magique.
    La prophétie demeure un secret.


    - Janvier 1985 : exaspération d’Heinrish qui lance une campagne de répression sauvage. Début de la « Période Sombre », appelé aussi « Les Années de la Terreur ».

    - Février – Avril 1985 : les Phénixiens investissent le monde souterrain et créent les premiers réseaux de la Résistance globale.
    Henri transmet le pouvoir de l’Ordre à un nouveau chef : début de la période de clandestinité profonde.

    - Eté 1985 : Henri est forcé de s’afficher avec le couple Mustang, Heinrish virant lentement à la paranoïa ; les premiers réfugiés (moldus, sang mêlés, cracmols, etc…) atteigne les catacombes phénixiennes.

    - Fin 1985 : L’Ordre du Phénix se consacre à la résistance et au sauvetage des sorciers réprouvés ; Henri transmet le maximum d’informations, son identité réelle n’est alors connue que d’une poignée de Phénixiens. Pour tous les autres, il est devenu un Mangemort corps et âme


    - 1986 – 1988 : Henri est nommé vice-directeur en second de Poudlard, devient un des proches des Mustang ; Heinrish et Khalina réussisse à guérir sa femme, Aurore.
    Durant cette période certains liens sont noués entre la famille Mustang et Henri, en particulier au niveau des descendants d’Heinrish et de Khalina ; Henri assiste aux naissances de Sven et Kay Mustang, est un des tuteurs de Russel et Dasha.

    Les Phénixiens créent une véritable société souterraine et constituent peu à peu une armée pour la reconquête. La prophétie est étudiée et décortiquée sous ses moindres détails.

    Fin de la « Période Sombre » et assouplissement du régime dictatorial (on suppose qu’à cette époque Heinrish finit par réaliser ses 7 horcruxes et se sentit dès lors immortel)

    - 1989 : Heinrish exige que la famille d’Henri s’installe à Poudlard ; le petit Mark, âgé de 5 ans, est élevé conjointement avec les enfants Mustang.
    L’Irlande du Sud est vaincue, Heinrish devient « empereur de la magie Britannique » ; Début de la période faste du règne Mustang, appelé « Le Temps de l’Emerveillement ».
    La famille De Hurlevent est élevée à la dignité de « Pair de L’empire » malgré les protestations d’Aurore et d’Henri.

    Les Phénixiens inventent et commencent la mise en place du « Plan de reconquête ».

    Craignant pour l’avenir de sa famille Henri réussit à faire s’échapper sa femme et son fils de Poudlard : ils rejoignent enfin le monde souterrain sous la protection de l’Ordre. Coté Mangemort on les croit décédés.

    - 1990 : Henri devient « Maréchal de l’Empire » et reçoit le commandement d’une unité de Mangemorts combattants ; Heinrish lui ordonne d’épouser une Mangemort et de créer une nouvelle descendance : il devient fiancé à Ysabel De Santis et doit la marier pour Mars 1991.

    Conformément au plan des Phénixiens Henri tente de manipuler le Seigneur des Mangemorts afin de l’attirer dans le piège ; il évoque la prophétie et que « sa mort viendra de nombreuses trahisons ». La paranoïa le reprend petit à petit. A la fin de l’année les purges recommencent


    - 1991 : L’Ordre du Phénix attaque et met fin au règne du Noir Seigneur, le plan se déroule en deux phases.

    La première semaine de Janvier les Phénixiens détruisent en partie le ministère de la magie et un quartier de Londres ; enfoncé dans la folie Mustang ordonne à ses armées de détruire la ville croyant ainsi exterminer l’Ordre.
    Ces derniers, renseignés par Henri, ont alors déjà quitté la ville et tendent un piège aux forces d’Heinrish à Bannockburn : c’est la « Bataille des Larmes ». Les Mangemorts sont écrasés, les Phénixiens mettent le siège devant Poudlard.

    Heinrish menace de tuer tous les élèves de l’école si l’Ordre ne se retire pas ; Henri parvient à le convaincre de lancer un assaut frontal : en tant que maréchal il mènera lui-même les troupes au nom des Mustangs. Se méfiant désormais de tous, Heinrish refuse et entreprend l’incantation d’un terrible sortilège dont la puissance doit permettre de détruire les troupes ennemies.


    Henri « trahit » alors : il se rend à la porte Est où sont positionnés les soldats sous son commandement ; après un discours enflammé il réussit à ouvrir la porte de Poudlard et à mener dans la plaine le tiers des armées d’Heinrish. Il fait alors exprès de lancer ces hommes contres les phénixiens qui les massacrent sans peine.
    L’Ordre peut donc enfin entrer dans Poudlard, Henri est quand à lui désigné comme « Mort au combat ».


    La bataille fait rage, Henri y prendra part sous une identité secrète et en profitera pour régler ses comptes ; Heinrish est finalement tué par les « Héros de Poudlard ».

    C’est la fin du règne du Noir Seigneur des Mangemorts.


    - 1992 : chasse aux sorciers et épuration ; de nombreux sorciers Mangemorts sont condamnés à la prison à vie, d’autres à la peine de mort et quelques-uns parviennent à s’enfuir.
    Henri est arrêté par le ministère de la magie, son procès a lieu en débat public.

    Il est condamné à la peine capitale en tant que « Mangemort et Fidèle de Mustang », à l’unanimité car son rôle de la guerre n’a jamais été rendu publique. Il est prêt à fuir avec sa famille, dégoûté de l’ingratitude et de la haine qui lui porte le peuple.
    Ses compagnons de guerre, les Phénixiens et les héros de Poudlard, montent alors à la tribune et révèlent toute la vérité sur lui : Henri De Hurlevent est immédiatement gracié et reçoit le titre de « Héro de Poudlard ».

    Il refuse ces honneurs, annonce qu’il quitte le pays avec sa famille et qu’il n’y reviendra que quand « toutes les horreurs de la guerre et de l’après-guerre seront définitivement du passé ». Suite à cela l’Acte de « Réconciliation Générale » est promulgué et tout cesse.

    Henri pénètre au cœur du Département des Mystères : ce sera sa dernière mission dans l’Ordre du Phénix. Les archives et les documents du règne de Mustang sont copiés et remises à la garde des plus éminents Phénixiens.
    Suite à cela il conclue un accord avec le ministère de la magie : toute référence à ses actions et à son réel rôle dans la guerre sont désormais scellés dans le Département des Mystères. Il espère ainsi se protéger, ainsi que sa famille, des mangemorts qui ont réussi à prendre la fuite.

    Il quitte enfin le Royaume-Uni pour quelques années et s’installe en France.

    - 1994 - 2001 : revient au Royaume-Uni, fonde avec Aurore un cabinet d’expertise en magie et sortilèges ; est embauché à titre d’indépendant permanent par le Département des Aurors : il s’occupe de formations et de certaines missions spéciales sous l’autorité unique du directeur et du ministre de la magie.

    Suite au meurtre de Malacci et à l’attaque sur son amie Iranoe Sayuri, Henri décide de refaire parler de lui et entreprend un entretien avec le journaliste Yon Winchester, dont il fut l’une des sources à partir de 1984.


Dernière édition par Mark De Hurlevent le Dim 6 Avr - 19:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mark De Hurlevent
Elève de 6ème Année à Serdaigle
Elève de 6ème Année à Serdaigle
avatar

Masculin Nombre de messages : 26
Age : 98
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Les De Hurlevent : "Ceux qui ont vu et survécu"   Dim 6 Avr - 19:06

1984, Le temps des Phénix de Sang



Dans les périodes les plus sombres de l’Histoire il est souvent dit que c’est alors que les êtres humains se découvrent ; ils accompliront des miracles et sauveront par des petits gestes au courage surhumain plus de vie que ne pourront le faire les actes les plus fous. Il y a ceux qui feront redonner foi en l’espèce humaine, en sa capacité à donner le meilleur d’elle-même.
Et il y a ceux qui révèlent le pire qui est en eux, montrant le visage plus terrible que celui-ci d’une bête, car il n’avait même pas l’excuse de la bestialité.
En 1984 la situation était déjà terrible, mais le pire était très loin d’être atteint ; pourtant pour les Phénixiens rien n’aurait pu les faire croire qu’ils n’avaient pas déjà atteint le fond. Quand tout devenait désespéré alors les remèdes eux-mêmes en devenaient tout aussi désespérés ; mais il fallait agir, tout plutôt que de concéder cette irrésistible ascension d’Heinrish Mustang et de ses mangemorts. Si des mesures puissantes et violentes de salvation étaient prises alors peut-être, oui peut-être pourrait-on mettre un terme à ce qui se passait.
Henri De Hurlevent était un survivant, l’un de derniers commandants parmi les Phénixiens à être vivant et à ne pas avoir été démasqué. Il n’était pas le seul, Merlin fut loué, et bon nombre de ses camarades eussent pu prétendre à prendre la direction de l’Ordre. Ce fut pourtant lui qui en hérita, charge immense et pesante où l’erreur n’était pas permise.
Il était un étrange phénixien : il connaissait les arcanes et les secrets de la magie noire et n’hésitait pas à l’employer ; il se refusait à utiliser les sortilèges impardonnables, fut-ce au prix de sa vie ; il essayait par tout les moyens de ne jamais tuer son adversaire, et ce n’était que quand ce dernier ne lui laissait aucun autre choix qu’il accomplissait le geste fatal. Henri était un membre de l’Ordre aux capacités et au talent reconnu, et quand Henri lui-même prit place et exhorta ses compagnons à l’assassinat alors oui chacun parmi les phénixiens comprit : désormais un tournant s’annonçait.
Dans un discours enflammé le nouveau chef de l’Ordre du Phénix décrivit sa doctrine et sa stratégie pour contrer Mustang ; le tout tenait en quelques mots et en phrases chocs.

Voyez plutôt :

    « Quiconque n’est pas contre un mangemort peut et doit être assimilé à un mangemort ; quiconque aide un mangemort se rend tout aussi coupable que ce même mangemort »

    « Le bon mangemort est un mangemort MORT ! Pas blessé, pas désarmé, pas à terre mais bel et bien MORT. »

    « Un mangemort mourrant c’est encore trop bon pour eux, un mangemort vivant c’est une insulte à corriger dans la seconde ! »

    « Chacun des mangemorts collés sur ce mur doit être éliminé avant la fin du mois ! Vous croisez un mangemort dans la rue, vous le tuez ! Vous croyez reconnaître un mangemort, dans le doute vous le tuez ! Quelqu’un que vous connaissez risque de tourner mangemort ? Elimination Directe ! Pas de questions, pas d’interrogations »

    « Tout ce qui n’est pas contre un mangemort est automatique POUR un mangemort, et tout ce qui est pour un mangemort est donc CONTRE un phénixien. Une seule réponse est acceptable : la mort ! »

    « Action, Réaction ! Mangemort, Elimination ! »

    « Les mangemorts nous tuent un Phénixien nous tuons deux mangemorts en représailles ; les mangemorts ne nous tuent personne nous en tuons un simplement pour leur rappeler qui nous sommes ! »

    « Les mangemorts ne sont pas des êtres humains, ce sont uniquement des parasites qu’il nous faut exterminer ! Tuez un mangemort est une œuvre d’utilité publique et un devoir national ! »

    « Tous les moyens sont bons pour tuer un mangemort ! Si vous devez entraîner la mort de 3 innocents pour atteindre votre cible CE N’EST PAS IMPORTANT ! Un mangemort en tuera beaucoup plus sur le long terme »

    « Nos ennemis doivent nous craindre et nous redouter, nous devons inspirer la terreur aux mangemorts ! Vous êtes autorisés à torturer, mutiler et faire tout ce qui est nécessaire dans cet objectif. Et vous devez TUER les mangemorts ! »

    « Nous sommes en guerre et c’est une vraie saloperie ; c’est eux ou nous et il n’est pas question de perdre ! »

    « Si vous devez mourir pensez à vous rendre utile : MOURREZ EN TUANT DES MANGEMORTS, et le plus possible ! »

    « La Nation ne sait pas ce que vous faites et se souviendra de vous comme des assassins ; le sorcier moyen vous crachera au visage. LE SORCIER MOYEN VOUS L’EMMERDAIT !! Vous servez la cause et vous lui sauvez la peau, tuez du mangemort ! »


Sur chacun des cadavres des mangemorts assassinés par les phénixiens une marque était imprimé : un phénix rougeoyant marqué au fer rouge. La guerre faisait rage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mark De Hurlevent
Elève de 6ème Année à Serdaigle
Elève de 6ème Année à Serdaigle
avatar

Masculin Nombre de messages : 26
Age : 98
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Les De Hurlevent : "Ceux qui ont vu et survécu"   Dim 6 Avr - 19:20

Henri & Heinrish
Le Maître, Le Serviteur, et le Traître


[EN CONSTRUCTION]





Durant les longues années où le Phénixien fut aux cotés du Noir Seigneur des Mangemorts, des liens se tissèrent mêlés de fascination, de dégoût, et malgré tout de respect. Les relations entres les êtres sont plus complexes qu’une fausse dualité.
Voici certaines de leurs conservations, de 1984 à 1991.


• Avril 1984 : Prise de Poudlard par Heinrish Mustang

« Et toi, qui es-tu ? Tu oses te présenter devant moi alors que tu es un vaincu ? A genoux ! »
« Je suis Henri De Hurlevent, professeur d’Histoire à Poudlard. J’ai combattu et vous avez gagné »
« Henri…… oui, je me souviens de toi : je t’ai imprimé la marque le mois dernier et tu es devenu l’un des nôtres. Ainsi donc tu fais finalement parti des vainqueurs ! »
« Poudlard vous appartient, désormais plus rien ne peut encore vous résister. Et quand à moi je ne désire que servir en ce lieu »
« Tu désires servir…… tu as passé du temps ici, un mangemort au sein de ceux qui défendaient Poudlard ; tu les as trahis et tu es aussi responsable de leur mort, le sais-tu ? »
« Oui »
« Tu les as tués Henri, aussi sûrement que si tu avais planté une lame dans leur cœur ; tu t’es immiscé en eux, tu les as trahis et nous sommes entrés plus facilement. Tu es un traître Henri, n’est-ce pas ? »
« Oui, je le sais ; je les aies trahis et je vous sers. Si cela doit encore arriver je recommencerais, parce que c’est la voie qui j’ai choisi pour vous »
« Tu parles bien, tu fais des phrases et tes mots sonnent justes…. Pourquoi devrais-je garder un traître auprès de moi ? Dis-le moi Henri »
« Vous n’avez que des traîtres autour de vous, vous les tenez par la peur et par votre pouvoir ; moi j’ai trahi et je trahirai encore, mais c’est pour vous que j’ai trahi : cela signifie quelque chose dont vous êtes le seul à saisir la portée »
« N’as-tu pas peur que je tue ? »
« J’ai confiance en mon utilité, tout comme vous aussi vous l’aurez »
« Tu penses que je te ferais confiance Henri ? »
« Non, sans doute pas……. mais vous aurez confiance en moi pour faire certaines choses »

Un silence glacial emplit l’air, alors que ce qui constituerait plus tard la cour des Mustangs retenait son souffle dans l’attente de la décision du Maître.

« Tu es issu de Serpentard n’est-ce pas ? »
« Oui Maître »
« Désormais tu en seras le directeur. Frères Mangemorts, nous avons une grande victoire à célébrer ! Henri, tu siègeras près de ma femme : il me plait qu’elle te jauge »



• Mi-Mai 1984 : La "Confiance" du Tyran

« Viens donc par là Henri ! J’ai maintenant plaisir à te regarder sans soupçon, tu partageras notre modeste repue d’aujourd’hui »
« Voilà qui me cause une joie infinie….. vous m’excuserez de ne pas sourire : ma mâchoire n’est pas encore guérie de vos bontés »
« Tu as l’air peu heureux de ton sort ; être auprès de ton Seigneur ne te satisfait pas ? »
« Mon Seigneur m’a torturé pendant 2 jours et m’a envoyé à l’infirmerie pour une semaine, infirmerie dont je suis sorti hier, alors oui j’ai déjà connu des meilleurs moments »
« Voyons Henri, ne fais pas ta mauvaise tête ; tout cela était nécessaire pour te faire confiance…. »
« Mais vous ne me ferez jamais confiance, ni à moi ni à personne. Je n’aime pas avoir pour Maître un individu qui se complait à faire souffrir ses hommes sans que cela lui rapporte grand-chose »
« Tu es bien insolent Henri….. qui te permet de croire que tu peux me parler sur un tel ton ? »
« Je ne vous dis rien de plus que ce que vous ne sachez déjà, ou que je ne vous aies déjà dit »
« Et tu penses que je tolérerais cela ? »
« Oui »

Long silence, frémissement d’une veine sur le coup d’Heinrish

« Brohort…. Il me semble que Monsieur De Hurlevent aurait besoin d’une petite leçon de civilité ; les instruments qui furent utilisés la semaine dernière sont toujours à leur place n’est-ce pas ? »
« Oui Maître, bien entendu Maître »
« Heinrish, mon doux ami, un instant je te prie » Khalina Mustang, la ténébreuse reine du Noir Seigneur, venait de prendre la parole « Je pense qu’Henri est simplement un peu en colère contre nous. Il n’est pas poli mais il a l’honnêteté de nous dire ce qu’il pense, ce doit bien être le premier de nos mangemorts ayant le cran de se plaindre d’une séance de torture…… je trouve cela rafraîchissant, pas toi ? »
« Il est vrai que cela sort de l’ordinaire….. dis-moi Henri qu’est-ce qui te fait le plus souffrir : tes blessures ou le fait que j’ai jugé bon de te faire passer cette épreuve ? »
« J’avais l’orgueil de croire de vous avoir convaincu de ma valeur et de mon engagement »
« Alors c’est simplement cela : tu es vexé que je ne t’ai pas tenu en plus haute estime. Ne me ferais-tu pas une sorte de caprice ? »
« C’est un point de vue…. »
« Un point de vue qui aurait pu te mener à la mort ; dis-tu toujours ce que tu ressens et ce que tu penses ? »
« Je n’ai pas de duplicité envers vous : vous servir est mon but, mais je ne veux pas tolérer que mes actes soient remis en question »
« Un Mangemort loyal….. c’est une espèce nouvelle n’est-ce pas chère Khalina ? Bien, bien viens t’asseoir avec nous Henri : c’est avec une grande estime pour toi que je t’invite à notre repas »
« Merci Maître »
« En outre j’ai une tâche pour toi : en tant que professeur d’Histoire de la Magie je te charge de la rédaction de l’Histoire Officielle de ma conquête et de la gestion de mon empire. Je suis sur que tu feras ça très bien…… »
« Il en sera fait selon vos désirs et vos attentes Maître »



• Juin 1984 : Le Couronnement du Noir Seigneur

C’est un jour d’été au soleil éclatant et à la beauté sans nulle autre ; en plein cœur de Londres, on venait assister à la naissance d’un roi. Les fidèles et les noirs sorciers, dévoués corps et âme à leur maître, étaient tous là ; le peuple s’était massé dans toutes les rues, acclamant a nouvelle royauté.
« Et en ce jour du 6 Juin 1984, ici dans ce lieu magique et sacré que représente Westminster, moi le Cardinal d’Eleusis, de part les pouvoirs qui me sont conférés, je révèle Heinrish Mustang en tant que Roi d’Angleterre, du Pays de Galle et de l’Ecosse ; sur la stèle de la magie première et primordiale il devient maintenant et jusqu’à sa mort notre Suzerain de droit et de nature. Longue vie à Heinrish 1er, Longue vie à notre Roi !! »
« Longue Vie à Heinrish 1er, Longue vie à Notre Roi !! »
« Moi Heinrish 1er, Roi et Maître de ce Monde, je déclare désormais l’avènement du règne et de l’Ordre nouveau : le temps de la grandeur est désormais mien et votre. Heureux soyez-vous Fidèles et Serviteurs, car ma gloire éternelle rejaillira aussi sur vous. Je suis Heinrish 1er, Heinrish le Grand, et aujourd’hui JE règne ! »


• Octobre 1984 : Le sang des Phénixiens

« Es-tu heureux auprès de moi Henri ? Ta vie te convient-elle ? »
« J’aime Poudlard, J’aime mes Serpentards, et j’aime ce que je fais ici ; vous ne m’avez toujours pas tué, vous ne m’avez plus torturé, et je dirais même que vous semblez commencer à m’apprécier……. Je pense que c’est assez satisfaisant »
« Cela ne te suffit donc pas….. il y autre chose que tu désires »
« Vous inspirez la terreur Majesté : je crains toujours qu’une rencontre avec vous ne soit la dernière ; mais c’est ainsi que vous êtes, cela ne changera pas car vous n’aurez jamais confiance »
« Tu es un esprit tortueux, tu souhaites toujours avoir ou être plus…. en viendras-tu à me trahir pour obtenir cela ? Ce n’est pourtant pas l’ambition qui te dévore, mais je sens en toi une insatisfaction que tu souhaites combler »
« Vous êtes le plus grand, le seul capable d’exaucer mes désirs réels et profonds. Mon sort est lié au votre, et cela me convient »
« Et les autres Henri ? Que pensent mes sujets de mes actions ? Cela convient-ils aux sorciers de m’avoir pour Roi et Maître ? N’iront-ils point fomenter quelques révoltes à briser dans le sang ? »
« Je suis en charge de l’Histoire Officielle votre Altesse, aussi officiellement chacun de vos sujets serait prêt à mourir pour son roi ; officieusement en revanche….. mais vais-je réellement vous apprendre quelque chose ? »
« Surprend-moi donc »
« Les sorciers n’aiment pas votre poigne de fer, et cette impression que le futur et leur avenir est incertain : ils ont l’impression que toute leur vie peut basculer d’une seconde à l’autre, qu’on viendra les arrêter et les tuer. Cependant les premiers mois de votre règne montre une grande maturité et peu d’actions de ce genre aussi….. aussi dirais-je qu’ils acceptent petit à petit la situation »
« Tous les sorciers pensent-ils ainsi Henri ? »
« Vous savez bien que non ; certains ont formé des groupes, des entités de résistance : ils veulent abattre le Roi et son royaume »
« Les Phénixiens….. cette vermine puante que je devrais exterminer ! Des parasites, de misérables insectes aux piqûres insignifiantes mais si irritantes pour moi ; sais-tu ce qu’ils font désormais ? Ils assassinent, ils tuent mes fidèles serviteurs ! Tes propres compagnons Henri »
« L’Ordre tue ? Non….. non, c’est impossible »
« Oh que si, ils décapitent leur victime et tatoue un Phénix de sang sur le torse ; l’acte est clairement revendiqué »
« Ca me semble un peu gros, une signature et une mise en scène excessive….. »
« Que veux-tu donc dire ? La police du royaume est bien faite, et fort compétente »
« Je trouve cela étrange : l’Ordre a toujours été un mouvement clandestin, très secret ; de telles actions, qui plus est si facilement identifiables, cela est très bizarre »
« Continue »
« Il me semblerait voir là comme une tactique de diversion : un groupe braque l’attention sur un autre groupe ; non seulement il se débarrasse ainsi d’un concurrent mais peut en plus agir en toute tranquillité »
« Et quel serait cet autre groupe ? Il n’y a que les Phénixiens qui haïssent à ce point les mangemorts…. »
« Non : certains mangemorts se haïssent également entre eux »
« Une querelle interne ? »
« Sans doute quelque chose de plus important….. Le Directeur de la Justice Magique a bien été assassiné le mois dernier ? A qui cela a-t-il profité…… »
« Tu sous-entends des choses qui me sont bien désagréables Henri….. mais tu es bien le seul à oser me les dire »
« J’essaye de vous servir au mieux Majesté »
« Ce fut une discussion intéressante, maintenant laisse-moi j’ai à penser »
« Oui Sire »
« Oh Henri ? J’espère pour toi que tu ne songes pas à me manipuler…. Je le prendrais terriblement mal »


• Janvier 1985 : La Période Sombre commence


« Henri ! Fais-moi rire, donne-moi un bon mot »
« Pardon ? »
« Et bien quoi ? Serais-tu devenu idiot ?! Où donc est ton esprit plein d’à propos, ton ironie mordante et toutes ces choses irrespectueuses que j’ai la grâce de te passer ? Tu ne sers donc à rien, toi comme les autres ! Allons, parle ! »
« ….. Sire…. Le Roi, n’est pas un Sujet »
« … »
« … »
« Le Roi n’est pas un Sujet….. » éclat de rire

« Et bien tu n’es finalement pas si inutile que cela Henri ! »
« Vous m’avez l’air d’humeur charmante aujourd’hui »
« Je suis entouré de sombres crétins, de sinistres incapables ! Tous ces gens m’énervent, j’ai du tué 4 pages ce matin pour me calmer les nerfs »
« vous avez… »
« et bien quoi ? Tu critiques mes décisions maintenant ? »
« Il me semble que vous avez été peut-être un peu extrême…. »
« Quelle insolence ! Endoloris ! »

« Je t’en foutrais des extrémités moi ! Henri, si je ne t’appréciais pas autant décidement je te tuerais »
« C’est bon à savoir… arghhh »
« Tu réponds encore ? »
« Ne m’avez-vous pas fait venir pour parler ? »
« Si ! mais maintenant ferme-la ! Abruti…. »

« … »
« … »

« Les Phénixiens….. ces foutus et saloperies de Phénixiens, voilà ce qui me met hors de moi ! Depuis l’été dernier c’est plus de 40 mangemorts qui ont été tués ! Cela doit cesser »
« Sire, il me semblait que nous avions évoqué des dissensions internes…. »
« Je m’en suis occupé crétin ! Un grand ménage au ministère, et tout ça pour rien ! Les meurtres n’ont pas cessé pour autant »
« N’ont-ils pas diminué ? Et au moins maintenant vous êtes sur de vos serviteurs au ministère »
« C’est insuffisant ! J’en ai assez, assez assez !! Tu m’entends Henri ? J’EN AI ASSEEEEEEEEZ !! »
« Votre Majesté…… qu’est-ce que vous comptez faire ? Je n’ose penser à…. »
« Si, justement ! Les ordres sont lancés : dès ce soir j’impose un couvre-feu ; si un sorcier veut se déplacer il se doit d’en référer à son chef de quartier ; le premier qui sort sans ses papiers serait envoyé à Ben Nevis ! Je vais exterminer cette vermine de phénixien…. »
« Majesté, je ne crains que…. »
« Tu n’es qu’un faible, un imbécile et un incapable ! Il est temps de passer à l’action, à l’action Henri !! Et pour chaque mangemort qui sera tué, ce sera 10 sorciers que je ferai exécuté ! On va bien voir ce que va faire l’Ordre avec tout ça »
« Des purges….. Merlin, mais ce n’est pas la faute de vos sujets si cela arrive »
« Peu m’importe ! Nous sommes désormais en guerre, et il y a donc des pertes ! Et si ça ne suffit pas je ferais massacré la population au fil de la baguette ! »
« … »
« Et bien quoi ? Tu as quelque chose à dire Henri ? »
« puisque vous avez arrêté votre décision…. »
« exactement ! »
« Majesté….. ma famille, ma femme et mon fils…. Il ne va rien leur arriver n’est-ce pas ? »
« Tu es un mangemort crétin ! Les Phénixiens s’occuperont sûrement de ton sort ; enfin, je mettrais une protection spéciale sur eux, tu es content ? »
« Vous êtes trop bon… »
« Je sais ! Maintenant dégages ! l’envie de tuer me reprend et tu m’exaspères »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les De Hurlevent : "Ceux qui ont vu et survécu"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les De Hurlevent : "Ceux qui ont vu et survécu"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Blblbl. Oui ceci est du remplissage de titre. Et grâce à ça je vais vous faire perdre trentes secondes de lecture et vous faire sourire légèrement même si certains diront "c'est pas vrai j'ai pas sourit". Ceux là je les zute. C'est clair ? Bref.
» Yselia - "Il y a toujours quelque chose de ridicule dans les émotions de ceux que nous avons cesser d'aimer" - Oscar Wilde
» "La joie est le soleil des âmes; elle illumine celui qui la possède et réchauffe tous ceux qui en reçoivent les rayons."
» "Tous ceux qui errent ne sont pas perdus" - LIBRE
» " Ne voyais-tu pas, dans mes emportements ... " {Gabriel ° Milena}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horcruxes - Les Reliques de la Mort :: <font COLOR=white>DE L'AUTRE CÔTE DU VOILE [HRP]</font> :: La Pensine V.2-
Sauter vers: