AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 LES CHRONIQUES DE LA MANDRAGORE NOIRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Asphodèle Slayers
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
avatar

Féminin Nombre de messages : 292
Age : 30
AGE [RP] : 35 ans
Date d'inscription : 15/10/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Miroir à double sens et pendule réutilisable.
Fonction HRP: Administratrice
MessageSujet: LES CHRONIQUES DE LA MANDRAGORE NOIRE   Ven 18 Jan - 2:09

JANVIER 78


L'hiver est toujours là, rude et blanc comme chaque année et j'ouvre la première page de ce qui sera "LES CHRONIQUES DE LA MANDRAGORE NOIRE".

Peut-être pourrais-je trouver un plaisir ou un autre dans le crissement de la plume sur le parchemin végétal, et le flot incarnat qui couvre de mes pensées le papier vierge?
L'écritoire et l'encrier sont dit-on la plus sûre fenêtre vers le monde extérieur. Pour moi, ils seront une meurtrière sur le puit lugubre et tourmenté qui sur un monde intérieur, confiné et intime. Assez sombre pour y faire pousser les fleurs du Mal et du Bien côté à côte. Car dans les ténèbres, l' altérité n'a plus de place
...

Charly avait sans doute raison lorsqu'il m'a offert ce carnet vierge. Ecrire c'est un peu crier en silence et sans doute est-ce vraiment ce dont j'ai besoin puisque j'entreprends enfin de coucher quelque chose sur le papier. Et si j'ai attendu si longtemps avant de le faire, c'est que je devais murir quelque désir au fond de moi de voir les mots jaillir sous la griffe d'acier de la plume avec l'abondance d' une hémorragie. De voir saigner mon âme sur ces pages. Je voulais les voir souiller les feuilles blanches, courir de lignes en lignes, sans plus pouvoir cesser, ruisselement intime et fertile.

Lily Black-Saint-Ange,
à Charly, merci de me donner une fois de plus l'occasion de me sentir vivre.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asphodèle Slayers
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
avatar

Féminin Nombre de messages : 292
Age : 30
AGE [RP] : 35 ans
Date d'inscription : 15/10/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Miroir à double sens et pendule réutilisable.
Fonction HRP: Administratrice
MessageSujet: Re: LES CHRONIQUES DE LA MANDRAGORE NOIRE   Ven 18 Jan - 2:10

JANVIER, 13

Charly a encore su m'étonner aujourd'hui. La rigueur de l'hiver à Durmstrang et les flocons de neiges ne sont pas prêts de refroidir son âme d'irlandais.
Si ce n'avait été ses cheveux roux de flamme toujours en bataille, je n'aurais pas pu le distinguer à deux mètre devant dans le blizard mais il a quand même tenu à ce que nous sortions pour jouer au Quidditch.

Il dit que je m'inquiète trop, que les autres ne nous dénoncerons pas s'ils nous voient ensemble et que de toute façon notre lieu de rendez-vous est si bien caché; que personne ne nous y découvrira jamais.
J'envie parfois son caractère désinvolte et insoucient. Charly est fort (sans doute même plus que je ne le suis), il semble parfois que rien ne puisse l'abbattre alors qu'une simple bourrasque suffit à me glacer jusqu'aux os.
Mais je connais mon père et plus encore , je me méfie de ma cousine, Evangeline. Elle n'aime pas beaucoup Charly (elle ne m'apprécie pas non plus d'ailleurs).
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asphodèle Slayers
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
avatar

Féminin Nombre de messages : 292
Age : 30
AGE [RP] : 35 ans
Date d'inscription : 15/10/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Miroir à double sens et pendule réutilisable.
Fonction HRP: Administratrice
MessageSujet: Re: LES CHRONIQUES DE LA MANDRAGORE NOIRE   Ven 18 Jan - 2:11

FEVRIER, 3

De longues nuits ont passées depuis qu'Evangeline m'a fait ce sale coup!
Ma tante Transylvania me hait tellement qu'elle accorderait du crédit à n'importe quel mensonge de sa blondine de fille qui puisse me faire punir.

Le dos de ma main a presque totalement guéri. Melisande la gouvernante refuse toujours de me laisser y passer un onguent mais ce n'est plus si grave maintenant que je n'ai plus a copier ses affreuses lignes.
Charly a réussi a convaincre Bricole de me donner une fiole de la potion qu'il a découvert à la Bibliothèque.
D'habitude je ne lui aurait pas fait confiance. Charly n'arrive pas à se concentrer deux minutes en cours de potion, il est trop distrait. Mais je doit dire que je l'avais mal jugé. Sans lui, j'aurais souffert le martyre à cause de cette punition stupide. Au lieu de ça, j'ai juste à attendre que la cicatrice s'éfface. Ce qui me contrit le plus c'est de ne plus pouvoir m'entrainer au Quidditch. Je commence à me débrouiller comme attrapeuse. Charly dit que bientôt on pourra utiliser son vif d'or noir. Celui qui va plus vite et qu'on distingue encore moins que le vif classique.

Bricole est vraiment une elfe de maison bizarre différente des autres elfes à sa façon. Je ne sais pas encore comment Charly à réussi à la convaincre mais je finirais par avoir le fin mot de l'histoire.

Enfin, je peux donc reprendre l'écriture de ce journal. Je ne l'aurais jamais pensé mais ça m'a manqué de ne plus pouvoir y toucher. Je n'avais pas le temps. A cause d'Evangeline, ces deux dernières semaines mes entraînements au donjon avec Nospheratov se sont faient bien plus longs et plus intensifs que jamais.
Ce soir, on m'a laissé regagner ma chambre plus tôt. Mais hje sais que Mélisande m'a à l'oeil. Je ne me risquerai donc pas à allumer une bougie. Le rayon de lune qui filtre à travers le vitrail sera ma seule lanterne pour ce soir...
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asphodèle Slayers
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
avatar

Féminin Nombre de messages : 292
Age : 30
AGE [RP] : 35 ans
Date d'inscription : 15/10/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Miroir à double sens et pendule réutilisable.
Fonction HRP: Administratrice
MessageSujet: Re: LES CHRONIQUES DE LA MANDRAGORE NOIRE   Ven 18 Jan - 2:13

MELISANDE DE SULPICE

Une femme altière, le teint blafard et des yeux de vipère. Vous êtes devant Mélisande de Sulpice. La digne hétritière d'une très longue et respectée lignée de Sorciers français. L'incarnation de la rigidité et d'un amour sans borne de l'étiquette.

Ma gouvernante. Je ne pouvais pas jeter ces quelques morceaux de moi même sur le papier sans glisser un mots ou deux à son propos. Il se peut fort que j'ai a en reparler souvent dans ces chroniques d'ailleurs.

Nospheratov l'avait fait venir de France pour mes huit ans. Le premier cadeau que l'on m'ait fait. Un cadeau empoisonné.
Elle était arrivée à Durmstrang, un vingt trois décembre, tirée à quatre épingles, sa valise de cuir noire sous le bras, une ribambelle d'elfes de maison sur ses talons, croulant sous le poids de ses effets personnels.

"Tenez vous droite mademoiselle et souriez donc un peu. Pas comme ça...c'est d'un vulgaire! Monsieur Nospheratov je présume? L'éducation de votre fille ne sera pas une mince affaire. Je vois déjà au premier coup d'oeil que c'est une petite capricieuse effro,tée. Mais je saurais la plier de bon ou mauvais gré et l'élever à ce qu'il convient de maintient. Je vous ai dit de vous tenir droite! Et ne sourier pas finalement, puisque vous n'êtes pas capable de faire un sourire qui soit un tant soit peu distingué. Il est grand temps pour vous de vous conduire en adulte! Nous allons commencer par arranger cette tignasse...On dirait une sauvageonne! Qu'on m'apporte une paire de ciseaux!"

Les premiers mots de Mélisande à son arrivée. Il n'en fallait pas plus pour se mettre dans les petits papiers de Nospheratov.
On m'emena dans une petite pièce austère qui allait devenir la chambre de la gouvernante et là, dans le silence le plus complet, on coupa mais longs cheveux noir de jais d'un coup de ciseau.
Elle ne me les laissa plus jamais repousser aussi longs qu'ils étaient à son arrivée et je dus donc m'en tenir à une coupe aux épaules jusqu'à ce que je la convainque qu'une coiffure impeccable suffirzit à rendre mes cheveux impecablement distingués.

Mélisande de Sulpice est une femme très inventive à sa façon, bien qu'elle n'use que peu de ce don étant donné la passion qu'elle a pour le protocole et les choses établie. Jamais l'idée ne lui manque pour une nouvelle punition ou une autre position atrocement inconfortable à tenir à table ou en société.
Elle m'interdit de pratiquer la magie en dehors des cours. "C'est d'un manque de rafinement et d'une incorrection intolérable pour une jeune femme de votre âge."
Sans doute parce que c'est une cracmol.

"Une jeune femme de votre âge n'a rien à faire avec des gens de cette espèce! Il vous faut des fréquentations qui convienne à votre rang et à votre éducation!"
Encore une idée hautement révolutionnaire! quoique j'ai déjà eu tout le temps de m'y faire à celle là vu ce que pense Nospheratov de ce qui convient ou pas à son disciple (moi). Ne pas fréquenter le bas peuple. Etre, qu'importe l'endroit, au dessus des autres. Voilà des phrases qui conviennent tant à lui qu'à elle.

Charly la surnomme La Grande Inquisitrice! Elle est tout le temps à vérifier ce que je fais de mon temps libre et nous avons même du arrêter de nous voir pendant un temps avec Charly, parce qu'elle avait des soupçons.
Inutile de dire qu'elle détesterait Charly. L'incarnation du Mal pour elle. Impulsif, inventif, les cheveux toujours en bataille et le regard mutin. Même les jolies tâches de rousseurs qu'il a sur le visage suffiraient à la mettre en rage. Charly ne se génerait pas pour la remettre à sa place si ce n'était moi.
Il a toujours de bonnes réparties (pas avec moi bien sûr) mais il est parfois trop confiant...
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asphodèle Slayers
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
avatar

Féminin Nombre de messages : 292
Age : 30
AGE [RP] : 35 ans
Date d'inscription : 15/10/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Miroir à double sens et pendule réutilisable.
Fonction HRP: Administratrice
MessageSujet: Re: LES CHRONIQUES DE LA MANDRAGORE NOIRE   Ven 18 Jan - 2:13

DURMSTRANG

L'Institut Durmstrang. Nord de l'Europe, Cercle polaire. Les hivers sont longs et rudes de ce côté du pays. Les étés. Trop courts. Au seuil des plaines nordiques, lovée entre les dunes neigeuses et les montagnes, dans un couloir où s’engouffrent l’ air glacial des montagnes et l’humidité portée par les lacs du domaine : Durmstrang.

Noire et austère. Durmstrang se dresse comme un fantôme à flanc de montagne. Le vent y sombre dans un sifflement sinistre. Bienvenue à l’école des sorciers.
La lourde grille de fer ouvragé vous interdit l’entrée. Deux affreuses gargouilles, noircies par les intempéries, la gueule béante vous font accueil.
Entrez donc. Il fait plus chaud à l’intérieur.
Passons le parc. Dans hall d’entrée, les grandes voûtes gothiques et les croisés d’ogive vous écrasent de toute leur hauteur. Les blocs de gré imposants qui soutiennent l’immense édifice vous intimident. Le gris de la pierre et les longues draperies aux murs sont d’une sobriété mortifère. Dans votre dos la lourde porte de bois démesurément grande se referme dans un bruit sourd. Surpris, vous vous retournez.
Le bois est finement ciselé de motifs plus ou moins (plutôt moins d’ailleurs) rassurants. Un lourd heurtoir vous nargue, fiché dans l’ébène à une hauteur vertigineuse.
Vous faites à nouveau volte face. Il vous a semblé entendre des bruits.

"FAX FACIS"

Des centaines de bougies jètent leur lueur dansante sur l’endroit. Face à vous, un interminable escalier dont les degrés serpentent insidieusement à perte de vue. Un lourd tapis de velours noir recouvre les marches. Le Maître des Lieux aime le silence.
Une sorcière vient à votre rencontre. Longue robe de sorcier noir fourrée d’hermine pour parer le froid. Vénéline Yagga. Ses yeux noirs maquillés de vert sombres vous glacent jusqu’à l’os. Le Cerbère de Durmstrang. Son intendante. Retenez bien ce visage en lame de couteau et ces pommettes hautes et saillantes : ils hanteront toutes vos nuits passées hors du dortoir, vous traquerons dans les moindres recoins du château.

Si vous montez les interminables degrés de marbres qui tourbillonnent jusqu’au dernier étage, vous rencontrerez peut-être des élèves. Mais à cette heure de la nuit il y a peut de chance. Premier étage. A gauche, la bibliothèque où s’alignent les étagères et les livres, à droite le bureau de Vénéline Yagga, l’infirmerie, la grande salle des professeurs et l’herboristerie.
Deuxième. Quelques salles de cours et les bureaux des professeurs qui y travaillent. Un des dortoirs. Et cela continu jusqu’au dernier étage.

C’est là que je vis. Tout de suite sur le palier, une petite bibliothèque qui s’étire jusqu’au bout du couloir, là où le directeur a son bureau. Mais avant vous verrez deux petits escaliers à colimaçons qui s’enfoncent dans les ténèbres. Si vous n’avez pas peur du noir, prenez le premier. Comptez cent deux marches. Vous y êtes. Une grande salle. Une table d’acajou s’étire encore et encore. Il n’y a que deux chaises pourtant. Une à chaque extrémités, raides et inconfortables. Aux murs des portraits tous plus grimaçants les uns que les autres. La longue lignée des Nospheratov.
Un peu plus loin dans une salle à peine plus grande qu’un placard : Vlad Alexandrei Nospheratov occupé à quelque potion complexe. Ne le tirez surtout pas de son étude. Continuez tout droit, prenez l’escalier, montez. Montez encore. Il commence à faire un peu froid. Vous y êtes. Ma chambre. Nichée sous le toit de la tour. Les poutres apparentes donnent un peu de chaleur à l’endroit mais il n’est pas très grand. Un lit double cerclé de longs rideaux de velours noirs ici encore qui retombent pompeusement sur le sol. Mon lit. Un petit écritoire près du grand vitrail. Un coffre finement décoré. Les pavés froids et ronds, taillés dans le gré des carpates.

Allez à la grande fenêtre, la vue est magnifique. Elle vous donne le vertige, vous êtes tout en haut de Durmstrang. Les murs du château dégringolent sous vos yeux. Vous êtes côté plaine et une grande rivière au loin scintille sous le clair de Lune. Derrire vous, mais vous ne le voyez pas, le flanc sombre et boisé de la montagne…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asphodèle Slayers
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
avatar

Féminin Nombre de messages : 292
Age : 30
AGE [RP] : 35 ans
Date d'inscription : 15/10/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Miroir à double sens et pendule réutilisable.
Fonction HRP: Administratrice
MessageSujet: Re: LES CHRONIQUES DE LA MANDRAGORE NOIRE   Ven 18 Jan - 2:14

VLAD ALEXANDREI NOSPHERATOV

Mon père. Enfin je devrais plutôt dire l'homme à qui je donne le nom de "père". Il me rapelle assez souvent que je ne suis pas sa fille naturelle et que je lui suis redevable de beaucoup trop pour pouvoir me permettre de le décevoir.
Et il n'a pas tord. Sans lui, la négligence de mes vrais parents m'aurait sans doute achevée alors que je n'avais encore aucune armes pour me défendre. Ma dette envers lui ait donc telle que je ne pourrais jamais m'en affranchir.

Vlad Alexandrei Nospheratov est un mage noir d'une quarantaine d'année. Des cheveux poivre et sel et une barbe à la taille quasi militaire encadre son visage aux traits déjà durs. Ses joues sont creuses, sa mâchoire carrée. Ses yeux enfoncés dans ses orbites comme deux charbons noirs et menaçants qui brillent d'une lueur trop intelligente pour ne pas paraître malveillante.
Sa voix caverneuse porte loin mais la plupart du temps elle siffle sournoisement, presque comme un chuchottement, elle traîne, et traîne encore jusqu'à ce que vous baissiez les yeux. Nospheratov n'aime pas être interrompu. Personne n'oserait d'ailleurs.

C'est un homme très fier, très puissant, très intimidant. Il porte du noir le plus souvent ce qui ne rend ça silhouette allongée que plus impressionante.
Il a à coeur de montrer au autre un Nospheratov admirablement expert et érudi, ce qu'il est d'ailleurs. Aussi tient-il à ce que sa fille (moi) comble un certain nombre d'éxigences en vue d'entretenir cette image.

Depuis toute petite, il m'a enseigné les théories magiques les plus diverses, tout particulièrement la botanique et les Potions (ayant lui même enseigné comme professeur de Potion à Durmstrang avant qu'il prenne sous sa responsabilité les élèves préparrant leurs ASPIC, une des plus hautes fonctions à Durmstrang après le directorat).

Je crois qu'il m'a toujours regardée comme son disciple et non comme sa fille. Je me rappelle très bien que c'est Bricole qui s'occupait de moi étant petite (jusqu'à mes six ans) puis ce fut Mélisande (lui même n'ayant que peu pris part dans mon éducation basique). Mais cela me place quand même au dessus de tous à ses yeux (dont je ne sais pas si je dois me réjouir). Je suis Asphodèle Mandragora Gillian Nospheratov. Je ne peux qu'exceller ne tout domaine...

La famille Nospheratov et une très vieille famille de sorcier d'origine russe. On y compte un grand nombre de mages noir tel Venceslas Nospheratov ou Ichabodia Nospheratov. Leur portrait s'alignent dans toutes les maisons de leur descendants. La légende raconte qu'autrefois les Nospheratov aurait était proche des princes de Valachie d'où l'engouement héréditaire pour les vampyres et autres strygoïs. La devise de la famille y fait d'ailleurs allusion "Bois le savoir à la gorge de l'Aîné et tu seras éternel". Il y a même une chauve souris et un dragon dans nos armoiries. Le Dragon faisant directement réferrence à la famille régnante en Valachie lors des invasions ottomanes.

Nospheratov m'a toujours dit que le Vampire était la créature la plus respectable qui soit car il avait à la fois, l'éternité, le pouvoir et le savoir. Trois choses qu'il me faudra acquérir si je veux satisfaire à ses exigence un jour.
Mais moi les vampires m'effraient. Enfin ce n'est pas exactement ça. Ils me facinent mais je crainds toujours d'être condamnée comme eux à une existence damnée et sans fin dans l'enfer blanc des steppes valaques ou du cercle polaire. Une seule goûte de sang humain pourrait suffire...

Nospheratov a déjà tenté l'expérience. Faire de sa fille une sorcière puissante en lui administrant une potion à base de sang de vampire...
ça n'a pas marché.

Pour revenir à Nospheratov. Il a toujours vécu seul. Il se suffit à lui même je crois. Nous ne rendons que de rares visites aux restes de la familles en Transylvanie pour les occasions spéciales (et aussi l'horrible et interminable repas de noël obligatoire chez la tante Transylvania où j'ai le plaisir d'être toujours placée entre mon cousin Digory et ma charmante cousine Evangeline).
Transylvania et la soeur de Nospheratov et même s'il fait toujours bonne figure avec les gens, je sais qu'il ne l'aime pas. Elle est trop m'as-tu-vu, et exuberrante pour qu'il puisse l'apprécier mais c'est la seule personne qui se permet de l'appeller Vlad.

Nospheratov n'aime pas. Il s'interresse, il connait, il maîtrise mais il n'aime pas. L'affection et les sentiments sont à laisser aux faibles, m'avait-il dit un jour. Il a peut-être raison.
Il dit que l'affection n'est bonne qu'au sens "faire semblant". Il faut toujours savoir afficher le visage de circonstance, ne pas se traillir. Une des leçons les plus importantes qu'il m'aie apprise.

Nospheratov n'aime pas:
qu'on l'interrompe
les faibles, les idiots, les adeptes des limites et de la bienséance, du magiquement correcte
les fanfarrons qui se croient meilleurs que lui

Nospheratov adore vous écraser de toute sa supériorité. Il est hautain, froid et austère comme la grande grille de Durmstrang. Sévère, cruel parfois. Il ne parle jamais à tors et à travers et ce qu'il dit s'enfonce en vous comme des piques envenimées.
Nospheratov ne rie pas. Son visage n'affiche aucune expression particulière la plupart du temps.

Je ne sais pas si je l'aime ou pas. Je suis ses enseignements et tente de briller autant que faire ce peut. Charly dit que Nospheratov est inhumain. Il le déteste. Ou plutôt ils se détestent il se sont toujours détestés. Depuis le premier jour.
Nospheratov n'en dira jamais rien mais il pense que Charly fait partie de ses gens bêtement accrochés à des valeurs sacrosaintes ridicules et qui vivent dans une caverne dont les limites leur conviennent.

Charly a peut-être raison: Nospheratov est inhumain. Il ne doit même pas s'attribuer lui même un qualificatif aussi simple qu'Humain.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asphodèle Slayers
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
avatar

Féminin Nombre de messages : 292
Age : 30
AGE [RP] : 35 ans
Date d'inscription : 15/10/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Miroir à double sens et pendule réutilisable.
Fonction HRP: Administratrice
MessageSujet: Re: LES CHRONIQUES DE LA MANDRAGORE NOIRE   Ven 18 Jan - 2:17

MAI, 19

ça y est. C'est arrivé. C'est arrivé et bien que nous n'ayons pas encore eu a payer le prix de nos actes, Charly et moi le savons. C'est pour bientôt. Il se passera quelque chose très bientôt. Aujourd'hui. Peut-être demain.
La corde a été tranchée. Nous n'attendons plus que le couperet tombe.
_________________


MAI,19

Il n'a rien dit. Pas un mot.
Je l'ai regardé de l'autre bout de la table. Et il n'a rien dit.
Je sais que ce n'est pas bon signe de toute façon. Il ne dit jamais rien à table mais cette fois il aurait du dire quelque chose. Parce que je sais qu'elle, Evangeline, elle le lui a dit.

Mon estomac est noué. Il faut que je vois Charly dès demain. Cette nuit je ne peux pas. Pas avec Mélisande qui veille comme un cerbère devant la porte de ma chambre.
Mais dès demain je le verrais et nous trouverons une solution. Il y en a toujours une; enfin c'est ce que Charly dit.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asphodèle Slayers
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
avatar

Féminin Nombre de messages : 292
Age : 30
AGE [RP] : 35 ans
Date d'inscription : 15/10/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Miroir à double sens et pendule réutilisable.
Fonction HRP: Administratrice
MessageSujet: Re: LES CHRONIQUES DE LA MANDRAGORE NOIRE   Ven 18 Jan - 2:18

MAI,20

Charly n'était pas là. Il n'est pas venu. Je sais que c'est à cause de Nospheratov. ça ne peut être que lui.
Je sais déjà que je ne reverrai sans doute plus jamais Charly mais oh moins j'aimerai savoir qu'il va bien. Qu'il m'aime toujours. Comme avant.
Qu'il ne m'en veut pas.
Je voudrai tellement ne lui avoir jamais parlé. Nous n'en serions pas là aujourd'hui.
Il faut que je le trouve...
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asphodèle Slayers
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
avatar

Féminin Nombre de messages : 292
Age : 30
AGE [RP] : 35 ans
Date d'inscription : 15/10/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Miroir à double sens et pendule réutilisable.
Fonction HRP: Administratrice
MessageSujet: Re: LES CHRONIQUES DE LA MANDRAGORE NOIRE   Ven 18 Jan - 2:19

AOUT, 1

Je déteste ce Zing Hao. ça pour une punission! Nospheratov ne pouvait pas faire plus cruel que de me privé de magie pendant un an et de m'envoyer vivre avec un moldus en plus.

Je me rappelle déjà le jour où il est arrivé devant la porte du manoir Bathory, il m'a regardée avec un drôle d'air et j'ai su que j'allais le haïr. J'ignore comment Nospheratov et lui en sont venu à se connaître (apparement il y avait une dette entre eux) mais je mettrais ma main à couper que Nospheratov ne l'aime pas plus que moi ce maître d'armes. En tout cas il semble y avoir comme une espèce de respect mutuel entre eux.

Nous avons quitté la Transylvanie le jour même de son arrivée. On ne m'a laissé prendre que le stricte nécessaire et cette affreux Hao a exigé de moi que je prenne un bâton de marche et que j'aille pieds nus.
J'ai du le suivre comme ça sur des kilomètres sans jamais me plaindre mais la honte (et surtout la gêne que j'éprouvai de montrer une partie de mon corps si insignifiante soit-elle) m'écrasaient.
Maintenant nous sommes au Japon. Il fait froid là bas aussi.
Le petit temple dans lequel je vais vivre pendant un an est perdu au coeur des montagnes, sur un lac. Nul chemin ne serpente jusqu'à lui et s'est à travers les bois et les buissons que nous avons marché pour finalement y parvenir.
Je n'entends rien de la langue de Zing Hao. Encore une façon de m'isoler que Nospheratov a du trouver particulièrement sadique. Lui, Zing Hao comprend très bien l'anglais et je le parle aussi mais il se refuse obstinément à employer cette langue.

C'est un maître d'armes émérite à ce que j'ai compris. Il n'a pas plus de cinquante ans (enfin c'est ce qu'il me semble), son crâne est rasé comme celui d'un moine et il porte une robe traditionnel et ces drole de chaussure en bois. Il a de petits yeux en amande qui ne savent vous regarder que de haut. ça fait déjà trois semaine que je vit avec lui et je peux dire qu'il n'a que du mépris pour moi.

Je me rappelle le premier jour. Il m'a mis face à une planche et l'a transpercé de son poing. Puis avec un air supérieur m'a demandé d'enf aire autant. Je me fit mal à la première tentative évidement mais il m'obligea de recommencé. Depuis, il me soumet chaque jour à cet exercice stupide sans plus de succès.
Autre chose, il profite de ce que Nospheratov m'a placée sous son autorité pour me faire faire toutes les corvées. Aller chercher de l'eau, faire la cuisine, leménage...
Il a aussi à coeur de me faire tenir des positions atrocements inconfortables pendant des heures...il appelle ça "yoga" si j'ai bien compris. Mon lit est inconfortable et froid. Je hais cet endroit. Je hais ce type et tout ce qui de prêt ou de loin me rappelle pourquoi je suis punie...

Je commence à peine à m'habituer à cette affreuse couleur de cheveux. Ma tante Transylvania n'a pas manqué de me faire remarquer que j'étais encore "plus vilaine qu'avant, on dirait un balis brosse". Il n'y a que Nospheratov qui semble se réjouir de la situation. Apparement découvrir que j'avais une faculté spéciale a été le plus beau cadeau que je ne lui ai jamais fait, même si je l'ai payé très cher. Trop cher même.
Mais être métamorphomage a peut-être du bon. Quand je métriserait ce don, je pourrais enfin retrouver la couleur de cheveux que j'avais avant...
Je déteste celle là. Elle me rappelle la neige de Durmstrang... Elle me rappelle Charly aussi.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asphodèle Slayers
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
avatar

Féminin Nombre de messages : 292
Age : 30
AGE [RP] : 35 ans
Date d'inscription : 15/10/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Miroir à double sens et pendule réutilisable.
Fonction HRP: Administratrice
MessageSujet: Re: LES CHRONIQUES DE LA MANDRAGORE NOIRE   Ven 18 Jan - 2:20

CHARLY O'BRIAN

Voilà un an (ou presque ) que j'ai commencé ce journal et ce n'est que maintenant que je me lance dans le portrait de Charly. Ou du moins disons que je vais m'y essayer. C'est mon anniversaire aujourd'hui. Zing Hao dit que je devrais faire quelque chose de spécial et de constructif pour moi. Alors voilà.

Charly O'Brian est né à Tara Hill, près de Dublin, République d'Irlande, dans la maison familliale...
Dire ça ne lui rend pas honneur c'est certain. Zing Hao dirait que je dois me "rendre honnête à moi même".

Charly c'était mon meilleur ami. Il l'est toujours en fait. Je devrais peut-être le décrire, en faire un tableau avant que de parler de lui parce que c'est comme ça que je le vois quuand j'y pense. D'abord Son visage et puis...lui.

Charly est un grand rouquin. Il a le corps svelte mais puissant. Ses membres sont forts mais effilés. On dirait un peu que quelqu'un l'a sculpté au burin puis finement ciselé dans un bloc de marbre noble. Quand je dis quelqu'un je devrai plutôt dire, un maître sculpteur, quelqu'un qui ferait autorité dans la matière.

Ses cheveux sont d'un roux vif, et toujours en bataille. ça lui donne un air de mauvais garçon alors que c'est un ange quoiqu'il sache toujours se montrer tête brûlée quand l'occasion se présente.
Il a de beau cheveux, un peu long et quand on passe les doigts dedans et presque auburn à la racine.

Sa peau est laiteuse et quand il vous fait la bise vous sentait qu'elle est chaude et douce et c'est agréable l'hiver quand il fait si froid

Charly est quelqu'un d'extrêment vif d'esprit et intelligent. Peut-être la personne la plus intelligente que je connaisse après Nospheratov.
ça se voit dans ses yeux. Ils brillent de malice comme de pierre précieuse. Ils sont un peu étranges ses yeux. Bleu vert avec une couronne d'or autour de la pupille. On dirait une éclipse. Comme si son regard vous aurait aveuglé sans ce petit disque noir qui semble vous sonder et tout percer à jour.
Il a aussi ses petites tâches de rousseur sur le visage. Pas mal de personne à Durmstrang se moquaient de lui pour ça mais moi je les ais toujours trouvées jolies.

La première fois que j('ai vu Charly c'était en retenue avec le professeur Dagyde. J'avais transformé mon verre d'eau en rhum au lieu d'en faire une souris. Je ne l'avais vraiment pas fait exprès mais la prof ne voulait pas le croire et en plus elle été de mauvais poil se jour là. Je ne sais pas ce que Charly avait fait mais toujours est-il qu'il était là le soir en retenue.

Je m'en veux vraiment que nous n'ayons pas été plus malins qu'Evangeline. Nous aurions pu continuer de nous voir pour nos entraînements de Quidditch. Maintenant je ne sais pas où est Charly (HJ ^^) et il me manque plus que je ne l'aurait cru.
C'est un peu comme si j'avais eut un frère et qu'on me l'avais pris. Enfin je crois. J'ai toujours son vif d'or et sa baguette. Je l'ai essayée avant de partir pour le Japon. Elle m'accepte. Je crois qu'à mon retour dans le monde magique je n'utiliserai plus que celle là. En attendant je l'ai cachée la où personne même pas Bricole ne saurait la trouver.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asphodèle Slayers
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
avatar

Féminin Nombre de messages : 292
Age : 30
AGE [RP] : 35 ans
Date d'inscription : 15/10/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Miroir à double sens et pendule réutilisable.
Fonction HRP: Administratrice
MessageSujet: Re: LES CHRONIQUES DE LA MANDRAGORE NOIRE   Ven 18 Jan - 2:21

ZING HAO

Je me suis trompée sur le Maître d'Armes. Voilà bien six mois que je vis au Japon (je perd la notion du temps) et je commence à voir tous ce que mes yeux de petite sorcière pourrie gâtée ne pouvaient pas saisir à la première rencontre.

En fait d'une punition, ce séjour m'est de plus en plus agréable et je vois déjà d'un mauvais oeil le moment où je retrouverai Nospheratov et ma vie d'avant.

Zing Hao est sage. Il n'est pas le Maître tyranique et méprisant que j'ai souvent peints au début.
Il semble aussi froid et dangereux que Nospheratov. Et sans doute lui ressemble-t-il sur certain points à sa manière mais, il me semble, tout ses actes sont motivés par de bonnes intentions.
S'il a était dur avec moi au début (et il l'est encore aujourd'hui) c'était avant tout je crois pour m"enseigner.

Le maniement des armes moldus me plait beaucoup. C'est un art très noble en fait. Selon Zing Hao le maniement des armes et des arts martiaux reposent avant tout sur une philosophie de vie. Il ne s'agit pas de foncer tête baissé pour faire un carnage. Tout repose sur la maîtrise et la connaissance de soi. Ce n'est qu''avec de la concentrationet de la maîtrise qu'on parvient à faire de son corps ce que l'on veut.
Aussi comme il me paraissait ridicule de pratiquer toutes ses positions de yoga et je ne voyais pas l'intérêt d'aller si lentement quand nous les faisions ensemble, il m'apparaît maintenant clairement que si je veux acquérir force et rapidité il me faut en passer par cet exercice qui n'a plus rien de ridicule.
Je crois que ce que j'apprends ici me sera utile quand j'aurais à me lancer dans des duels magiques.

Zing Hao observe tout ce que je fais d'un oeil même quand il semble être plongé dans une méditation plus étanche qu'un coma. C'est amusant comme au début je croyais pouvoir le berner. Maintenant je sais qu'il sait.
Et je ne m'en vexe pas. J'ai appris un peu l'humilité.

Parfois je me dis que je porte plus d'affection mon maître d'armes que je n'en porterait jamais à Nospheratov. Le fait qu'il soit moldus ne change rien , Charly avait raison.
Je crois que lui aussi m'aime bien.
Il m'appelle Xiao Mei quand il est dans ses bons jours, encore un nom de fleur. Il n'aime pas Asphodèle, c'est trop "Nospheratov" pour lui je crois.
Il dit que quand je partirai j'oublirai vite tout ce qu'il m'a enseigné mais que si je ne suis pas trop bête je pourrai m'en souvenir en temps...

Je voudrai ne plus jamais partir.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asphodèle Slayers
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
avatar

Féminin Nombre de messages : 292
Age : 30
AGE [RP] : 35 ans
Date d'inscription : 15/10/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Miroir à double sens et pendule réutilisable.
Fonction HRP: Administratrice
MessageSujet: Re: LES CHRONIQUES DE LA MANDRAGORE NOIRE   Ven 18 Jan - 2:21

AVRIL 1, 79

ça y est. Je suis de retour dans le monde magique et , bien que je ne puisse nier avoir longtemps atendu ce moment, voir Nospheratov faire irruption dans le petit havre de paix de Zing Hao, perdu loin de tout, ne m'a pas franchement réjouit.

Zing Hao n'a rien dit. Il l'a juste laissé m'emmener alors que moi je m'efforçait de ravaler quelque chose de bizarre qui me nouait la gorge.
Là, nous sommes au manoir Bathory. Je suis allongée sur le grand lit damassé d'une des inombrables chambres d'amis, j'ai enfin réussi à me débarrasser de ma cousine Evangeline.

Tiens j'y pense: je n'ai encore pas fait son portrait. Ce serait dommage de ne pas coucher tant de haine sur le papier vous ne trouvez pas?
Aujourd'hui, c'était un peu particulier. D'abord parce que ma très chère tante Transylvania n'était pas là. Ensuite parce que la plupart des gens m'ont traîtée comme si je sortais d'une longue maladie...
On ne s'imagine pas ça comme ça mais un sevrage magique n'est pas si horrible finalement.
Donc, Evangeline. Ah le joli prénom! ça ne lui va pas du tout.
Toute rancoeur à part (je ne reviendrai pas sur mon séjour forcé au Japon que je ne doit qu'à elle), j'ai du passer la journée avec elle à Saint-Petersbourg. Elle adore faire les boutiques. C'est tout ce qui l'interresse d'ailleurs les boutiques et... les conquêtes amoureuses.
Moi je n'aime pas faire les boutiques, il y a trop de monde. ça m'agace à la longue.
Et Evangeline avec ses mimiques séductrices et ses éternelles anglaises soigneusement arrangées. Elle met tout le monde à ses pieds. Quand elle sort en ville où que ses parents reçoivent ce n'est que "ooooh", "ahhhh", "mademoiselle vous êtes...", et un baise main par ci, une courbette par là.

Nospheratov dit que c'est là toute la différence entre un Nospheratov et un Bathory: le goût du faste et des choses frivoles! Dois-je en déduire que malgré mon ascendance je suis meilleure Nospheratov qu'Evangeline?

Quoiqu'il en soit, j'ai du supporter mon adorable cousine toute la journée. Quand on sait que c'est ma seule journée de vacance (il va falloir que je rattrape l'année de cours que j'ai manquée pour pouvoir passer mes buses, j'aurais du être en quatrième année), on imagine ma joie.
Son mot préféré, laissez moi réfléchir...MOI, ou peutêtre Je. J'avoue que sur ce point je ne tranche pas.
Evangeline se croit supérieure à tout le monde en tout.
A Durmstrang c'est LA fille populaire par excellence. Elle a toute une cour autour d'elle, des prétendants et des léche-bottes sans cervelle.
Je ne nie certes pas qu'elle est particulièrement belle et intelligente, à côté d'elle comme dirait la tante Transylvania je ressemble à un "petit résidu de sorcière minable". Enfin, j'entends pour ce qui est de l'aspect physique. Je ne crois pas avoir rien à lui envier côté intellecte ou résultats scolaire (Nospheratov ne le tolérerait pas)!

Nous n'avons tout simplement pas les mêmes centres d'intérêt en fait. Je ne m'intéresse pas à "l'amour", c'est vraiment trop ridicule. Quel intérêt de flirter avec des gens qu'on ne va même pas revoir ensuite ou à qui on a rien à dire.En plus ce qu'on peut avoir l'air ridicule à jouer un rôle de faible. L'autre soir, mon cousin Digory m'a emmenée au restaurant, à Sofia. C'était très classe d'ailleurs. Puis nous parlions des amours de sa soeur et quand je lui ai dit que je ne comprenai vraiment pas l'intérêt de tout ça, il a rit aux éclats et a dit que j'étais encore une petite fille mais que je finirai par en venir là.

J'ignore si c'est vrai et j'espère que non. Je ne voudrais pas renier ce que je suis et devenir une parodie ridicule de moi même.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asphodèle Slayers
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
avatar

Féminin Nombre de messages : 292
Age : 30
AGE [RP] : 35 ans
Date d'inscription : 15/10/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Miroir à double sens et pendule réutilisable.
Fonction HRP: Administratrice
MessageSujet: Re: LES CHRONIQUES DE LA MANDRAGORE NOIRE   Ven 18 Jan - 2:24

SEPTEMBRE, 3

Voilà trois jours que je suis arrivée en France. Je vais faire ma rentrée à BeauxBâtons d'ici à la fin de la semaine.

La France est un joli pays quoique la chaleur m'inccommode quelque peu.
Il y a beaucoup trop de musées et de monuments historiques. Je n'aurais jamais le temps de tout visiter (c'est le bonheur).
Evangeline a bien sûr tenu à être du voyage; Vous imaginez une journée de shopping à Paris! Le rêve pour elle mais heureusement elle est repartie le soir même de notre arrivée et je suis restée seule dans la petite chambre d'hotel que mon père loue pour moi jusqu'à ce que je m'installe à Beaux Bâtons.

J'ai déjà lu "L'Histoire de France" et visité le musée du Louvre en entier (côté moldus ET côté sorcier).
Je suis aussi allée faire un tour au Ministère de la Magie. L'entrée des visiteurs se trouve sous l'Arc-de -Triumphe, à l'intérieur tout est somptueux et très classe.

Là je suis déjà dans le train qui m'emène vers le Sud de la France: un autre univers. Très différent de Paris mais très agréable à vivre (hormis cette chaleur qui est carrément étouffante maintenant.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asphodèle Slayers
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
avatar

Féminin Nombre de messages : 292
Age : 30
AGE [RP] : 35 ans
Date d'inscription : 15/10/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Miroir à double sens et pendule réutilisable.
Fonction HRP: Administratrice
MessageSujet: Re: LES CHRONIQUES DE LA MANDRAGORE NOIRE   Ven 18 Jan - 2:27

SEPTEMBRE,7

Je suis rentrée aujourd'hui. Le parc de BeauxBâtons est digne du château de Versailles. Il va faloir que je m'habitue à cet uniforme bleu qui ne me va pas du tout mais je crois que je pourrait me plaire ici.

J'ai surtout rencontré les professeurs, certains sont brillants (d'autres un peu trop facilement impressionable à mon goût mais BeauxBâtons est une école prestigieuse, je m'attends donc à ne pas être déçue).

Et j'ai aussi croisé en coup de vent avant hier, une élève qui quittait l'école. Anne Rosenberg. Un air un peu cruche (elle a mis le feu à la salle de potion si j'ai bien compris c'est pour ça qu'elle est renvoyée). J'occupe son ancienne place dans le dortoir c'est pour ça qu'on c'est sentit obligé de me la présenter. Soit dit entre nous, je m'en serrait passée mais le professeur DeLancre avait l'air d'y tenir.

Je ne suis pas ici pour me faire des relations mais pour apprendre!
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asphodèle Slayers
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
avatar

Féminin Nombre de messages : 292
Age : 30
AGE [RP] : 35 ans
Date d'inscription : 15/10/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Miroir à double sens et pendule réutilisable.
Fonction HRP: Administratrice
MessageSujet: Re: LES CHRONIQUES DE LA MANDRAGORE NOIRE   Ven 18 Jan - 2:28

OCTOBRE,26

La Bibliothèque de BeauxBâtons est immense mais je me suis vite rendu compte que les livres qu'on laissait à la portée des élèves n'étaient pas bien méchants.
En effet c'est quelque chose que j'avais déjà remarqué en cours, certains sujets son jugé tabou ici à BeauBâtons.

Par exemple l'autre jour en Histoire de la Magie, nous abordions les Grands Sorciers de notre siècle, et apparement mon intervention au sujet du Mage Noir Grindelwald n'a été que moyennement appréciée! Mr Durandal c'est contenté de me faire remarqué que c'était déplacé et il a changé de sujet.

Bref, ce n'est pas ici que je trouverai de quoi satisfaire ma curiosité sur mes origines. Il y a bien quelques livres digne d'intérêt dans la réserve mais soyons honnêtes rien de bien passionant.
Je vais aller aux archives du comté magique de Marseille aux prochaines vacances. Peut-être trouverai-je quelque chose.
Au point où j'en suis, je dois admettre que je désespère de ne jamais me connaître moi même!

NB: Au fait j'ai un chat mais je vais faire une page spéciale sur lui il mérite qu'on s'en donne la peine...
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asphodèle Slayers
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
avatar

Féminin Nombre de messages : 292
Age : 30
AGE [RP] : 35 ans
Date d'inscription : 15/10/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Miroir à double sens et pendule réutilisable.
Fonction HRP: Administratrice
MessageSujet: Re: LES CHRONIQUES DE LA MANDRAGORE NOIRE   Ven 18 Jan - 2:29

AZAZEL

J'ai un familier. C'est un chat noir, je sais que ça fait cliché pour une sorcière. Je n'en avais jamais eu à Durmstrang!
Je ne suis pas du genre à aller traîner dans les animaleries magiques. C'est plutôt lui qui m'a choisi.

ça fait un moment d'ailleurs mais je ne m'étais pas vraiment rendu compte qu'avoir ce chat était un changement important dans ma vie.
Je l'ai trouvé quand j'étais encore à Paris. Dans la rue de la paix (côté magique bien sûr). Je sortais juste de faire mes emplettes de rentrée scolaire et je l'ai vu.

Un beau chat noir au poil mi-long, luisant. L'un de ses yeux est couvert de vitre, ça lui donne l'air d'être tout droit sorti d'un conte pour enfant: le chat de la méchante sorcière au nez crochu. Mais il est quand même très beau.
Figurez vous que pour je ne sais quelle raison ce chat était sur mes talons toute la journée et que je ne m'en suis rendue compte qu'en rentrant dans mon appartement sur les champs élysées!

Du coup je l'ai gardé. D'autant qu'il a l'air daimer les gens autant que moi! Autant c'est une vraie peluche quand il est avec moi, autant il arracherait le visage de n'importe qui d'autre l'adorable petite bête! ça me plaît.
La première fois ça m'a surprise, (le garçon d'hotel a faillit y perdre un oeil) mais maintenat je m'y suis habituée et je trouve même divertissant de le voir agresser les gens qui s'approchent de moi. ça m'évite d'avoir à leur parler en plus!
Je ne sursaute même plus quand il crache au visage de la concierge!
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asphodèle Slayers
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
avatar

Féminin Nombre de messages : 292
Age : 30
AGE [RP] : 35 ans
Date d'inscription : 15/10/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Miroir à double sens et pendule réutilisable.
Fonction HRP: Administratrice
MessageSujet: Re: LES CHRONIQUES DE LA MANDRAGORE NOIRE   Ven 18 Jan - 2:31

AOUT, 1980

Le 19 Août 1980,
Résidence de BeauxBâtons

"Sommes aux regrets Mademoiselle Nospheratov de ne pouvoir accéder à votre requête quand à cette demande de transfert pour l'école de Poudlard.
La représentente des Professeurs que je suis, s'étonne de votre demande et ne peut qu'y répondre défavorablement aux vues non seulement de vos résultats scolaires qui sont parmis les plus brillants (si ce n'est les plus brillants) mais aussi et surtout compte tenu de la situation actuelle en Angleterre qui se trouve être particulièrement instable.
Nous ne nous risquerions pas à envoyer la crème de nos étudiants dans une école qui ne pourrait leur garantir sécurité et qualité d'enseignement, ce que je crainds fort, Poudlard et ses nouveaux dirigeants, et loin de pouvoir assurer pour le moment"

Très cordialement,
Thérésa d'Arche-Mortmange
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asphodèle Slayers
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
avatar

Féminin Nombre de messages : 292
Age : 30
AGE [RP] : 35 ans
Date d'inscription : 15/10/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Miroir à double sens et pendule réutilisable.
Fonction HRP: Administratrice
MessageSujet: Re: LES CHRONIQUES DE LA MANDRAGORE NOIRE   Ven 18 Jan - 2:35

AOUT,19

C'est Charly qui m'a parlé de Poudlard la première fois. Il disait que ses parents ne l'y avait pas envoyé par pur esprit de vengence (les anglais et les irlandais ne sont pas connus pour s'entendre comme larrons en foire).

Je ne m'y étais pas plus intéressée que ça mais depuis quelque temps de drôles de rumeurs circulent.

C'est dans tous les gros titres de "Le Sorcier" (le journal de référence en France). L'école anglaise est semble-t-il a un tournant de son histoire. Tout n'est pas très clair (m'étonnerait pas qu'il y ait quelque chose de pas net là dessous mais passons) mais en clair, l'école change d'orientation. Les nouveaux dirigeants ont choisi de ne plus considérer l'étude des arts noirs comme un sujet taboo. Il y a même une option magie noire à ce qu'il paraît.

C'est exactement là bas que je veux étudier mais impossible pour le moment. Le conseil de BeauBâtons a rejeté ma demande. Il va faloir rusé pour quitter cette maudite école mais je finirai bien par trouver...
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asphodèle Slayers
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
avatar

Féminin Nombre de messages : 292
Age : 30
AGE [RP] : 35 ans
Date d'inscription : 15/10/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Miroir à double sens et pendule réutilisable.
Fonction HRP: Administratrice
MessageSujet: Re: LES CHRONIQUES DE LA MANDRAGORE NOIRE   Ven 18 Jan - 2:36

MAI,1981

La fin de l'année qui approche, l'heure de mettre mon plan à exécussion.
Je suis vraiment désolée que sa tombe sur Mr DeMalbranche parce que je l'apprécie vraiment mais c'est lui qui à le caractère le plus...coment dire...le plus irrassible. Il ne poura pas ne pas réagir comme je l'ai prévu!
Tout est donc fin prêt.
Tout à l'heure, nous allons étudier le philtre de Paix! Je vais m'arranger pour avoir fini bien longtempsavant les autres comme ça je pourrais me plaindre d'être dans une classe d'incompétent. Mr DeMalbranche ne pourra que s'indigner de ma morgue et il me fera la leçon. Sur ce je le blesserai dans son orgueil en lui disant que s'il trouve lque la classe a un bon niveau (ce quiest réellement le cas) c'est qu'il est lui même incompétent!

Ensuite il ne me restera plus qu'à faire montre d'arrogance et d'indiscipline jusqu'à la fin de l'année, peut-être même que je pourrais râter un examen? Non quand même pas.
Et voilà, le tour sera joué. Je n'aurais plus qu'à me prendre un ticket pour le Poudlard express. J'ai déjà informé mon père de mes intentions!
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asphodèle Slayers
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
avatar

Féminin Nombre de messages : 292
Age : 30
AGE [RP] : 35 ans
Date d'inscription : 15/10/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Miroir à double sens et pendule réutilisable.
Fonction HRP: Administratrice
MessageSujet: Re: LES CHRONIQUES DE LA MANDRAGORE NOIRE   Ven 18 Jan - 2:36

AOUT,31

Je suis arrivée à Londres hier. Pas voulu utiliser les moyens de transports magiques (ça m'a évité d'avoir à me coltiner ma cousine et le décérébré que mon père charge de m'escorter quand je fais un long voyage... Igor)! Mais du coup j'ai pris l'avion! Un peu stressant comme exprérience, les moldus ne savent plus quoi inventer.
ça ressemble vaguement à une espèce d'oiseau en fer blanc.

Bref, je suis arrivée à Heathrow aux environs de trois heures du matin, Londres la nuit n'a rien de rassurant surtout quand on passe côté moldus en fait. Mais je n'avais rien à craindre, j'avais ma baguette et celle de Charly. C'était juste la première fois où je me retrouvais vraiment seule dans une aussi grande ville, les soudards, les prostituées, les moldus qui faisaient la fêtes tout ça...c'est vrai que je n'étais pas tranquille, j'aurais aimé avoir quelqu'un prêt de moi. D'autant que ça m'a pris des heures pour rallier le côté sorcier: je me suis perdu. J'ai du demander à une vieille dame la direction de Mayfair.
Hyde Park la nuit n'est pas ce que l'on peut appeler rassurant non plus mais somme toute , j'ai préféré passer par là -moins de monde, enfin c'est ce que je croyais- et de toute façon le passage que je devais trouver vers le monde magique -Speaker's Corner- s'y trouvait. Il y avait un sorcier -Albéric- qui cuvait son vin appuyé contre le lampadaire, j'ai traversé et ensuite il ne m'a pas fallu très longtemps pour rejoindre l'appartement que mon père avait réservé pour moi au May Fair House, un hôtel très class. Le garçon d'étage m'a conseillé le Veritaserum si je voulais m'amuser mais je suis crévée...et puis ce n'est pas trop mon truc ce genre d'endroit.

Aujourd'hui j'ai un peu visité le Londres côté sorcier, je suis passé devant les locaux de la Gazette du Sorcier. On peut les visiter à entre dix-heure et une heure de l'après midi. C'est un journaliste qui c'est charger de me faire faire le tour du propriétaire. Un grand brun avec des yeux bleux, beaucoup de classe. Les archives n'était pas accessibles, dommages ça m'aurait été bien utile pour mes recherches. Mais dès demain j'irai jeter un oeil à la British Library et au Ministère comme je fais toujours quand je traîne quelques temps en ville à l'étranger. On ne sait jamais...mais parents sont peut-être anglais.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asphodèle Slayers
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
avatar

Féminin Nombre de messages : 292
Age : 30
AGE [RP] : 35 ans
Date d'inscription : 15/10/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Miroir à double sens et pendule réutilisable.
Fonction HRP: Administratrice
MessageSujet: Re: LES CHRONIQUES DE LA MANDRAGORE NOIRE   Ven 18 Jan - 2:37

SEPTEMBRE, 5

ça y est j'y suis enfin. Poudlard. Et dire que ça m'a pris deux ans pour y arriver.

J'ai passé la journée au chemin de traverse, la plupart des élèves qui se rendaient à Poudlard y étaient d'ailleurs. Je n'ai pas pu résister à l'envie de faire un petit tour dans l'allée des Enbrumes, on trouve des choses incroyables chez Barjo et Beurk! Je me serais cru en train de faire mes achats pour une rentrée à Durmstrang!

J'ai déjeuné au Chaudron Baveur. Il y avait un espèce d'abruti qui n'arrêtait pas de faire la morale à ses soeurs. Le genre de mec lourd qui vous empêche de respirer en gros.
Je crois qu'Azazel à bien aimé Londres. On a un peu galéré à trouver la voie 9 3/4 mais une fois dans le Poudlard express on a pu profiter du paysage.
Je suis contente je n'ai rien perdu de mon anglais en fait. Personne ne s'est rendu compte que je n'étais pas du coin (une chance parce que je n'aurais pas aimé avoir le même accent que Nospheratov -c'est presque caricatural- à lui ça lui va bien mais sur une fille je crois que ce serait du plus mauvais effet!).

Remarque, c'est vrai que je n'ai pas eut grand chose à dire. On est arrivé à la nuit tombée. Puis il y a eut les répartitions (je ne suis d'ailleurs pas passé loin de la catastrophe mais finalement ça a été Serpentard!), et on est allé dans nos dortoirs respectifs où je me suis hâter de tirer les rideaux de mon lit et le drap sur ma tête avant même que mes camarades de chambrée n'aient eu le temps de me demander comment je m'appelais. Les gens ont toujours cette agaçante manie de vouloir vous parler alors que vous n'avez rien demandé!
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asphodèle Slayers
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
avatar

Féminin Nombre de messages : 292
Age : 30
AGE [RP] : 35 ans
Date d'inscription : 15/10/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Miroir à double sens et pendule réutilisable.
Fonction HRP: Administratrice
MessageSujet: Re: LES CHRONIQUES DE LA MANDRAGORE NOIRE   Ven 18 Jan - 2:38

Durmstrang,
le 6 Septembre, Tour Nord,


JESPERE QUE VOUS AVEZ PLEINEMENT CONSCIENCE DU DESHONNEUR QUE VOUS NOUS FAITES MADEMOISELLE! JAMAIS IL NE CETAIT VU QUUN NOSPHERATOV SCOLARISE DANS LA PRESTIGIEUSE ECOLE QUE VOUS FREQUENTEREZ CETTE ANNEE NE SOIT PAS REPARTI, ET CE SANS LA MOINDRE HESITATION, DANS LA MAISON DE SALAZAR SERPENTARD!
VOUS FAITES LA HONTE DE NOTRE FAMILLE!!!!!!! JATTENDS DE VOUS DE MEILLEURS ECHOS A LAVENIR. TACHER DE PALIER AUX FAIBLESSES DE VOTRE SANG SI AU MOINS VOUS NE POUVEZ RENDRE AU NOM DE NOSPHERATOV LES OBLIGATIONS QUE VOUS LUI DEVEZ!!!!!NOUBLIEZ PAS QUE VOUS METES OBLIGEE DE LA PLUS ETROITE DES FACONS ET QUE DE FAIT, VOUS VOUS DEVEZ DE FAIRE CE QUE POSSIBLE POUR VOUS ASSUREZ DE VOTRE SITUATION! IL VA DE SOIT QUE JE NE SAURAIS CONTINUER DANS CETTE VOIX AVEC VOUS SI VOUS NE MONTREZ PAS VITE PLUS DE RECONNAISSANCE ET DINTERET! VOTRE SORT ETANT LAISSE A MON ENTIERE DISCRETION...

Je vous prie de croire....
Vlad Alexandreï Nospheratov
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asphodèle Slayers
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
avatar

Féminin Nombre de messages : 292
Age : 30
AGE [RP] : 35 ans
Date d'inscription : 15/10/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Miroir à double sens et pendule réutilisable.
Fonction HRP: Administratrice
MessageSujet: Re: LES CHRONIQUES DE LA MANDRAGORE NOIRE   Ven 18 Jan - 2:41

SEPTEMBRE, 6

Je suis contente que cette beuglante ne me soit pas arrivée à la grande salle. Qu'elle honte sinon. C'est arrivé dans le parc et il n'y avait personne. J'ai eu de la chance.

N'empêche qu'avec tout ça je commence à douter de moi. Est-ce que je suis vraiment digne du nom que je porte? Est-ce que je suis vraiment digne de Serpentard? Qu'est ce que j'irais foutre à Poufsouffle?

Non ça ne peut qu'être une erreur. Je hais cette maison. Je n'ai rien à voir avec ses gens. Le Choixpeau m'a envoyée à Serpentard et il n'a pas hésité très longtemps d'ailleurs. Poufsouffle lui a juste échappé surement parce que je suis métamorphomage et que beaucoup de sorcier qui ont cette faculté vont là bas.

Poufsouffle non mais franchement. De quoi j'aurais eu l'air toute en jaune?
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asphodèle Slayers
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
avatar

Féminin Nombre de messages : 292
Age : 30
AGE [RP] : 35 ans
Date d'inscription : 15/10/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Miroir à double sens et pendule réutilisable.
Fonction HRP: Administratrice
MessageSujet: Re: LES CHRONIQUES DE LA MANDRAGORE NOIRE   Ven 18 Jan - 2:42

SEPTEMBRE,31

ça va faire un mois que je suis à Poudlard. ça se passe bien. J'ai rencontré un type vraiment ridicule dans ma classe. William Slayers. Il court après tout ce qui à une jupe c'est vraiment pathétique. Enfin tant qu'il s'approche pas de moi!

J'ai eu le temps de me faire une opinion sur les quatres maisons.
D'abord les deux plus prestigieuses:

Serpentard: la maison de l'élite. Nous devons exceller et faire preuve de finesse. Un bon Serpentard se doit de frapper avec classe et sans faire de vague. Il est irréprochable et ne se mêle pas à la mane des autres.
J'ai pu remarqué cependant que beaucoup ne semblent pas avoir conscience de l'honneur que c'est d'être à Serpentard et ce conduise comme des imbéciles (comme le garçon suscité ou autre Greg Kelso -lui c'est vraiment la honte de notre maison)!

Gryffondor: autre maison de prestige -la seule qui peut rivaliser avec la mienne d'ailleurs- La maison des Téméraires. Les Gryffondors (certains les surnommes bouffon d'or) sont trop impulsifs et émotifs, ils sont intelligent mais ne réfléchissent pas avant d'agir (c'est ce qui leur fait perdre l'avantage sur les serpentards). Ils se mettent sous les feu de la rampe et ne sont intéressés que par leur petit Moi héroïque, c'est pathétique. Regardez Chad Parker par exemple...le parfait petit prefet sang et or celui là.

Serdaigle: la maison des têtes d'ampoule. Vous savez ce genre de personne qui s'abrutissent à lire (il faut lire mais intelligement) et font de la lèche en cours. Les Serdaigles sont fins et vifs d'esprit en général ça on ne peut pas le leur enlever.

Poufsouffle: je me demade même si c'est la peine d'en parler... La maison de ceux qui ne savent plus quoi faire pour ce faire remarquer. Tenez prenez cette fille, la métamorphomage (je ne rappelle plus son nom mais aucune importance), toujours à se faire remarquer pour rien. Non Poufsouffle est vraiment la plus pitoyable des maisons, elle ne devrait même pas exister!

En fait ça m'ai bien égal de savoir qui est dans quelle maison. Je ne suis pas là pour me faire des amis et je ne m'en porterai que mieux de ne pas avoir à me farcir des gens collants ou autre.
Je pense souvent à Charly en ce moment. Après tout c'est l'école où il aurait aimé étudier. Il aurait été à Gryffondor c'est sûr. Quand on le voit on a toujours l'impression qu'il va sauver le monde d'une minute à l'autre et parfois il est si...spontané.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asphodèle Slayers
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
avatar

Féminin Nombre de messages : 292
Age : 30
AGE [RP] : 35 ans
Date d'inscription : 15/10/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Miroir à double sens et pendule réutilisable.
Fonction HRP: Administratrice
MessageSujet: Re: LES CHRONIQUES DE LA MANDRAGORE NOIRE   Ven 18 Jan - 2:43

ANNE ROSENBERG

La fille qui s'est fait renvoyer de Durmstrang. Elle est en septième année c'est la capitaine de l'équipe de Gryffondor.

Au premier abord on dirait un fille qui est toujours à pleurnicher dans son coin mais elle m'est sympathique en fait.

Pour la décrire en deux mots: blonde, yeux clairs cheveux au carré, sage et studieuse mais trop influencée par ses émotions.

C'est la première amie que je me suis faite. C'est ma meilleure amie en fait bien qu'elle sorte avec l'autre abruti de Caliméro.
On est très différente j'arrive même pas à comprendre comment je la supporte mais c'est comme ça...
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LES CHRONIQUES DE LA MANDRAGORE NOIRE   

Revenir en haut Aller en bas
 
LES CHRONIQUES DE LA MANDRAGORE NOIRE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Reprise de la peinture: quelques figurines
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Haiti : Se défouler pour oublier la misère...noire
» Femelle croisée caniche noire de qq mois à LL
» Les Annales de la compagnie noire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horcruxes - Les Reliques de la Mort :: <font COLOR=white>DE L'AUTRE CÔTE DU VOILE [HRP]</font> :: La Pensine V.2-
Sauter vers: