AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 1325 Mayfair Street, Appartement de Yon Winchester

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Yon Winchester
Journaliste - Gérant du "Véristaserum"

Journaliste - Gérant du
avatar

Féminin Nombre de messages : 80
Age : 29
CITATION : ...et j'inaugure le meurtre au paradis
AGE [RP] : 26 ans
Date d'inscription : 08/12/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Cape d'Invisibilité - Plume à Papotte
Fonction HRP: Joueur

MessageSujet: 1325 Mayfair Street, Appartement de Yon Winchester   Ven 28 Déc - 1:13

SOMMAIRE:

Quand Harry Rencontre Sally Sans Bridget

QUAND HARRY RENCONTRE SALLY SANS BRIDGET
(pv Errrrrrrrrrika XD)


19h30. Douce nuit. Enfin début de soirée plutôt. Je ne pense pas avoir le temps de prendre ma douche. Mon invitée sera là d'une minute à l'autre sans doute. Non. J'ai quand même le temps de me prendre une douche. Rapide. Très rapide.

19h35. Douche. [hj: non aurore tu n'auras pas ta description ] 19h45. Fin de la douche. Juste histoire de. C'est mon petit rituel de fin de journée et je n'avais pas eut le temps de passé chez moi.

19h45. On sonne. Enfin "on"...Synchros. C'est déjà ça. Un serviette autour de la taille. Cheveux mouillés. Je retourne au salon...Même pas pris le temps de me sécher. Enfin je suis en train. L'eau ruisselle encore sur chaque centimètre carré de muscle régulièrement travaillé. Une cicatrice ça et là. Fines et "sexy" comme dirait Ginny. Sur mon épaule la marque d'Arya. Amusant qu'elle soit toujours restée. Noire. Un réseau de veinure comme une oile tatouée sur ma peau.
Arya ne rentrera pas ce soir. Parfait. Pour une fois que je m'en réjoui. J'ouvre la porte.



OMBRE-Vous ici? Si je m'attendais...

_________________


POUR UNE INTERVIEW DANS LA GAZETTE PENSEZ A ME MP MERCI ^^



Dernière édition par le Sam 29 Déc - 6:31, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erika N. Bathory
Employée chez "Veritaserum"
Employée chez
avatar

Féminin Nombre de messages : 46
Age : 33
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: 1325 Mayfair Street, Appartement de Yon Winchester   Ven 28 Déc - 16:36

Erika l’avait suivit, dans l’ombre de ses pas, surprise par le chemin qu’il empruntait. Car ce chemin était celui qu’elle aurait prit pour rentrer chez elle. Arrivé sur Mayfair Street, il rentrât chez lui, et lorsque la porte se refermât, elle étouffât un rire. Etonnant comme la nature fait bien les choses parfois, elle habité dans la rue juste à côté, sur Park Lane. Elle transplanât directement chez elle. Il ne fallait pas qu’elle arrive immédiatement derrière lui, bien qu’il sache qu’elle allait venir, il fallait savoir se laisser désirer. Elle enfilât une tenue plus approprié à la suite des évènements, juste un peu plus court, histoire de le provoquer.

19H45. Elle n’avait pas attendu très longtemps, mais elle se trouvait devant sa porte. Elle sonnât, et la porte s’ouvrit. Elle n’eut pas longtemps à attendre avant que la porte s’ouvre. Elle esquissa un sourire, le voyant apparaître, vêtu seulement d’une serviette. L’eau ruisselait encore sur son corps taillé parfaitement. Elle se passât la langue sur la lèvre, détaillant chaque partie de son anatomie. Quelques cicatrices par ci par là, rien d’étonnant. Elle observât son épaule parcourue de veinures noires, certainement l’effet d’un sortilège puissant. Il lui plaisait encore plus de le voir ainsi, et déjà elle se voyait parcourir son corps.

OMBRE-Vous ici? Si je m'attendais...

Erika – Ne dites pas de bêtises… Vous saviez que je viendrais.

Elle pénétrât dans l’appartement, observant son environnement. Des tons sombres, tous ce qu’elle aimait. Plus elle avançait plus elle se rendait compte qu’ils étaient… Identique dans beaucoup de points. Cependant, elle voulait juste s’amuser, rien de plus. Elle savait que se petit jeu était dangereux pour elle, car il ne lui faudrait pas grand-chose pour franchir la limite qu’elle s’était fixée. Celle des sentiments. Elle posât sa veste, et se retournant vers lui, avec un sourire, ses yeux glissant sur son corps, elle dit simplement :

Erika – Vous devriez peut être vous rhabiller ! Ce n’est pas une tenue pour offrir un verre à une demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yon Winchester
Journaliste - Gérant du "Véristaserum"

Journaliste - Gérant du
avatar

Féminin Nombre de messages : 80
Age : 29
CITATION : ...et j'inaugure le meurtre au paradis
AGE [RP] : 26 ans
Date d'inscription : 08/12/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Cape d'Invisibilité - Plume à Papotte
Fonction HRP: Joueur

MessageSujet: Re: 1325 Mayfair Street, Appartement de Yon Winchester   Sam 29 Déc - 4:42

AMORTENTIA– Ne dites pas de bêtises… Vous saviez que je viendrais.

Rictus sympa (hj: XD). Ca va de soit sinon je n'aurais pas ouvert si peu habillé. Elle me détaille. Je sens son regard sur moi comme si c'était déjà ses mains...ou mieux.
Il va falloir se calmer Winchester si tu veux garder le contrôle.


AMORTENTIA – Vous devriez peut être vous rhabiller ! Ce n’est pas une tenue pour offrir un verre à une demoiselle.

OMBRE-Mille excuse, loin de moi l'idée de vous choquer vous m'envoyé navré.

Je me penche. Un baiser provocateur sur la joue, juste au coin de ses lèvres, juste avant sa bouche qui appelle tant le baiser.
19h49. Je la laisse cinq minutes maintenant qu'elle à l'eau à la bouche. Je pousse la porte de ma chambre. Me rhabille. Chemise noir, largement ouverte. N'allons pas boutonné ça comme un moine! Ca serait bien la première fois de ma vie par le Cornu!

Retour au salon. Un sourire, je me dirige vers le bar.


OMBRE-Alors finalement j'avais raison? Les type du Serum n'on tpas la trempe hein? A moins que vous ne les ayez déjà tous épuisés. Mais pardonnez moi, je vais un peu loin, ça ne me regarde pas eput-être...

Tiens envie de faire quelque chose de spécial. Mademoiselle aime la vodka. Une touche de sherry. Un peu de ci un peu de ça. Une paille rouge sang. Un petit parapluie de coktail magique. Le résultat est plus que satisfaisant. Une texture crêmeuse. Agréable à l'oeil. Une odeur enivrante et prometteuse. Ce sera Amortentia. Je l'ajouterai à la carte dès demain. Je goûte histoire de ne pas empoisonner ma belle hongroise.

OMBRE-Vous pourrez vous ventez d'avoir été servie par le gérant du Serum. Ca n'était jamais arrivé avant. Mais bon... cette soirée est un peu spéciale vous ne trouvez pas?

Je l'invite sur le canapé. Pose son verre sur la table basse. Un sourire. Confortablement installé je la dévore des yeux puis plante mon regard dans le sien. Comme un aimant bleu d'acier.

_________________


POUR UNE INTERVIEW DANS LA GAZETTE PENSEZ A ME MP MERCI ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erika N. Bathory
Employée chez "Veritaserum"
Employée chez
avatar

Féminin Nombre de messages : 46
Age : 33
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: 1325 Mayfair Street, Appartement de Yon Winchester   Sam 29 Déc - 6:11

OMBRE-Mille excuse, loin de moi l'idée de vous choquer vous m'en voyait navré.

Lorsqu’il déposât son baiser sur sa joue, elle senti son cœur vibrer. Sensation peu habituelle, certainement pas attendue, mais ma foi très agréable. A la limite des lèvres, à la limite de la faire tout bonnement craquer. Elle le fixât d’un regard intense alors qu’il se retirait pour se rhabiller. Lorsqu’il lui tournât le dos, elle prit une profonde inspiration. Il serait difficile de résister à la tentation. Les gouttes d’eau perlaient sur sa d’albâtre. D’un geste, elle se passât la langue sur la lèvre inférieure, essayant de deviner ce qui se cachait derrière la serviette.

Il disparut cinq bonnes minutes, ce qui lui permit de détailler son appartement. Cela semblait lui ressembler. Sombre, avec une part de mystère. Elle le parcourut de long en large, jetant un œil à gauche, à droite. La tentation se faisait forte, toujours cette manie de vouloir garder un trophée à chaque fois. Mais rien ne parvenait à la combler pleinement. Lorsqu’il ressortit, elle laissât planer un sourire sur son visage, sa chemise laissant largement entrevoir son torse.

OMBRE-Alors finalement j'avais raison? Les type du Serum n'ont pas la trempe hein? A moins que vous ne les ayez déjà tous épuisés. Mais pardonnez moi, je vais un peu loin, ça ne me regarde pas peut-être...

Erika – En effet, aucun n’avait votre classe, et puis rester en compagnie de votre petite amie ne valait mieux pas pour elle.

Elle fit un petit mouvement de tête évocateur, et s’appuyât sur le bar, alors qu’il préparait un verre. Elle le regardait faire, avec un regard envoutant. Vodka, parfait, il commençait à la connaître. Il goutât en premier, avant de lui tendre un verre a son tour.

OMBRE-Vous pourrez vous ventez d'avoir été servie par le gérant du Serum. Ca n'était jamais arrivé avant. Mais bon... cette soirée est un peu spéciale vous ne trouvez pas?

Erika - Alors c’est tout un honneur.

Elle levât son verre en signe de salut, avant de porter la paille rouge sang a ses lèvres. Délicieux, en plus il avait du gout. Un petit arrière gout de cerise, adoucissant la vodka. Elle le suivit, sur le canapé, s’installant a ses côté, laissant délibérément une certaine distance. Son regard posé dans le sien, le noir luttant déjà avec l’acier dans une étreinte passionné. Elle but une nouvelle gorgée sans le lâcher du regard. Elle croisât ses jambes, faisant légèrement remonter sa jupe sur ses cuisses, laissant entrevoir le bout de du fourreau de l’étrangleuse toujours accroché a ses bas.

Erika – En effet, on peut dire qu’elle est spéciale… Une telle rencontre ne peut que l’être.

Elle lui lançât un regard énigmatique. Ils étaient tous deux chasseur, se refusant tous sentiments, pourtant, ils se tournaient autour au point de risquer de se rendre fou l’un de l’autre. Elle retirât la paille de son verre, voulant pleinement goutter a sa boisson, onctueuse, délicieuse. Elle trempât ses lèvres dans le liquide, fermant les yeux, se laissant envahir par la douceur de ce nectar, avant de replonger ses yeux dans ceux de son bel étalon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yon Winchester
Journaliste - Gérant du "Véristaserum"

Journaliste - Gérant du
avatar

Féminin Nombre de messages : 80
Age : 29
CITATION : ...et j'inaugure le meurtre au paradis
AGE [RP] : 26 ans
Date d'inscription : 08/12/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Cape d'Invisibilité - Plume à Papotte
Fonction HRP: Joueur

MessageSujet: Re: 1325 Mayfair Street, Appartement de Yon Winchester   Jeu 3 Jan - 3:07

Ma belle vélane ne semble pas en perdre une miette. Je la sens me détailler. M'inventer. M'imaginer comme je l'aurais fait si je l'avais trouvée si peu vêtue.

AMORTENTIA– En effet, aucun n’avait votre classe, et puis rester en compagnie de votre petite amie ne valait mieux pas pour elle.

Je relève le compliment en silence puis...arg! Le choc! Ma quoi? Ma petite amie...

OMBRE-Je me demande de qui vous voulez parler... C'est vrai qu'il y en a un paquet qui s'imaginent me mettre le grapin dessus mais quand même!... Bridget ma copine?

Grand éclat de rire. C'est limite si je n'en ai pas les larmes aux yeux.

OMBRE-Tout ça manquerait d'élégance et de classe...et puis excusez moi mais pour me séduire il faut se servir de son cerveau hors je ne pense pas que Jet ait réellement un cerveau...non je crois que c'est plus un amas ganglioneux qui doit lui permettre de coordonner ses mouvements et de se mettre ce vernis à ongle hideux qu'elle apprécie tant. J'avoue qu'elle m'amuse assez cependant...

Toujours ce même sourire aux lèvres comme je la sers. Elle croise les jambes, joue de ses charmes pour me prendre par mes faiblesses. Je le sens. Pourtant je ne lutte pas vraiment. Pourquoi ne pas goûter au fruit défendu si elle me l'offre?
AMORTENTIA – En effet, on peut dire qu’elle est spéciale… Une telle rencontre ne peut que l’être.

Elle retire la paille rouge sang. Trempe ses lèvres dans l'Amortentia. Si elle n'avait pas autant de classe je me serrais attendu à ce qu'un peu de liquide s'attarde sur ses lèvres. Mais rien. Et alors? Ca ne va tout de même pas m'arrêter.

OMBRE-Elle ne peut que l'être en effet.

Ma voix effleure ses lèvres. Si prêt. Tout contre elle. Sans y mettre les mains je me pense. Caresse ses lèvres du bout de ma langue comme pour en retirer le sucre. Mes yeux rivés sur les siens.

_________________


POUR UNE INTERVIEW DANS LA GAZETTE PENSEZ A ME MP MERCI ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erika N. Bathory
Employée chez "Veritaserum"
Employée chez
avatar

Féminin Nombre de messages : 46
Age : 33
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: 1325 Mayfair Street, Appartement de Yon Winchester   Ven 4 Jan - 5:09

OMBRE-Je me demande de qui vous voulez parler... C'est vrai qu'il y en a un paquet qui s'imaginent me mettre le grappin dessus mais quand même!... Bridget ma copine?

Voilà la réaction qu’elle attendait. Elle était parfaite. Lire l’étonnement sur son visage lorsqu’il avait entendu cela, l’avait fait sourire, et elle se mit a rire avec lui lorsqu’il reprit la parole.

OMBRE-Tout ça manquerait d'élégance et de classe...et puis excusez moi mais pour me séduire il faut se servir de son cerveau hors je ne pense pas que Jet ait réellement un cerveau...non je crois que c'est plus un amas ganglioneux qui doit lui permettre de coordonner ses mouvements et de se mettre ce vernis à ongle hideux qu'elle apprécie tant. J'avoue qu'elle m'amuse assez cependant...

Pour le cerveau, elle n’avait pas eu besoin de lui pour s’en rendre compte. Cette fille était d’une vulgarité, et puis elle était tellement… Blonde. Les filles comme celle là, elle les préférait dans un bain de sang qu’en vie, surtout si elles tournaient autour de sa proie. Oublions les pétassesq pour l’instant, elle avait bien mieux en tête. Lorsqu’elle croisât ses jambes, elle ne le quittât pas des yeux, toujours cette petite lueur tremblante au dans son regard.

En apparence, elle gardait son assurance, toujours droite et calme, mais à l’intérieur, son cœur tambourinait, ses sens était en éveil. Pour un peu elle lui aurait sauté dessus, mais elle se tenait. Il viendrait à elle très vite, ou elle le ferait venir…

OMBRE-Elle ne peut que l'être en effet.

Voilà enfin qu’il se rapprochait. Erika ne fit pas un geste, le laissant venir à elle, sans le quitter des yeux. Son verre toujours dans ses mains,, sa respiration s’accélérât lorsqu’elle senti sa langue effleurer sa lèvre. Elle senti un petit frisson au creux de ses reins. Il lui serait dur d’attendre encore, mais il fallait savoir se faire désirer. Pourtant, elle pouvait encore s’avancer plus loin sur le chemin du jeu, sans craquer, il fallait juste attendre que se soit le bon moment. Le moment où il la désirerait tellement qu’ils y prendraient un plaisir fou.

Un petit sourire s’ancrât sur ses lèvres. Elle le repoussât d’une main, et posât son verre sur la table. Se retournant juste face a lui, elle posât sa jambe sur les siennes pour se retrouver a califourchon, toujours yeux dans les yeux. Pas un mot ne passât sa bouche, elle prit tout son temps pour qu’il la rêve encore un peu. Elle se tenait droite face à lui, faisant remonter lentement sa jupe sur ses cuisses, détachant lentement le fourreau de l’étrangleuse, qu’elle posât sur la table. Une preuve qu’elle n’avait pas peur de lui, car elle s’en séparait que très rarement. Elle commençât alors sa descente, collant son bassin contre le sien, son visage se rapprochant du sien. Ses lèvres entrèrent en contact avec ses lèvres, et elle lui donnât un baiser fougueux. Comme si elle l’avait trop attendu. Elle le dévorait lentement, mêlant sa langue a la sienne. Encore un peu et elle lui aurait mordu la langue, mais elle se retenait, faisant juste glisser la sienne sa son contact, ses ongles pénétrant la chair des mains du jeune homme, qu’elle avait posé sur ses cuisses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yon Winchester
Journaliste - Gérant du "Véristaserum"

Journaliste - Gérant du
avatar

Féminin Nombre de messages : 80
Age : 29
CITATION : ...et j'inaugure le meurtre au paradis
AGE [RP] : 26 ans
Date d'inscription : 08/12/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Cape d'Invisibilité - Plume à Papotte
Fonction HRP: Joueur

MessageSujet: Re: 1325 Mayfair Street, Appartement de Yon Winchester   Sam 5 Jan - 1:44

Pas un mot. rien que du sous entendu. Pas d'heure. Rien. Que ma belle chasseresse. Et en moins de deux je la laisse me mener par le bout du nez. Me repousser pour mieux me prendre. Sa main le long de sa cuisse va chercher sa dague. Mes eux suivent ce mouvement avec plus d'envieque je ne le voudrais.

La dague est hors jeu. Mes yeux plonge dans les siens. Elle m'affronte sans peur t sa me plait. Ca m'excite même.
Ma belle amazone joue du bassin à merveille. Une impulsion de ma part. Un coup de bassin pour me redresser et lui faire la bande annonce de ce qui l'attend. Mes mains la saisissent à la taille. Elle m'embrasse. Toujours le même plaisir intense que la dernière fois. Je me sens ivre d'elle à la première gorgée.

Je pourrais lui faire l'amour tout de suite. Sauvagement. Sincérement. L'amour? Ce serait bien la première fois sans doute. La jeter sur le canapé et la brûler d'amour et de désir. Le pas est franchi maintenant il est trop tard pour moi. Mais je n'en éprouve pas encore de regret.

Mes mains glissent le long de ses courbes. Remontent sur ses cuisses jusque sous sa jupe si courte. Sa peau a le toucher du satin. Le sucre de l'Amortentia. Déjà mes doigts caresse le bout de tissus qui lui interdit encore une autre extase...mais plus pour longtemps...

_________________


POUR UNE INTERVIEW DANS LA GAZETTE PENSEZ A ME MP MERCI ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erika N. Bathory
Employée chez "Veritaserum"
Employée chez
avatar

Féminin Nombre de messages : 46
Age : 33
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: 1325 Mayfair Street, Appartement de Yon Winchester   Sam 5 Jan - 4:05

Lorsqu’il se redressât légèrement, elle put sentir le désir qui le rongeait de l’intérieur. Ses lèvres contre les siennes, elle sentit un frisson la parcourir alors qu’il la saisissait à la taille. Elle sentait son cœur battre, et déjà, elle savait qu’il était trop tard pour elle. Ce qui la parcourait était une chose unique, qu’elle n’avait ressentit qu’une fois, même si l’intensité de la chose était plus réelle a cet instant. Pourtant, elle ne voulait pas de ça. Elle l’avait repoussé depuis, mais elle sentait leurs âmes en fusion à chaque instant. Elle devait se tromper, rien de plus. Il était impossible que se soit cela.

Elle glissât ses mains vers sa nuque, pour y planter ses griffes, et le maintenir contre elle, alors qu’il glissait ses mains sur ses cuisses, faisant à nouveau monter un frisson de plaisir chez la belle Hongroise. Ce serait dur, tellement dur, mais il ne pouvait en être autrement. Ses caresses la faisaient frémir, et elle stoppât son baiser, plantant son regard dans le sien, la respiration à court. Elle fit glisser un ongle sur sa joue, observant avec délice se visage d’ange, un léger sourire sur les lèvres.

Elle attrapât le haut de sa chemise, et d’un geste, elle arrachât les boutons qui volèrent sur le sol. Elle fit glisser ses deux mains sur son torse, se mordillant la lèvre. Ses yeux se posèrent sur la petite chaine qu’il portait autour du cou et qu’elle avait déjà remarquée la première fois. Elle ne montrât pas son intérêt pour le bijou pour qu’il ne remarque rien. Mais elle se souvenait… Arya… Il le lui fallait tout simplement.

Elle se penchât à nouveau vers lui, faisant glisser ses mains sur son torse, se glissant sa tête dans son cou, pour y planter légèrement ses crocs. Pas de quoi lui faire mal bien sur. D’un geste discret, et en quelques secondes, la chaine avait disparu de son cou, pour se retrouver en possession de la demoiselle. Elle était très douée pour ça, elle métrisait à merveille ce don, et ces gestes étaient devenus imperceptible.

Elle aurait du penser a se retirer maintenant, histoire de le laisser maronner un peu, attendant leur prochaine rencontre, mais son cœur ne le voulait pas. A nouveau, elle joignit ses lèvres aux siennes, lui offrant un de ses baisers qui vous font tourner la tête. Elle devait y mettre un terme de suite… Mais non… Encore un peu… Juste un peu…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yon Winchester
Journaliste - Gérant du "Véristaserum"

Journaliste - Gérant du
avatar

Féminin Nombre de messages : 80
Age : 29
CITATION : ...et j'inaugure le meurtre au paradis
AGE [RP] : 26 ans
Date d'inscription : 08/12/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Cape d'Invisibilité - Plume à Papotte
Fonction HRP: Joueur

MessageSujet: Re: 1325 Mayfair Street, Appartement de Yon Winchester   Dim 6 Jan - 5:15

Ma tigresse me caresse de ses griffes et j'en frissonne de plaisir. Son doigt sur ma joue je vais le lui mager. Serré doucement entre mes incisives. Je lui rend sa liberté. Un regard dominateur. Un sourire auto satisfait mais plus égoïste.

Ma chemise n'a plus qu'à demander son reste. Quelques boutons au sol. Un coup de baguette ou mieux... je trouverai bien une fille au Serum pour me faire ça. Pas le moment. J'en ai même rien à fiche maintenant que j'ai ma belle chasseresse qui ondule entre mes mains.
Je tire peut-être même plus de plaisir à la regarder qu'à sentir ses mains sur ma peau d'albâtre.

Ses lèvres me prennent encore à la gorge. Comme une jolie vampire. Ma jolie vampire. Elle me reprend aux lèvres pour me doner le baiser extatique de la dernière fois. Mais cette fois je n'entend pas te planter la ma belle.

Mes mains glissent sur ses courbes. Encore. Plus intense chaque fois. Elle remonte le long de son dos. SD'une main experte je sens son soutien gorge m'obéir. Je la dévore à la gorge à mon tour. Plonge dans son décolleté. L'embrasse à travers le tissus, la mord de mes lèvres seulement. Le désir me consume et je me fais plus fougueux que jamais avant. Bientôt se sont ses hanches qui se déroberont.

Je l'allonge sur le canapé. Rictus toujours charmeur. Sous la jupe il n'y a déjà plus rien qui me retienne. Mais la jupe est assez courte pour que je la laisse à sa place.
Je m'apprête à lui donner ce baiser de mort. Petite mort s'entend. Celui qui lui donnera déjà le grand frisson. Ma langue la goûte déjà. Je m'apprête à la savourer d'avantage. A lui donner un plaisir égoïste maisd'un certain point de vue, partager. Mes lèvres la caressent un instant au plus sensible quand...

_________________


POUR UNE INTERVIEW DANS LA GAZETTE PENSEZ A ME MP MERCI ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erika N. Bathory
Employée chez "Veritaserum"
Employée chez
avatar

Féminin Nombre de messages : 46
Age : 33
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: 1325 Mayfair Street, Appartement de Yon Winchester   Mar 8 Jan - 4:34

Déjà, elle ne savait plus comment elle allait se tirer de se pas. Elle en mourrait d’envie autant que lui, mais il fallait qu’elle tienne. Elle le laissât lui mordiller l’index avec délice avant que les boutons de sa chemise ne tombent au sol. Elle s’amusait de le voir la désirer ainsi, mais le fait de se prendre au jeu ne rendait son but que plus difficile. Elle s’amusait a onduler entre ses mains, faisant ainsi grimper la température.

Ses mains glissant dans son dos, elle sentit son soutien gorge se défaire, et elle affichât un sourire mesquin sur ses lèvres. Elle le laissât dérober son cou avant qu’il ne plonge dans son décolleté. Erika fermât les yeux un instant, s’abandonnant totalement a son étreinte, a ses baisers, alors que ses mains glissait dans son dos, pour y laisser leurs marques.

N’écoutant plus que son cœur, son esprit ayant abandonné la partie quelques minutes, elle se laissât allonger sur le canapé, pour profiter de son plaisir solitaire. Déjà, plus aucune barrière ne pouvait l’empêcher de lui donner ce qu’elle voulait. Elle renversât sa tête en arrière, le laissant la gouter, la caresser du bout des lèvres. Déjà elle s’envolait ailleurs, mais son esprit se fit plus fort et repris le dessus. C’était maintenant ou jamais. Elle ne pourrait résister un instant de plus. Ses yeux se rouvrirent, et elle le repoussât gentiment, reprenant sa respiration.

Erika – Pas si vite.

Elle se redressât, la passion dansant dans son regard, et fit glisser sa main vers son pantalon. Elle frôlât sa virilité du bout des doigts, regrettant déjà le geste qu’elle allait faire. Elle vint positionner son visage face à lui. Sa main glissât discrètement vers la table, récupérant l’étrangleuse qui y était posé, et avec un sourire, elle mordillât sa lèvre avant de murmurer contre ses lèvres :

Erika – Les règles de la bienséance n’autorise pas cela au deuxième rendez vous… Il te faudra patienter un peu…

Sans un mot de plus, elle l’embrassât avec fougue, lui arrachant se baiser en transplanant. Lorsqu’elle se retrouvât à l’air libre, elle respirât un grand coup pour reprendre son calme. Comment avait elle pu refuser ce qu’il lui offrait alors qu’elle le désirait tant. Elle n’osait imaginer la passion qui les consumerait la prochaine fois. Mais pour l’instant, elle avait besoin de passer ses nerfs, car oui… le planter ainsi lui mettait la rage avec tout ce qu’il lui promettait.

Déjà, elle se retrouvait au Véritasérum à la recherche de la blondasse, mais celle-ci avait disparut au grand désespoir de la belle Hongroise. De quoi lui mettre un peu plus les nerfs. Tant pis, son tour viendrait prochainement. Elle accostât u homme au comptoir, l’entrainant facilement avec elle dans un coin sombre de la rue. Il la dévorait du regard, mais ne semblait pas se douter que cette petite lueur qu’il lisait dans ses yeux n’était pas du à l’ivresse qu’il lui procurait mais bel et bien a l’extase de voir quelqu’un qui voit la mort approcher sans prendre garde. Un baiser échangé, sans passion, et le voilà déjà qui baignait dans son sang. Ce fut rapide, mais pas sans douleur. Elle se sentait déjà mieux, sentant la tension s’effacer. Elle essuyât la lame sur sa jupe, et la rangeant dans son étui, elle attrapât la petite fiole qui pendait quelques minutes lus tôt au cou de son bel amant. Arya… Elle aussi elle l’aurait s’il le fallait. La serrant dans sa main, elle transplanât directement chez elle, ne pouvant fermer l’œil a l’idée de leur prochaine rencontre qui s’annonçait plus que prometteuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arya Winchester
Journaliste à "Riot's Magazine"
Journaliste à
avatar

Féminin Nombre de messages : 41
Age : 33
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: 1325 Mayfair Street, Appartement de Yon Winchester   Mar 8 Jan - 5:20

What a Face

20H30. La journée se terminait enfin pour Arya. Elle l’avait passé son nez dans la paperasse, mettant au point son dernier article qui devait paraître le lendemain matin. Elle avait tenu comme chaque fois à y mettre tous son cœur, pour ses lecteurs qui attendaient chaque nouveau numéro avec impatience. La presse a scandale, elle adorait ça, même si certain la voyait d’un mauvais œil. Rien ne pouvant l’atteindre. Enfin, en voilà encore quelques uns qui se mordraient les doigts le lendemain, faisant le plus grand bonheur de ses lecteurs.

A l’heure qu’il était, Yon devait certainement encore se trouver au travail, dommage, elle aurait aimé le voir, et profiter un peu de sa présence. Elle transplanât directement dans l’entrée de leur appartement, et lorsqu’elle poussât la porte, elle eut la grande surprise de le trouver là, assis sur le canapé. Un sourire s’étalât sur ses lèvres. Yon, le seul qui la méritait vraiment, son frère, son double. Elle posât ses affaires dans l’entrée, et se dirigeât sans un mot vers le bar. Elle se servit un verre avant de venir se poser a ses côté sur le canapé un sourire aux lèvres.

Elle jetât un regard soupçonneux à sa chemise, et posât son regard sur les boutons éparpillés au sol. Qu’avait il encore fait celui là. Certainement une folle furieuse qu’il avait déjà, du congédier. Elle posât son regard sur son visage essayant d’y lire quelque chose avant de demander :

La vipère : Qu’est il arrivé a ta chemise ?

Elle posât son verre sur la table et avant qu’il ne puisse parler, elle reprit :

La vipère : Peu importe… Je languissait tellement de rentrer, j’ai eu une journée affreuse, j’espérais pas te trouver là, mais tu m’en voit ravi. J’avais bien besoin d’un peu de réconfort.

Sans demander son reste, et comme a son habitude, elle se glissât contre lui, recherchant cette étreinte qu’elle aimait tant, posant la tête sur son torse dénudé accompagné de sa main, fermant les yeux un instant, poussant un profond soupir, profitant de la présence protectrice de son grand frère qu’elle aimait tant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yon Winchester
Journaliste - Gérant du "Véristaserum"

Journaliste - Gérant du
avatar

Féminin Nombre de messages : 80
Age : 29
CITATION : ...et j'inaugure le meurtre au paradis
AGE [RP] : 26 ans
Date d'inscription : 08/12/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Cape d'Invisibilité - Plume à Papotte
Fonction HRP: Joueur

MessageSujet: Re: 1325 Mayfair Street, Appartement de Yon Winchester   Mar 8 Jan - 19:29

AMORTENTIA – Pas si vite.

Surpris. Oui et non. L'esprit de contradiction je l'ai aussi mais de toute façon... ce n'est pour une minute ou deux !!!! Elle me cherche aussi. Si elle veut passer les préliminaires en post liminaires moi je n'y voit pas d'inconvéniant. Je lis son désir dans ses yeux et elle peut lire le mien sous ses caresses habiles. Mais quoi?

AMORTENTIA– Les règles de la bienséance n’autorise pas cela au deuxième rendez vous… Il te faudra patienter un peu…

Rictus sous son baiser... Profonde inspiration. Je ferme les yeux me relevant. Une petite moue paraît sur mon visage. Mais quoi?...

OMBRE-Mais merde!

Petit rire malsain de ma part. Je retombe lourdement sur le canapé. Un autre sourire. Ce jeu devient de plus en plus intéressant. Je descends un verre de pur feu. Les yeux rivés sur les ondulations de l'alcool dans mon verre. Tu m'as bien eu sur le coup ma belle. Mais c'est de bonne guerre tu verras la prochaine fois... Je sais qu'il y en aura une. Il y avait trop de désir dans ton regard.

Je rejette ma tête vers l'arrière. Et je regarde au plafond. Une heure ou deux de solitudes pour calmer mes ardeurs et élaborer un n... mais quoi encore?!!

Une clé tourne dans la serrure...


Ma vipère : Qu’est il arrivé a ta chemise ?

Arya. Ma vipère. Ma petite soeur. Il fallait vraiment que tu arrives maintenant? Parce que de mes conquêtes tu en as vu un paquet mais là tu ne me laisses même pas le temps. Ce n'est pas comme les autres fois. Cette fois c'est différent et j'ai besoin de temps. Juste une heure ou...

Ma vipère : Peu importe… Je languissait tellement de rentrer, j’ai eu une journée affreuse, j’espérais pas te trouver là, mais tu m’en voit ravi blablablabla....

...blabla.

OMBRE-M'en veux pas amour mais là c'est vraiment pas le moment!

Je me dérobe à son étreinte. Le contact physique m'exaspère. Ce n'est pas celui que j'attendais ce soir! Je me lève d'un bond. Un coup de baguette magique et tout et en ordre. La chemise, les verres, les boutons, l'Amortentia qui va dans une bouteille.

20h35. Ma chambre. Mon lit de soie noire. Ma solitude. Mon calme. Tout mais pas...

_________________


POUR UNE INTERVIEW DANS LA GAZETTE PENSEZ A ME MP MERCI ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arya Winchester
Journaliste à "Riot's Magazine"
Journaliste à
avatar

Féminin Nombre de messages : 41
Age : 33
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: 1325 Mayfair Street, Appartement de Yon Winchester   Mar 8 Jan - 20:06

Lové contre son corps, Arya fermât les yeux un instant, profitant du calme qu’elle avait largement mérité. C’était les moments qu’elle appréciait le plus. Rentrer du travail et le retrouver, pour son câlin habituel. Il ne pouvait le nier il aimait ca et… Hey ?

OMBRE - M'en veux pas amour mais là c'est vraiment pas le moment!

Il se dérobât sous ses doigts, et se relevât d’un bon, faisant un peu de ménage. Elle l’observât d’un air suspicieux. Qui avait bien pu le mettre dans un tel état. D’habitude, il appréciait, mais la il disparaissait déjà dans la chambre. Arya levât les yeux au ciel. Apparemment la fin de journée s’annonçait aussi pourrit que la journée en elle-même. Elle vidât son verre d’un trait, et le rangeât. D’un pas décidé, elle se dirigeât vers la chambre de son frère qui était aussi la sienne après tout.

Elle poussât la porte sans ménagement, et posât son regard sur lui. Elle avait juste eu envie de se retrouver avec lui, de profiter un peu, et voilà qu’il la repoussait, tout ça certainement a cause d’une de ces filles qui venait habituellement arborer son lit. Mais c’était différent, habituellement, ils les envoyaient paitre en beauté, la c’était différent, il y avait quelque chose qui clochait, et elle n’aimait pas beaucoup ça. Elle vint se planter face a lui, et sans ménagement lui demandât :

La vipère : Qu’est ce qu’il s’est passé ? Il t’arrive quoi la ? T’es jamais comme ça… Qu’est ce qu’elle t’a fait pour que tu ne veuille même plus de ta petite sœur ?

Oui elle, car elle savait que c’était une fille. Elle sentait ses nerfs monter en pelote. Elle sentait aussi se parfum aux odeurs d’opium qui l’embaumé lui. Il se dégageait de tout son corps, et cela l’écœurait presque. Son regard ferme et froid comme a son habitude, elle ne le lâchait pas. D’ailleurs, elle ne le lâcherait pas avant d’avoir une réponse claire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yon Winchester
Journaliste - Gérant du "Véristaserum"

Journaliste - Gérant du
avatar

Féminin Nombre de messages : 80
Age : 29
CITATION : ...et j'inaugure le meurtre au paradis
AGE [RP] : 26 ans
Date d'inscription : 08/12/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Cape d'Invisibilité - Plume à Papotte
Fonction HRP: Joueur

MessageSujet: Re: 1325 Mayfair Street, Appartement de Yon Winchester   Mar 8 Jan - 20:36

Tout mais pas...Arya! Et ben si. Il le fallait. Il fallait qu'elle vienne m'emmerder! Jusque dans ma chambre! Enfin je me demande si depuis le temps qu'elle habite ici elle a compris que c'était MA chambre...Oui parce que Madame a AUSSI une chambre! Mais je me demande si elle serait capable de me dire la couleur du papier peint tellement elle passe de temps dans la mienne!

La vipère : Qu’est ce qu’il s’est passé ? Il t’arrive quoi la ? T’es jamais comme ça… Qu’est ce qu’elle t’a fait pour que tu ne veuille même plus de ta petite sœur ?

Je lève le nez au dessus du magasine que j'avais entrepris de lire pour me détendre. Enlève mes lunettes. Le pire c'est que je sais qu'elle adore me voir les mettre et les enlever tout le temps. Mais c'est juste pour pas me bousiller les yeux en lisant à la lueur de la lampe de chevet.

OMBRE-On t'as jamais dis que t'étais saoulante parfois?! Tu sais de l'autre côté du couloir y a une porte. Il me semble pas avoir posé une pancarte ne pas ouvrir avant noël alors tu pourrais me faire le plaisir d'aller voir si j'y suis et de me fiche la paix une heure ou deux!

Le pire c'est qu'on ne peut même pas dire qu'à la base j'étais en train de la rejetter. La preuve. Qu'est ce que j'étais en train de lire? Cette feuille de choux de riot's magazine! Enfin même pas! Je ne lis que les articles de ma vipère. Je remets le nez dedans en espérant qu'elle me débarrasse le plancher justement!

Puis sans lever les yeux:


OMBRE- Et puis pour ton information, ELLE, ne m'a rien fait du tout! Sale journée à la gazette c'est tout. Bon maintenant du vire de ma chambre! Je te signale que t'en a une a toi Arya!

_________________


POUR UNE INTERVIEW DANS LA GAZETTE PENSEZ A ME MP MERCI ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arya Winchester
Journaliste à "Riot's Magazine"
Journaliste à
avatar

Féminin Nombre de messages : 41
Age : 33
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: 1325 Mayfair Street, Appartement de Yon Winchester   Dim 13 Jan - 14:12

Arya ne cachât pas son sourire lorsqu’il retirât ses lunettes. Elle adorait ça, elle trouvait que ça lui donnait un petit air intellectuel à croquer. Elle posât un œil sur le magasine, évidemment ouvert à la page de son article. Il avait beau dire, cela le faisait parfois rire.

OMBRE-On t'as jamais dis que t'étais soulante parfois?! Tu sais de l'autre côté du couloir y a une porte. Il me semble pas avoir posé une pancarte ne pas ouvrir avant noël alors tu pourrais me faire le plaisir d'aller voir si j'y suis et de me fiche la paix une heure ou deux!

Elle aurait pu, acquiescer sans un mot, tourner les talons et le laisser souffler le temps qu’il lui demandait, mais allait savoir pourquoi, son métier avait développé sa curiosité déjà bien présente auparavant, surtout lorsqu’il s’agissait de son frère et qu’elle le trouvait dans un état que l’on pouvait appeler anormal. Et quand Arya Winchester veut des réponses, elle les obtient. Mais Yon n’était pas n’importe qui. Lui, c’était peut être un trop gros morceau, et il se pouvait que cela se termine par une de ses engueulades dont ils avaient le don. Mais bon, en même temps, c’était tellement amusant de le taquiner, si en plus elle pouvait en apprendre d’avantage sur cette fille qui l’avait mit dans cet état.

OMBRE- Et puis pour ton information, ELLE, ne m'a rien fait du tout! Sale journée à la gazette c'est tout. Bon maintenant tu vire de ma chambre! Je te signale que t'en a une à toi Arya!

La vipère : Oh oui, j’en ai une, mais il me semble que d’habitude, tu es bien heureux de me retrouver dans la tienne. C’est toi qui m’as donné cette habitude, tu ne peux t’en prendre qu’à toi-même.

Elle n’avait rien fait. Et puis quoi encore, il pensait sérieusement la tromper ainsi ? Mais elle le voyait. Il y avait quelque chose de différent chez lui. Etait il possible que… Non, il était à elle et a personne d’autre. Et puis tient, elle avait décidé de l’emmerder.

La vipère : Je vais y aller dans ma chambre… Mais mes draps son beaucoup moins confortable que les tiens.

D’un geste de baguette, les draps disparurent du lit, laissant apparaître un sourire satisfait sur le visage d’Arya. Allé c’est parti, c’est maintenant qu’on va rigoler, même si au final elle le savait, ca risquait fort d’exploser entre eux. Mais vous savez quoi ? Un gros merde. Arya à besoin de décompresser, il ne veut pas l’aider, elle va le faire d’elle-même, même si cela doit lui couter cher à la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yon Winchester
Journaliste - Gérant du "Véristaserum"

Journaliste - Gérant du
avatar

Féminin Nombre de messages : 80
Age : 29
CITATION : ...et j'inaugure le meurtre au paradis
AGE [RP] : 26 ans
Date d'inscription : 08/12/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Cape d'Invisibilité - Plume à Papotte
Fonction HRP: Joueur

MessageSujet: Re: 1325 Mayfair Street, Appartement de Yon Winchester   Ven 18 Jan - 16:41

La vipère : Oh oui, j’en ai une, mais il me semble que d’habitude, tu es bien heureux de me retrouver dans la tienne. C’est toi qui m’as donné cette habitude, tu ne peux t’en prendre qu’à toi-même.

OMBRE-Ahahaha! Toujours le mot pour rire Arya! Comme si tu avais eu besoin que je te donne l'habitude. Mais bon si tu as décidé d'être chieuse: parfait! mais tu vas le faire dans ta chambre puisqu'en plus tu sais où elle se trouve!

Toujours sans lever les yeux du magazine. Je ne lis même pas en fait. A ce stade je me contiens c'est tout.

La vipère : Je vais y aller dans ma chambre… Mais mes draps son beaucoup moins confortable que les tiens.

Saleté de vipère!!! Putain il faut qu'elle me ressemble à ce point! Ca me rappelle un certain soir où elle c'était retrouvée par terre en pleine nuit... Passons si mademoiselle s'imagine qu'elle va me piquer mes draps.

OMBRE-Accio draps! Collaporta! Bonne nuit Arya!!!!

Je doute franchement que ça te dissuades. Disons que je reste encore soft!! Tu me connais. Ne tente pas le diable!
20h56. MA chambre! Les draps de soie noire on reprit leur place et moi mon magasine.Putain!!! Avec tout ça je n'est même plus envie de le lire!! Je balance cette feuille de choux. J'ai assez vu de Arya pour cette nuit!
A les femmes...

_________________


POUR UNE INTERVIEW DANS LA GAZETTE PENSEZ A ME MP MERCI ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arya Winchester
Journaliste à "Riot's Magazine"
Journaliste à
avatar

Féminin Nombre de messages : 41
Age : 33
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: 1325 Mayfair Street, Appartement de Yon Winchester   Dim 27 Jan - 3:08

Il ne prenait même pas la peine de lever les yeux sur elle, et cela avait le don de l'énerver. Non pas qu'elle veuille toute son attention sur elle, mais tout de même un minimum. Elle lui tira la langue, fronçnt légèrement le nez, comme elle le faisait lorsqu'elle était encore une enfant. Son petit tour de passe-passe effectué, elle sortit de la chambre, un petit sourire aux lèvres, fière de son coup, mais c'était sans compter sur la ténacité de son frère.

Elle n'avait fait que deux pas en direction de "sa" chambre, les draps étaient repartis en direction de la chambre et la porte venait de claquer et de se sceller dans un bruit de succion.


La vipère-Ah ça non!!!

Elle revint à grands pas vers la porte et donna un grand coup de pied rageur. Elle en oubliait presque qu'elle n'avait plus 12 ans et qu'un simple sortilège pour fermer la porte ne suffisait pas à l'arrêter.
Dans sa vie de tous les jours, Arya était une jeune femme responsable, et très douée, mais lorsqu'elle se trouvait en compagnie de son frère, elle se retrouvait à nouveau dans son enfance, quand déjà elle le regardait avec des yeux ronds. Elle l'avait toujours admiré, lui son modèle, et même si maintenant elle pouvait se montrer à sa hauteur, dans son esprit, elle le plaçait toujours une marche au dessus. Mais ce n'était pas pour autant qu'il ne fallait pas lui tenir tête, et dans ce petit jeu elle excellait. Elle transplana directement face à lui et le fixa d'un oeil glacial.


La vipère-Tu ne pensais tout de même pas qu'une porte m'arrêterait Yon! Il serait tant que tu réalise que ce n'est plus une petite fille qui se tient face à toi.

Elle fit quelques pas qui la séparaient de lui, cherchant le meilleur moyen pour qu'il réagisse enfin. Mais il n'y avait qu'une seule chose à faire.

La vipère- Garde tes draps. Moi je trouverai bien une manière pour me tenir chaud."

Elle se dirigea à nouveau vers la porte et leva le sortilège. Alors qu'elle s'apprêtait à passer le pas, elle se retourna et lança:

La vipère- J'essayerai de ne pas faire de bruit en rentrant, mais pas sûr que la personne qui m'accompagnera n'en fasse pas.

Sur ce, elle tourna les talons et fit claquer la porte dans son dos, histoire de l'énerver un peu plus et qu'il réagisse enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yon Winchester
Journaliste - Gérant du "Véristaserum"

Journaliste - Gérant du
avatar

Féminin Nombre de messages : 80
Age : 29
CITATION : ...et j'inaugure le meurtre au paradis
AGE [RP] : 26 ans
Date d'inscription : 08/12/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Cape d'Invisibilité - Plume à Papotte
Fonction HRP: Joueur

MessageSujet: Re: 1325 Mayfair Street, Appartement de Yon Winchester   Mer 30 Jan - 1:55

La vipère-Ah ça non!!!

Comme si je ne m'y étais pas attendu à celle là. Ma vipère qui m'empoisonne la vie pour changer. C'est comme ça qu'on l'aime. Ben là, personnelement je l'aimerai encore mieux pas dans ma chambre. Je ne lève même plus les yeux sur elle. Et puis quoi encore. C'est pas son petit numéro du transplanage qui va marcher.

La vipère-Tu ne pensais tout de même pas qu'une porte m'arrêterait Yon! Il serait tant que tu réalise que ce n'est plus une petite fille qui se tient face à toi.


OMBRE-Non. (ton neutre) C'était symbolique Arya. Ca voulait dire: Ne-m'emmerde-pas.

Rien d'autre à ajouter. Le riot's est beaucoup plus intéressant!!!! Elle commence à me courrir sérieusement la petite vipère. C'est trop demander deux malheureuses petites heures. Je me demande comment ses copains font pour la supporter. Remarque si elle fait comme moi, il sn'ont pas à supporter bien longtemps. Heureusement pour eux. Il y en a d'autres qui ont moins de chance.

Ah tiens! Mes draps!


OMBRE-Ca c'est une bonne nouvelle!
La vipère- Garde tes draps. Moi je trouverai bien une manière pour me tenir chaud."

Genre. Comme si je ne savais pas flairer à 300 kilomètres tes coups foireux pour me faire réagir. Si tu crois que je vais bouger le petit doigt.

La vipère- J'essayerai de ne pas faire de bruit en rentrant, mais pas sûr que la personne qui m'accompagnera n'en fasse pas.
OMBRE-C'est ça vas-y sort! Tu regardes si y a du courrier tant que tu y es!

Ca put le sarcasme!!!
Non mais l'autre!!! Elle vraiment le don celle là!! Mais j'en ai rien à carrer. Pas l'intention de bouger; la porte claque. Elle est sortie. Et alors!!! je suis pas sa mère, elle fait ce qu'elle veut tant qu'elle arrête de me pomper l'air ça me va très bien.

Ce putain de magazine n'est même pas intéressant. Tiens elle m'a saôulé! Le magazine attéri à l'autre bout de la chambre. Calme Winchester. A l'heure qu'il est elle est dans le hall d'entrée. Tu vas pas la fliquer toute sa vie? Et puis c'est bien ce que tu voulais non? La paix. Ben voilà, tu l'as maintenant.

Rire mauvais. Ca ne va pas se passer comme ça. Elle doit être dans la rue maintenant. Juste en bas. Ca va lui faire un choc.


OMBRE-ACCIO SALETE DE VIPERE A LA NOIX!!!!!!!!!! CONFRIGO!

La vitre explose. Le but n'est quand même pas de lui faire passer le verre. Je préfère lui dégager le passage avant. Arya arrive comme un boulet de canon dans mon lit:

OMBRE-Alors tu t'es faite jetée par les mecs du Serum? Je pensais pas qu'ils iraient si forts.

Rictus amusé. Voilà maintenant je suis d'humeur. Je la prends dans mes bras. Ma vipère.

_________________


POUR UNE INTERVIEW DANS LA GAZETTE PENSEZ A ME MP MERCI ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arya Winchester
Journaliste à "Riot's Magazine"
Journaliste à
avatar

Féminin Nombre de messages : 41
Age : 33
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: 1325 Mayfair Street, Appartement de Yon Winchester   Mer 30 Jan - 17:38

OMBRE-Non.C'était symbolique Arya. Ca voulait dire: Ne-m'emmerde-pas.

En plus de cela il avait le don de dire des choses blessantes. Elle ne voulait pas le montrer, elle était bien trop fière pour cela, mais au fond d’elle, elle sentait réellement cette petite déchirure qui lui faisait mal chaque fois qu’il réagissait ainsi avec elle. En plus de cela, il continuait à avoir cet air nonchalant, s’intéressant plus au magasine qu’à elle, et c’est une chose dont elle avait horreur.

OMBRE - C'est ça vas-y sort! Tu regardes si y a du courrier tant que tu y es!

Elle lui lançât un regard emplis de haine, mais ce n’était pas réellement de la méchanceté, plus une certaine tristesse de le voir agir ainsi avec elle. Tout ca pour encore une de ses pétasse a la noix. La porte venait de claquer dans son dos. Elle restât quelques secondes sans bouger, juste assez de temps pour reprendre son calme. Elle savait que sous ses airs de je m’en foutiste, il ne la laisserait pas faire.

Elle enfilât rapidement sa veste. Il n’allait pas tarder a apparaître, et à la retenir. Pourtant, toujours rien. Ok, il veut jouer, on va jouer. Tant pis pour lui, se soir, elle irait réellement prendre du bon temps, et ferait un bouquant d’enfer pour le réveiller en rentrant. Elle passât la porte, et se retrouvât dans la rue. Non ? Toujours rien ? Mais c’est pas vrai ! Alors, il en avait réellement rien à foutre. Eh bien ma foi, qu’il aille se faire voir pour se soir. Monsieur voulait faire son inintéréssé, qu’a cela ne tienne.

Elle s’élançât dans la rue. Mais à peine le premier pas avait il touché le sol, qu’elle entendit un cri, et elle se sentit happée par derrière. Pas même le temps de pousser une exclamation. Elle partit comme un boulet dans les airs. Elle fermât les yeux un instant, et ne les rouvrit que lorsqu’elle se sentit s’écraser sur quelque chose de mou.


OMBRE-Alors tu t'es faite jetée par les mecs du Serum? Je pensais pas qu'ils iraient si forts.

Elle ne savait pas comment réagir. Deux solutions s’offraient à elle. Ne rien dire, ou exploser, en lui disant qu’il aurait pu la blesser. Bien évidemment, elle savait que ce n’était pas dans son intention, la preuve, il avait fait exploser sa fenêtre pour lui libérer le passage. Mais la réponse lui vint vite a l’esprit lorsqu’il la prit dans ses bras. Un léger sourire s’affichât sur son visage alors qu’elle fermait ses yeux pour enfin savourer cette partie d’intimité qui ne leur appartenait qu’a eux. Elle se mit à rire alors qu’elle l’entourait à son tour de ses bras.

La vipère : T’en as mit du temps…

Pourtant, elle ne voulait plus le lâcher, comme d’habitude, elle voulait profiter de sa présence, de son amour… Mais il restait toujours la question de cette fille qui avait réussit apparement a le troubler. Qui était-elle, et surtout comment s’y était elle prise. Une simple question, mais pas question de gâcher ce moment, s’il ne répondait pas, elle patienterait, et finirait par trouver les réponses elle-même. Après tout, elle n’était pas journaliste pour rien.

La vipère : Tu est sur de ne pas vouloir en parler ?

Elle se décollât de lui, lui adressant un de ses regard quand il perdait toute sa froideur, lui passant lentement une main dans les cheveux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yon Winchester
Journaliste - Gérant du "Véristaserum"

Journaliste - Gérant du
avatar

Féminin Nombre de messages : 80
Age : 29
CITATION : ...et j'inaugure le meurtre au paradis
AGE [RP] : 26 ans
Date d'inscription : 08/12/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Cape d'Invisibilité - Plume à Papotte
Fonction HRP: Joueur

MessageSujet: Re: 1325 Mayfair Street, Appartement de Yon Winchester   Ven 1 Fév - 16:37

Ma petite vipère vient se lover contre moi. Je la préfère comme ça. Maintenant que l'orage est passé.

La vipère : T’en as mit du temps…Tu est sur de ne pas vouloir en parler ?

Ses petites mains d'enfant passe dans mes cheveux et elle me fait son regard. Ce regard. Rien de plus adorable pour moi. Je n'arrive même plus a m'énerver de sa curiosité intrusive. Après tout elle est comme moi: c'est une journaliste. Un long soupir.

OMBRE-Qu'est ce que tu peux être chiante amour...

Ma voix est douce et amusée. Je la serre doucement dans mes bras. Elle ne lachera pas. Je la connais. Elle cherchera dans la subtilité. Je pourrai le lui dire mais ce ne serait plus amusant. Et puis sincèrement il n'y a pas grand chose à dire. Simplement: Amortentia.
J'ai un long soupir rêveur. Mmes yeux se ferment. Je donne un baiser qui s'attarde sur le front de ma vipère.

Et dire que pas une fois en six ans je n'aurais refuser à ma soeur de dormir avec moi. Ma Vipère, ma vie, mon âme.


Un instant! Il m'a semblait que... En la regardant...

OMBRE-Tu as enlevé ta fiole?!

Je me redresse soudain dans le lit. Elle n'a plus sa petite fiole de sang!!!!!!!

_________________


POUR UNE INTERVIEW DANS LA GAZETTE PENSEZ A ME MP MERCI ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arya Winchester
Journaliste à "Riot's Magazine"
Journaliste à
avatar

Féminin Nombre de messages : 41
Age : 33
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: 1325 Mayfair Street, Appartement de Yon Winchester   Ven 1 Fév - 19:42

OMBRE - Qu'est ce que tu peux être chiante amour...

La vipère : Je suis pas ta sœur pour rien.

Elle se mit à rire, alors qu’il la prenait à nouveau dans ses bras. C’est fou ce qu’elle était bien. Serrée contre lui, sentant sa chaleur, lui donnant la sienne. Le seul homme dans sa vie, le seul du moins qui la méritait réellement. Elle savait qu’il ne parlerait pas. Tant pis, elle découvrirait bien tôt ou tard qui était cette fille qui lui faisait pousser se soupir. Quoi ? Un soupir ? Non ne me dite pas que… Celle là, elle allait la détester, car ce qu’elle ressentait chez son frère était quelque chose d’inhabituel. Elle le connaissait par cœur, et ça ne lui ressemblait pas d’agir ainsi. Mais bon, pour ce soir, on laisse tomber, tout simplement, elle n’avait pas envie de repartir, juste d’être là, avec lui.

OMBRE-Tu as enlevé ta fiole?!

Ah oui c’est vrai, elle l’avait posé. Pourquoi déjà ? L’explication était simple. Pas sur qu’il l’apprécie, mais après tout, il avait demandé, ca lui apprendrai.

La vipère : Oui, c’est parce que ma dernière conquête n’arrivait pas à… Enfin tu voit… En voyant ton nom marqué dessus, ça le bloquait. Elle est dans ma poche.

Arya posât son regard sur son torse, et remarquât à son tour qu’il n’avait pas la sienne.

La vipère : Tu fais bien de parler toi. Elle est ou la tienne ?

Elle se redressât, s’écartant de lui et l’observât d’un regard soupçonneux. S’il lui faisait remarquer qu’elle n’avait pas la sienne, apparemment il ne s’était même pas rendu compte qu’il ne l’ait plus lui non plus. Non, il ne pouvait pas l’avoir perdu. Prépare bien ta réponse Yon, parce que là, ca va chier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yon Winchester
Journaliste - Gérant du "Véristaserum"

Journaliste - Gérant du
avatar

Féminin Nombre de messages : 80
Age : 29
CITATION : ...et j'inaugure le meurtre au paradis
AGE [RP] : 26 ans
Date d'inscription : 08/12/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Cape d'Invisibilité - Plume à Papotte
Fonction HRP: Joueur

MessageSujet: Re: 1325 Mayfair Street, Appartement de Yon Winchester   Ven 1 Fév - 21:13

La vipère : Oui, c’est parce que ma dernière conquête n’arrivait pas à… Enfin tu voit… En voyant ton nom marqué dessus, ça le bloquait. Elle est dans ma poche.

J'aime quand ma soeur me raconte sa vie sexuelle... vraiment on en redemanderait presque! M'imginer quelqu'un en train...ma vipère. Mais quelle horreur. Je ne veux même pas savoir. c'est trop eurkkk!
D'un autre côté, il faut bien qu'elle tienne ça de quelqu'un. Je ne vais pas me plaindre. Au moin selle me ressemble: tout baigne de ce côté là.


La vipère : Tu fais bien de parler toi. Elle est ou la tienne ?

Cache ton étonnement le plus total et trouve un truc bien a dire. Putain le seul argument elle me l'a déjà piqué. Saleté. Mais qu'est ce que j'ai bien pu en...ah oui je vois. Il va falloir que je mette deux ou trois petites choses au point avec une certaine hongroise apparement cleptomane.

OMBRE-Tu ne me croiras pas mais c'est à peut près la même chose que toi!

Sauf que moi on ne m'a pas demandé mon avis. Je me lève.

OMBRE-Faut que j'aille quelque part.

_________________


POUR UNE INTERVIEW DANS LA GAZETTE PENSEZ A ME MP MERCI ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arya Winchester
Journaliste à "Riot's Magazine"
Journaliste à
avatar

Féminin Nombre de messages : 41
Age : 33
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: 1325 Mayfair Street, Appartement de Yon Winchester   Sam 2 Fév - 13:10

Evidemment le fait qu’elle lui raconte cela ne devait pas forcément l’enchanter. Quel grand frère aimerait connaître les détails de la vie sexuelle de sa sœur. Certes, Arya n’avait aucun tabou sur ce sujet, mais la réaction pouvait être différente quand on sait le lien qui unit ses deux là. Pourtant, il ne fit aucune remarque, affichant simplement un air qui paraissait dégouté. Bah quoi ? Il avait posé la question non ? Elle lui avait répondu, tout simplement. Mais le problème n’était pas là. Il n’avait pas la sienne non plus, et elle n’appréciait pas vraiment. Il avait intérêt à avoir une bonne excuse.

OMBRE-Tu ne me croiras pas mais c'est à peut près la même chose que toi!

Alors là, mort de rire la vanne. Non, ca ne va pas se passer comme ça. C’était du bidon, aucun doute. Il jouait bien la personne peu surprise et sure d’elle, mais on ne peu rien cacher à la vipère. Aussitôt, il se levât d’un bond.

OMBRE-Faut que j'aille quelque part.

La vipère : Non mais je rêve. Laisse-moi halluciner là. Tu te fou de ma gueule ? Faut que t’aille quelque part. Tu me prends vraiment pour une conne ou quoi ?

Aussi tôt, elle se levât et se rapprochât de lui d’un air furieux. S’il l’avait perdu, elle allait le tuer, tout simplement. Elle fouillât dans sa poche, et en sortis une petite chaine, avec une fiole suspendu. A l’intérieur, un liquide rouge, son sang, leur sang, leur lien, ce qui faisait d’eux des personnes unique, ce qui les unissait depuis bien longtemps. Elle le lui collât sous les yeux, la fiole se balançant, comme si elle voulait le narguer.

La vipère : Je t’ai dit que je l’avais posé, et elle est là, avec moi, je ne m’en sépare jamais. Tu as fait pareil ? Parfait.

Elle le regardât d’un air inquisiteur, toute douceur avait disparue de son visage, la froideur avait repris sa place, mais l’énervement posé dessus, la rendait encore plus froide. Il ne pouvait tout de même pas l’avoir perdu, c’était impossible…

La vipère : Alors maintenant, dit moi ou elle est. Je t’ai sortis la mienne, fait de même et prouve moi que tu ne me mens pas…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yon Winchester
Journaliste - Gérant du "Véristaserum"

Journaliste - Gérant du
avatar

Féminin Nombre de messages : 80
Age : 29
CITATION : ...et j'inaugure le meurtre au paradis
AGE [RP] : 26 ans
Date d'inscription : 08/12/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Cape d'Invisibilité - Plume à Papotte
Fonction HRP: Joueur

MessageSujet: Re: 1325 Mayfair Street, Appartement de Yon Winchester   Mer 6 Fév - 21:07

La vipère : Non mais je rêve. Laisse-moi halluciner là. Tu te fou de ma gueule ? Faut que t’aille quelque part. Tu me prends vraiment pour une conne ou quoi ?

A peine levé. Je ferme les yeux. Mes lèvres s'étirent en un sourire sardonique. Je l'aurais parié.

OMBRE-Putain Arya tu vas pas recommencé. Je sors un point c'est tout! On t'as pas demandé ton avis que je sache.

SLAM. La porte claque derrière moi. Direction le salon. Un peu de café pour compenser et je vais me barrer. Erika t'as intérêt à être bien cachée! Mon long manteau noir déjà en main.

La vipère : Je t’ai dit que je l’avais posé, et elle est là, avec moi, je ne m’en sépare jamais. Tu as fait pareil ? Parfait. Alors maintenant, dit moi ou elle est. Je t’ai sortis la mienne, fait de même et prouve moi que tu ne me mens pas…

Me retourne. Lève un sourcil irrité. Un coup d'oeil à sa fiole. Déjà elle l'a pas perdue.
Je jète mon manteau sur mes épaules. Bisous froid sur son front. Plus une provocation qu'autre chose. Je vais pas me laisser emmerder.


OMBRE-Je sors!

Direction...la sortie.

_________________


POUR UNE INTERVIEW DANS LA GAZETTE PENSEZ A ME MP MERCI ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arya Winchester
Journaliste à "Riot's Magazine"
Journaliste à
avatar

Féminin Nombre de messages : 41
Age : 33
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: 1325 Mayfair Street, Appartement de Yon Winchester   Jeu 7 Fév - 14:03

OMBRE-Putain Arya tu vas pas recommencé. Je sors un point c'est tout! On t’a pas demandé ton avis que je sache.

La porte qui claque. Arya serrât les points. Non, elle n’allait pas lâcher l’affaire comme ça, et il le savait. Bien sur on ne lui demandait pas son avis, mais lorsque la vipère avait une chose en tête, elle ne l’avait pas autre part. Elle voulait qu’il lui dise. Qu’il ose lui dire qu’il ne l’avait plus, et qu’il ne l’avait même pas remarqué. Elle voyait bien se qui se cachait derrière tout ça. Cette fille. Tout simplement, il lui avait suffit de rencontrer cette… Et déjà il en oubliait presque se que ressentait sa petite sœur. Oh non, elle ne la laisserait pas faire aussi facilement, et il n’allait pas s’en sortir aussi facilement non plus.

Elle le retrouvât dans le salon, prêt à sortir, veste en main. Elle avait beau parler, exhiber l’objet de la discorde, rien n’y faisait, et le calme apparent de son frère la mettait hors d’elle. Il était rare qu’elle se mette dans cet état là. Déjà, elle sentait toute sa puissance bouillonner en elle, et s’il ne réagissait pas très vite, elle allait finir par exploser et faire des choses auquel il ne s’attendait certainement pas de sa part. Mais le baiser qu’il déposât sur son front fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase. Un baiser froid et sans saveur.


OMBRE-Je sors!

Arya tremblait de tout son corps, ses yeux n’étaient plus seulement froid, ils lançaient des éclairs. Il s’approchât de la porte, et elle saisit sa baguette. Tu l’aura voulut mon frère. A peine avait il entrouvert la porte, que les lueurs de l’appartement vacillèrent. Les tons habituellement sombres virèrent au vert. La porte se refermât en claquant, l’onde de choc dégagé envoyât Yon se propulser quelques mètre plus loin. D’un geste de baguette elle déplaçât le canapé pour qu’il ne s’écrase pas au sol. Elle ne perdait que très rarement le contrôle, mais elle n’était tout de même pas la pour le blesser. Elle savait que c’était partit. Il avait provoqué sa colère, mais elle allait provoquer la sienne à lui. Il n’y avait pas une once d’air, pourtant les cheveux d’Arya voletaient dans son dos, la lueur verte semblant émaner d’elle-même. Elle s’approchât de lui, telle une ombre glissant sur le sol, tel la vipère qu’elle était.

La vipère : Je ne suis pas d’accord…

Elle le fixait de ses grand yeux habituellement glaciaux, qui avaient virés au vert émeraude, un vert étincelant, un vert qui lui rappelait tant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1325 Mayfair Street, Appartement de Yon Winchester   

Revenir en haut Aller en bas
 
1325 Mayfair Street, Appartement de Yon Winchester
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Eleksyonaval March 20th: Street Gangs Vs Suite Gangs - Le même chose!
» [4eme Etage] Appartement de Hasharin
» Appartement de Hayabusa Toyome
» Appartement de Naoki
» L'appartement de la tortionnaire [PV Clyde Waldan] [RP CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horcruxes - Les Reliques de la Mort :: <font COLOR=white>MONDE EXTERIEUR [RP]</font> :: Résidence pour Sorciers-
Sauter vers: