AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 > Rêve éveillé <

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jason Stewart
|Capitaine| Elève en 6ème Année à Gryffondor
|Capitaine| Elève en 6ème Année à Gryffondor
avatar

Féminin Nombre de messages : 299
Age : 30
AGE [RP] : > 16 ans
Date d'inscription : 18/11/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: balai dernier cri, petit vif d'or qui se balade dans son dortoir, posters de quidditch, équipement de l'équipe des Tornades de Tutshill, son équipe préférée.
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: > Rêve éveillé <   Mar 25 Déc - 0:07

> Premier post pour Autumn <

> Octobre, 18H52 <

Qui n'a jamais rêvé de recevoir les honneurs de tous le corps professoral devant toutes l'école pour un quelconque exploit ? Qui n'a jamais rêvé d'être récompensé de tous ses efforts en se faisant applaudir par Poudlard entier ? Qui n'a jamais rêvé d'avoir son nom gravé sous une coupe dans la salle des trophées ? Peu de monde à mon avis et Jason qui se balade en ce moment là dans la salle des trophées, ne fait pas excepton à la règle.

Vous me direz, connaissant le jeune Stewart, il n'a pas besoin qu'on lui rend honneur pour vanter ses exploits notamment auprès de la gente féminine. Il lui arrive très souvent de se pavaner en prenant un air supérieur. Oui, mais il n'y a que dans un domaine ou il ne fait pas de zèle, c'est lorsqu'on le félicite pour ses matches de quidditch. Il se contente généralement d'un hochement de tête et d'un sourire fier mais pas plus. Ce n'est pas son genre de raconter en détails les actions des matches où il a parfaitementbien joué. Non, il préfère garder cela dans sa tête tout en espérant avoir un jour son nom gravé sur une coupe.

Depuis plusieurs minutes, le jeune homme était postré devant la coupe de quidditch remporté par Gryffondor en 1953, avec à leur tête, un certain Allan Spencer. Inconnu au bataillon mais le jeune garçon aimerait bien la remporter cette saison et être appelé dans la Grande Salle pour qu'on lui remette la coupe. Mais ces rêves là sont secrets. A part Drew, tous le monde ignore que le sport est plus qu'une passion pour Jason, c'est sa vie et il aimerait tellement un peu de reconnaissance. Tellement perdu dans ses pensées, il 'entendit pas quelqu'un pousser la porte de la Salle des trophées.


_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: > Rêve éveillé <   Mar 25 Déc - 3:19

    « Tu vas où, ‘Miley ? »
    « En salle des Trophés. »
    « Tu y trouveras rien, Autumn. T’as déjà regardé des dizaines de fois, et aucune June Stanfields n’apparaît sur les registres. »

    Pas de soucis, la jeune vert et argent était habituée à ce manque perpétuel d’enthousiasme venant de la part de ses camarades de chambres. Elle ne comptait même plus sur elles pour l’accompagner. Affichant un sourire des plus sarcastiques, la belle blonde fit un pas en avant, puis un deuxième, et ils s’enchaînèrent tels des soldats en marche. Il fallait qu’elle ait la preuve que sa mère était quelqu’un de bien, qu’elle n’était pas allé à Serdaigle pour rien, qu’au fond elle pouvait lui ressembler même si elle était dans la même maison que celle où son père avait atterrit. Serpentard. Ce blason aux couleurs verte et argent signifiait énormément de chose pour la jeune Perkins. Elle était comme son paternel ; aussi pourris que lui. Même si physiquement la balance avait plutôt penché vers sa mère, côté caractère, elle avait tout prit de cet homme qui la dégoûtait de plus en plus chaque jour. Il était mort, enterré et il ne pourra plus revenir, alors autant sourire. Le calvaire était enfin terminé, elle n’avait plus de quoi s’en vouloir. Même après cette brève discussion avec Elle, Autumn doutait. Elle se voyait comme un monstre, comme une traînée. Et les rumeurs à son propos s’amplifiaient de jour en jour. Les apparences sont trop importantes aux yeux des gens. Alors qu’elles soient belles, puisqu’on ne juge que par elles.

    Elle s’était levée du mauvais pied, comme à son habitude. Même si son sourire était trompeur, elle perdait patience devant cette foule d’élève qui avançait aussi lentement que des tortues. Ils prenaient leur temps, ce qui l’agaçait de plus en plus. Pas une minute à perdre ; son petit gabarit se glissa entre chacun des élèves, se faufilant dans les moindres petits trous. Il lui avait fallut une dizaine de minutes pour rejoindre le Troisième Etage. Des minutes qui paraissaient aussi longue qu’une éternité. Autumn ne pensait plus à rien à part à son nom, à celui de sa mère. June, June. Ca défilait dans sa tête comme un disque incapable de s’arrêter. Qu’on le mette sur pause, elle était en train d’agoniser… Soupir. Le silence était tellement présent qu’elle entendait l’écho de ses pas s’écrasant sur le sol. Des boum ! sonores identiques à des gongs. La belle Cendrillon s’en allait, elle voulait s’enfermer dans cette pièce, regarder la vérité en face. Il lui fallait des réponses à toutes ses questions, et cette salle était la meilleure qui soit pour pouvoir y répondre. Le silence, l’émerveillement. Tout ça, ça pourrait peut être lui faire oublier qu’elle était orpheline, à présent. Même si, d’un côté, elle l’avait été en rentrant ici… Mais la possibilité que tout s’arrange avec son père n'était plus d’actualité. C’est finit, tout ça. Ces rêves, ces illusions. Il n’en restait qu’un tas de poussière entassé au coin d’un tiroir. Des vieilles photos trop usées par le temps.

    Smiley pousse alors la porte, celle du monde merveilleux. Elle s’imaginait déjà contempler les différentes coupes, voyant le nom de June affiché partout. Rêve, encore et encore, elle ne pouvait plus s’en empêcher. Elle montait trop haut, elle se laissait trop aller, mais pourtant la chute sera redoutable. Une silhouette est là, contemplant les trophés. Imposante, presque reconnaissable. Elle le connaissait, de toute façon, qui ne connaissait pas Jason Stewart ? Il était reconnut pour ses prouesses physiques et aussi pour être un vrai séducteur. Bien sûr, Autumn n’avait jamais succombé à son charme « redoutable ». Trop peu pour elle, il lui fallait bien plus. Même si les flirts, c’était son domaine, Jason était trop joueur pour qu’elle puisse s’y aventurer. Puis il y avait Aaron, son ange, son Chevalier. Il était trop important pour qu’elle risque de le perdre. Elle avait retrouvé un brin d’espérance avec lui ; et c’était son plus beau cadeau. S’approchant alors du jeune Gryffondor, Autumn prit soin de ne faire aucun bruit, histoire qu’il soit surpris. Bon, tout compte fait, elle n’était pas toute seule. Tant mieux, elle s’en sentait de moins en moins capable.


    « Tiens, tiens… Qu’est ce que tu fais là, Stewart ? Ca m’étonnes que tu n'sois pas avec tes groupies… Elles ont finit par te lasser ? »

    Un sourire bienveillant se traça sur ses fines lèvres, révélant un côté à la fois provocateur et comique. La jeune vert et argent jeta un coup d’œil aux différentes coupes, prenant soin de voir chaque nom. Aucune June n’apparaissait, du moins, sur le peu de trophés qu’elle avait vu. Elle tentera sa chance ailleurs, plus tard. Là, elle était trop occupée à regarder le parterre. Poussiéreux, mais sublimissime. Comme quoi cette pièce renfermait plus de merveilles qu’on ne pouvait le penser.

    « Ca m’étonnes pas, ça doit pas être plaisant de côtoyer des filles qui ont presque plus aucun neurones d'actifs. »

    Smile. Ca ne fait que commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Jason Stewart
|Capitaine| Elève en 6ème Année à Gryffondor
|Capitaine| Elève en 6ème Année à Gryffondor
avatar

Féminin Nombre de messages : 299
Age : 30
AGE [RP] : > 16 ans
Date d'inscription : 18/11/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: balai dernier cri, petit vif d'or qui se balade dans son dortoir, posters de quidditch, équipement de l'équipe des Tornades de Tutshill, son équipe préférée.
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: > Rêve éveillé <   Mar 25 Déc - 11:39

Habituellement, c'est pas Drew le rêveur ? Ouais et alors ? J'ai bien le droit d'avoir des rêves, des buts dans la vie et le mien, c'est que mes enfants puissent voir mon nom inscrit sur l'une des coupes et j'y arriverais un jour ou l'autre. Faudrait peut-être pensé à bouger ton cul, il ne te reste que deux ans. Pas faux, mais je fait ce que je peux. Perdu dans ses pensées avec deux petites voix, l'une qui lui disait qu'il allait réussir et l'autre qui faisait tout pour lui dire que ce n'est qu'un con, il n'entendit ni la porte, ni les bruits de pas et il fut donc surpris d'entendre une voix d'une jeune fille juste derrière lui.

Autumn > Tiens, tiens… Qu’est ce que tu fais là, Stewart ? Ca m’étonnes que tu n'sois pas avec tes groupies… Elles ont finit par te lasser ? <


C'est le moins qu'on puisse dire mais jamais il n'avouera la vérité sincèrement. Comme à son habitude, il allait utiliser une petite phrase charmeuse pour détourner ce qu'il pensait réellement. Lorsqu'il découvrit le visage de son interlocutrice, un sourire se dessina sur son visage. Autumn. Cette jeune fille de Serpentard était une connaissance de Jason mais surtout une amie d'Aaron. Est ce pour cela que le jeune capitaine de Gryffondor cherchait toujours à la séduire ? Peut-être. Sûrement même. Les deux Gryffondors se détestaient mais en même temps avait à peu près le même caractère et l'un comme l'autre cherchait à ridiculiser l'autre.

> Me lasser ? Non, je dirais pas cela qui n'aime pas avoir pleins de filles autour de soi, disons simplement qu'elle ne sont socialement pas très interessantes <

C'est le moins qu'on puisse dire. Les seules fois où il lui adressait la parole, c'était lorsqu'il avait besoin d'aide pour un devoir ou lorsqu'il voulait qu'elle leur prête leur notes. En échange, il leur promettait une balade dans le parc avec lui. Ce qu'elles ignoraient, c'est qu'il demandait à Drew de se joindre à eux pour ne pas trop se faire chier. Il faut dire que leur conversation était plus que limitée

Autumn > Ca m’étonnes pas, ça doit pas être plaisant de côtoyer des filles qui ont presque plus aucun neurones d'actifs. <

Encore tout juste et c'est justement pour cela qu'elle n'interesse pas Jason. Sortir avec une fille qui lui lècherait les pieds, très peu pour lui. Il a essayer plusieurs fois lorsqu'il était jeune mais il n'y a aucun jeu, aucun défi et étant donné que c'est un sportif, le jeune Gryffondor aime les défis surtout lorsqu'ils sont durs à atteindre.

> Exact et c'est pourquoi je suis venu me réfugier ici. Je me doutais bien que j'allais tomber sur quelqu'un qui en valait plus la peine que ces idiotes <

Compliment. Et voilà, Jason avait quitté son rêve sportif pour retourner dans son autre costume, celui du dragueur inarrêtable. Celui qu'il portait presque constamment. Il sourit à Autumn sachant pourtant que ce n'était pas la fille à tomber dans ses filets avec cette simple phrase. Dommage, il aurait ainsi pu montrer à Aaron que c'était un imbécile.

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: > Rêve éveillé <   Mer 26 Déc - 1:08

    « Me lasser ? Non, je dirais pas cela qui n'aime pas avoir pleins de filles autour de soi, disons simplement qu'elle ne sont socialement pas très interessantes »

    Autumn afficha un sourire exemplaire, partagée entre l’envie de rire et l’envie d’en rajouter une couche. Malgré tout ce qu’on pouvait penser, elle n’avait rien dit pour enfoncer ces pauvres demeurées, même si c’est ce qu’elle comptait faire. Un sourire avait suffit, puis la jeune femme traîna son corps le long des allées, faisant disparaître son petit gabarit de la vue du jeune Stewart. Bwarf, elle l’aimait bien, au fond. Tout le monde a ses défauts, malheureusement pour lui, il avait ceux qui ne plaisaient pas à Autumn. Mais ses rêveries ne durèrent qu’un temps. Là, devant elle, apparaissait le nom de son père. Merde. Alors il avait fait quelque chose de bien dans sa vie ? C’était surprenant, mais ça la rassurait. Ce n’était pas le moment qu’elle craque, qu’elle s’effondre. Il fallait qu’elle lutte contre cette colère accablante, même si pour ça il lui fallait perdre les pédales. Enfournant son visage dans le creux de ses mains, la belle vert et argent s’avança au niveau de Jason. Ce mal de tête revenait au galop. Il ne partirait donc jamais ? Tant pis, elle aura au moins essayer. Pas de June, peut être que la prochaine fois, elle aura plus de chance. Du moins, s’il y en a une. Faisant peu à peu apparaître sa figure, elle planta ses iris bleus dans ceux du Gryffondor. Pas question de le déstabiliser, il fallait juste qu’il comprenne qu’elle n’était pas du genre à croire aux belles paroles. Un sourire, et il rompt soudain le silence.

    « Exact et c'est pourquoi je suis venu me réfugier ici. Je me doutais bien que j'allais tomber sur quelqu'un qui en valait plus la peine que ces idiotes »

    Autumn, Autumn. C’est officiel, les garçons sont une vraie énigme pour toi. On ne sait jamais s’il sont sérieux ou pas, et dans les rares cas où ils le sont, tu restes perplexe. La jeune Serpentard s’approcha du jeune homme, puis lui tourna le dos, s’avança d’un pas lent vers une autre rangée de coupes. Il savait parler aux femmes, ce Jason. Ca la fit rire, un rire presque inaudible qui lui donnait la force de continuer. Il pensait qu’elle allait se faire avoir aussi facilement ? Bien sûr que non. C’était pas le genre de fille à qui ont la fait, celle-là. Avançant une main près du registre « Les Préfets – année 1971 », la jolie blonde baissa la tête. Aucun signe d’une June. Elle n’en croyait pas ses yeux : sa mère n’avait donc jamais eut de grandes victoires, comme elle le disait souvent ? Putain. Le seul mot qu’elle aurait pu dire. La jeune Perkins tourna alors la tête en direction de Jason, affichant un sourire un brin hypocrite. Il n’allait pas s’en rendre compte ; il en voyait à longueur de journée sans percevoir ne serait-ce qu’une once d’hypocrisie et de mensonge.

    « Tu penses vraiment que j’en vaux plus la peine ? »

    Amusée, elle se rapprocha un peu de lui. Quelques centimètres seulement, histoire qu’il la voit malgré la lumière qui leur faisait face. Eblouie par cette luminosité, elle ne trouva pas mieux que de fermer les yeux quelques instants. Ce silence l’ennuyait et l’embêtait au plus haut point, il fallait y remédier. Smile.

    « Tu vois, Stewart… Tu devrais te caser officiellement pour que ces traînées te fichent la paix. A force, elles te lobotomiseront le cerveau, c’est moi qui te l’dis. »

    Autumn gloussa, fixant à présent le sol. Elle adorait les mettre en pétard en s’approchant de Jason. A chaque fois, Smiley prenait un malin à les rabaisser… Provocation, quand tu nous tiens.
Revenir en haut Aller en bas
Jason Stewart
|Capitaine| Elève en 6ème Année à Gryffondor
|Capitaine| Elève en 6ème Année à Gryffondor
avatar

Féminin Nombre de messages : 299
Age : 30
AGE [RP] : > 16 ans
Date d'inscription : 18/11/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: balai dernier cri, petit vif d'or qui se balade dans son dortoir, posters de quidditch, équipement de l'équipe des Tornades de Tutshill, son équipe préférée.
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: > Rêve éveillé <   Mar 8 Jan - 23:31

Immobile, Jason s'appuya même contre le mur dès qu'Autumn disparau de sa vue. Cette fille deumeurait un mystère pour lui mais il ne désespérait pas un jour de parvenir à ses fins. Sortir avec elle serait plus qu'une consécration surtout qu'il sait bien qu'il n'est pas le seul sur le coup. Et c'est cela qui rendait la tâche baucoup plus interessante. Son sourire d'éternel dragueur venait de se figer sur son visage mais il savait aussi que cela ne suffirait pas à avoir cette jeune Serpentarde surtout que, d'après les on-dit, Aaron avait une longueur d'avance sur lui et c'était le moment idéale pour tenter de la séduire.

Lorsqu'elle réapparue pour venir poser son regard dans le sien, il se déroba pas et ses yeux doux vinrent se poser dans les siens. Ils restèrent plusieurs secondes comme cela avant que le jeune Stewart ne rompt le silence. Et voilà qu'il ne pu s'empêcher de tenter de l'amadouer mais il ne pensait pas qu'elle soit vraiment dupe à se genre de comportement.

Le fait qu'elle lui tourne le dos de cette façon lui fit entre-apercevoir une faille chez la jeune fille. Peut-être qu'elle n'était finalement pas si insensible que cela au charme du jeune Gryffondor et cela n'était pas pour lui déplaire. Sans bouger, il la regarda farfouiller dans les livres de l'école. s'il s'agissait d'une amie, il lui aurait proposé de l'aider mais il trouvait cela déplacer avec elle. Il se contenta de passer une main dans les cheveux et d'attendre sa réaction.


Autumn >Tu penses vraiment que j’en vaux plus la peine ? <

Haussement d'épaule. Il n'allait pas non plus lui lécher les pieds, ce n'est pas dans son style. D'ailleurs, il est vrai qu'il n'en sait rien vu qu'il la connait très peu. A elle donc de répondre à cette question à sa place et puis si Jason se rend compte qu'elle n'en vaut pas la peine, elle n'aura plus aucun intérêt pour lui. Mais le jeune Gryffondor est persuadé qu'elle vaut beaucoup mieux que ces idiotes. Mais il ne dit rien pour la provoquer un peu. Un jeu que Jason aimait bien. D'abord, il complimente, ensuite il provoque et après ....

Autumn > Tu vois, Stewart… Tu devrais te caser officiellement pour que ces traînées te fichent la paix. A force, elles te lobotomiseront le cerveau, c’est moi qui te l’dis. <

Une proposition ? Non, bien sûr que non, cette idée ne fit qu'effleurer le cerveau de Jason mais la voir aussi prêt de lui, les yeux fermés lui donnait des envies. Envies qu'il tenta de refouler au fond de lui. Pas le moment. Ensuite, à la fin de sa phrase, il éclata d'un petit rire moqueur. Se caser ? On ne lui avait jamais faite celle-là. D'ailleurs, seules les idiotes pensaient qu'il était possible de toucher le coeur de Jason au point qu'il décide de se caser. Cela montrait peut être que Autumn ne valait peut-être pas mieux qu'elle. Lorsqu'il eut fini de rire, il la fixa d'un air étonné.

> Me caser ? T'es sérieuse là ? Non franchement, tu me vois avec une seule fille ? T'as du te planter de personne là Autumn parce que je me vois mal me caser <

Vrai mais tout de même. Avant, il trouvait cela amusant d'avoir plein de filles autour de lui. Il en était même flatté et en jouait. Aujourd'hui, il avait murit et cela commençait à le souler grave. Mais comment l'avouer, comment leur faire comprendre, comment changer quand toute l'école connait votre réputation. Impossible se disait-il et même pas il essayait.

> Et toi, comment sa se passe avec Aaron ? <

On pouvait sentir de la dénigration dans sa voix et cela étit volontaire. Provocation, petit jeu amusant, tu va voir, on va bien rigoler.

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Autumn J. Perkins
Elève en 7ème Année à Serpentard
Elève en 7ème Année à Serpentard
avatar

Féminin Nombre de messages : 203
Age : 24
CITATION : « Leur histoire, c’est la théorie des dominos, mais à l’envers. »
AGE [RP] : Dix sept ans.
Tendance Magique : Magie Noire
Date d'inscription : 08/01/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: > Rêve éveillé <   Sam 12 Jan - 22:07

    « Me caser ? T'es sérieuse là ? Non franchement, tu me vois avec une seule fille ? T'as du te planter de personne là Autumn parce que je me vois mal me caser. »

    Un petit sourire, et la jolie Serpentard tourna à nouveau les talons, cherchant d’avantage dans les registres que proposait cette immense salle. Stewart, Stewart. S’il savait. Tout le monde change un jour, n’est-ce pas ? Il n’allait pas faire exceptions à la règle, c’était sûr et certain. La jeune femme se mit alors à chantonner légèrement, le laissant languir devant la réaction qu’elle aurait pu avoir. Il pensait réellement qu’elle allait se prendre à son jeu stupide de « je te provoque le premier, t’as qu’à en faire de même » ? Pas question. La provocation, c’était son domaine, pas celui du Gryffondor, et ça, il fallait qu’il se le mette dans le crâne. S’avançant à nouveau vers Jason, elle le fixa de ses yeux bleus grisâtres, ne pouvant s’empêcher de rire doucement. C’était risible, vraiment. Autumn ne l’avait jamais vu ainsi, et c’était plutôt étrange, voir même déconcertant. Elle le trouvait limite mignon, et encore, il y avait beaucoup mieux. D’accord, il avait de beaux yeux ; mais ceux d’Aaron étaient beaucoup plus magnifiques. Un pas, puis deux, et elle se trouva nez à nez avec le jeune Capitaine. Soufflant ainsi sur l’une de ses mèches brunes, elle passa sa main droite sur son front. Il voulait de la provocation ? Il était servit.

    « Tu me fais rire, Stewart…Vraiment. »

    Elle esquissa à nouveau un sourire, jusqu’à marquer une petite pause qui ne dura que quelques secondes. Juste le temps pour reprendre un peu d’assurance.

    « Tu verras, un jour tu n’auras d’yeux que pour une seule et unique fille ; les temps changent. Tu devrais bien le savoir ça, mon grand. »

    Paf ! Ca résonnait encore dans la salle, des paroles cinglantes qui voulaient tout dire. La belle brune continua ses recherches, n’accordant plus rien au jeune Stewart ; pas un regard, pas même un sourire inconscient. Elle était plongée dans le livre aux écritures fines, ne pouvant en détacher son regard. Pourtant, elle n’en lisait qu’une infime partie, elle avait trop la tête ailleurs pour réussir à déchiffrer les écrits pourtant simplets. Une minute, deux, puis trois, et toutes s’écoulèrent dans ce silence poignant, presque froid. Autumn entendait d’ici les battements de son propre cœur, des battements saccadés, complètement noyés dans ses pensées. Elle était là, mais son esprit était ailleurs, dans un tout autre monde, loin de cette réalité. C’est à peine si elle se souvenait qu’elle n’était pas seule, ici. Rien n’avait su la faire revenir sur Terre, à part la voix de Jason qui venait de s’interposer entre eux et le silence. Des paroles qu’elle aurait pu mal prendre, mais le jeu ne faisait que commencer. Just smile.

    « Et toi, comment sa se passe avec Aaron ? »

    Il eut un petit sourire, jusqu’à se demander si elle devait être méchante ou plutôt aimable. Non, la première option était la plus juste, celle qui lui collait le plus à la peau ; de toute façon, quand on s’attaquait à ce genre de sujet, c’était à ses risques et périls. S’approchant vivement du jeune Gryffondor, la belle brune toussota légèrement, ses iris se plantant droit devant ceux de Stewart. Un bâillement, et elle émit un rire à nouveau, aussi inaudible que le précédent, mais bien plus sarcastique. Qu’est-ce qu’il voulait, à la fin ? Qu’elle sorte de ses gons, qu’elle devienne méchante ou qu’elle s’écroule devant lui ? Autumn n’est pas faible, et là, il s’enfonçait le doigt dans l’œil, et jusqu’au coude. Une demie- seconde, et la voilà plus prête que jamais à jouer au jeu. Il la sous-estimait trop, beaucoup trop même.

    « En quoi ça te regarde ? »

    Boom. Boom. Elle fit une moue étrange, son sourire se transformant peu à peu en une expression neutre, voir mesquine, et la belle Smiley reprit de plus belle, de sa voix douce, presque angélique…Ah, un ange. Mais quelle ange !

    « Stewart, Stewart… Tu veux savoir quoi, à la fin ? Si je te tomberais un jour dans les bras ? Possible. »

    Comme quoi même les plus beaux Anges peuvent être de vrais Démons.

_________________

    BUT I WEAR THE BIGGEST SMILE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason Stewart
|Capitaine| Elève en 6ème Année à Gryffondor
|Capitaine| Elève en 6ème Année à Gryffondor
avatar

Féminin Nombre de messages : 299
Age : 30
AGE [RP] : > 16 ans
Date d'inscription : 18/11/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: balai dernier cri, petit vif d'or qui se balade dans son dortoir, posters de quidditch, équipement de l'équipe des Tornades de Tutshill, son équipe préférée.
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: > Rêve éveillé <   Dim 13 Jan - 19:45

Jason trouvait cette fille vraiment étrange. etrange mais interessante et ce serait faux de dire qu'il n'avait pas envie d'en apprendre plus sur elle. D'ailleurs, il avait l'impression qu'elle se souciat que peu de lui cherchant encore et encore quelques choses dans les registres de l'école. Impassible, le jeune Gryffondor restait toujours dans son coin, observant sans cesse lorsqu'il le pouvait la fine silhouette d'Autumn. Une chose était sûr, elle était plutôt mignonne mais elle ne l'interessait pas tant que cela. Rien que le fait de savoir qu'elle était proche d'Aaron avait fait sourire Jason et immédiatement, il espérait pouvoir la voir et faire sa connaissance. Ce que rêvait le jeune Gryffondor était de voir son ennemi juré entré à ce moment là dans la salle des trophées. Sans aucun doute qu'avec son impulsivité, il s'énerverait rapidement contre Jason mais cela ne faisait pas peur au jeune Stewart.

Autumn > Tu me fais rire, Stewart…Vraiment. <

Il sourit lorsqu'il la sentit se rapprocher de lui et pria pour que la porte s'ouvre à ce moment même. Mais rien. a croire qu'Aaron avait mieux à faire. Dommage. Néanmoins, le jeune homme ne voyait vraiment pas ce qu'il y avait de drôle. Se caser. Jamais. Du moins, c'est ce qu'il pensait ou ce ont il cherchait à se persuader. Mais il savait aussi que ce n'était pas ce qu'il voulait à la longue. Il voulait une famille, une femme, des enfants et voir tout le monde heureux mais comment avouer son rêve alors que son frère lui martelait la tête en disant que l'amour n'existait pas et que cela n'apportait que des problèmes ?

Autumn > Tu verras, un jour tu n’auras d’yeux que pour une seule et unique fille ; les temps changent. Tu devrais bien le savoir ça, mon grand. <

Et ben, ce moment là n'était pas encore arrivé. Pas arrivé jusqu'au coeur du jeune garçon. Pourtant, une fille avait une place particulière pour lui mais que faire alors qu'elle vous a lâchement laissé tomber et vous évite depuis plusieurs longs mois ? Rien et c'est pourquoi il tentait de tourner la page en sortant avec plusieurs filles. Est ce aussi un moyen de la rendre jalouse ? Sans aucun doute mais cela reste toujours inconscient pour le jeune homme.

> Un jour peut-être <

Perdue dans ses pensées, Jason fixait le fond de la salle en pensant à Rose. Cette fille était vraiment exceptionnelle, la plus belle, la plus gentille qu'il n'ait jamais vu et il savait aussi que c'était une personne comme cela qui lui fallait mais pas elle personnellement car elle était partie, elle l'avait quitter sans explication. Haussement d'épaule. Finalement, il reporta une nouvelle fois son attention à Autumn. Sans le vouloir, elle avait peut-être commencer à faire ouvrir les yeux à Jason et un jour, lorsqu'il le comprendra, il la remerciera sans aucun doute.

Autumn > En quoi ça te regarde ? <

> Pas besoin d'être agressive, je me renseigne juste sur la vie de mon ami <

Ironie. A vrai dire, tout le monde savait la relation qui unissait Aaron et Jason. Depuis toujours, ils se haïssaient et rien ne changerait quoi que ce soit.

Autumn > Stewart, Stewart… Tu veux savoir quoi, à la fin ? Si je te tomberais un jour dans les bras ? Possible. <

Possible ? tu crois que je vais te croire ? Non, tu ne me manipuleras pas. Ce qu'il veut simplement Jason c'est qu'Aaron apprenne cela pour le mettre en rogne pour avoir enfin l'occasion de lui casser la gueule sans pourtant en être à l'origine.

> Un jour ? Quand Aaron t'aura laisser tomber ? Ce jour là, ce sera peut-être trop tard <

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Autumn J. Perkins
Elève en 7ème Année à Serpentard
Elève en 7ème Année à Serpentard
avatar

Féminin Nombre de messages : 203
Age : 24
CITATION : « Leur histoire, c’est la théorie des dominos, mais à l’envers. »
AGE [RP] : Dix sept ans.
Tendance Magique : Magie Noire
Date d'inscription : 08/01/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: > Rêve éveillé <   Sam 19 Jan - 13:07

    « Tu verras, un jour tu n’auras d’yeux que pour une seule et unique fille ; les temps changent. Tu devrais bien le savoir ça, mon grand. »
    « Un jour peut-être »

    Ca ne rimait à rien de continuer. Elle s’en moquait, de ce type, comme de tout le monde en fait. Il n’était qu’un jeu, ne représentait rien d’autre que cette satisfaction de finir la partie sur autre chose qu’un game over. Game over. Non, pour une fois, elle allait gagner. Elle était trop forte dans ce domaine, et le beau Gryffondor ne lui arrivait même pas à la cheville. L’élève dépasse le maître, quelle foutaise. La belle tourna les talons, encore et encore. On aurait cru qu’elle faisait les cents pas, mais ce n’était pas le cas ; elle retournait tout, dans les moindres recoins, balayant du regard les ouvrages et les coupes. Son esprit était ailleurs, elle avait quasiment oublié le pourquoi du comment et montrait sa mauvaise humeur en jetant les registres sur le sol, les écrasant de toutes ses forces. On aurait pu voir des larmes de colères jaillirent et descendrent le long de ses joues pâles, elle en tremblait. Pourquoi était-elle dans tous ses états ? Personne ne savait, même pas elle. Il se passait quelque chose, le jeune Stewart avait l’air perturbé parce ce qu’elle venait de dire. Elle aurait bien pu être compréhensive et passer à côté, mais il fallait enfoncer le couteau dans la plaie, histoire qu’il sache à qui il avait à faire. Autumn n’était pas le genre de looseuse totalement désemparée qui s’arrête devant une épreuve. Non, elle aimait l’adrénaline que procurait le jeu, la provocation. Mais trop de provocation tue le jeu. Let’s play !

    « Un jour… A première vue, ce jour est déjà venu, Stewart. Tu l’as déjà trouvé ta belle, n’est-ce pas ? Mais lâche comme t’es, t’attends qu’un autre te la prenne et là tu te diras à quel point t’as été idiot de la laisser toute seule pendant que toi, tu courrais après plusieurs lièvres à la fois. Typique, ouais, vraiment typique. »

    Un sourire crispant, et la belle se calma un peu, se laissant glisser le long de l’armoire fragile. Une fois arrivée sur le sol, elle fit signe à Jason de venir près d’elle et de s’asseoir, mais elle doutait qu’il ne l’entende de la même oreille. Ses yeux à présent fermés, elle se repassait sans cesse les paroles du jeune Gryffondor. Aaron, Aaron. Qu’est ce qu’il venait faire dans la conversation ?! Merde, on pouvait pas la lâcher ne serait-ce que quelques minutes, histoire qu’elle fasse un peu le vide ? Assez. Il voulait savoir, elle allait lui dire, à condition qu’il lui foute la paix après. Elle décolla alors sa tête de la planche de bois instable, rouvrit les yeux, dévoilant ainsi ses deux iris bleus. Les larmes de colère avaient complètement disparus, emportant toute trace de leur passage. Autumn grogna légèrement, comme ci on venait de la sortir d’un sommeil des plus agréables, oubliant ainsi la notion de délicatesse en lui projetant de l’eau glaciale sur le visage. Drôle de comparaison, mais c’était réellement ce qu’elle ressentait. Ce froid, cette gêne atroce, ces frissons, voir même la rancœur qu’on peut ressentir une fois devant la source de ce mauvais réveil. Pas le verre, mais la personne qui a pu, par mégarde, vous le jetez en pleine figure. Enfin, elle afficha un sourire satisfait, presque hypocrite, histoire de sa voiler encore plus la face.

    « En quoi ça te regarde ? »
    « Pas besoin d'être agressive, je me renseigne juste sur la vie de mon ami. »
    « Eh bien, il ne se passe strictement rien entre ton ami et moi. A mon avis c’est trop tôt pour se prononcer, si tu veux savoir… »

    Son sourire s’estompa peu à peu quand il en remit une couche. Merde, il était du genre coriace, alors ? La belle toussota, l’entraînant soudain vers elle. Il ne voulait pas s’asseoir ? Eh bien avec Autumn, il n’avait pas le choix ! La chute n’avait pas été trop violente, il était retombé pile en face de la jeune vert et argent. Elle s’empêcha de rire pendant quelques minutes, préférant dévisager le sol plutôt que son interlocuteur. Le silence s’interrompit alors, et la voix du jeune Gryffondor forma à nouveau un écho dans la pièce. Ca se répétait, c’était infernal.

    « Un jour ? Quand Aaron t'aura laisser tomber ? Ce jour là, ce sera peut-être trop tard. »
    « Trop tard ? Eh bien, tu vois… On ne sait jamais de quoi sera fait demain. Et puis c’est qu’un jeu, pas vrai ? On pourra toujours faire comme ci de rien n’était, à moins que tu veuilles trouver un moyen pour qu’Aaron t’en veuille encore plus. Draguer sa Princesse, sérieusement Jason, il serait vraiment en colère s’il apprenait que tu marches d’avantage sur ses plates bandes… »

    Un sourire, par pure politesse, et la belle leva la tête en sa direction, plantant ses yeux dans les siens sans pour autant faire disparaître ce sourire perturbant. A la fois tendre et sarcastique. Un bon mélange.

_________________

    BUT I WEAR THE BIGGEST SMILE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason Stewart
|Capitaine| Elève en 6ème Année à Gryffondor
|Capitaine| Elève en 6ème Année à Gryffondor
avatar

Féminin Nombre de messages : 299
Age : 30
AGE [RP] : > 16 ans
Date d'inscription : 18/11/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: balai dernier cri, petit vif d'or qui se balade dans son dortoir, posters de quidditch, équipement de l'équipe des Tornades de Tutshill, son équipe préférée.
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: > Rêve éveillé <   Mer 30 Jan - 13:00

Et voilà qu'elle recommençait à faire les cents pas. A quoi rimait tout cela ? Elle, lui, leur conversation. Tout cela n'avait aucun sens et pourquoi d'ailleurs cherchait-elle à lui faire comprendre qu'une fille compterait plus que toutes les autres, un jour ou l'autre. Est ce qu'elle voulait être cette fille ? Non, impossible, Autumn ne peut pas vouloir cela, ce n'est pas le genre de fille à vouloir se caser et encore moins avec un mec aussi prétentieux et séducteur que Jason. Non, elle doit simplement faire cela pour flatter son ego pour montrer au jeune Gryffondor qu'elle est meilleur que lui au jeu de la séduction. Va pour un petit jeu, cela peut-être interessant.

Toujours posté au moment endroit, le jeune homme continuait de l'observer même si, de temps en temps, elle disparaissait de son champ de vision mais il entendait le bruit des bouquins qu'on jette par terre. Elle devait certainement cherché quelque chose qu'elle avait du mal à trouver. Mais Jason n'allait certainement pas lui proposé son aide. De toute façon, Autumn n'était pas du genre à étaler sa vie et elle refuserait certainement de lui dire pourquoi elle s'enervait contre les registres. Il la vit réapparaître et remarqua tout de suite ses tremblements et son air pâlichon mais la compréhension n'était pas de mise aujourd'hui. Chacun ses problèmes. La seule chose qui semblait la faire revivre était d'envoyer des petits piques à Jason pour qu'il ne sache plus où il en est. Mais cela devait suffir. Il était suffisamment dans le brouillard comme cela. a lui de reprendre les rènes de la conversation.


Autumn > Un jour… A première vue, ce jour est déjà venu, Stewart. Tu l’as déjà trouvé ta belle, n’est-ce pas ? Mais lâche comme t’es, t’attends qu’un autre te la prenne et là tu te diras à quel point t’as été idiot de la laisser toute seule pendant que toi, tu courrais après plusieurs lièvres à la fois. Typique, ouais, vraiment typique. <

Comment pouvait-elle savoir autant de choses sur lui alors que lui même n'était pas au courant de ce qu'il ressentait au fond de lui même. Et surtout, ce qui l'intriguait, c'est qu'ils n'avaient jamais parlé ensemble et qu'elle semblait désireuse de lui faire comprendre qu'il devait changer. Pourquoi ? Il comptait bien lui demander. Après tout, elle semblait s'interessé plus à lui qu'elle n'aurait pu le laisser penser mais ce devait forcément cacher quelque chose. Mais Jason ne voyait pas où elle voulait en venir.

> Qu'est ce qui te faire dire cela ? Tu as l'air d'être au courant de beaucoup plus de choses que moi <

Il la regarda s'assoir par terre mais ne broncha pas, même lorsqu'elle lui fit signe de le rejoindre. Hors de question. Il était bien mieux ici et pouvait à tout loisir l'observer et trouver la moindre faille et en profiter pour s'y glisser. D'ailleurs Aaron semblait faire partie de ses points faibles et lui aussi allait pouvoir la faire réflechir sur la question. En fin de compte, ils sont assez semblables. Lui avec Rose, elle avec Aaron mais ni l'un, ni l'autre ne voulait l'avouer. Jason ne cessait de la regarder, il avait même faire quelques pas dans sa direction. Elle semblait dans un état second tour à tour souriante, tremblante, énervée, pensive. Cela laissait Jason perplexe mais il n'allait pas se priver pour enfoncer le clou. N'était-ce pas ce qu'elle faisait juste avant ? Alors pourquoi ne pas jouer dans les deux sens ?

Autumn > Eh bien, il ne se passe strictement rien entre ton ami et moi. A mon avis c’est trop tôt pour se prononcer, si tu veux savoir… <

> Mais tu ne serais pas contre qu'il se passe quelque chose de plus, je me trompe ? <

Clin d'oeil taquin. Bien sûr qu'elle ne serait pas contre, cela se voyait dans son regard et dans celui d'Aaron. Il sentit alors la belle Serpentarde s'aggripper à lui pour le faire tomber. Ok, pas de souci, je m'assois. Il était en face de la jeune fille et pouvait à loisir regarder ses beaux yeux bleus, mais ce n'est pas cela qui le troublait mais plutôt l'attitude de la jeune fille. Il remarqua que dès qu'il prononça le nom d'Aaron, son visage changeait encore d'expression. Sourire victorieux.

Autumn > Trop tard ? Eh bien, tu vois… On ne sait jamais de quoi sera fait demain. Et puis c’est qu’un jeu, pas vrai ? On pourra toujours faire comme ci de rien n’était, à moins que tu veuilles trouver un moyen pour qu’Aaron t’en veuille encore plus. Draguer sa Princesse, sérieusement Jason, il serait vraiment en colère s’il apprenait que tu marches d’avantage sur ses plates bandes… <

> Un jeu ? Qui te dit que c'est un jeu, qui te dit que tu ne représente rien pour moi ? Qui te dit que je fais cela uniquement pour Aaron ? Qui te dit que la fille dont tu parlais tout à l'heure n'est pas toi ? <

Il semblait mystérieux et rien ne pouvait savoir s'il était sincère ou pas. De quoi troubler encore un peu plus la jeune Serpentard. Sourire charmeur de la part du Gryffondor.

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Autumn J. Perkins
Elève en 7ème Année à Serpentard
Elève en 7ème Année à Serpentard
avatar

Féminin Nombre de messages : 203
Age : 24
CITATION : « Leur histoire, c’est la théorie des dominos, mais à l’envers. »
AGE [RP] : Dix sept ans.
Tendance Magique : Magie Noire
Date d'inscription : 08/01/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: > Rêve éveillé <   Dim 3 Fév - 2:19

    « Qu'est ce qui te faire dire cela ? Tu as l'air d'être au courant de beaucoup plus de choses que moi. »

    Autumn June Perkins n’est pas une fille à ragot, il fallait bien se l’enfoncer dans le crâne. Elle fuyait tout type de rumeurs, bonnes ou mauvaises. Pourquoi ? Parce qu’elle s’en fichait éperdument des faux pas des autres, ce qui l’inquiétait le plus, c’était les siens. Un petit sourire en coin, et la belle continua sa belle sérénade pour pouvoir amadouer le jeune Gryffondor. Mais elle savait très bien qu’il n’était pas le genre à se laisser faire, étant expert en la matière. Le jeu de la séduction ? Certainement. Séduction, provocation, tout y était pour qu’il craque et qu’il déballe tout. Mais rien. Autumn aurait dû prendre des cours avant de se lancer dans cette affaire, surtout qu’elle jouait gros sur ce coup là. Dévisageant ainsi son interlocuteur avec douceur, elle bougea quelque peu les épaules pour mieux se replacer, obtenant un confort plus satisfaisant que l’instant précédent. Elle hésita longuement avant de répondre, mais se décida enfin au bout de quelques minutes. Ses yeux plantés dans ceux du jeune Stewart, Smiley ne pu s’empêcher de lui afficher un sourire des plus sincères, tout en oubliant sa mauvaise humeur. Même si elle divaguait, ses propos n’en furent pas moins cinglants.

    « Tu me connais mal, Stewart. Les murs ont des oreilles… Après tant d’années, tu devrais le savoir, n’est-ce pas ? »

    Avant même qu’elle ne puisse dire quelque chose, la belle se retrouva plongée dans un cercle vicieux infernal. Elle venait de faire une grosse erreur ; laisser apercevoir qu’elle était faible, surtout quand il s’agissait de parler de son Chevalier. Connaissant Jason, il allait bien en profiter, histoire qu’elle lui foute la paix avec ces foutaises. Mais non, Autumn n’était pas du genre à baisser les bras pour un simple obstacle. Elle allait faire comme ci de rien n’était, comme ci elle était indifférente à toute cette mascarade. Un geste bref, et son sourire devint de plus en plus narquois, tentant presque le diable pour que ce petit jeu continue. Elle aimait ça, au fond. Se sentir en danger, mise à nue, prise en flagrant délit. La jeune vert et argent n’était pas facilement manipulable, mais si elle faisait semblant, rien que pour s’amuser ? Oui, c’était sûr à présent. Ce moment allait être mémorable.

    « Eh bien, il ne se passe strictement rien entre ton ami et moi. A mon avis c’est trop tôt pour se prononcer, si tu veux savoir… »
    « Mais tu ne serais pas contre qu'il se passe quelque chose de plus, je me trompe ? »
    « C’est toi que j’ai toujours aimé, Stewart. Cesse donc d’être aveugle, pour une fois. »

    Sarcasme et ironie étaient de la partie. Elle le bascula vers elle, passant ses bras autour de son cou. Elle approcha son visage de son épaule droite, posant ainsi son souffle chaud le long de sa peau, voulant à tout prix ne pas aller plus loin. Mais les dés étaient lancés, et il lui était impossible de revenir en arrière. Pendant quelques secondes, elle resta ainsi, parcourant son épaule avec le bout de son nez, ne pouvant s’empêcher de lui susurrer de belle parole. Oui, en regardant de plus près il était attirant. Et ce côté joueur lui plaisait encore plus. Mais la provocation n’allait pas plus loin, c’était déjà trop. Reculant ainsi sa tête, la jeune Perkins lui afficha un sourire des plus amers, prenant soin de le regarder dans le blanc des yeux. Ils étaient identiques, dans la même situation. Tant de points communs dissimulés dans un jeu sournois, c’était presque…Pitoyable. Oui, voilà le mot : pitoyable. Pendant qu’elle s’amusait avec la vie des autres, elle en oubliait la sienne. Mais il ne tarda pas à la faire revenir sur Terre.

    « Un jeu ? Qui te dit que c'est un jeu, qui te dit que tu ne représentes rien pour moi ? Qui te dit que je fais cela uniquement pour Aaron ? Qui te dit que la fille dont tu parlais tout à l'heure n'est pas toi ? »
    « Attends un peu… Ce qui me le prouve ? Eh bien… »

    Elle le fixa à nouveau, se penchant lentement vers lui. Sans aucun doute, elle aurait pu le gifler, lui dire qu’elle se fichait pas mal de lui depuis le début ; mais c’était impossible. Eprise d’une pulsion étrange, elle posa ses lèvres contre les siennes, incapable de réagir autrement. Il voulait de l’action ? Eh bien il était servit. Là, Autumn lui faisait passer une épreuve. Il avait le choix entre se dévoiler ou se laisser tenter ; c’était sûrement à prévoir, d’ailleurs, Autumn savait qu’au fond il n’était pas surpris. Pourtant, elle le faisait à contre cœur, prise d’un élan de bonté incroyable. Oui, c’était généreux de sa part de faire une chose aussi immonde juste pour que Monsieur se rende compte qu’il avait mieux à faire…

    « …Ca te suffit comme réponse, ça ? »

    Un chalenge. Ce n’était que ça.

_________________

    BUT I WEAR THE BIGGEST SMILE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason Stewart
|Capitaine| Elève en 6ème Année à Gryffondor
|Capitaine| Elève en 6ème Année à Gryffondor
avatar

Féminin Nombre de messages : 299
Age : 30
AGE [RP] : > 16 ans
Date d'inscription : 18/11/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: balai dernier cri, petit vif d'or qui se balade dans son dortoir, posters de quidditch, équipement de l'équipe des Tornades de Tutshill, son équipe préférée.
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: > Rêve éveillé <   Lun 4 Fév - 10:36

Contrairement à ce que semblait penser la jeune Serpentard, Jason n'imaginait pas une seule seconde qu'elle prêtait une quelconque attention aux rumeurs. Ce qu'il voulait dire en fait, était qu'elle prêtait plus d'attention à lui qu'elle ne semblait l'avouer. Ah, si Aaron savait cela, pas sur que son histoire avec sa petite princesse serait si rose. Rien que d'imaginer sa gueule lorsqu'il l'apprendrait faisait jubiler le jeune Stewart. Et puis, Autumn avait sûrement plus à perdre que lui dans cette affaire. Pourquoi ? Parce que ses sentiments envers Aaron étaient avouées alors que lui ... Rose et lui avait mis un terme définitif à leur histoire et la jeune Gryffondor pensait que Jason ne ressentait plus rien pour elle. S'il se décidait un jour à accepter de lui avouer ses sentiments, il trouverait toujours un moyen de se faire pardonner ses encartades avec la Serpentarde ou les autres filles. Pour Autumn, cela resterait plus compliqué. Il avait un temps d'avance et il comptait bien en profiter.

Autumn > Tu me connais mal, Stewart. Les murs ont des oreilles… Après tant d’années, tu devrais le savoir, n’est-ce pas ? <

> Ah bon ?! Et qu'est ce qu'ils disent d'interessant les murs à mon sujet ? <

Oui, il voulait en savoir plus. Qu'elle lui dévoile ce qu'elle pensait réellement de lui, ce qu'elle savait sur lui. Cela l'interessait, cette fille l'interessait et il voulait la pousser dans ses derniers retranchements. Ce jeu était on ne peut plus amusant et Jason était persuadé de gagner la partie, d'avoir le dernier mot de l'histoire et cela le rendait encore plus sûr de lui, prêt à tout pour faire souffrir l'autre crétin et pour qu'Autumn regrette d'avoir voulu jouer à un jeu aussi dangereux, qu'elle regrette d'avoir pensé être supérieure à Jason.

Autumn > C’est toi que j’ai toujours aimé, Stewart. Cesse donc d’être aveugle, pour une fois <

Le jeune Gryffondor éclata de rire. Un rire pas vraiment sincère, plutôt moqueur. Comme s'il allait gober cela franchement, elle le prend pour un débutant ? Lui ne bougeait pas. Il ne voulait rien avoir à se reprocher et il voulait que ce soit elle qui fasse le prmier pas, qui craque pour lui montrer que jamais elle n'égalera un Stewart. Lorsqu'elle passa les bras autour de son cou, on pu entre-apercevoir un sourire victorieux sur le visage de Jason. Tu fais quoi maintenant Autumn ? Tu continue ou tu abandonne la partie ? Les dés étaient dans son camp. Soit elle allait plus loin avec Jason au risque de perdre Aaron, Soit elle arrêtait ce cirque et avouait la vérité à Jason sur ses sentiments sur Aaron. Mais la réputation de la jeune Serpentarde lui laissait penser qu'elle ne s'avouerait pas vaincu aussi facilement. alors, il allait poussé le vis encore plus loin en lui laissant croire qu'elle pouvait avoir des sentiments pour lui. Vrai ou faux ? A elle de voir maintenant.

Autumn > Attends un peu… Ce qui me le prouve ? Eh bien… <

Et voilà, elle venait de choisir la destination de leur rencontre, elle venait de se jeter dans la gueule du loup, elle venait de prendre un risque énorme au vu d'Aaron. Par ce simple baiser, elle risquait de perdre ce qu'elle avait de plus cher au monde mais pas question pour Jason de faire des sentiments, bien au contraire, il allait en profiter et enfoncer un peu plus le clou.

Autumn > …Ca te suffit comme réponse, ça ? <

Il passa sa langue sur les lèvres d'un geste provocateur et terriblement sensuel. Il continuait de la provoquer pour lui faire comprendre qu'elle n'était pas de taille.

> Eh ben dit moi, voilà une réponse plutôt satisfaisante. Je pense d'ailleurs qu'Aaron serait d'accord avec moi. <

Et encore une petite pique pour l'enerver encore un peu et furtivement, il déposa un autre baiser sur ses lèvres. On continue ou on s'arrête là ?

_________________






Dernière édition par le Mar 5 Fév - 23:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Autumn J. Perkins
Elève en 7ème Année à Serpentard
Elève en 7ème Année à Serpentard
avatar

Féminin Nombre de messages : 203
Age : 24
CITATION : « Leur histoire, c’est la théorie des dominos, mais à l’envers. »
AGE [RP] : Dix sept ans.
Tendance Magique : Magie Noire
Date d'inscription : 08/01/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: > Rêve éveillé <   Lun 4 Fév - 23:33

    Ok, alors on reprend tout depuis le début…

    Autumn écouta son interlocuteur avec attention, prenant soin de le narguer du regard sans être trop provocatrice, de peur d’être trop directe. Pourtant, c’était tout la jeune Perkins ça ; la franchise, le manque de tact, la provocation, l’amusement… Elle prenait tout ça trop à cœur, comme un défi à relever. Tout était tellement ennuyeux qu’elle prenait la première chose qui lui passait sous la main. Manque de chance, cette chose là, c’était Jason. Du genre coriace, à aimer aussi ces jeux morbides. Plutôt mignon, drôle, un merveilleux sourire. Mais Aaron était le meilleur, le plus beau, le plus merveilleux, c’était un ange. Autumn aurait pu être sage, laisser de côté ses pulsions et partir calmement, en oubliant de lui mettre son poing dans la figure. Mais elle était trop impulsive, et bien trop joueuse. On ne refait jamais une réputation, pas vrai ? Celle d’Autumn était toute faite. Une vipère qui démolit les couples, qui se sert des cœurs uniquement parce qu’elle a perdu le sien en route. C’était banal. Pourtant, sous ses traits arrogants et machiavéliques, elle cachait bien son jeu. Le petit démon au visage de poupée de porcelaine. Oui, ils avaient raison de se méfier d’elle. Parfois, on ne contrôle pas un ange. Il s’envole quand il veut, revient à sa guise, puis sème merveilles et illusions. C’était ça le pire, c’est de savoir qu’elle ne changera jamais, mais pourtant la croire durant quelques secondes… Les secondes. Les fameuses secondes. Un bonheur total, ça en devenait presque jouissif de voir leur surprise.


    « Ah bon ?! Et qu'est ce qu'ils disent d'intéressant les murs à mon sujet ? »
    « Hum…Que tu es un sale prétentieux qui s’est tapé toutes les filles de cette école, sauf moi ! Grrr…Qu’est ce que j’aime être différente…Ca fait un bien fou. »

    Elle lâcha un soupir, jusqu’à se mordiller la lèvre inférieur. Oui, elle adorait cette sensation. La différence, se démarquer des autres, qu’on la connaisse uniquement pour avoir eut le courage de faire autre chose et d’avoir su résister. Puis, résister à quoi ? Stewart était pas mal, certes, mais pas vraiment son style. Un clin d’œil, et le jeune Gryffondor éclata de rire. Oui, le coup du « je t’aime plus que tout » n’avait pas marché ; c’était à prévoir. Aussi surprenant que cela puisse être, la jeune vert et argent se mit à rire avec lui. A l’unisson. Pendant quelques secondes. Des secondes de plus en plus longues, jusqu’à ce que la jeune Autumn s’arrête brusquement. Un regard noir, ses deux iris bleus plantés dans ceux du jeune Gryffondor. Puis, sans aucune autre forme de procès, une réplique sèche comme elle les aimait tant.

    « Pourquoi tu rigoles, Stewart ? Je suis pas à ton goût, peut être ? C'est vexant… »

    Instinctivement, elle venait de l’embrasser. Son instinct lui avait dit d’aller plus loin, de continuer jusqu’à ce qu’il déballe tout. Au fond, elle se persuadait en même temps qu’elle se trompait sur ses sentiments vis-à-vis d’Aaron. Elle était incapable d’aimer, de chérir quelqu’un, de pouvoir le vouloir à côté d’elle durant toute une vie, aussi courte soit-elle. Non, elle ne se trompait pas. En embrassant Jason, elle imaginait Aaron. Son visage, ses lèvres, sa main, ses yeux… Tout était là, jusqu’à ce qu’elle s’enlève et qu’elle réalise qui était en face d’elle. Autumn June Perkins, ne refais plus jamais ça ! Sérieusement, qu’est ce qu’il te prend ? Non seulement c’est le pire ennemi de l’amour de ta vie, mais en plus tu oses te dire qu’il aurait pu être Aaron. Foutaises ! Smiley divaguait. Un peu trop à son goût. Elle était redevenue la petite fille instable, fragile et provocatrice. Ce petit démon au regard d’ange, au visage de poupée, aux mains de pianistes. Ah, l’instrument lui manquait ! Elle contrôlait tout, avec lui. Et puis, elle savait à quoi s’attendre…

    « Eh ben dit moi, voilà une réponse plutôt satisfaisante. Je pense d'ailleurs qu'Aaron serait d'accord avec moi. »
    « Ne le mêle pas à ça, sinon je risque d’abîmer ta jolie frimousse. J’suis peut être petite, mais j’ai du répondant. Plus que tu ne le penses, d’ailleurs… Alors joue pas à ce petit jeu avec moi, Stewart. Je sais qu’il y a quelqu’un, serait-ce cette jolie Serdaigle ? Une Mustang, tu m’épates. Ou encore une Gryffondor, peut être ? Je trouverais, Jason. J’te suivrais à la trace s’il le faut, mais fais attention à ce que tu fais. Je serais toujours là pour te surveiller, et le jour où je le découvrirais, crois moi mon grand que je t’en ferais baver… Tu devrais te méfier de l’eau qui dort. »

    Elle n’eut même pas le temps de répliquer qu’il l’embrassa. Le problème avec Autumn, c’est qu’elle aime avoir les commandes. La petite brune empoigna sa chemise, le collant un peu plus vers elle pour faire durer le suspens. Elle ne le lâcha qu’au bout de quelques secondes, jusqu’à afficher un sourire des plus satisfait. Un rire inaudible, elle repoussa une de ses mèches sur le côté, puis reporta son index sur la bouche du jeune Gryffondor. Elle n’eut pas le temps de dire quoique ce soit que la belle rétorqua, l’air de rien.

    « Avoue quand même que t’aimes ça… »

    Let’s play.

_________________

    BUT I WEAR THE BIGGEST SMILE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason Stewart
|Capitaine| Elève en 6ème Année à Gryffondor
|Capitaine| Elève en 6ème Année à Gryffondor
avatar

Féminin Nombre de messages : 299
Age : 30
AGE [RP] : > 16 ans
Date d'inscription : 18/11/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: balai dernier cri, petit vif d'or qui se balade dans son dortoir, posters de quidditch, équipement de l'équipe des Tornades de Tutshill, son équipe préférée.
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: > Rêve éveillé <   Jeu 7 Fév - 10:38

Bien sûr, il ne doutait pas de ce qu'Autumn pouvait penser de lui. Jamais elle n'avait été amoureuse de lui et jamais lui n'était tombé amoureux d'elle. Tout cea n'était qu'un jeu morbide pour faire craquer l'autre, pour savoir lequel des deux dirait stop en premier. Dans le sport ou dans la vie, Jason est quelqu'un qui ne supporte pas de perdre. Aussi, aujourd'hui, il compte bien mettre la belle Serpentarde à terre et lui faire regretter d'avoir voulu s'attaquer à un gibier trop gros pour elle. Jason sentait que sa victoire était proche. Il le sentait dans le regard d'Autumn qu'elle souffrait de devoir faire cela. Jason lui, avait totalement oublié Rose, oublié les paroles qu'Autumn avait prononcé au début de cet entretien. Il était comme absent, comme dans un autre monde, comme si son seul plaisir était de voir la jeune fille rampé à ses pieds pour qu'il se taise, comme si ses sentiments avaient quitter son corps et son coeur l'espace de quelques instants. Il est assoiffer par un désir de vengeance envers Aaron

Autumn > Hum…Que tu es un sale prétentieux qui s’est tapé toutes les filles de cette école, sauf moi ! Grrr…Qu’est ce que j’aime être différente…Ca fait un bien fou. <

A vrai dire, elle ne se trompait pas trop sur le caractère de Jason mùais cela tout le monde le savait que c'était un con, un con extrêmement charmeur et séducteur. Rien de nouveau là dedans. Dommage. Le Gryffondor aurait aimé entendre autre chose, voir que réellement Autumn avait découvert l'autre partie de Jason, son autre visage mais apparemment non. Tout ce qui n'interessait les élèves de cette écoles était la fait qu'il se tapait toutes les filles. Tu n'est pas différente Autumn, tu es comme les autres, tu ne sait pas qui je suis.

> En voilà des compliments. Les murs sont si généreux avec moi. <

Sourire totalement moqueur. On pourrait toujours penser qu'il aime que les gens le trouvent prétentieux, comme s'il se délectait qu'on parle de ses conquêtes amoureuses. Mais amour, il n'y avait eu qu'une fois, le reste ce n'était qu'un jeu, un plaisir personnel rien de plus.

> Différente ? Dois-je comprendre qu'il ne se passera rien entre nous ? <

Soupir comme s'il était réellement déçu de ne pas avoir l'occasion de la compter parmi ses conquêtes et il commença à lui tourner le dos comme si le fait qu'elle ne s'interesse pas à lui le decevait et qu'il ne voyait pas pourquoi, il resterait là à la draguer alors qu'elle n'en voulait pas. Tout cela était forcément fait dans l'exagération et il ne fut finalement pas si surpris que cela qu'elle l'embrasse. Il se prit à apprécier ce baiser mais il savait aussi que ni de son côté ni de celui d'Autumn, il n'y avait de sentiments. C'était juste de l'amusement, le plaisir de prendre des risques, de se chercher, de se provoquer.

Autumn > Pourquoi tu rigoles, Stewart ? Je suis pas à ton goût, peut être ? C'est vexant… <

Il ne répondit pas. Pas à son goût. Il n'aurait pas dit cela. Physiquement, c'est vrai qu'elle avait absolument tout pour plaire. Elle était vraiment belle, avec des yeux magnifiques et un sourire agréable. Oui mais voilà, elle avait le même caractère, la même réputation que Jason et le Gryffondor ne pouvait pas éprouver de réels sentiments pour quelqu'un comme cela. Il avait besoin d'autre chose. D'amour, de tendresse, d'avenir, de Rose. Et pour éviter de penser à la jeune Gryffondor, Jason en profita pour parler encore de son cher ami Aaron.

Autumn > Ne le mêle pas à ça, sinon je risque d’abîmer ta jolie frimousse. J’suis peut être petite, mais j’ai du répondant. Plus que tu ne le penses, d’ailleurs… Alors joue pas à ce petit jeu avec moi, Stewart. Je sais qu’il y a quelqu’un, serait-ce cette jolie Serdaigle ? Une Mustang, tu m’épates. Ou encore une Gryffondor, peut être ? Je trouverais, Jason. J’te suivrais à la trace s’il le faut, mais fais attention à ce que tu fais. Je serais toujours là pour te surveiller, et le jour où je le découvrirais, crois moi mon grand que je t’en ferais baver… Tu devrais te méfier de l’eau qui dort.<

> Et, du calme ma jolie. Il n'y a pas de quoi t'énerver. D'accord, j'arrête de parler de ce cher Aaron si cela te met en colère. Mais il faut dire que tu est tellement sexy lorsque tu t'enerve. <

Sourire provocateur. Jason passa un doigt sur ses joues, sur sa bouche avant de descendre dans son cou et sur ses seins. Il s'arrêta là et la regarda dans les yeux, toujours avec ce sourire hautain sur les lèvres.

> Pourquoi ma vie t'interesse-t-elle autant ? Quel plaisir éprouverais tu a connaitre le nom de la personne pour qui je pourrais avoir des sentiments ? Tu es jalouse ? Tu ne me fera pas croire cela. Et puis, je m'en fiche épie moi, tu ne saura rien, parce qu'il n'y a rien à savoir. <

Lorsqu'elle l'empoigna pour l'attirer à lui, il faut dire qu'il appréciait de se faire dominer comme cela. A dose raisonner bien sûr mais il ne l'avouera jamais. Jason avait deux visage celui d'un ange doux, tendre et celui d'un démon aimant faire souffrir et souffrir lui même.

Autumn > Avoue quand même que t’aimes ça… <

> J'avoue, mais qui n'aimerait pas ? <

_________________






Dernière édition par le Mar 12 Fév - 10:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Autumn J. Perkins
Elève en 7ème Année à Serpentard
Elève en 7ème Année à Serpentard
avatar

Féminin Nombre de messages : 203
Age : 24
CITATION : « Leur histoire, c’est la théorie des dominos, mais à l’envers. »
AGE [RP] : Dix sept ans.
Tendance Magique : Magie Noire
Date d'inscription : 08/01/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: > Rêve éveillé <   Sam 9 Fév - 22:39

    HRP - Si tu souhaites qu'on continue le RP, on peut, y'aura toujours moyen de retenir Autumn ou de faire quelque chose =)


    « En voilà des compliments. Les murs sont si généreux avec moi. »
    « Ne te plaint pas, Stewart. Ils le sont encore plus avec moi… »

    Le bel ange vert et argent prit la peine de sourire, tournant dans l’autodérision. C’était de l’ironie comme elle avait l’habitude d’en faire, pourtant, on sentait sa déception à des kilomètres à la ronde, aussi profonde et enfouit soit-elle. Ce spectacle troublant venait de la propulser dans un contexte tout aussi différent. En disant ça, elle avait permit au jeune Gryffondor de la cernait, voir même de la comprendre. Est-ce qu’elle allait le laisser tout gâcher ? Bien sur que non, pas question que tous ses efforts soient anéantis par un baratineur. Jamais, ô grand jamais, elle ne lui laissera la moindre occasion de savoir ce qu’il se trame dans sa pauvre tête. Avant même qu’il ne puisse réagir, elle lui donna un coup de coude violent, histoire qu’il oublie immédiatement ce qu’il venait d’entendre. Etrangement, l’idée de frapper beaucoup plus fort lui traversa l’esprit, mais elle n’en fit rien. C’est vrai, quelque soit sa raison, elle ne pouvait pas le faire. Non seulement parce qu’elle ne faisait pas le poids contre lui, surtout avec son petit mètre soixante, et qu’en plus, elle donnerait encore raison à cette réputation complètement abjecte. Un dernier sourire, complètement différent des précédents, et la jeune femme joua avec une de ses mèches. N’avait-elle pas quelque chose de mieux à faire que de rester ici, à compter les minutes qui passent et défilent trop lentement ? Si, certainement.

    « Différente ? Dois-je comprendre qu'il ne se passera rien entre nous ? »
    « Ouais, c’est ça. Il ne se passera rien du tout, même si tu étais le dernier sur Terre. J’ai mes principes, tu sais… Et j’ai mieux à faire que de fricoter avec toi. »

    Mieux à faire ? Non. En fait, c’était une excuse de plus pour partir vite fait, comme ci de rien n’était. Autumn ne savait plus sur quel pied danser. Elle avait le choix entre deux options : continuer ce jeu mesquin, ce qui se résumait à prendre le risque de perdre Aaron, puis partir, ce qui mettrait un sacré coup à sa réputation. Oh, et puis, au diable les rumeurs et autres bêtises du genre ! Elle avait beaucoup mieux à faire, quitte à tout interrompre, quitte aussi à ce que tout Poudlard apprenne qu’elle avait un cœur et qu’elle savait s’en servir. La poupée de porcelaine n’avait pas atterrit à Serpentard pour rien, elle pourra toujours mentir et trouver une excuse à toute cette mascarade. Au fond, elle s’en fichait pas mal, de ce beau Capitaine. Au contraire, si elle jouait avec lui, c’était uniquement dans son intérêt, pour savoir si oui ou non elle était capable de redevenir comme elle était avant. Mais non, elle était incapable d’aller plus loin. Même ce simple baiser lui avait parut long et écoeurant. Puis, il se mit à parler d’Aaron. Elle qui faisait tout pour l’oublier ne serait-ce qu’une seconde, Jason venait de casser tous ses espoirs. Oui, elle avait ce beau lion dans la peau. Oui, elle l’aimait à en perdre la vie. Et oui encore, elle ne voulait que lui et personne d’autre. Mais en quoi ça le regardait, ce Stewart ? En rien, absolument en rien. La jeune vert et argent plissa alors les yeux, s’empêchant d’hurler de douleur. Elle se contrôlait, évitant de refaire un scandale en écrasant son poing contre la jolie frimousse de son cher interlocuteur.

    « Et, du calme ma jolie. Il n'y a pas de quoi t'énerver. D'accord, j'arrête de parler de ce cher Aaron si cela te met en colère. Mais il faut dire que tu est tellement sexy lorsque tu t'enerve. »
    « Tu dis encore une fois que je suis sexy, et c’est pas à l’infirmerie qu’on t’emmèneras, mais carrément à Sainte Mangouste. Et si je suis pas assez claire, je serais vraiment ravie de t’en faire un joli croquis… »

    Elle s’empêcha d’éclater de rire, contemplant à présent ses chaussures. Oui, si elle écoutait son cœur, elle aurait passé la vitesse supérieure en lui en faisant voir de toutes les couleurs. Malheureusement, la belle brune se contenta d’un sourire sarcastique, presque provocateur, et d’une caresse chaleureuse. Parcourant à présent son cou avec son index, Autumn ne pu s’empêcher de l’attirer vers elle, poussant un soupir qui montrait son ennui profond. Elle afficha un sourire radieux, jusqu’à l’embrasser sur la joue droite et se détacher de lui. Oui, le bel ange adorait se servir des autres, d’en faire des marionnettes qu’elle contrôlait à sa guise. Elle adorait tout dominer, et ce n’est pas aujourd’hui que ça allait changer.

    « Avoue quand même que t’aimes ça… »
    « J'avoue, mais qui n'aimerait pas ? »

    Qui n’aimerait pas ? Excellente question. Mais Autumn ne s’y attarda pas trop, préférant s’éloigner le plus possible de lui. Rampant lentement sur le sol glissant, la belle demoiselle ferma les yeux, cherchant ses mots. Non, elle n’avait pas besoin de mot… Elle allait partir, puisqu’elle n’avait plus rien à faire ici. Se rapprochant tout à coup du Gryffondor, elle posa un dernier baiser sur ses lèvres, un baiser volé qui ne dura qu’une demie seconde.

    « Ca, c’est de ma part… »

    Puis, sans rien faire percevoir, elle le gifla doucement. Une gifle pas des plus violentes, mais assez pour produire un écho dans la pièce. En quelques secondes, elle s’était relevée, tournant les talons peu à peu. Puis, instinctivement, elle se retourna vers le jeune Stewart, lui accordant un sourire sincère.

    « Et ça, de la part d’Aaron, de la fameuse fille qui fait battre ton coeur et…De ma part aussi, tant qu’on y est. »

    Game Over ?

_________________

    BUT I WEAR THE BIGGEST SMILE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason Stewart
|Capitaine| Elève en 6ème Année à Gryffondor
|Capitaine| Elève en 6ème Année à Gryffondor
avatar

Féminin Nombre de messages : 299
Age : 30
AGE [RP] : > 16 ans
Date d'inscription : 18/11/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: balai dernier cri, petit vif d'or qui se balade dans son dortoir, posters de quidditch, équipement de l'équipe des Tornades de Tutshill, son équipe préférée.
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: > Rêve éveillé <   Mer 13 Fév - 10:44

Autumn > Ne te plaint pas, Stewart. Ils le sont encore plus avec moi… <

Il ne se plaignait pas. Cette réputation, il avait mis des années à se la construire. Pourquoi ? Parce qu'il ne voulait pas montrer son vrai visage, il ne voulait pas montrer ses faiblesses, il ne voulait pas se faire plaindre. Dans son enfance, sa mère et son frère lui avait toujours appris à être fort, à cacher ses sentiments pour ne pas passer pour une tafiole et aujourd'hui encore, c'est ce qu'il tentait de faire. Mais une fille avait touché son coeur et c'était là la différence entre aujourd'hui et avant.

Concernant la réputation d'Autumn, bien sûr qu'il la connaissait. Elle passait pour une fille froide, sans sentiments, qui s'amuse avec les hommes. Assez semblable à Jason et c'est peut-être ce qui les fit entrer presque inconsciemment dans ce jeu morbide. Lequel craquerait le premier ? Lequel déciderait d'arrêter avant de tout perdre ? Prendre des risques, pousser l'autre dans ses derniers retranchements, tel était le but. Un but ultime mais qui pouvait avoir une finalité dramatique. Qu'importe, pour l'instant ni l'un ni l'autre ne s'en rendait compte même si Jason avait senti une pointe de déception dans la voix de la jeune fille. C'est alors qu'elle lui fouta un grand coup de coude dans le ventre. Pas très violent mais bien placé. Jason laissa échapper un petit cri et tourna un regard interrogateur sur elle.


> Sa veut dire quoi cela ? T'es complètement malade. J'ai fait quoi pour mériter un tel traitement ? <

Bien sûr, il en rajoutait un peu. Le coup lui avait simplement bloqué la respiration quelques secondes mais maintenant sa allait mieux. Cette fille est vraiment bizarre. Est ce que c'est ce qui la rendait sexy ? Aucun doute, Jason aimait le mystère. Mais là, sincèrement, il était perdu. Un moment, elle l'embrassait, celui d'après, elle le frappait et puis, elle ne cessait de dire qu'il ne se passerait rien entre eux. C'était à ne plus rien y comprendre.

Autumn > Ouais, c’est ça. Il ne se passera rien du tout, même si tu étais le dernier sur Terre. J’ai mes principes, tu sais… Et j’ai mieux à faire que de fricoter avec toi. <

> Dommage. <

Autumn > Tu dis encore une fois que je suis sexy, et c’est pas à l’infirmerie qu’on t’emmèneras, mais carrément à Sainte Mangouste. Et si je suis pas assez claire, je serais vraiment ravie de t’en faire un joli croquis… <

Il fit signe qu'il ne dirait plus rien là dessus mais qu'il n'en pensait pas moins. Encore un coup de séduction mais il savait que les femmes aimaient être flattées. Est ce qu'elle ne voulait plus qu'il dise cela, pour ne pas prendre le risque de sucomber à son charme ? Possible. D'ailleurs, ce fut encore elle qui commençait à le provoquer en faisant glisser son index le long de son coup et de l'embrasser sur la joue. Il serait faux de dire que Jason n'appréciait pas ce mot et lorsqu'elle l'embrassa encore une fois, déposant ses fines lèvres sur les siennes.

Autumn > Ca, c’est de ma part… <

Avant de le gifler. Pas très fort mais suffamment pour que le jeune Gryffondor ressente une petite douleur. C'est quoi ce cirque.

Autumn > Et ça, de la part d’Aaron, de la fameuse fille qui fait battre ton coeur et…De ma part aussi, tant qu’on y est. <

> Attend deux minutes. Sa veut dire quoi tout ce cirque ? Un coup tu m'embrasse, tu me provoque et l'instant d'après, tu me gifle. Je voudrais juste comprendre ton raisonnement, juste te comprendre. T'es sacrément bizarre comme fille <

Toujours assis par terre, Jason voulait simplement des explications. Il ne la comprenait pas et cela le troublait. Il ne savait pas sur quel pied danser avec elle. Tu m'explique ?

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Autumn J. Perkins
Elève en 7ème Année à Serpentard
Elève en 7ème Année à Serpentard
avatar

Féminin Nombre de messages : 203
Age : 24
CITATION : « Leur histoire, c’est la théorie des dominos, mais à l’envers. »
AGE [RP] : Dix sept ans.
Tendance Magique : Magie Noire
Date d'inscription : 08/01/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: > Rêve éveillé <   Jeu 21 Fév - 3:04

    « Sa veut dire quoi cela ? T'es complètement malade. J’ai fait quoi pour mériter un tel traitement ? »
    « Eh bien… »

    Un petit sourire en coin qui voulait dire énormément de choses. Elle le toisa discrètement, toujours avec cet air lointain. Elle adorait ça, la belle vert et argent. Mettre les autres dans le flou pour mieux contre-attaquer. Ses proies préférées ? Les bons à rien comme Stewart, incapable de se rendre à l’évidence. Un lâche de plus. Il n’était que ça aux yeux de la jolie Perkins. Un homme à abattre, comme tous les autres. Il ne cherchait qu’à se rassurer en charmant une jolie demoiselle ; si elle acceptait de le laisser prendre le jeu en main, il lui brisait le cœur. Dans le cas où elle n’acceptait pas, c’est sa nuque qu’il brisait. Autumn connaissait ce genre d’énergumène, surtout pour les avoir côtoyer durant un certain temps. Mais elle, elle n’était pas comme toutes les autres filles. C’est elle qui prenait les choses en main, elle qui instaurait ses propres règles. Jamais elle ne risquerait encore une fois d’être naïve au point de les laisser se jouer d’elle. Oh, Autumn, douce Autumn. L’hiver est là, ton cœur est de glace. Tu t’amuses avec lui. Pourtant tu sais ce qu’il vit, mais tu veux l’entendre le dire de vive voix. Le regard trahit. Un regard menteur, c’est encore pire que des paroles en l’air. Il est là, tu te fais violente. Ta réputation, Autumn, ne l’oublie pas ! Tu t’efforces de vouloir lui donner tord, et voilà que tu t’emportes. Un mauvais pas de ta part, et il saura. Non, il sait déjà. Il a vu clair dans ton jeu, il sait à quel point Aaron te rend faible et manipulable. Elle serre les poings doucement. Elle s’en veut d’être aussi faible, de devoir se mentir pour sauver la mise. Elle se mord la lèvre inférieur, jusqu’à planter son regard bleu dans celui du jeune Gryffondor. Idiote.

    « Ouais… J’suis malade. Tu m’donnes envie de vomir, Stewart. Tu te voile la face, t’es un faiblard. J’aurais pensé qu’en tant que digne Gryffondor, t’aurais pris ton courage à deux mains et tu serais aller la voir. Même pas… Tu m’déçois. »

    Un faiblard. Ce mot résonnait, il passait en boucle dans sa tête, comme un de ces disques qui se raye avec le temps. Le temps, elle n’en avait pas. Autumn émit un léger soupir, jusqu’à afficher une moue qui reflétait exactement son état d’esprit actuel ; la rancune, la déception, le dégoût. Beaucoup de chose qu’elle détestait refouler, alors elle les extériorisait de n’importe quelle manière. La violence, d’abord, puis la douceur. Un cocktail explosif qui avait valut de nombreux problèmes à la jeune vert et argent. A nouveau un sourire, et elle se décolla du mur pour atterrir en face du jeune Capitaine. Yeux dans les yeux, il ne pouvait rien faire contre ces deux prunelles aux couleurs océaniques. C’était la force d’Autumn ; son visage et son corps de poupée de porcelaine, qui rappelait les traits d’une petite fille innocente que le temps n’aidait pas beaucoup. Elle n’était plus cette gamine, au fond. Elle avait bien changé depuis. Jason, ce n’était qu’un pion. Comme elle, comme tous les autres. Ils se faisaient mener à la baguette, et le seul maître du jeu était le destin. Aucun sort de magie noire ne pouvait changer ce fait ; c’était le cercle de la vie, comme l’antilope qui se fait manger par le lion, comme la souris qui se fait attraper par le chat. Elle, c’était le chat. Il n’avait pas eut le choix, de toute façon, on n’a jamais le choix, surtout avec une fille comme Autumn. Petite manipulatrice aux yeux d’anges, et ses ailes nous rappellent la couleur de l’enfer… S’il pensait qu’elle allait ramper à ses pieds, il était mal partit, le petit lion.

    « Ca, c’est de ma part… »

    Un baiser qui ne dura que quelques secondes, puis enfin le dégoût qui revient. Elle le gifle instinctivement, comme pour se punir elle-même de sa propre bêtise.

    « Et ça, de la part d’Aaron, de la fameuse fille qui fait battre ton coeur et…De ma part aussi, tant qu’on y est. »
    « Attend deux minutes. Sa veut dire quoi tout ce cirque ? Un coup tu m'embrasse, tu me provoque et l'instant d'après, tu me gifle. Je voudrais juste comprendre ton raisonnement, juste te comprendre. T'es sacrément bizarre comme fille »

    Elle rigole, elle a eut ce qu’elle voulait. Vu de cet angle là, le jeune Stewart est perdu, complètement déboussolé. Un point pour elle, et certainement le dernier. La vert et argent ne peut s’empêcher de lui sourire, un sourire à la fois sarcastique et chaleureux. Elle en deviendrait presque douce, la petite Perkins. Elle se tourne, puis se retourne à nouveau. Son cœur bat à vive allure, il décolle et s’affole. Elle a l’impression de mourir tant le désir est ardent. Qu’il lui dise, bon sang ! Vite, elle meurt d’ennui ! Un soupir, tout juste un soupir, et la belle se lève. Elle fait les cents pas, la belle Autumn. On la surprend encore en train de fouiller les registres, désespérée. Un sourire parvient quand même à s’échapper de ses lèvres. Malgré tout, elle est d’humeur joviale, et elle ne s’arrêtera pas en si bon chemin. A son tour de l’harceler. Elle tenait son point faible, il fallait juste qu’elle en sache plus. Beaucoup plus.

    « Tsss. Je suis bizarre, certes, mais c’est ce qui fait tout mon charme. Sur ce, je ne suis pas ici pour parler de mon énoooooorme pouvoir de séduction, mais c’est de toi que je veux parler. »

    Elle marque une pause, passe sa langue sur sa lèvre supérieure. Son cœur bat encore, aussi vite que si Aaron était là. Mais il fallait qu’elle l’oublie ne serait-ce que le temps d’une discussion. Il le fallait.

    « Elle s’appelle comment ? »

    Et si tout ne faisait que commencer ?

_________________

    BUT I WEAR THE BIGGEST SMILE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason Stewart
|Capitaine| Elève en 6ème Année à Gryffondor
|Capitaine| Elève en 6ème Année à Gryffondor
avatar

Féminin Nombre de messages : 299
Age : 30
AGE [RP] : > 16 ans
Date d'inscription : 18/11/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: balai dernier cri, petit vif d'or qui se balade dans son dortoir, posters de quidditch, équipement de l'équipe des Tornades de Tutshill, son équipe préférée.
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: > Rêve éveillé <   Sam 23 Fév - 22:21

Autumn > Ouais… J’suis malade. Tu m’donnes envie de vomir, Stewart. Tu te voile la face, t’es un faiblard. J’aurais pensé qu’en tant que digne Gryffondor, t’aurais pris ton courage à deux mains et tu serais aller la voir. Même pas… Tu m’déçois. <

Oui, dire que Jason était complètement perdu est un euphémisme. Plus la conversation avançait et moins il comprenait où cette fille voulait en venir. Il avait beau vouloir la cerner pour la comprendre et pour savoir comment agir, il n'y arrivais décidément pas. Des fois, il avait l'impression qu'elle s'intéressait à lui vu qu'elle voulait absolument savoir quelle était cette fille mystérieuse. D'autre fois, elle le gifflait et lui faisait comprendre qu'elle se foutait pas mal de sa vie et qu'il pouvait faire ce qu'il voulait, elle s'en fichait éperdument. Même son visage prêtait à confusion. Des fois souriante, dragueuse et séductrice. D'autre fois méprisante et froide. A quel jeu jouait-elle ? Il n'en savait rien mais il était hors de question de la laisser partir comme cela. Il ne savait pas pourquoi mais cette fille l'intriguait énormément et il avait envie de lui parler, de la comprendre. C'est pourquoi il s'était relevé rapidement pour l'empêcher de partir tout de suite.

Autumn > Tsss. Je suis bizarre, certes, mais c’est ce qui fait tout mon charme. Sur ce, je ne suis pas ici pour parler de mon énoooooorme pouvoir de séduction, mais c’est de toi que je veux parler. <

Elle n'avait pas tord. Elle ne ressemblait en rien aux autres et c'est ce qui l'attirait chez elle. D'ailleurs, n'était-ce pas aussi le caractère mystérieux de Rose qui faisait fondre son coeur ? Sans aucun doute. Mais il était hors de question de dire cela à Autumn. D'ailleurs pourquoi voulait-elle absolument parler de lui ?

> Ma vie t'interesse tant que cela ? D'ailleurs, je comprend pas trop pourquoi. Et puis, t'as tord, elle est pas bien passionnante. <

Autumn > Elle s’appelle comment ? <

Ce n'était pas vraiment de la vie du jeune Gryffondor que Autumn voulait parler, la jeune femme voulait simplement assouvir sa curiosité et connaitre le nom de la fille. Mais elle pourrait faire ce qu'elle voudra, elle ne saura pas.

> Tu veux vraiment savoir ? Oui, il y a une fille qui compte beaucoup plus pour moi que toute les autres, une fille qui fait battre mon coeur autant que le tien bat lorsque tu es avec Aaron mais cela c'est mon jardin secret et tu peux continuer à me harceler, tu ne saura rien de plus et surtout pas son prénom. Je n'ai pas besoin de toi, je sais ce que j'ai à faire vis à vis d'elle <

Mensonge bien évidemment. Si Autumn n'avait pas été là, pas sûr que le jeune Stewart aurait pris conscience qu'il risquait de passer à côté du bonheur mais il se voyait mal faire un compliment à la Serpentarde alors qu'elle semblait jubilé de le faire tourner en bourrique.

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Autumn J. Perkins
Elève en 7ème Année à Serpentard
Elève en 7ème Année à Serpentard
avatar

Féminin Nombre de messages : 203
Age : 24
CITATION : « Leur histoire, c’est la théorie des dominos, mais à l’envers. »
AGE [RP] : Dix sept ans.
Tendance Magique : Magie Noire
Date d'inscription : 08/01/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: > Rêve éveillé <   Jeu 28 Fév - 3:07

    « Ma vie t'interesse tant que cela ? D'ailleurs, je comprend pas trop pourquoi. Et puis, t'as tord, elle est pas bien passionnante. »

    Ecoute le, Autumn, et cesse de vouloir tout arranger. Tu sais exactement ce qu’il ressent, et c’est pas à t’occupant de son cas que tu arriveras à régler le tien. Que voulait-elle, à la fin ? Se prouver qu’elle n’aimait pas Aaron et, qu’au fond, jamais elle ne ressentirait ce sentiment pour lui ? Foutaises, oui ! C’était une façon de se rassurer, ce petit jeu. De voir autre chose que son manque, de voir autre chose aussi que ce nom qu’elle avait sans cesse en tête. Aaron. Aaron. Comme ci chacun des battements de son cœur hurlaient son nom, dans un élan de désespoir et, surtout, dans un élan de romantisme. Rien qu’en pensant à ce mot, elle eut une envie soudaine de vomir. Ses pas résonnaient dans la salle, comme un tambour qu’on frappait à toute vitesse. Elle souriait, sûrement pour rien, mais ces sourires s’enchaînaient uns à uns, comme des soldats en pleine marche. Elle passe alors sa main agile sur un des registres, le frôlant de ses doigts fins, jusqu’à le prendre et le jeter par terre. Elle grogne, se laisse tomber au sol, les yeux fermés à moitié. Elle en tremble tellement qu’elle en aurait bien pleuré, mais elle n’avait plus la force. June Tamara Brown. Pourquoi n’était-elle pas là, parmis les noms des élèves les plus talentueux que Poudlard n’ai jamais connus ? Insensé. Elle serre les poings, jusqu’à s’allonger sur le sol, sa nuque se posant lentement sur ce parterre glacial. Elle en rirait presque tellement la scène était pittoresque : elle, la brune mystérieuse et arrogante, se retrouve face à sa plus grande peur. Dévoiler ses sentiments.

    « J’m’intéresse à la tienne parce que la mienne m’épuise. Un moyen parmis tant d’autres de l’oublier. Ca te va, comme réponse, ou il faut qu’en prime je te dise ô combien je suis paumée ? »

    Elle s’arrête, ferme les yeux, prend une grande bouffée d’air. Etrangement, elle aurait bien fumé.

    « Elle s’appelle comment ? »
    « Tu veux vraiment savoir ? Oui, il y a une fille qui compte beaucoup plus pour moi que toute les autres, une fille qui fait battre mon coeur autant que le tien bat lorsque tu es avec Aaron mais cela c'est mon jardin secret et tu peux continuer à me harceler, tu ne saura rien de plus et surtout pas son prénom. Je n'ai pas besoin de toi, je sais ce que j'ai à faire vis à vis d'elle. »

    Mauvais plan. Elle l’avait prévenu, pourtant ; ne jamais lui parler d’Aaron, surtout en disant ça. Qu’est ce qu’il en savait, d’abord ? Comment savait-il que son cœur ne battait qu’en présence du jeune Vanna Syl ? A nouveau, elle serra les poings, incapable de se contenir. Pourquoi toujours en arriver là ? Elle se releva, ouvrant peu à peu les yeux, jusqu’à s’avancer vers lui, un sourire carnassier se dessinant sur ses fines lèvres couleur chair. Elle finit sa course à quelques centimètres de lui, jusqu’à se baisser pour mieux le voir. La jeune vert et argent détestait devoir se répéter, mais là, c’était un cas de force majeur. S’il n’avait pas comprit après deux tentatives, tant pis, elle l’aura prévenu. Autumn se met donc accroupi en face de lui, ses cheveux noirs glissant sur ses épaules, pour enfin atterrir un peu plus haut que sa poitrine. Pas le temps pou la provocation ; elle avait autre chose à faire que tenter à nouveau le Diable.

    « Première règle : Ne JAMAIS prononcer le prénom d’Aaron devant moi, je pensais que t’avais retenu la leçon. Et enfin, ne JAMAIS dire que je suis inutile. Sache que je n’harcèle pas, je cherche juste. D’ailleurs, que tu le veuilles ou non, je trouverais, ce n’est qu’une question de temps. A mon avis, je pencherais plus pour la fille McIllian… Tu sais, cette petite blonde…Ca expliquerait ces regards en coin et ces petits sourires. En tout cas, je connais bien son frère. Très…Impulsif, comme type. Et si c’est pas elle, je suis sûre que c’est Dasha. Si tu lui fais du mal – ce qui n’arrivera jamais, j'espère -, je te promet que tu regretteras d’être venu au monde. »

    Touché, coulé ?

_________________

    BUT I WEAR THE BIGGEST SMILE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason Stewart
|Capitaine| Elève en 6ème Année à Gryffondor
|Capitaine| Elève en 6ème Année à Gryffondor
avatar

Féminin Nombre de messages : 299
Age : 30
AGE [RP] : > 16 ans
Date d'inscription : 18/11/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: balai dernier cri, petit vif d'or qui se balade dans son dortoir, posters de quidditch, équipement de l'équipe des Tornades de Tutshill, son équipe préférée.
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: > Rêve éveillé <   Lun 3 Mar - 21:18

Jason se sentait oppressé. Il avait de plus en plus de mal à respirer comme si l'air se faisait rare dans la salle des trophées, comme s'il venait de courir pendant des heures. Est ce que parce qu'il sentait que cette conversation allait finir par le trahir ? Peut-être parce que la jeune fille semblait déterminé à trouver qui était cette fille et Jason avait peur de faire une connerie, une gaffe qui la guiderait à Rose. Non, elle ne devait pas parvenir à deviner. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison que le jeune Gryffondor ne savait pas encore comment il allait agir avec elle, s'il allait trouver le courage de lui parler, de lui avouer ses sentiments comme il ne l'avait encore jamais fait. Et surtout, il ne voulait pas que les rumeurs le précède sinon cela pourrait lui faire encore du tord et il ne voulait pas que Rose pense qu'il s'agissait d'un coup monté parce que ce n'était pas le cas.

Autumn > J’m’intéresse à la tienne parce que la mienne m’épuise. Un moyen parmi tant d’autres de l’oublier. Ca te va, comme réponse, ou il faut qu’en prime je te dise ô combien je suis paumée ? <

Et pourquoi crois-tu que Jason essaye toujours de ramener le sujet sur Aaron et sur toi ? Parce qu'il n'a aucune envie de parler de sa vie, parce qu'il est qu'un con qui risque de passer à côté du bonheur et qu'il ne veut pas que cela se sache. Tu vois finalement, on est pareil. Mais ce qui retient son attention dans la phrase d'Autumn fut la fin. Ainsi elle était paumé. Pourquoi ? Est ce qu'elle aussi ne savait pas comment agir par rapport à ses sentiments ? Plus ils apprenaient lentement à se connaitre et plus Jason avait l'impression de la comprendre. Leurs vies se ressemblaient quoiqu'ils puissent en dire et, inévitablement, ils finiraient par se comprendre.

> Je crois qu'au jeu du plus paumé, je suis pas mal placé non plus. Finalement, on est pas si différent l'un que l'autre. On sait plus trop ou on en est. <

Fatalité. Enfin, Jason reconnaissait qu'il avait du mal à faire le point sur ses pensées, sur ses sentiments et sur sa raison. Comme faire la différence entre tout cela et surtout comment choisir le bon chemin ? Jason avait tellement peur d'agir n'importe comment et de perdre la fille qui lui tenait le plus à coeur qu'il n'osait même pas prendre de risques et tenter quelque chose. Mais il comprenait qu'en continuant comme cela, il allait aussi finir par la perdre définitivement.

Autumn > Première règle : Ne JAMAIS prononcer le prénom d’Aaron devant moi, je pensais que t’avais retenu la leçon. Et enfin, ne JAMAIS dire que je suis inutile. Sache que je n’harcèle pas, je cherche juste. D’ailleurs, que tu le veuilles ou non, je trouverais, ce n’est qu’une question de temps. A mon avis, je pencherais plus pour la fille McIllian… Tu sais, cette petite blonde…Ca expliquerait ces regards en coin et ces petits sourires. En tout cas, je connais bien son frère. Très…Impulsif, comme type. Et si c’est pas elle, je suis sûre que c’est Dasha. Si tu lui fais du mal – ce qui n’arrivera jamais, j'espère -, je te promet que tu regretteras d’être venu au monde. <

> D'accord, j'arrête de te parler de lui mais en échange arrête de chercher à savoir qui est cette fille parce que je te répète que tu ne saura rien du tout. Si t'es si sûr de trouver alors continue de chercher mais compte pas sur moi pour te donner des indices. Mais je peux te dire que tu es très loin de la réponse. Personnellement, j'ai ni envie de me frotter à Eden, ni à Russel. Franchement, si je devais choisir une fille Mustang, je choisirais plutôt Kay. Elle est simpa, je m'entend bien avec elle et je peux pas dire que son jumeau me haïsse. <

Detourner l'attention. C'est tout ce qu'il voulait et surtout partir d'ici. Il tourna les talons après avoir dit ceci.

> Maintenant, si je reste ici pour continuer ce dialogue de sourds alors, je me casse. <

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: > Rêve éveillé <   

Revenir en haut Aller en bas
 
> Rêve éveillé <
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand on rêve éveillé. [Pv Jann et Sweety]
» Zoan éveillé.
» [Sorwin]Coma éveillé
» Veillée funéraire : YAWA
» Veillées du Parc 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horcruxes - Les Reliques de la Mort :: <font COLOR=white>POUDLARD [RP]</font> :: Troisième étage :: Salles des trophés-
Sauter vers: