AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Manoir Mc Illian - Ecosse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rose Mandrake-McIllian
Elève en 7ème Année à Gryffondor
Elève en 7ème Année à Gryffondor
avatar

Féminin Nombre de messages : 271
Age : 32
CITATION : It's the wrong kind of place, to be thinking of you
AGE [RP] : 17 ans
Date d'inscription : 28/12/2007

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Le Manoir Mc Illian - Ecosse   Lun 14 Avr - 21:28



    ... Voici les lettres gravées près de la porte du manoir que l'on peut lire en empruntant l'entrée principale. L'inscription écrite en gaélique y a été apposée par la première génération des Mc Illian résidant au manoir, et signifie mot pour mot "Un sang noble jamais souillé"... Sangs impurs, vous n'y êtes pas les bienvenus. Voilà le message clair que voulurent faire passer les aïeuls Mc Illian, adeptes de la magie noire.
    Le Manoir à proprement parlé est situé sur le duché de Holyrood non loin d'Edimbourg, et est bâti de pierres blanches, d'une architecture à la française. Symétrique, avec un soin du décor et du détail, un appareil luxueux. Il est bordé d'un immense lopin de terre toujours bien entretenu et couvert de plantes exotiques ou plus classiques... mais jamais bas de gamme. Au loin, une petite forêt appartenant au manoir vient poser les limites du terrain, ainsi que plusieurs tombes toutes estampillées au nom de Mc Illian. Seules deux sépultures siégeant paisiblement à l'ombre d'un chêne viennent marquer leur différence. Celle de Satine Mc Illian, aux côtés d'une tombe portant le nom de John Mandrake, vide.
    A l'intérieur, le bon goût est de mise. Une grande salle de réception accolle le luxueux hall d'entrée au sol marbré et à l'escalier sculpté. Le long de celui-ci, quelques têtes d'elfes clouées au mur. Une tradition de mages noirs, dit-on. On peut compter deux étages ainsi que les combles qui servent de débarras, avec suffisamment de chambres pour recevoir des invités de marque. Rien n'est laissé au hasard. La seule pièce interdite est la petite bibliothèque faisant face au salon.

_________________


Dernière édition par Rose Mandrake-McIllian le Mer 16 Avr - 0:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose Mandrake-McIllian
Elève en 7ème Année à Gryffondor
Elève en 7ème Année à Gryffondor
avatar

Féminin Nombre de messages : 271
Age : 32
CITATION : It's the wrong kind of place, to be thinking of you
AGE [RP] : 17 ans
Date d'inscription : 28/12/2007

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: Le Manoir Mc Illian - Ecosse   Lun 14 Avr - 22:46

free music




    Professeur - Plus souple... Plus souple ! Mademoiselle Rose votre concentration laisse à désirer... Reprenons !
    Rose - Oui...

    Un léger soupir s'échappa des lèvres de la jeune fille qui se redressa sous l'oeil sévère de son professeur de musique, ce regard dur était la traduction de son désapointement et de son exaspération. Il n'était pas des plus stricts, un certain lien d'affection s'était même établi entre l'enseignant et l'élève, seulement il aimait la perfection et n'acceptait aucune fausse note. Rose expira une dernière fois, le stress au ventre, avant de remettre distraitement une mèche de cheveux derrière son oreille, ses yeux bleus fixés sur le piano. Ses doigts vinrent frôler les touches avec douceur et volupté, laissant s'échapper une mélodie lente et nostalgique qui étirèrent les lèvres du professeur en un sourire. On ne pouvait nier que Rose n'aimait pas particulièrement ces cours de musique imposés par son grand-père, la jeune fille préférait d'autant plus la spontanéité qui pouvait sortir de son piano lorsqu'elle n'avait personne sur le dos à la recherche d'une perfection qui rompait ces instants magiques. L'angoisse l'habitant toute entière, Rose enchainait néanmoins les fausses notes et ratait quelques gammes, et ce fut soudain avec frustration que ses mains enfoncèrent avec désabusement quelques touches du piano, laissant s'échapper quelques notes criantes et aigues. La Gryffondor soupira et posa une main sur son front, tête baissée.

    Professeur - Je ne pensais pas que l'arrivée d'un de vos amis vous angoisserait à ce point. Vous adorez ce morceau pourtant, Mademoiselle Rose. Vous seriez pire que votre grand-père lorsqu'il reçoit du beau monde ? Angoissé et...
    Rose -Insupportable ?

    La jeune fille n'avait pas levé la tête, mais elle avait sourit lorsqu'elle entendit le rire léger de son professeur l'approuver implicitement. Distraitement, la jeune fille frôla de ses doigts les touches de son piano. Ce qui l'inquiétait en réalité n'était pas vraiment la venue de Jason. Elle l'avait invitée parce qu'elle s'était sentie coupable de son état, et la perte de la mère du jeune garçon devait le laisser dans un désarroi total. Rose l'avait vécu, et hormis son frère la jeune fille n'avait eu personne pour traverser cette mauvaise passe. Aujourd'hui, elle avait eu l'opportunité d'aider un ami qui lui tenait à coeur, et peut-être de renouer le contact. Ce qui l'angoissait en vérité, était l'attitude que son grand-père aurait envers Jason. Il lui avait fallut mentir et affirmer à son aïeul que le jeune Stewart était sang pur, bien qu'elle n'en savait rien. C'était ça, ou le refus catégorique d'Angus de le voir mettre les pieds au manoir. Savoir Jason à ses côtés pour supporter son grand-père la rassurait, ce dernier avait refusé d'y voir Eden, simplement parce que le riche sorcier qu'il était avait prévu une immense réception dans les jours à suivre et qu'il connaissait les habitudes dérangeantes de son petit-fils de mettre tout en oeuvre pour faire échouer les rencontres entre Rose et d'éventuels prétendants venus pour l'occasion. Etrangement il avait accepté la venue de Jason, sans doute le pensait-il issu d'une grande famille lui aussi... Peu importait, les deux amis passeraient du temps entre eux, à éviter le plus possible le vieux sorciers qui de toutes évidences était toujours occupé.

    Professeur - Reprenons de nouveau...

    Le moteur d'une voiture se fit alors entendre et l'enthousiasme de la jeune fille éclata comme une bulle de savon. Souriante, elle se leva soudain et sortit de la pièce à grand pas afin de se diriger dans le hall, sous les appels répétés du professeur qui finalement abandonna le fait de la revoir. Rose se précipita au pas de la porte, auprès de laquelle le domestique tenta de la retenir.

    Domestique - Votre ca...

    La cape couleur bordeau qu'il lui tendait fut ignorée par la jeune fille qui n'y fit pas attention, sortant alors dans le vent froid d'Ecosse seulement vêtue de sa robe blanche. Son regard bleu se posa sur la limousine, laissant sortir le chauffeur qui alla ouvrir la porte à Jason. Dans un sourire ravi qui témoignait son bonheur de le voir ici, la jeune fille s'approcha de ce dernier, ignorant la brise forte de ce début d'après midi.

    Rose - Ca va ? Tu as fait un bon voyage ? Laisse... dit-elle en voyant Jason se diriger vers ses valises que le chauffeur avait sorti. Les elfes de maisons vont s'en charger... Tu viens ?

    Elle avait parlé vite, sans même lui laisser le temps de se remettre de son voyage, mais la jeune fille l'avait attendu toute la matinée avec impatience. Ses espoirs de voir renaître leur complicité et peut-être une éventuelle amitié l'enthousiasmaient. Néanmoins ses paroles avaient été dites avec détachement. Rose savait bien sûr qu'elle était privilégiée de vivre dans un tel environnement, et que ce n'était probablement pas le cas de Jason, néanmoins aussi loin que remontaient ses souvenirs, elle n'avait vécu qu'ici... Ou peut-être dans une maison de fortune, du temps où sa mère était encore en vie... Toujours dans un sourire, la jeune fille lui fit signe de la suivre et l'emmena avec elle dans le hall au luxe omniprésent.

    Rose - Je vais te faire visiter, ne t'en fais pas... On s'y perd vite lorsqu'on y est pas habitués...
    Angus - Marguerite ?

    Une voix froide et assurée se fit entendre dans la pièce d'à côté. Un viel homme âgé de la soixantaine mais conservant un charisme certain entra alors à son tour dans le hall, toisant sa petite fille et ignorant l'invité sur le moment. Son grand-père se souvenait pertinnement de son prénom, mais pour une raison inconnue s'évertuait à l'affubler d'autres noms de fleurs qu'il qualifiait de mauvaise herbe.

    Rose - Mon grand-père, murmura-t-elle à l'adresse de Jason, le visage soudain fermé et le regard perdu.
    Angus - Demain tu rattraperas ton quart d'heures de cours de piano perdu... Il faut bien que tu saches faire quelque chose... Un soupir exaspéré s'échappa des lèvres du vieil homme tandis que la jeune fille aquiesçait sans mot dire. Tu vas dîner dans cette tenue ? Nous ne sommes pas chez les miséreux, va te changer.
    Rose - Oui, répondit-elle catégoriquement, d'un ton inexpressif. Mais j'aimerai faire visiter le manoir à notre invité, d'abord... Je te présente Jason Stewart
    Angus - Stewart... Ce nom ne me dit rien...dit-il d'un air intéressé en fixant ce dernier. Sang pur ?
    Rose - Bien sûr.

    Pas d'hésitation, sa réponse avait fusé avant que Jason ne puisse ouvrir la bouche. Sur ce le grand-père devint quelque peu plus chaleureux et salua le jeune Gryffondor d'un signe de tête avant de tourner les talons et de répondre un "on en parlera donc au dîner". Peu affectée par cette scène qu'elle vivait quotidiennement chaque été, Rose se tourna vers Jason dans un bref sourire.

    Rose - T'en fais pas, on ne le verra pas souvent... Juste pendant la corvée des repas. Je suis...contente.... que tu aies accepté de venir, dit-elle enfin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason Stewart
|Capitaine| Elève en 6ème Année à Gryffondor
|Capitaine| Elève en 6ème Année à Gryffondor
avatar

Féminin Nombre de messages : 299
Age : 30
AGE [RP] : > 16 ans
Date d'inscription : 18/11/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: balai dernier cri, petit vif d'or qui se balade dans son dortoir, posters de quidditch, équipement de l'équipe des Tornades de Tutshill, son équipe préférée.
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: Le Manoir Mc Illian - Ecosse   Ven 18 Avr - 14:05

Si Jason avait eu des talents de musicien, incontestablement, il aurait écrit une chanson pour sa mère.Si Jason avait eu des talents de peintre, il aurait dessiner la Joconde avec le visage de Mona. Si Jason avait eu des talents sculpteur, il aurait fait une statue à l'effigie de sa mère et l'aurait installé sur la plus grande place de sa ville natale. Si Jason avait eu des talents d'écrivain, il aurait fait un livre sur tous les sacrifices qu'elle a fait pour ses enfants et pour raconter la vie de cette femme exceptionnelle. Mais Jason n'avait pas de talent particulier et même s'il ne pouvait pas rendre hommage à sa mère, l'amour et l'admiration qui lui portait n'était pas moins importante pour cette femme si exceptionnelle, qui avait mis sa vie entre parenthèses pour le bonheur de ces trois enfants, qui avait fait tous les sacrifices possibles pour qu'ils aient tous une vie descente, qui leur avait enseigné des valeurs fondamentales et qui avait fait de leur éducation une priorité. Les trois garçons étaient fier d'être leurs enfants et sa disparition soudaine, les avait énormément touchés.

Ethan avait appris la nouvelle avec prudence à ses deux frère, un soir, dans le parc de Poudlard. Jason était le plus proche de sa mère, celui qui lui écrivait presqu'une fois par semaine pour lui donner de ses nouvelles et savoir comment elle s'en sortait, lui envoyant régulièrement quelques cadeaux qu'il achetait à Pré-au-Lard. Cette nouvelle l'avait complètement anéanti surtout qu'il ne s'y attendait pas du tout. L'aîné leur expliqua qu'elle était malade depuis longtemps et que c'est cette fin était inévitable et qu'elle s'y était préparé. Le jeune Gryffondor lui en avait alors voulu de ne pas l'avoir mis au courant de cette maladie afin qu'il puisse profiter des derniers instants avec sa mère. Une dispute avait éclaté entre Ethan et Jason mais n'avait pas duré bien longtemps.

En effet, les trois Stewart avaient reçu une permission exclusive de la part de la directrice pour partir en vacances d'avril quelques jours plus tôt afin d'assister à l'enterrement de leur mère et de mettre en ordre quelques papiers administratifs. Ils avaient passé la première nuit dans leur ancien appartement mais Jason n'avait pas pu fermé l'oeil de la nuit. C'est ce qui expliquait les cernes sous ses yeux, le jour de l'enterrement. Tout de noir vêtu, le jeune homme suivait la voiture qui transportait le corps inerte de sa mère jusqu'au cimetière avant de laisser enfin ses larmes couler le long de ses joues. Il avait tenté de les retenir, de se montrer fort mais c'était trop dur. Déjà elle lui manquait. Ethan déposa une main sur son épaule et une sourire entre les deux frères scellaient leur réconciliation. Chacun leur tour, ils vinrent déposer une Rose sur le cercueil de Mona avant de le voir disparaitre sous des pelletés de terre. Jason sentait une affreuse douleur dans son ventre et avait peur de la vie sans sa mère. Elle avait toujours été là pour le soutenir, le surveiller, le réconforter et maintenant ? Qui tiendrait ce rôle ? Certes, il avait ses frères mais il savait que la complicité entre eux, allait peu à peu diminuer du fait qu'ils avaient chacun leur vie. Mais la vie de Jason n'était rattaché à pas grand chose. Aucun ami proche ne pouvait l'empêcher de sombrer, de devenir ce qu'il était. Seule une personne avait réussi à conquérir son coeur et en détenait maintenant la clé.

Jason embrassa ses frère, leur assurer que ça allait et s'essuya les larmes d'un revers de la main. Le jeune Gryffondor s'était déchargé du tri de la maison et en bon aîné, Ethan lui avait assuré qu'il le ferait. Drew tenait absolument à l'aider mais pas Jason. Il avait besoin de partir. Il ne voulait pas retourner dans cet appartement, il avait besoin de prendre du recul et d'essayer de vivre sans la femme de sa vie.


Ethan > Courage Jason, elle veille toujours sur nous.<

> Je sais bien mais c'est dur. <

Ethan > Prend soin de toi pendant ces quinze jours avec Rose et cesse de te tourmenter. Maman nous aime et si elle est partie, c'est qu'elle savait qu'on était assez matures pour vivre notre vie. <

Jason acquiesça avant de tourner le dos à ses frères, au cimetière, à cette vie, à son enfance. Mona était partie, il fallait bien se faire une raison. Maintenant la vie ne s'arrête pas là et Jason aimerait réussir ses études pour qu'elle soit fière de lui mais lui demander pas de réussir sa vie et d'être un adolescent et un adulte parfait parce qu'il en est incapable. Une partie de son coeur est parti avec sa mère et l'autre est fermée par une clé que seule Rose possède.

D'ailleurs, en parlant de la jeune femme, il faut dire que Jason était un peu perplexe depuis qu'il avait reçu la lettre de Rose. Cela remontait à plusieurs jours déjà et elle lui avait proposé de venir passer les vacances chez son grand père, en Écosse. Jason et la jeune femme était séparé et elle avait voulu préserver son amitié avec son frère et ne pas revenir vers l'ancien Don Juan. Bien évidemment, cela avait fait beaucoup de mal à Jason qui avait préféré s'éloigner définitivement de la jeune Mandrake mais il s'était rendu compte que sa présence lui manquait et qu'il ne pouvait pas vivre loin d'elle. Mais il s'en était tenu à sa première résolution pour ne pas succomber à la tentation de l'embrasser même si cela l'avait fait changer. Il n'était plus le même depuis bien longtemps et cela était revenu aux oreilles de Rose qui lui avait alors suggérer ces vacances ensembles, sans Eden. Jason avait accepté en redoutant tout de même leur retrouvailles.

Le jeune homme avait transplané du cimetière à la gare de King Cross. Il n'avait pas dit à Rose qu'il y avait l'enterrement de sa mère et le jeune sorcier était censé arriver à Londres par le train comme les autres élèves. Il avait emporté avec lui une valise avec quelques vêtement et il s'arrêta dans des toilettes pour se changer et enfiler une tenue un peu plus adapter à la situation qu'un costume noir. Il attendit dans un coin l'arrivée du train tout en sentant le stress monté petit à petit. Serait-il capable de retenir ses pulsions, arriveraient-ils à retrouver un semblant de complicité, allait-elle critiquer son comportement qu'il avait depuis leur rupture définitive ? Pleins de questions que le jeune homme se posait et il avait peur que ces retrouvailles ne soient pas une bonne chose. Mais il avait accepté, il ne pouvait pas lui faire faux bond. Il sursauta en entendant la bruit de la locomotive et se leva pour se mêler à la foule d'élèves qui rejoignaient le quai. Il ne voulait pas que la fait qu'il sortait à peine de l'enterrement de sa mère plombe l'ambiance et avait déjà des excuses toutes trouvées pour ses yeux cernés. Il sortit du quai et ne mit pas longtemps à trouver son chauffeur. Lui qui s'était toujours contenté du minimum trouvait cela complètement superficiel d'être venu le cherche en limousine. Il aurait très bien pu transplané ou utiliser le réseau de cheminette mais bon, il ne voulait pas contredire Rose.


Chauffeur > Vous êtes Jason ? <

Le jeune homme approuva et l'homme vint prendre ses valises pour les déposer dans le coffre de la belle voiture avant d'ouvrir l'une des portes arrières pour le sorcier. Jason n'aimait pas les gens riches et surtout qui faisaient des manières pour se faire remarquer. Sur le quai, tous contemplait la limousine et Jason se sentait vraiment mal à l'aise et hâta le chauffeur de prendre la route. Perdu dans ses pensées durant tous les voyage, il ne décrocha pas un mot se contentant de regarder le paysage défiler devant ses yeux. Soupir. Ils auraient tellement pu être heureux ensemble. Un bruit de gravier et de portail qui s'ouvrit lui indiquait qu'ils venaient d'arriver à destination et Jason fut surpris de voir avec quelle rapidité, le chauffeur vint lui ouvrir la porte mais il vu encore plus surpris de voir Rose déjà dehors.

Rose > Ca va ? Tu as fait un bon voyage ? Laisse. Les elfes de maisons vont s'en charger... Tu viens ? <

Cela était tellement bon de la revoir et il laissa échapper un sourire malgré son coeur qui tambourinait contre sa poitrine et qui lui faisait tellement mal. Il aurait aimé pouvoir l'embrasser mais il n'en avait pas le droit. Pour ne pas que la tentation soit trop forte, il préférait rester à distance et ne pas tenter le diable. Il allait se diriger vers les valises mais elle lui signifia que ce n'était pas la peine, que les elfes allaient s'en occuper. Trop peu habitué à cette vie de luxe, cela ne faisait qu'augmenter le malaise de Jason qui se contenta de peu de mot pour parler de son voyage.

> Un peu long mais ça va. Content d'être enfin arrivé <

Jason avait l'impression que cela faisait plaisir à Rose de le voir mais lui avait du mal à afficher sa joie sans en faire trop, sans lui montrer tout l'amour qu'il avait et qu'il aurait toujours pour elle. Il se contenta d'hocher la tête et de la suivre.

Rose > Je vais te faire visiter, ne t'en fais pas... On s'y perd vite lorsqu'on y est pas habitués... <

> Tu va attraper froid, tiens, enfile cela. <

Vêtu simplement de sa robe et vu le vent, Jason trouva cela normal de lui offrir sa cape pour couvrir ses épaules. son coeur venait de s'ouvrir, comme avant. Comme si la magie venait d'opérer et que la clé de ses sentiments venait d'apparaitre par la simple vue de Rose, la déesse de son coeur. D'ailleurs, cela devenait une souffrance pour Jason de ne pas pouvoir poser son regard amoureux continuellement sur elle et c'est pourquoi il se contentait de petits coups d'oeil furtifs.

Angus > Maguerite ? <

Jason tourna son regard vers un homme d'un certain âge mais qui gardait un charisme exceptionnel et qui imposait immédiatement le respect. Pas très adeptes des bonnes manières, Jason se contenant de le regarder, sans sourire, sans lui tendre la main, de peur de ne pas agir convenablement. Apparemment le grand-père de Rose était très à cheval sur les traditions et l'origine du sorcier. Aussi, même si ce n'était pas vrai, Jason se devait d'affirmer qu'il était de sang pur. Pour lui, c'était un peu une trahison vis à vis de défunte mère mais il devait le faire pour Rose. Il se contenta de le saluer

> Monsieur <

Rose > Mon grand-père <

Angus > Demain tu rattraperas ton quart d'heures de cours de piano perdu... Il faut bien que tu saches faire quelque chose... Tu vas dîner dans cette tenue ? Nous ne sommes pas chez les miséreux, va te changer <

Rose > Oui. Mais j'aimerai faire visiter le manoir à notre invité, d'abord... Je te présente Jason Stewart <

Angus > Stewart... Ce nom ne me dit rien...dit-il d'un air intéressé en fixant ce dernier. Sang pur ? <

Rose > Bien sûr. <


Jason avait bien remarqué le changement d'expression de Rose dès que son grand-père les avait rejoint comme si l'entente entre les deux n'était pas au beau fixe. Jason se contenta d'hocher affirmativement la tête en essayant de sourire même si cet homme le mettait encore plus mal à l'aise qui ne l'était déjà par ses regards insistants comme s'il voulait s'assurer de la véracité des propos de Rose. Jason accueilla son sourire avec plaisir, voyant que l'homme semblait accepté l'idée qu'il pouvcait être un sang pur et c'est avec soulagement qu'il le vit tourner les talons.

> Ton grand-père est quelque peu impressionnant et pas très chaleureux <

Cela résumait bien ce que Jason pensait de l'homme. Un ours, voilà à quel animal, il s'amusait à le comparer mais sans aucune méchanceté. Après tout il ne le connaissait pas et n'aimait pas jugé les gens sur la première impression.

Rose > T'en fais pas, on ne le verra pas souvent... Juste pendant la corvée des repas. Je suis...contente.... que tu aies accepté de venir <

> Je suis content que m'ai invité. Je ne m'y attendais pas mais ça me fait super plaisir. Pour te remercier, j'ai un petit cadeau pour toi <

Il sortit de sa poche un petit livre intitulé "The Midenhall Treasures". Jason savait très bien que Roald Dahl était l'auteur préféré de Rose et ce livre était son dernier. en espérant que la jeune femme ne l'ai pas encore. Jason connaissait et se souvenait de tous les goûts de Rose et il avait envie de lui montrer encore un peu plus ses sentiments en lui montrant qu'il n'avait pas oublié ce détail. Sourire.

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose Mandrake-McIllian
Elève en 7ème Année à Gryffondor
Elève en 7ème Année à Gryffondor
avatar

Féminin Nombre de messages : 271
Age : 32
CITATION : It's the wrong kind of place, to be thinking of you
AGE [RP] : 17 ans
Date d'inscription : 28/12/2007

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: Le Manoir Mc Illian - Ecosse   Sam 19 Avr - 0:57

    Jason n'avait pas l'air d'être à son aise, en plus de sa mine fatiguée. Rose baissa les yeux, gênée. Elle n'avait pas même pensé au bien être de son camarade en l'invitant ici. Rien que le fait de monter dans une limousine avait du provoquer chez lui un certain malaise car après tout, Rose elle-même avait mis beaucoup de temps avant de s'y habituer, et elle préférait voyager mille fois en train qu'à bord d'une voiture trop bien lustrée. La jeune fille lui offrit un sourire tendre lorsque le jeune homme lui proposa sa veste, elle n'avait pas même penser à se vêtir d'une cape alors qu'il était bien connu que les côtes écossaises étaient quelque peu hostiles du point de vue climatique. Ses yeux ne cessèrent de s'abaisser au sol lorsque vint son grand-père, droit et fier. Avait-elle déjà parlé de sa situation indélicate à Jason ? Pas vraiment. A côté de sa vie, parler de ses soucis de pauvre petite fille lui paraissait absurde et dérisoire. C'était en partie pour cela que Rose parlait très peu d'elle, ses problèmes lui semblaient minimes aux côtés de ceux de ses camarades. Surtout après l'épreuve que le Gryffondor traversait. Perdre sa mère était quelque chose d'horrible et un passage à vide terriblement difficile. Aussi, elle ferait tout son possible pour jouer à la perfection son rôle d'hôtesse et tout lui faire oublier. Enfin, moment tant attendu, Angus tourna les talons laissant alors les deux jeunes gens seuls dans l'immense hall.

    Jason - Ton grand-père est quelque peu impressionnant et pas très chaleureux
    Rose - T'en fais pas, on ne le verra pas souvent... Juste pendant la corvée des repas. Je suis...contente.... que tu aies accepté de venir.
    Jason - Je suis content que m'ai invité. Je ne m'y attendais pas mais ça me fait super plaisir. Pour te remercier, j'ai un petit cadeau pour toi.
    Rose - C'est pas à toi... de me faire des cadeaux.

    La jeune fille paraissait émue et troublée. Elle ne s'attendait véritablement pas à cette attention de sa part. En soit ce n'était pas si perturbant, un ami offrant un présent à sa camarade, pour la remercier de son invitation. Mais cela semblait lui rappeler beaucoup trop de souvenirs. Des flashs revenant un peu trop vite dans son esprit, où elle se voyait en sa compagnie arpentant les rues de Pré-au-Lard, complices. Le sourire de Rose se fit soudain plus triste lorsqu'elle déballa le cadeau de Jason, incapable de cesser de fixer le livre qu'elle avait entre les mains.

    Rose - Dahl... Tu t'en es souvenu ? C'est le plus beau cadeau qu'on ait pu me faire. Je l'ai pas, celui-là... Merci.

    Enfin la jeune fille releva la tête, quelques étoiles brillant dans ses yeux bleus. Son grand-père lui même n'avait jamais offert de cadeau à sa petite-fille de cette valeur, malgré tout l'argent remplissant ses coffres à Gringott's. La valeur sentimentale comptait bien plus à ses yeux qu'un collier d'or blanc ou une robe griffée d'un grand couturier. Durant de longues secondes, Rose ne sut véritablement quoi dire, les yeux toisant de nouveau l'ouvrage de son auteur préféré. Malheureusement la spontanéité de le prendre dans les bras avait été anihilié. Il persistait encore cette barrière invisible imposée entre eux, comme tout couple ayant rompu. Rose dut se contenter de lui offrir un sourire sincère, tentant de dénouer sa gorge. Visiblement encore troublée elle tenta alors de reprendre d'une voix hésitante.

    Rose - Tu... n'aurais pas du... Bien heum... Je vais te montrer ta chambre.

    Elle lui sourit de nouveau avant de lui faire signe de la suivre, l'attendant afin de pouvoir marcher à ses côtés. Les deux jeunes gens montèrent alors les immenses escaliers de marbre blanc, donnant sur des couloirs desservant plusieurs pièces. Enfin, Rose se stoppa devant l'une des portes de bois blanc parsemée de quelques dorures et y apposa sa main sur la poignée avant de se tourner vers Jason.

    Rose - J'ai insisté pour que tu sois dans la même aile du manoir que moi. Mon grand-père était un peu réticent... tu sais la mixité... il n'aime pas trop. Surtout avec sa petite-fille. Mais il a fini par céder. Enfin bref, j'espère que ça t'ira.

    La jeune fille ouvrit la porte qui donna sur une immense chambre somptueusement décorée, dotée d'un grand lit à baldaquin, de meubles splendides et d'un balconnet ayant vue sur l'immense jardin. Rose y avait jeté préalablement un coup d'oeil, s'assurant qu'aucune tombe de la famille Mc Illian, spécialement de sa propre mère, ne venait couvrir l'horizon de ses fenêtres. Au vu de l'épreuve qu'il traversait, cela aurait été de mauvais goût. Ses valises l'attendaient déjà au pied du lit.

    Rose - Tu as... une salle de bain dans la chambre. C'est la porte qui est là bas. Ah et ma chambre est ici. La jeune fille fit un pas en arrière afin de se poster dans le couloir, et désigna une porte se trouvant au fond de celui-ci. Au cas où t'as un coup de blues un soir, n'hésite pas. Je suis à côté.

    Quelque peu gênée de se trouver de nouveau en tête à tête avec Jason, Rose baissa la tête et défroissa sa robe. Elle s'avança dans la chambre et posa la veste du jeune garçon sur le lit, avant de se tourner vers lui. Elle était véritablement ravie de le voir ici, seulement la jeune fille craignait de ne plus rien avoir à lui dire. Et pourtant elle espérait tant pouvoir renouer une relation amicale avec le Gryffondor dans les jours à venir.

    Rose - Je suppose que... tu n'as pas de tenue habillée pour ce soir. T'en fais pas je te prêterai quelques vêtements d'Eden. Je sais... C'est pas très amusant mais mon grand-père y tient. Je t'assure qu'on va s'amuser tous les deux. Il n'y aura que les dîners d'un peu barbants. La jeune fille soupira légèrement, gênée. Ecoute je suis désolée... de pas t'avoir parlé de tout ça. Si tu veux repartir demain, je comprendrai. Mon grand-père est plutôt impressionant et les dîners sont plutôt pompeux. Mais c'est les seuls calvaires qu'on aura à supporter.

    De nouveau, Rose lui adressa un sourire. Elle n'avait guère l'habitude de parler autant et aussi vite, néanmoins la jeune fille semblait par tous les moyens d'être présente pour Jason qui traversait une dure épreuve.

    Rose - Ca... va aller ? demanda-t-elle enfin. Je suis désolée pour ta mère... Si tu as besoin de parler, je suis là.

    Souvent les gens évitaient le sujet alors même que le mieux était d'en parler sans détour et sans tabou pour ne pas imposer de gêne. Sans y penser, Rose s'assit sur le lit de son invité. Inconsciememnt c'étaient les anciens moments de complicité qui revinrent guider ces gestes, comme ces nuits où ils passaient des heures à parler de tout et de rien. De plus ces conversations délicates n'étaient pas faites pour en discuter rapidement, entre deux sujets anodins. Si du moins, Jason voulait en parler, ce qu'elle comprendrait tout autant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason Stewart
|Capitaine| Elève en 6ème Année à Gryffondor
|Capitaine| Elève en 6ème Année à Gryffondor
avatar

Féminin Nombre de messages : 299
Age : 30
AGE [RP] : > 16 ans
Date d'inscription : 18/11/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: balai dernier cri, petit vif d'or qui se balade dans son dortoir, posters de quidditch, équipement de l'équipe des Tornades de Tutshill, son équipe préférée.
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: Le Manoir Mc Illian - Ecosse   Lun 21 Avr - 14:59

Jason pouvait avoir la prétention de connaître Rose. Ils n'avaient peut-être passé que trois mois ensemble mais le jeune Gryffondor se souvenait des moindres détails concernant sa vie, ses goûts, ses passions, ses ambitions qu'elle avait pu évoquer durant leurs doux moments de complicité. Une proximité qui avait fait tombé Jason sous le charme de cette fille si mystérieuse, si douce, si généreuse. Aussi, il n'avait pas perdu une seule miette de ce qu'elle avait pu lui dire et il lui arrivait de temps à autre de se souvenir de certains moments qu'ils avaient pu passer ensemble. Tout cela manquait terriblement à Jason. Il avait son coeur serré dès qu'il la voyait et n'arrivait pas à oublier son odeur, ses gestes, son sourire et cela le rendait fou. Il était partagé entre l'envie de devenir son ami pour rester à ses côtés, pouvoir retrouver un semblant de complicité, pour être là pour la protéger parce qu'il savait qu'elle était faible, mais en sachant que cette situation le fera souffrir. Mais s'éloigner totalement d'elle, en vivant continuellement dans son souvenir et ne pas être là si elle en avait besoin, lui était aussi totalement inimaginable. Ce choix cornélien lui avait valu des jours et des jours de reflexion depuis qu'il avait reçu la lettre de Rose. Une reflexion mais aucune solution trouvée. Aussi, il avait privilégier son coeur et le bonheur de Rose plutôt que le sien. Elle semblait s'inquiéter pour lui et cela aurait été très déplacé de refuser et de ne pas chercher à la rassurer. Il faut dire que sa nouvelle réputation dans Poudlard n'avait pas mis longtemps à faire le tour de l'école mais il aurait voulu que cette nouvelle image de lui n'apparaissent jamais aux yeux de Rose. Il voulait rester pour elle, le jeune homme sensible, tendre et amoureux qu'il avait été quelques mois auparavant. C'était semble-t-il trop tard mais il allait lui prouver que pour elle, il ne changerait jamais.

Le jeune garçon fut plutôt content de savoir qu'ils ne seraient en présence du grand-père de Rose que pendant les repas. Cela montrait aussi une faille dans le connaissance qu'ils avaient l"un de l'autre. En effet, du temps où ils étaient ensemble, autant, ils parlaient beaucoup du présent et de leur avenir mais ni Rose, ni Jason n'évoquait leur passé. Pour le jeune homme, la raison était simple. Les Stewart avaient toujours vécu de façon modeste, voire même pauvre. Mona devait à la fois s'occuper de l'éducation de ses enfants, du ménage mais aussi, c'était elle qui devait ramener de l'argent à la maison depuis qu'Édouard eut quitter le domicile familial. La mère de Jason lui avait appris à ne pas se plaindre, à se montrer fort et surtout à ne pas chercher la pitié des gens. Aussi, il n'avait jamais parlé de ce côté là de sa vie à personne et encore moins à Rose. De son côté, Jason connaissait les parents de Rose à travers les journaux et John depuis son arrivée à Poudlard mais jamais il n'en avait parlé avec sa copine. Aujourd'hui, les choses allaient peut-être changées. D'ailleurs, pour le jeune Gryffondor, cela signifiait beaucoup de choses, le fait de se retrouver ici, un peu comme si Rose voulait lui ouvrir cette partie de sa vie afin de faire naître entre eux une amitié.


Rose > C'est pas à toi... de me faire des cadeaux <

Et pourquoi donc ? Jason avait certaines valeurs notamment celle de ne pas arriver les mains vides chez les gens et encore moins après avoir été invité. Mais Jason voulait aussi prouver à Rose son amour en lui offrant un cadeau à valeur sentimentale. Il espérait qu'elle soit touché par ce geste et c'est avec un sourire qu'il lui tendit un petit paquet. Le jeune homme aimait offrir des cadeaux et faire plaisir aux gens qu'il aimait même s'il n'avait que peu d'argent. Rien qu'à voir le sourire de Rose, cela suffisait amplement à son bonheur et lui faisait oublier les heures des week-ends précédents où il passait son temps libre à travailler.

Rose > Dahl... Tu t'en es souvenu ? C'est le plus beau cadeau qu'on ait pu me faire. Je l'ai pas, celui-là... Merci. <

Le sourire du jeune homme s'intensifia et il ne fut pas insensible au compliment de Rose ni à sa sincérité et il fut heureux de lui offrir un peu de bonheur qu'il lisait dans ses yeux. Il détourna le regard en sentant son coeur s'emballer. Il avait envie de la prendre dans ses bras, de l'embrasser mais il n'en avait pas le droit. A nouveau son coeur se serra sous la tentation.

> Bien sûr que je m'en suis souvenu. Je n'ai pas oublié toutes les fois où tu me racontais des passages de Charlie et la chocolaterie. D'ailleurs, tu avais raison, ce livre est vraiment bien <

Oui, il l'avait lu, il y avait peu de temps comme pour se souvenir des moments merveilleux passés avec Rose, comme pour rester proches d'elle malgré les sentiments qui les séparait.

Rose > Tu... n'aurais pas du... Bien heum... Je vais te montrer ta chambre <

Lui aussi sentait bien sa gêne mais il ne pouvait rien faire pour la dissiper. Ils avaient rompu et ce n'était pas évident de passer outre leur histoire d'amour pour construire une histoire d'amitié. Il leur faudrait un peu de temps et peut-être que ces deux semaines suffiraient à les faire redevenir proches même s'il y aura toujours un manque pour Jason.

> Je te suis <

Ensemble, ils avançaient en direction de la grande bâtisse. Jason aurait aimé lui prendre la main, lui sourire, la regarder droit dans les yeux et lui avouant encore ses sentiments mais il se contentait de regarder droit devant lui avalant difficilement sa salive. Ils montèrent des escaliers en marbre que Jason trouvait magnifique mais n'ayant pas trop l'habitude de tout cela, il se sentait un peu mal à l'aise et encore plus à l'approche de savoir où il allait dormir. Il s'imaginait déjà à des kilomètres de la chambre de Rose alors qu'il aurait préféré la garder tout à côté de lui.

Rose > J'ai insisté pour que tu sois dans la même aile du manoir que moi. Mon grand-père était un peu réticent... tu sais la mixité... il n'aime pas trop. Surtout avec sa petite-fille. Mais il a fini par céder. Enfin bref, j'espère que ça t'ira. <

> Je suis sûr que ce sera parfait. Tant que tu es prêt de moi, tout est forcément parfait <

La tentation. Il ne pouvait se retenir de dire ce qu'il pensait, sachant pertinemment que cela allait mettre Rose mal à l'aise. Qu'importe, son coeur avait parlé sans même que son cerveau ait le temps de réagir. Il tourna la tête, rougissant en se rendant compte de ce qu'il venait de dire. Il ne regarda qu'à peine la chambre n'aimait pas trop ce luxe et ayant la sale impression de trahir la mémoire de sa défunte mère. Il se refusait inconsciemment à trouver cela beau. Il regarda l'endroit que lui désignait Rose comme étant sa chambre et il sourit.

Rose > Tu as... une salle de bain dans la chambre. C'est la porte qui est là bas. Ah et ma chambre est ici. Au cas où t'as un coup de blues un soir, n'hésite pas. Je suis à côté. <

Mais Jason savait qu'il ne pourrait pas se permettre d'aller dans la chambre de Rose même s'il ne se sentait pas bien. Il ne faut pas tenter le diable tout de même. Rien qu'à l'imaginer dans une somptueuse chemise de nuit, le désir ardent qui sommeillait en Jason venait de se reveiller et il se dirigea vers la fenêtre pour ne pas que Rose remarque son attitude.

> La vue est vraiment splendide. Idéal pour jouer au quidditch <

Jason savait très bien que Rose détestait ce sport et n'était pas vraiment doué mais il s'agissait là d'une simple taquinerie, comme au bon vieux temps. Il lui fit un clin d'oeil amical espérant rompre quelque peu ce malaise permanent.

Rose > Je suppose que... tu n'as pas de tenue habillée pour ce soir. T'en fais pas je te prêterai quelques vêtements d'Eden. Je sais... C'est pas très amusant mais mon grand-père y tient. Je t'assure qu'on va s'amuser tous les deux. Il n'y aura que les dîners d'un peu barbants. Ecoute je suis désolée... de pas t'avoir parlé de tout ça. Si tu veux repartir demain, je comprendrai. Mon grand-père est plutôt impressionnant et les dîners sont plutôt pompeux. Mais c'est les seuls calvaires qu'on aura à supporter. <

Il s'était retourné à ses paroles et il vint s'assoir à ses côtés sur le lit. Pour la première fois, il la regarda dans ses yeux et on pouvait facilement lire la sincérité et l'amour dans ce regard vert.

> Arrête Rose, je ne veux pas partir. J'ai hésité avant d'accepter ton invitation parce que je ne savais pas du tout comment cela allait se passer pour nous deux. Mais maintenant, je n'ai aucune envie de partir. J'ai envie de rester avec toi, de passer ces deux semaines en ta compagnie et de m'évader un peu de Poudlard. Ce n'est pas parce que ton grand-père est un peu bizarre que je vais partir. Pendant les dîners, j'essayerais de penser aux moments qu'on va passer ici tout les deux et cela me fera oublier la présence de ton grand-père. <

Rose > Ca... va aller ? demanda-t-elle enfin. Je suis désolée pour ta mère... Si tu as besoin de parler, je suis là. <

Sa mère. A part avec Drew, il n'en avait très peu parlé. La querelle entre Jason et Ethan s'étant réglé quelques heures plus tôt, il n'avait pas pu parler de sa détresse à son aîné. Mais le plus jeune avait été là pour le soutenir et l'aider à surmonter cette perte infini dans la vie de Jason. Il y avait aussi eu l'ange de la tour d'astronomie mais sinon personne n'avait évoqué le sujet comme s'ils avaient peur d'en parler alors que Jason ne demandait qu'à ce confier. Une chose encore que Rose comprit rapidement et lui offrit son aide. Le moment de se dévoiler un peu, de parler de sa vie passée était venu et il savait que Rose comprendrait même s'ils étaient loin d'avoir eu la même éducation. Il sortit une photo de son porte feuille et la tendit à Rose. On pouvait voir une jeune femme assise sur une chaise et entouré de trois enfants. Les deux plus jeunes avait la même couleur de cheveux blonds que leur mère et ne semblait pas avoir plus d'un dizaine d'années. L'aîné se trouvait derrière sa mère, il bras sur son épaule et faisait office de chef de la famille. Pas de traces d'un père. Tous avait le sourire malgré les vêtements sales et déchirés. Mona semblait heureuse avec ces enfants. Jason était content de pouvoir parler de sa mère à quelqu'un et pouvoir ouvrir son coeur sans retenue.

> C'est ma mère. C'est une mère vraiment merveilleuse, exceptionnelle. Malgré la difficulté de la vie quotidienne, elle nous a tout offert, son amour, ses valeurs, une éducation irréprochable même si pour cela, elle a dû faire abstraction de sa vie de femme. Je lui dois tout et j'arrive pas encore à me rendre compte qu'elle est définitivement parti. J'ai encore tellement besoin d'elle. <

Une larme coula le long de la joue de Jason. Il ne voulait pas se montrer faible devant Rose mais rien que le fait de penser à sa mère, de la voir en photo lui faisait mal. Il ne se sentait pas encore prêt d'affronter la vie sans son soutien. Mais celui de Rose lui permettra peut-être de retrouver un peu de sérénité.

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Manoir Mc Illian - Ecosse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Manoir Mc Illian - Ecosse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Manoir Oublié
» RP dans le Manoir Hanté. Frissons garanties !
» [Manoir des Melasinir] Préparatifs et retrouvailles. [Roxane]
» smial hanté et course du manoir ...
» Souray au Manoir playboys avec la coupe!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horcruxes - Les Reliques de la Mort :: <font COLOR=white>MONDE EXTERIEUR [RP]</font> :: Résidence pour Sorciers-
Sauter vers: