AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 LE MONDE . VENDETTA ( PV )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elise Shields
Elève en 1er Année à Gryffondor
Elève en 1er Année à Gryffondor
avatar

Féminin Nombre de messages : 41
Age : 24
Date d'inscription : 11/11/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Un Balai, des chaussettes magiques et des oreilles à rallonges.
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: LE MONDE . VENDETTA ( PV )   Mer 9 Avr - 16:22

free music


« La vengeance. Est-ce un si beau mot quand on le murmure, quand on vous tend un masque, quand on voit tout s'éclater .. Quand l'Etat, le Gouvernement n'arrive plus à faire le poids, l'Angleterre. L'angleterre prévaut. Bien sûr que non.
Une Vendetta. »


Dans les yeux de la jeune fille régnait une vraie bataille, plus dans son esprit que dans son physique. Plus dans ses idées que dans son regard vide, ses idées ? Élise en avait par milliers, qui s'accumulant tous les jours faisaient des feux d'artifice. Son bordel intérieur faisait rage, devait-elle se rebeller, rester sage. La petite se mordit la lèvre et poussa le livre qu'elle était en train de lire pour se concentrer sur ses pensées. Sur une table dans la Bibliothèque où le peu de personnes était flagrant, Élise se mit la tête dans les mains et regarda dehors. Il faisait beau mais pourtant la petite ne voulait pas se promener dehors, comme tout le monde. On en revenait toujours à la même chose :

Si, j'étais comme tout le monde, serait-ce moi et moi seule ? Si je voulais être comme tout le monde, je serais plus appréciée ? Si, je veux être comme je le souhaite alors il ne faut que me concentrer sur moi-même, pendant une période. Si je désire être ce que je suis, si je le désire ... vraiment. Ce que je souhaite ? Être différente mais la différence d'être différent c'est que tout le monde te regarde de haut et que. Non, je dois faire un effort, je dois ne pas regarder les regards sceptiques des autres. Les Autres sont si cruels, j'ai besoin de ma Moitié. J'ai besoin d'Eux, j'ai besoin de ma Vie mais cette Vie est-elle si belle que je le pense. Est-ce qu'en arrivant à Poudlard, cela m'a apporté quelque chose ?

Tendres pensées. En arrivant à Poudlard, Élise avait vu la vraie Vie. Elle l'a voyait et pouvait quasiment la toucher, cette Vie que tout le monde parlait, se faire des amis, rire, manger, dormir, être dans une grande famille : Vivre avec un grand V. Mais dans tout cela, il manquait un maillon, le maillon de la chaîne c'était sûrement la volonté de tout cela. Élise ne pleurait pas, non elle songeait, un peu trop même qu'elle n'entendit pas la Bibliothécaire s'approcher d'elle. Non, elle n'entendit pas les reproches qu'elle lui faisait, ni les soupçons qu'elle avait sur cette petite bouille d'ange, Élise.

- (...) J'aimerais que vous ne reveniez pas avant un petit moment, mademoiselle Shields.
- Sous un air surpris, Élise se retourna, leva un sourcil et regarda le visage, surtout les yeux de Madame Je-me-crois-tout-permis -
- Et vous croyez que c'est en renvoyant les élèves les plus mordus de livres que cela va arranger votre cas ?!
- Mademoiselle, vous pouvez être dangereuse pour les autres. Est-ce bien vous qui enfreignez toutes les lois depuis Septembre ? Est-ce bien vous qui avez frappé Mademoiselle Jardel ? Est-ce bien vous qui avez empoisonné Monsieur Parker ? S'en prendre à des gens de sa maison, non mais voyons. Il faut ne rien avoir dans la tête pour être ainsi.

Furieuse, presque en pleurs, Élise sortit de cette pièce qu'elle aimait tant, pourtant. Les rumeurs se développaient de plus en plus vite, ces temps-ci et le pire c'est que tout était faux. Elle était sûrement la petite la plus agitée des Gryffondor, la plus causeuse d'action mais jamais elle n'avait attaqué Tallula, c'était à cause de cette urne diabolique. Élise s'était renseignée quelques temps après, il existait bel et bien un esprit dans cette urne. Et empoisonner Alec ? Élise était bonne en Potions, c'était vrai, mais elle ne pouvait réaliser du Polynectar ni du poison. De plus, si la Bibliothécaire avait été mieux informé elle aurait su que cela venait d'une attaque de centaures, causée – et bien oui – par Élise. La petite se mordit la lèvre et sentit quelques larmes couler le long de ses joues.

Alors vois-tu, voyez-vous pourquoi je suis perdue. On m'accuse, on me critique d'être différente, on m'accuse de tout et n'importe quoi. Je ne suis pas le boulet des Gryffondor, si ? Pourtant, je .. J'aimerais qu'on m'aime bien et vivre une scolarité « normale » à Poudlard, est-ce trop demandé ? Je m'appelle Élise et j'aurais voulu être comme vous, malheureusement je ne suis que moi et je suis si différente qu'on porte des préjugés sur moi.

Ces pensées glaçantes ont eu le pouvoir de stopper toute magie dans Poudlard, c'était comme si sa Vie s'était mise en noir et blanc. C'était comme si elle avait tout arrêté, à cet instant elle entendit quelques exclamations sortir des couloirs, les escaliers s'étaient en plus arrêté. Élise continua, tête baissée, sa route sans faire attention à ce manque de magie. La petite ne savait pas encore qu'elle allait perdre un être cher, qu'elle allait se rendre compte que son attraction pour les mangemorts étaient beaucoup plus forte que cela et que lors de sa sixième année, elle y participera. Elle ne se rend pas encore compte de l'empleur qu'elle a sur la magie puisqu'Elise sera une des plus grandes partisantes de la magie noire lors de ses seize ans, cinq ans bien après tous ses doutes.

Ses doutes, bien encore ancrés dans son esprit ne s'effaceront jamais. Son envie de se différencier sera toujours présente et cette envie d'hurler sera sa soif de vivre.

« JE SUIS VIVANTE! » Evey à V.


* * *


Ceci n'est pas la fin d'une ère, non. Ceci est un appel au secours et personne ne pourra la repêcher même dans les abysses. Élise releva sa tête et vit Deyia, une de ses amies. Elle lui sourit et essuya du mieux qu'elle put les traces argentées sur ses joues de ses larmes. Les yeux encore brillants, la boule dans la gorge, elle s'assit sur le sol froid des couloirs. Qu'importe ce qui lui arrivait.

« Je suis perdue Deyia, je suis perdue ... »

*


Je me rends compte que tout est lié.

UNE VENGEANCE SANS PAREILLE A COMMENCE POUR ÉLISE.
PIRE QUE CELA, UNE VENDETTA CONTRE LE MONDE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
LE MONDE . VENDETTA ( PV )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» La place d'Haïti dans le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horcruxes - Les Reliques de la Mort :: <font COLOR=white>POUDLARD [RP]</font> :: Quatrième étage :: Couloirs de Poudlard-
Sauter vers: