AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Puisque c'est interdit, allons y PV Jeremy

Aller en bas 
AuteurMessage
Quentin Steevens
Elève en 4ème Année à Serpentard
Elève en 4ème Année à Serpentard
avatar

Masculin Nombre de messages : 249
Age : 29
CITATION : si ta parole n'est pas plus belle que le silence alors tais toi
AGE [RP] : 14 ans
Tendance Magique : tous pas de difference
Date d'inscription : 01/04/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Puisque c'est interdit, allons y PV Jeremy   Ven 4 Avr - 1:14

* Depuis son arrivé ici, Quentin avait laissé pour le moment une grande place à l'observation. Oui il adorait observé d'abord les autres, et les étudier comme des animaux. Il n'avait donc cherché pour l'instant aucune querelle. Et était déterminé pour l'instant de resté comme ça, sinon on allait le prendre vraiment pour une grande bouche se petit bout de gars. Les apparences sont très trompeuses, ce jeune garçon aux traits durci n'allait pas être dompté ou dominé par le premier ou la première venue.

Enfin, après s'être promené dans le couloir près de sa salle commune, il s'aventura dans les sombres et humides cachots, il aimait beaucoup les endroit sombre. En se promenant, La seule chose à laquelle pensait le garçonnet en venant ici, c'était au bien être que les couloirs et la solitude lui procurait. Pourtant enfant, il n'aimait pas trop être dans le noir. Son lit était juste devant la fenêtre, ça fait qu'il voyait ses rideaux, le soir tombé quand les rayons de la lune frappait ses volait clos et qu'une légère lumière traversait les rideaux. Cela formait un homme, avec l'imagination d'un enfant, Quentin avait toujours cru voir cet homme tenant dans sa main un couteau.

Mais avec le temps, Quentin se dit qu'il préférait voir que entendre ce qui se passait a cotés de sa chambre. Enfin toujours est-il qu’à ce jour, le noir était devenu l'une de ses couleurs faire et les endroits sombres étaient pour lui, tout ce qu'il y avait de plus apaisant. Il déambulait les mains dans les poches, ses pensées tournées vers la maison ou on l'avait réparti, il n'y portait aucune importance mais fut assez troublé tout de même. Serpentard, n'était pas une maison de renommer mais même s'il avait bon font, en y repensant, il avait fait pleuré mainte élève de son ancienne école a cause de sa francise trop évolué pour quelqu'un de son age. Cependant il ne regrettait rien. Tout se qu'il faisait ou disait il l'assumait a 400 %

Marchant encore et encore, le voila arrivant dans les escaliers qui bouge, il les montait sans regardé ou elles le menait, puis il s'arrête devant une grande porte en bois, il la poussa et la referma, c'est la qu'il se rendit compte qu'a force de marcher dans sa rêverie il avait atterrit au 3 eme étage, dans le couloir interdit, il déglutit et continua a s'enfoncé dans le sombre corridor qui s'offrait a lui. C’était vraiment très mal éclairé, mais on distinguait quand même quelque chose. Il n'avait pas sentit que quelque chose lui était tombée sur l'épaule. C'est après, il sentit, " la chose ", lui chatouillé le visage. Il déglutit et fini par lentement tourner la tête, et la HORREUR s'était une araignée. En temps normal il l'aurait prise et écrabouillé comme une vulgaire araignée, mais celle de poudlard semblait humm différente. Tout en regardant la bestiole il sortit tout doucement sa baguette et la pointa sur l'araignée*

Ta choisi la mauvaise épaule, du mauvais élève
Puriculum Animae


* un jet violet sortit de sa baguette et s'abattu sur l'innocente araignée, qui mourut sur le coup. Se sort ne pouvait tuer que les petits animaux, tel que les lézards, les araignée, ou les oiseaux. Si cela dépasse le gabarit d'un écureuil, alors cela ne provoque qu'un étourdissement, comme un très gros mal de crâne, qui empêche l'animal de bouger.

Par mal chance il entendit des clapotis de chaussure contre les dalles du couloir, ainsi il n'était pas le seul malheureux à s'être aventuré dans ce haut lieu interdit? Le cadavre inerte de l'araignée était encore sur son épaule, il le jeta a terre, et essaya tant bien que de mal de le cacher tout en restant hummmmm naturel *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.Iam-Shuny.skyblog.com
Jeremy Steevens
Elève en 4ème Année à Gryffondor
Elève en 4ème Année à Gryffondor
avatar

Féminin Nombre de messages : 17
Age : 28
Date d'inscription : 30/03/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: Puisque c'est interdit, allons y PV Jeremy   Ven 4 Avr - 2:11

Steevens... Un nom que beaucoup d'élèves connaissaient ici à Poudlard, depuis que Jeremy et son frère y étaient entrés. Deux frères, jumeaux, certes, mais on ne peut plus différents. Ainsi, si Jeremy avait passé sa première année à s'amuser avec toutes sortes de farces et attrapes à l'égard de ses camarades de Gryffondor, voir d'autres maisons, son frère, lui, avait eu une approche très différente avec les autres. Alors que Jeremy se faisait remarquer par ses facéties incessantes, Quentin, lui, restait plus en retrait, ne semblant se complaire dans sa solitude... La solitude... Sûrement la meilleure amie de son frère. Déjà, lorsqu'ils étaient enfants, lui et leur soeur restaient toujours ensembles... Et lorsque l'un d'eux demandait à Quentin de les rejoindre, il trainait toujours les pieds pour venir. A croire que cela l'ennuyait. Intérieurement, Jeremy s'était souvent posé la question de savoir pourquoi son frère agissait de la sorte. Mais jamais il ne s'était permis de le lui demander. mystérieux... Oui, c'est comme cela qu'on pouvait désigner Quentin. Et même si Jeremy avait grandi avec lui, il n'avait pas pu percer tout ses mystères qui régnaient autour de son frère. Si lui n'y arrivait pas, qui donc le pourrait ici?
Deux frères, sur lesquels beaucoup se posaient des questions. Des jumeaux, l'un à Gryffondor, l'autre à Serpentard... Inutile de dire le tumulte qui avait eu lieu lors de leur répartition dans ses maisons si opposées l'une à l'autre. Bien souvent, quelques élèves ayant eu à faire à Quentin venaient lui demander s'il était vraiment son jumeau, car il n'y avait pas à dire, le jeune androgyne, de par son physique et son caractère doux et dévoué était tout l'opposé de Quentin. Mais jamais il ne renonçait à dire qu'il était bel et bien son frère. Après tout, même si tout n'était pas toujours rose entre eux, Jeremy n'allait tout de m^me pas mentir à son sujet. Eprouver de la honte? Pourquoi donc?
Las de passer son temps dans sa salle commune, le jeune Gryffondor avait descendu quelques étages, sans vraiment réagir lorsque les escaliers l'avaient fait se transporter d'une allée vers une autre en pivotant comme ils en avaient l'habitude. C'est ainsi qu'il avait fini par échouer ici, au couloir interdit... Un couloir qu'il connaissait bien, car Jeremy partait du principe que les choses interdites étaient les plus excitantes. Et c'est ainsi qu'il était venu dans ce couloir dès sa première année. A présent, il était habitué à ce couloir et ne lui avait jamais rien trouvé de dangereux. C'est d'ailleurs d'un pas sûr de lui qu'il avançait dans ce dernier, les mains dans les poches de sa cape de sorcier. Beaucoup auraient pu croire qu'il se pavanait, mais ceux qui connaissaient Jeremy savaient qu'il n'en était rien. S'il pouvait avoir une apparence arroguante et prétentieuse par moment, il n'était rien de tout cela pour quiconque arrivait à le percer. Et ce n'était pas vraiment difficile de le connaitre, il suffisait juste de parler avec lui. Et bien souvent, c'était lui qui s'avançait vers vous.
Ce couloir, étrangement, était toujours calme. Pourtant, le jeune Gryffondor s'était toujours attendu à y croiser quelqu'un, avide de ne pas respecter le règlement... Ou de sentir la sensation agréable que procure le fait de se retrouver dans un endroit totallement interdit. La peur de se faire prendre, et se défiler tant qu'on le pouvait, qu'est ce que Jeremy aimait cela. D'un coté, ce n'était pas pour rien qu'il avait échoué à Gryffondor lui.
Tiens, des pas... Jeremy avait il bien entendu? Apparemment oui, et s'il doutait, ce fut une voix qui le fit sortir de ses doutes. Une voix qu'il ne connaissait que trop bien s'était fait entendre à l'angle du couloir. Un angle que Jeremy suivi pour se retrouver non loin d'une silhouette, sombre à cause de la pénombre. Une silhouette que certains auraient évitées, mais pas lui. Au contraire. Il n'avait donc pas perdu son assurance alors qu'il s'avançait vers son frère. Par contre, s'il avait vu ne serait ce que le corps inerte de l'araignée au sol, je guarantis pas qu'il aurait gardé autant d'assurance. Son frère... Jeremy se serait attendu à tout, sauf à sa présence ici. Pourquoi un solitaire dans son genre venait il dans un endroit susceptible d'attirer du monde? C'était à n'y rien comprendre. Encore un mystère de plus pour Jeremy, qui, comme il les détestait, s'éclaircit la gorge pour tenter de le résoudre, en observant son frère sans la moindre expression, comme si le trouver ici lui avait été logique et qu'il avait su tout de suite où venir le chercher


Tiens... Si je m'attendais... Que viens tu faire par ici?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quentin Steevens
Elève en 4ème Année à Serpentard
Elève en 4ème Année à Serpentard
avatar

Masculin Nombre de messages : 249
Age : 29
CITATION : si ta parole n'est pas plus belle que le silence alors tais toi
AGE [RP] : 14 ans
Tendance Magique : tous pas de difference
Date d'inscription : 01/04/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: Puisque c'est interdit, allons y PV Jeremy   Ven 4 Avr - 2:41

* Qui est l'abrutit qui a dit que les jumeau devait obligatoirement bien s'entendre? Être fraternelle en tout lieu et tout moment? Ce n'était qu'un idiot. Certes le lien était la, mais c'est pas pour autant que l'amour y était aussi... Non la il mentirais. Quentin aimait son frère, sa soeur aussi, mais il n'était pas du genre a le dire, ou a le montré. S'il ne l'évite pas, s'il ne le frappe pas, c'est qu'il tien a son fraternelle, son homologue? Pourquoi pas. C'est vrai qu'il est étonnant de voir a quel points Sanaël et Jeremy son proche alors que Quentin est tout a fait leur opposé, pourtant ils sont nez quasiment en même temps, dans le même ventre fécondé presque au même moment. Qu'est ce qui peu caractériser un soudain changement de caractère et de comportement? Jeremy se faisait remarqué par ses pitreries, alors que Quentin c'était plus par son comportement et sa manière d'être. Jeremy et Sanaël avaient toujours eu facilité a s'adapter et se faire des amis, que Quentin lui ses baguettes de batteur a la main, sa batterie au grenier il se trouvait déjà mieux entouré que s'il avait des millier d'amis. Parfois il faut un rien pour combler un enfant. Ce dont avait besoin Quentin s'était de compagnie humaine qui le méprisait, il voulait avec leur attention, il voulait être connu et reconnu, et selon lui, lui qui ayant peur d'être apprécier, d'être aimé, préférait qu'on le déteste pour se faire un nom au sein de cette école préférait qu'on le considère comme le sans coeur de cette école que comme son frère, le clown de service.

Il venait d'entendre une voix s'élever dans le silence du couloir, voix qu'il reconnaissait lui aussi sans aucune peine. Mais Son coeur se mis quand même a accéléré, pas parce qu'il venait de se faire découvrir entrain de caché quelque chose, mais sur le faite qu'il allait devoir se justifié. Et il n'aimait pas ça. Il arqua un sourcil Il soupira bien profondément, pourquoi faut il toujours qu'il soit la ou il faut pas, pourquoi est il toujours entrain d’attiré l'attention de ceux qui le connaisse déjà. Il marcha sur le cadavre de la pauvre araignée pour la cacher des yeux de jeremy. Oui envers son frère il n'est pas non plus sans coeur a ce point la, il savait très bien que Jeremy flippait devant une araignée, même morte. Jamais il n’oserait lui affliger cela devant les yeux. Puis en même temps caché les preuves de l'ancien captive allait peut être lui épargné d'autre question sortant de la bouche de jeremy. Tourné a 3/4 vers lui la main dans la poche il le regardait d'un air hautain toujours sourcil arqué. Mais *

Tu peux me dire en quoi ça te regarde? Est ce que je t'ai demandé moi ce que tu faisais ici ? Retourne joué jerem tu ne m'est d'aucune utilité

* Il n'aimait être pris sur le faite, il n'aimait pas devoir se justifié devant son frère alors il se cachait derrière se comportement hautain et hautement foutiste. Jeremy pourrait sentir qu'il en a rien à fiche de lui, il pourrait même partir que Quentin n’essaierait même pas de le retenir. Mais la particularité qu'on les jumeau c'est qu'ils sont aussi têtu et borné l'un que l'autre, et que l'un comme l'autre ils veulent toujours avoir le dernier mot. tantôt Jeremy, tantôt Quentin, ils n'avaient jamais vraiment su qui avait le plus de répondant, ou lequel arrivait le plus vite a clôturer le bec a l'autre... bref ce n'était pas une compétition certes, mais d'un point de vu purement fraternelle si. Il se tourna complètement vers lui profitant en même temps de rangé sa baguette dans sa poche n'y vu n'y connu. Espérons qu'il ne l'e spas entendu prononcé la formule que de rares élèves connaisse. Oui cette formule s'apprend dans les livres et on peu la contrôlé qu'avec de l'entraînement. Ce qui était loin d'être le cas de Jeremy, étudié un livre oula c'est trop lui demandé; a par en cour il n'a jamais du ouvrir un livre de sa vie. Quoi que... Quentin ne pouvait pas trop dire, il ne regardait pas trop ce que son frère faisait, il s'en fichait un peu. Chacun mène sa vie ou il veut et comme il veut. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.Iam-Shuny.skyblog.com
Jeremy Steevens
Elève en 4ème Année à Gryffondor
Elève en 4ème Année à Gryffondor
avatar

Féminin Nombre de messages : 17
Age : 28
Date d'inscription : 30/03/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: Puisque c'est interdit, allons y PV Jeremy   Ven 4 Avr - 15:59

La relation entre Jeremy et Quentin aurait largement pu prouver qu'il existe des exceptions, que chaque couple de jumeaux ne devaient pas être mis dans le même sac. La relation de dominance était très marquée chez eux... L'air de rien, si Jeremy s'entendait parfaitement avec sa soeur, c'est parce qu'il avait souvent le dessus sur elle. Par contre, du coté de Quentin, c'était autre chose. Etant plus jeunes, Quentin n'avait qu'à lui adresser l'un de ces regards dont il avait le secret et Jeremy tournait les talons sans poser de questions, préférant laisser son frère tranquille. En grandissant, son caractère s'était plus affirmé. Et il était devenu une vraie tête de mule. Sans doute que le caractère de son double y avait été pour beaucoup. Par la force des choses, à force de tout encaisser, Jeremy se révoltait contre ce frère qu'il ne comprenait pas et dont il était las de s'interroger sachant très bien qu'il ne trouverait jamais de réponses assez précises pour expliquer ses agissements envers lui et leur soeur. Il avait toujours préféré la compagnie de ses baguettes à celle de ses frère et soeur. Et dans la maison familiale, on entendait généralement les percussions qu'il effectuait sur sa batterie, inlassablement. Parfois, ce son était le signal pour Jeremy et Sanaël indiquant qu'il était temps de se lever. Se préoccupper que ses frère et soeur dormaient encore pour faire du bruit, Quentin ne le faisait jamais. Quand il voulait jouer, il jouait, ce n'était pas compliqué. Mais s'il restait en permanence seul, Jeremy avait remarqué qu'à chaque rentrée à Poudlard, ils partageaient le même compartiment. Et si, lors de sa première et deuxième année, Jeremy avait tenté de susciter ne serait ce qu'un peu l'attention de son frère, depuis deux ans maintenant, il le laissait taper comme il le voulait sur la vitre de la locomotive ou sur la banquette. Après tout, si ca l'amusait. Le trajet se faisait dès lors sans un mot de la part de Jeremy qui semblait trouver un intéret pour le paysage, bien qu'il n'avait jamais rien de très attrayant. Il ne s'autorisait à parler uniquement lorsque le chariot des friandises passait par là. Et à chaque fois, il vidait ses poches des quelques mornilles que constituait son argent de poche pour le trajet. Jeremy et sa gourmandise... Il ne changerait certainement jamais de ce coté là. Pourtant, en le voyant, on aurait pu deviner qu'il l'était.
Par contre, les elfes de maisons le savait bien. Et lorsque l'envie lui prenait, il venait titiller de ses doigts la poire de la coupe de fruits présente sur le tableau qui donnait accès aux cuisines. Il ne lui restait plus alors qu'à attendre qu'elle se trémousse et à peine le tableau lui donnait accès à la cuisine qu'il voyait arriver un elfe de maison tenant à la main un pot de nutella et une petite cuillère, sans même qu'il ai à ouvrir la bouche. Mais bon, si aujourd'hui il se promenait dans les sombres couloirs du chateau, ce n'était pas pour satisfaire son appétit, loin de là.
Et puis, si ca l'avait été, la présence de son frère lui aurait fait oublier sans doute la raison de sa venue. Sa présence avait créé sa surprise, bonne ou mauvaise, à vous de juger. Mais s'il aurait été surpris intérieurement d'apprendre ce que son frère venait de faire pour lui au sujet de l'araignée, il n'était pas surpris par ce qu'il pouvait lire dans son regard. C'était toujours la même chose qu'il lisait dans ses yeux. Et qu'il soit son frère ne changeait rien, les autres avaient droit au même regard. Un regard que peu de personnes ne voulaient soutenir tant il était intense, mais à force, Jeremy en avait l'habitude, et il ne lui faisait quasiment plus rien. Tout commeses paroles, aussi hautaines que son être, qui pendant bien longtemps l'avaient fait frémir. A présent, elles lui passaient par dessus la tête. Tant et si bien que la première chose que récolta Quentin à ses paroles fut un soupir de lassitude de la part de Jeremy. Il était décidément bien loin le temps où il tournait les talons pour ne plus avoir à le supporter


T'es toujours aussi aimable, c'est toujours un plaisir de tomber sur toi... Sérieusement, tu faisais quoi? Et cette formule que j'ai cru entendre, elle vient d'où? Ne me dis pas que tu t'entrainais pour un cours, car je ne te croirais pas...

Jeremy et ses questions... Dommage qu'il n'en avait pas autant durant les cours qu'il devait suivre... Par contre, cette formule, il savait qu'il ne l'avait pas apprise lors de l'un d'eux. Il s'en souviendrait tout de même. Et étant de la même année que Quentin, ce dernier ne devait même pas espérer lui faire croire à cela. Jeremy le voyait plutôt etre venu ici pour commettre quelque chose qui pourrait lui apporter des ennuis... Après tout, c'était tout Quentin ca. Jeremy ne s'en étonnerait pas. Mais cette formule, Jeremy l'avait retenue et intérieurement, il se promi de se renseigner sur elle auprès d'un élève plus agé de sa maison si toutefois il n'arrivait pas à obtenir de réponse de la part de son fraternel.
L'espace d'un instant, le silence était lourdement retombé sur les deux frères, et si on pouvait lire de soupçons à présent dans le regard de Jeremy, ce qu'on pouvait lire chez Quentin restait bien différent. Les soupçons sont souvent marque d'intéret, même pour des choses qui ne nous regarde pas. on se pose des questions, on attends des réponses... Mais Jeremy allait sans doute se heurter à un mur, comme à chaque fois. Et bien quil le savait, il ne renonçait cependant pas. Le jour où Jeremy renoncerait à quelque chose n'était pas prêt d'arriver d'ailleurs. Au plus grand damne de Quentin, peut-être, qui s'il croyait lui faire perdre pied, s'était royalement gouré. Partir? Jeremy n'en avait pas vraiment envie. Rester dans le doute, il avait horreur de cela. Et son intention de rester, il la lui démontra en restant bien face à lui, sans ciller. Non non, il était pas prêt de se débarrasser de son petit frère...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quentin Steevens
Elève en 4ème Année à Serpentard
Elève en 4ème Année à Serpentard
avatar

Masculin Nombre de messages : 249
Age : 29
CITATION : si ta parole n'est pas plus belle que le silence alors tais toi
AGE [RP] : 14 ans
Tendance Magique : tous pas de difference
Date d'inscription : 01/04/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: Puisque c'est interdit, allons y PV Jeremy   Ven 4 Avr - 17:08

* Et pourtant ce n’est pas un style qu’il se donne ; Quentin n’a jamais compris pourquoi il était si différent de son frère et sa sœur. Pourquoi avait il toujours besoin de se renfermé, de se caché de minimiser ses dévoilements. Il avait essayé de changer une fois, vois se que ça faisait de s’amuser, de se sentir entouré et s’était un sentiment qu’il ne supportait. Allait savoir pourquoi… Comment le comprendre si lui des le départ ne se comprend pas. Il fait la moue au bonheur et a l’amour, et il ne le fait pas exprès, son comportement fait froid, parfois même on l’évite, mais il ne peu allé a l’encontre de ce qu’il est… absolument rien. Quand on se vois comme une erreur de la nature il n’est pas possible de bien le vivre. Si bien que même Sanaël et Jeremy passait plus de temps a l’éviter qu’a lui parlé. A quoi bon des qu’on lui parle c’est pour qu’il vous envoie balader. Rare sont les personnes qui supporte une tel comportement a leur coté. Si les personnes n’apprenait pas a faire main basse sur ses réflexions alors jamais il ne pourront le supporté. Jeremy lui arrivait a le supporté parce qu’il avait après a être sourd fasse aux piques incessant de son frère ; a la longue cela devenait une routine, Jeremy avait appris a passé outre, et même si cela ne se voyait pas, même s’il ne le savait pas, Quentin était admiratif et impressionné face a ce comportement. Même en étant foutiste, hautain et méchant il ne l’abandonnait pas. Pourquoi réagit il comme ça vis-à-vis de Quentin ? De son frère ? Alors que Quentin fait tout pour montrer a jerem qu’il est insignifiant pour lui ? Peut être quelque chose dans le caractère que Quentin lui n’avait pu comprendre. Chose aussi que personne ne soupçonnait était l’aide qu’il prodiguait à sa sœur. Quand personne ne le voyait, quand personne ne faisait attention a lui, il était beaucoup plus doux que maintenant quand Sanaël fut aveugle, il restait sans cesse avec elle quand il le pouvait, mais aussitôt que quelqu’un venait, quelqu’un se rapprochait d’elle il s’éclipsait comme un fantôme, il avait tenu Sanaël au silence, enfin elle lui avait promis le silence. Quentin ne voulait qu’on pense de lui qu’il s’occupait de sa sœur juste par pitié. Une fois il se rendait au coté de sa sœur, mais s amère l’avait devancé. Sanaël l’avait demandé, et la seul chose que sa mère a su répondre : « Quentin ? Mais pourquoi veux tu qu’il te tienne compagnie »
Chose vexante surtout sentant de la bouche de sa propre mère. Il s’était laissé choir sur la marche de l’escalier complètement déboussolé ; a croire que s amère ne le croyait pas capable de veillé sur sa petite sœur. C’était triste de voir comme il était perçu par sa famille et son entourage avant il en était touché, maintenant il avait appris à vivre avec et il s’en foutait. Percevez le comme vous voulez ça ne l’empêchera en rien de dormir.

Comment pouvait on avoir des enfants, des triplés, aussi différent c’était une chose dont seule la génétique pouvait répondre. L’une aveugle, l’autre au visage d’ange et le troisième, vous glanant le dos en un regard. Oui même si certains ose le fixé en pensant pouvoir lui résister, d’autre plus intelligent baisse la tête en ayant peur de croisé se regard si haineux et sans vie. Les rares moments on Quentin changes de regard peuve être synonyme de MIRACLE. Il n’y a qu’avec sa sœur qu’il éprouvait cette joie d’être grand frère, qu’avec sa sœur qu’il se montrait gentil doux et aimant. Il n’y a qu’une fille qui a eu le droit a se traitement de faveur et elle s’appelait Sanaël, même Jeremy n’avait jamais eu droit a autant d’attention de sa part. Pour ainsi dire même pas une, enfin si quand Jeremy tombait et se blessait la jambe il l’aidait et le portait mais juste après lui balançait un truc du genre, « bien fait t’avait qu’a pas courir » Enfin il n’avait pas vraiment changé entre enfant et maintenant. Ni vis-à-vis de sa famille, ni vis-à-vis de son frère et sa sœur rien, il était resté lui-même, attitude hautaine, parole vexante et regard froid. Oui on pourrait le considéré comme le vrai serpentard de service et pourtant le choixpeau avait énormément hésité avec serdaigle. Mais le voila a serpentard. Quel contraste l’un a gryffondor l’autre a serpentard. Il avait pendant 1 ans subi les railleries des serpentard c’est vrai avoir son frère a gryffondor était selon eux « la honte pour la maison » mais avec ses talents de persuasion il les avait très vite comment dire fait changé de points de vu vis-à-vis de son frère. C’est pas parce qu’ils étaient opposé que forcement on avait le droit de se moquer. Il n’avait pas honte de dire que son frère était un gryffondor après tout a quoi bon ? on ne choisi pas sa maison, valait même mieux qu’il soit a gryffi’s qu’autre part. Serpentard n’était pas une maison qu’on conseillerais a tout le monde, l’univers et aussi glacial que l’être qu’est Quentin, aussi vil que les hypocrites qui orne cette maison… pas étonnant u’elle soit mal vu… Voila que Jeremy lui répond, Quentin à son tour soupir.*


Toujours aussi aimable ? * il arqua un sourcil* toujours aussi aimable ? * dit il toujours de sa voix froide et hautaine mais sans pour autant parlé fort* est ce que je t’ai demandé moi de venir me voir ? Pourquoi ne passe tu pas tout simplement ton chemin ?

*A peine eu t’il le temps de finir sa phrase que voila son homologue l’assommé a nouveau de question mais c’est qu’il est curieux et fouineur celui la. En quoi ça le regardait… Un sourire mauvais s’installa sur son visage, Monsieur est curieux ? Monsieur veut tout savoir ? Quentin va s’empresser de répondre aux questions posées. Il le va son pied et pris ce qu’il restait du pauvre cadavre de l’araignée. Il la regarda un instant son sourire s’étant effacé. Il attrapa brutalement la main de son frère et lui glissa le cadavre dans le creux de la main et lui tendit devant le visage, juste devant ses petits yeux pour qu’il puisse y admirer tout l’horreur de l’animal et de la formule*

Tu veux savoir ? Tu vas savoir. Ceux-ci très cher frère est une petite araignée ressemant tué par mes soin. Puriculum animae peu tuer les petits animaux, mais pas les gros. Et cette formule s’apprend la ou tu ne met jamais le nez, un livre de cour.

L*e silence est brisé les masque son jeté. Jeremy sais a quoi s’occupe son frère, mais le puriculum animae n’est pas la seule formule qu’il sais maîtrisé, patience il le découvrira bien assez tôt. Pas besoin d’allé voir les copains pouffy’s ou serdy’s alors que Quentin peu le renseigner. Rare sont ceux qui le connaissent que cela soit 7, 6 ou 5 eme année, il faut lire, et tout le monde ne lit pas. Jeremy est percevaient, c’est bien ce trait de caractère mais parfois la perceptrice va lui faire bouffé un mur ; Une chance que Quentin n’est pas voulu le faire tourné en rond, parce qu’il n’avait pas que ça a faire justement.*

C’est bon petit inculte ? Ta curiosité est assouvie ? Et si tu veux savoir j’en connais bien d’autre dont tu ignores le sens * Puis il sortit sa baguette en la pointant juste devant le nez de Jeremy * et si justement je te montrais mes talents de ce qu’on apprend en cour ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.Iam-Shuny.skyblog.com
Jeremy Steevens
Elève en 4ème Année à Gryffondor
Elève en 4ème Année à Gryffondor
avatar

Féminin Nombre de messages : 17
Age : 28
Date d'inscription : 30/03/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: Puisque c'est interdit, allons y PV Jeremy   Sam 5 Avr - 19:02

C'est sûr, Quentin ne se cachait pas derrière un masque... Chose contraire à Jeremy qui s'amusait souvent à garder un visage neutre pour dérouter voir destabiliser certaines personnes. Il est vrai que son maquillage noir qui accentuait son regard, cela l'aidait beaucoup. Mais enlevez lui tout cela, et il ne reste plus rien. D'ailleurs, ceux qui le connaissaient bien arrivaient à voir à travers ce fin rideau sombre qu'il se donnait en permanence. Alors que ceux qui connaissaient Quentin n'arrivaient jamais à le cerner. Même leurs parents y avaient renoncés. Durant l'enfance, jamais on ne pouvait savoir s'il était content ou pas. Même lorsqu'il recevait un cadeau d'anniversaire. En revanche, pour Sanaël et Jeremy, ce jour de fête n'était pas n'importe quel jour. Comme Noël ou Paques entre autres. Ces jours là, ce n'était que du bonheur. Certes les autres aussi, mais ces derniers étaient davantages marqués par les éclats de rire permanents de Jeremy et Sanaël. Et lorsqu'il ouvrait un cadeau, Jeremy avait pour habitude de laisser sa joie éclater au grand jour et se promener partout auprès des invités, ravi par ce qu'il avait reçu de leur part. Par contre, Quentin ne fonctionnait pas pareil. Plus discret et réservé, on entendait généralement qu'un petit merci sortir du bout de ses lèvres, puis le cadeau restait là et il retournait sagement taper sur sa batterie sans participer à la fête. Ce comportement de sa part était devenu une telle habitude que plus personne n'y faisait attention. Pourtant, les trois enfants avaient été élevés de la même manière, traités tout les trois de manière égale. Même si, inconsciemment, bon nombre de personnes de la famille avaient plus faciles de parler avec Jeremy et Sanaël qu'avec Quentin. Mais durant son enfance, Jeremy n'avait pas particulièrement fait attention à cela. Habitué à passer les trois quarts de son temps avec sa soeur, il en oubliait presque son frère. Ce n'est qu'en grandissant qu'il s'y était intéressé davantage. Etait ce pour cela que Quentin avait tendance à le repousser autant? Se vengeait il comme cela de l'indifférence de son frère à son égard en agissant de même avec lui? C'était possible.
Sanaël et Jeremy avaient pour habitude de tout se dire. Et l'épisode entre Quentin et leur soeur n'avait pas été très longtemps un secret pour Jeremy. Il avait ressenti le tracas de sa soeur et était parvenu sans aucune peine à lui faire tout avouer. Cette dernière lui avait alors révélé qu'elle commençait à avoir peur de Quentin, n'étant pas habituée à recevoir autant d'attention de sa part. Certes, le jeune homme n'avait rien fait de mal. Mais son attitude soudaine avait fait perdre pied à sa soeur. Et elle avait fait promettre à Jeremy de ne jamais parler à Quentin de ses craintes à son égard. Au contraire, elle demandait parfois à sa mère que ce dernier vienne pour elle, sans doute afin de percer une part de ce mystère. Mais même leur mère s'opposait à cette décision de sa fille. Et que Quentin soit là et entende tout ne semblait pas l'importuner davantage. Par contre, Jeremy, lorsqu'il entendait sa mère parler ainsi de son frère ne pouvait pas rester sans rien dire. Il avait toujours repris pour son frère, du moins, autant qu'il le pouvait. Par contre, s'il allait pour consoler son frère, là, il se faisait gentiment rejeter et là, il ne disait rien et se contentait de partir, à la demande de ce dernier. Il restait alors un moment seul avec mlui même à réfléchir, mais il y avait toujours sa soeur pour lui faire penser à autre chose. Et dès lors, il oubliait très vite ses tourments. Ainsi avait été sa vie durant toutes ces années.
Jeremy se rendait compte qu'il ne connaissait vraiment rien de son frère. On lui aurait demandé le plat préféré de ce dernier, il n'aurait pu répondre. A part sa passion de la batterie à coté de laquelle personne ne pouvait passer, on ne discernait rien de lui. Sans doute que certain Serpentard en savaient plus sur Quentin que son propre frère. Jeremy s'était d'ailleurs souvent demandé comment cela se passait chez les Serpentard avec Quentin. Est ce qu'il s'y plaisait? En général, le choixpeau prends toujours garde à installer chaque élève dans la maison susceptible de leur plaire le plus et correspondre le plus à leurs attente. Oui, mais voilà, avait il su distinguer les attentes réelles de Quentin? En avait il d'ailleurs? Rien était moins sûr.
C'est vrai qu'il n'aurait pu se décider en fonction de la maison dans laquelle avait été placé Jeremy, car comme cela s'était produit hez ollivander's, fabriquant de baguettes magiques, Quentin avait eu le privilège sur son frère d'être servi en premier, etant l'ainé. Mais si Quentin avait suscité les doutes chez le choixpeau, pour Jeremy, la maison Gryffondor avait retenti comme une évidence pour lui. Et Jeremy devait bien reconnaitre qu'il ne s'tait pas trompé, il n'aurait pas voulu être ailleurs... Enfin, sauf lors des cours avec Rogue. Si le professeur avait tendance à privilégier Quentin grâce à sa maison, il ne favorisait aucunement Jeremy d'avoir un double à Serpentard. Au contraire. Il le traitait d'ailleurs avec autant de mépris que les autres, et lorsqu'il s'adressait à Jeremy, il n'était pas rare qu'il croise le regard de Quentin quelques instants. Comme s'il s'attendait à le voir réagir. Non, Jeremy, même s'il devait subir les foudres de Rogue ne regrettait pas de ne pasêtre chez les verts et argent. Lui qui était tout sauf glacial et solitaire ne s'y serait franchement pas plu. Même s'il aurait pu prendre cela comme un privilège d'etre dans la même maison que son frère. D'un coté, heureusement qu'ils n'étaient pas ensembles, car leur relation était des plus distante. Et dès lors, l'ambiance des Serpentard en aurait pris un sacré coup. Jeremy aurait été en permanence dans les pieds de son frère. alors qu'à présent, avec un dans une maison et l'autre dans l'autre, les conflits risquaient d'avoir moins souvent lieu. Sauf lorsqu'ils se retrouvaient par hasard au même endroit comme en ce moment.


Pourquoi je ne passe pas mon chemin? Tout simplement parce que, contrairement à toi, je ne peux nier ton existence ou ta présence et faire comme si de rien était. Comme si je ne voyais pas plus loin que le bout de mon nez... Comme s'il n'y avait que moi ici. Non, je peux pas faire comme toi. Et puis, le temps de l'enfance a passé, elle est loin l'époque où j'avais besoin de ta permission pour rester là où je voulais rester. A présent, je n'en ai rien à faire que ma présence te plaise ou pas... Si tu ne veux plus me voir sur ta route, retourne dans ta salle commune. Là au moins, c'est sûr que je ne t'y suivrais pas. Et comme cela, tu n'auras plus à me supporter

Décidément, ils donnaient vraiment l'impression de ne pas pouvoir se voir en peinture ces deux là. Alors imaginez ce que cela aurait donné s'ils avaient été dans la même maison. Avec l'un qui veut toujours savoir ce que l'autre fait et l'autre qui ne demande qu'à être évité en permanence... En même temps, s'ils auraient hérité tout deux de la même personnalité, ils se seraient sans doute très peu souciés l'un de l'autre et tout aurait été pour le mieux. Mais c'était sans compter sur le caractère fouineur de Jeremy qui exaspérait bien trop souvent son frère.
C'est vrai que la curiosité chez Jeremy avait toujours été très poussée. Et à trois ans, l'age du pourquoi ci ou pourquoi ca, il s'était interrogé sur tout ce qui l'entourait. Et sur chacune des explications pour savoir pourquoi c'était comme ca et pas autrement. A s'interroger comme cela sur la nature des choses, il aurait fait un parfait philosophe.
D'ailleurs, en ce moment, il s'interrogeait de nouveau. Pourqiuoi son frère lui souriait de la sorte? pourquoi il se penchait soudainement vers le sol? Et puis, pourquoi ce sourire disparait il si brusquement alors qu'il lui attrapait la main pour y déposer quoi donc? A cette question, Jeremy obtint très vite une réponse. Le contact entre le "cadeau" de son frère et sa main s'était fait rapidement. Aussi rapidement que son regard se porta sur la chose se trouvant dans sa paume grace à son frère qui lui avait rapidement relevé la main à hauteur de son regard. Tout s'était passé en quelques secondes. Et il ne fallu qu'un millième de seconde pour que le visage de Jeremy devienne blême à la vue de l'horreur se trouvant dans sa main. Une horreur qui se retrouva très vite au sol de nouveau alors que Jeremy l'avait de suite faite tombée en comprenant de quoi il s'agissait. Le coeur battant à tout rompre, il releva le regard vers son frère, quelque peu choqué par son attitude. A tout les coups, il connaissait la phobie de Jeremy pour les araignées, et dès lors, c'était cruel de sa part d'avoir agi de la sorte à son égard. Le jeune androgyne avait d'ailleurs bien eu du mal à retenir un cri étouffé à la vision de cette araignée sur lui. Mais il ne manquat plus qu'il attire l'attention d'un préfet sur leur présence ici, et donc ce cri s'était très vite étouffé.


Non mais t'es complètement jeté ou quoi? T'as autant d'intelligence qu'un Troll des Cavernes c'est pas possible... Pourquoi tu fais ca, sérieusement? Ca te fait plaisir? T'es complètement idiot...

C'est vrai, il aurait pu lui dire verbalement, pas besoin de lui fourrer une araignée sur le nez... Mais apparement, Quentin avait cru amusant de pousser le vice jusqu'au bout. Même morte, une araignée causait toujours pleins de tourment à Jeremy. D'où lui venait cette peur? Il n'en savait rien, mais ce qui était certain, c'est qu'elle ne s'estomperait jamais.
Une lueur d'effroi restait encore dans le regard de Jeremy alors qu'un frisson de dégoût venait de lui parcourir l'échine. Mais apparemment son frère n'en avait pas encore fini avec lui. Il avait levé à présent sa baguette face au regard de Jeremy qui d'instinct porta sa main vers la poche de sa cape pour en sortir la sienne qui s'y trouvait. Cependant, Jeremy gardait son calme, bien déterminé à ne pas perdre pied devant son frère


Faire preuve de magie dans le couloir interdit? Je sais que tu aimes les ennuis Quentin... Mais à ce point là... C'est de la bêtise pure et simple...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quentin Steevens
Elève en 4ème Année à Serpentard
Elève en 4ème Année à Serpentard
avatar

Masculin Nombre de messages : 249
Age : 29
CITATION : si ta parole n'est pas plus belle que le silence alors tais toi
AGE [RP] : 14 ans
Tendance Magique : tous pas de difference
Date d'inscription : 01/04/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: Puisque c'est interdit, allons y PV Jeremy   Dim 6 Avr - 0:43

* Visage neutre qui d’ailleurs n’impressionnait jamais Quentin c’était des fois bizarre de voir que quand ils étaient plus jeune, Jeremy avait peur du regard de son frère, mais Quentin lui, même quand sont frère les cernait de noir il n’était nullement impressionné peu importe le regard jeté comme s’il… comme s’il s’en foutait. Mais maintenant ils ont grandis, jerem n’a plus du tout peur des regards de Quentin c’est bien dommage c’était le seul moyen qu’il avait de l’impressionner, parce que malgré ce qu’on crois de lui, malgré ce qu’on pense, il n’a jamais levé la main sur son frère ou sur sa sœur, pas une claque, pas un coup de poing que ça soit de haine, de colère ou amical, jamais il ne les avait touché, tout passait par ses yeux ou par sa parole… Regard aussi qui effrayait aussi bien sa famille paternelle que maternelle, mauvais souvenir que les anniversaires toujours obligé de faire un semblant de s’amusé, même si aucun sourire n’apparaissais sur ses lèvres. Mais que lui était il vraiment arrivé… pourquoi avait il perdu toute notion de joie ? Pourquoi ne pouvait il plus être heureux comme quand il était enfant ? Cette réponse peu de gens la connaissaient. Seul Quentin la connaissait, il se cachait, il ne disait rien a personne, non jamais, personne ne devait le savoir. Et c’est ce secret qui lui a bousillé toute sa jeunesse, toutes son adolescence et même qui lui gâcherait toute sa vie. Quelle lourd secret pouvait il gardé au tréfonds de sa tête sans que sa famille ni même les quelques amis qu’il avait ne puisse être au courrant ? Ça nul le sais, il a arrêté de sourire, de parlé d’apprécier la vie au moment ou tout cela li est arrivé. Ce renfermement viens de la quiconque trouve se secret découvre tout le mystère qui entour ce garçon de 14 ans.
Il avait changé le jour quand il avait dans les alentour de 6 ans, quand il a commencé le solfège, et depuis plus rien dans sa vie n’a été pareille, laissant place pour le grand malheur des uns le Quentin actuel.
Jeremy et Sanaël n’était plus habitué depuis bien longtemps a voir Quentin sourire ou s’amusé et cela n’a alarmé personne, personne ne s’était rendu compte de se soudain changement d’esprit selon sa famille Quentin faisait sa crise de pré adolescence de bonne heure, et bien elle était vraiment prématuré la crise de pré-ado… Le seul moment ou il s’était octroyé un peu de douceur, un petit changement d comportement c’était envers Sanaël qui surprise au début n’avait que des mouvement de recule, pourtant peu a peu elle s’était habitué a ses petits moments de solitude avec Quentin c’est petit gestes doux et attentif pour sa petite soeur, le jour ou il ne venait pas elle éprouvait un vide, c’était ça l’amour ? L’avait elle dit a quelqu’un ? Il espérait que non, il ne voulait pas, non il ne voulait plus qu’on le voit comme quelqu’un qui se soucie d’autrui alors qu’on ne c’est même pas soucié de lui quand il avait eu un problème. C’était dur d’être perçu comme un monstre au sein de sa propre famille, mais à la longue il s’était habitué à la solitude la sollicitant même quand il voulait être avec ses homologues. La présence de Jeremy et Sanaël le rassurait mais a chaque fois s’était pareille quand il se retrouvait tous les 3 dans la même pièce il changeait d’endroit instinctivement. Pendant le dîner c’était le plus dure, parce qu’il devait resté avec tous les membres de la famille a table jusqu'à ce qu’il est fini de mangé et a chaque fois la même rengaine.
« - c’était bien l’école ? »
« - non »
« - qu’est ce que tu as fais ? »
« - rien »
Voila tout ce qu’il disait en 45 minutes de repas, alors que Jeremy lui racontait sa vie chaque soit, puis après s’était au tour de sanael, de papa, puis maman, le dessert fini il débarrassait que son assiette et laissait la famille entre eux… oui on pouvait considéré la famille Steevens comme une famille désunis aillant 2 enfants plutôt que 3. Quentin l’avait mérité, mais au moins cela prouvait que les parents ne faisaient pas toujours attention à tous leurs enfants…
Personne ne connaissait Quentin et personne ne le connaîtra tant qu’il gardera cela pour lui, vola 8 ans qu’il se cache, 8 ans qu’il dissimule ça en lui, et jamais il na craqué, jamais il ne dévoilera son lourd passé. Lui-même ne se connais pas, a par ses talents de batteur et sa mémoire il n’a jamais rien eu d’autre…
Est-ce que le choixpeau avait vu cela ? Était ce pour ça qu’il l’avait envoyé a serpentard ? Le doute s’installait en lui, non personne ne doit le savoir… Serpentard était une évidence malgré sa culture certaine, tout à une logique dans la vie. Serpentard est la meilleur des maisons, même aperçut comme un sang de bourbe, mais après tout qu’est ce que la perfection ?
Ce n’est pas le sang qui apporte cette perfection c’est la manière de mettre son esprit et ta tête a l’épreuve pour se sortir des difficultés, la perfection n’existe pas et ne peu en aucun cas être égalé, si les serpy’s ne comprenne pas cela, jamais il ne seront vu autrement que de vil serpent attaquant par derrière et près a faire le moindre coup ba pour s’en sortir…
Les cours de rogue était le seul cour ou les serpentard était mise en avant pas plus Quentin qu’un autre tous les serpentard étaient privilégié. Quand il voyait le professeur rabaissé les gryffondors ou même son propre frère il ne pouvait rien faire a par grimacé dans son coin sans lui venir en aide, il ne pouvait rien a cela, alors il baissait la tête et se contentait de lavé sa table des reste de potion qui collait a celle si pour ne pas a avoir a supporté le regard de rogue, des serpentards et surtout de son frère. Il ne voulait pas montré a quel points ça l’ennuyait de voir Jeremy dans cette situation, il ne souhaitait cela a personne. Si différent et pourtant si similaire, Quentin et Jeremy avait tout 2 goût pour l’imprudence et bravé l’interdit ce qui les avait amener dans ce couloir … *

Alors pour aujourd’hui fait comme si j’existait pas, fait comme tu fais a la maison, comme toute la famille le font, ignore ma présence, je n’ai jamais exister a vos yeux pourquoi m’accordes tu de l’importance aujourd’hui plus qu’un autre jour ? C’est pour te donné un genre ? Tu t’es souvenu que tu avais un frère ? Tu arrives 8 ans en retard…
Que j’aille a ma salle commune ou autre part j’vais être encore obligé de te voir et te supporté 3 ans aussi bien ici qu’a l’école, alors un de plus ou une de moins que veux tu que ça change ?
Pour moi vous n’exister plus, rien dans ce monde n’existe ce n’est que mensonge et tromperie, et tu fait partit de cette tromperie…


* Quentin le sais, oui il sait que Jeremy détestes les araignée plus que tout au monde, mais c’était pour lui donné une leçon, la curiosité n’est pas un vilain défaut mais il faut l’employé avec malice et prudence. Demandé a Quentin ce qu’il fait c’est comme demandé a Hagrid ce qu’il va faire dans la foret interdite cela ne regarde personne. Monsieur a voulu faire le malin, monsieur récolte ce qu’il a semé. Il voulait savoir maintenant il sait, peut être s’abstiendra t’il encore de poser des questions embarrassante suscitant alors un nouveau sourire en quentin. Quand il souris cela ne présage vraiment mais vraiment rien de bon et encore les mots sont pesés ; Il entendit son frère lâcher un léger crie cela ne lui fit aucune réaction, pas un sourire il n’arqua même pas un sourcil, il n’était vraiment pas surpris de la réaction de son frère, phobique des araignées c’était déjà prémédité… Voila que maintenant son frère ce met a s’excité, il leva le regard au ciel désespéré et soupira en écoutent son frère déblatérer sa colère :
« - Non mais t'es complètement jeté ou quoi? T'as autant d'intelligence qu'un Troll des Cavernes c'est pas possible... Pourquoi tu fais ça, sérieusement? Ca te fait plaisir? T'es complètement idiot... »
Il ne peu s’empêché de baissé la tête en regardant bien profondément son frère dans les yeux *

Autant d’intelligence qu’un troll ? Essaye de le maîtrisé se sort et on verra lequel de nous 2 est réellement le troll ici. Ne te compare surtout pas a moi, ce n’est pas moi qui a une intelligence pour les moins réduite. Pourquoi j’ai fait ça ? Mais pour m’entraîné voyons chose bannis de ton vocabulaire je pense, humm disons dans des mots que tu es susceptible de mieux comprendre humm pour me perfectionné en la matière. Tu as de la chance quelle était pas plus grosse sinon c’est dans tes fringues voir dans ton lit qu’elle aurait atterrit

* Non ce n’était pas un jeu c’était une leçon un points c’est tout. Jeremy mieux que quiconque savait qu’il ne faut pas faire son malin avec Quentin mais il l’a tellement négligé qu’il semblait avoir oublié cette cote de son caractère qu’il réservait énormément de surprise. Mais tout c’était enchaîné très vite, après l’épisode de l’araignée les voila tout 2 brandissant leur baguette l’un en face de l’autre et jersey encore leva la voix :
« - Faire preuve de magie dans le couloir interdit? Je sais que tu aimes les ennuis Quentin... Mais à ce point là... C'est de la bêtise pure et simple... »
Il haussa les épaules, et rangea sa baguette nullement impressionné par l’attitude de son frère, c’était typique de lui ça *

Non, la vrai bêtise c’est de m’en prendre a mon frère, parce que m’en prendre a toi c’est comme si je m’en prenais a un 1 ère année, je préfère trouvé quelqu’un de mon niveau, pas un truc qui sort des bassesse de poudlard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.Iam-Shuny.skyblog.com
Jeremy Steevens
Elève en 4ème Année à Gryffondor
Elève en 4ème Année à Gryffondor
avatar

Féminin Nombre de messages : 17
Age : 28
Date d'inscription : 30/03/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: Puisque c'est interdit, allons y PV Jeremy   Dim 13 Avr - 23:53

Si Jeremy avait peur du regard de son frère durant l'enfance, c'est parce qu'il y lisait en ce dernier tout un tas de chose. De la haine, du mépris, et quelque chose qui signifiait qu'il valait mieux ne pas rester sur son chemin. Toutes sortes de choses que Jeremy ne pouvait pas faire percevoir dans son regard lorsqu'il se maquillait. Non, lui il rendait ses regards intenses mais on y lisait aucune notion de méchanceté. Ce qui n'était pas le cas chez Quentin. Leur soeur quand à elle, n'avait jamais eu à subir de tels regards. Ou du moins très peu. Mais contrairement à Jeremy, elle ne devait sans doute pas se poser beaucoup de questions sur le Serpentard, car à part les dires de Jeremy, elle ne savait pas vraiment de quoi Quentin était capable. Peut-être que la crainte de Sanaël pour Quentin venait uniquement de tout ce que Jeremy lui rapportait. Il est vrai que leur soeur avait toujours été la confidente principale de Jeremy... Et peut-être que sans trop le vouloir, il l'avait mise contre Quentin à force de lui énumérer ses travers à son égard. Dès lors, la jeune fille en venait à se méfier de Quentin, lorsqu'il utilisait des gestes doux avec elle, car son frère lui avait dit de lui tout l'opposé. Et lui avait dit de se méfier. ca datait de loin, mais Sanaêl ne l'avait jamais oublié. Et c'est ainsi qu'ils avaient grandis, Jeremy veillant sur sa soeur on ne peut mieux, négligeant injustement son frère. Tout comme le reste de sa famille l'avait fait. Il n'avait fait que suivre l'exemple de ses parents, à six ans, on ne se pose pas beaucoup de questions. Par la force des choses, il avait continué à agir de la sorte par habitude. Si bien que dans sa tête, Quentin avait toujours eu cette personnalité froide et distante. Il en avait oublié le temps où ils s'amusaient tous ensembles. Pour lui, il n'y avait toujours eu que lui et Sanaël et les bruits de batterie de Quentin. Et il n'avait donc jamais fait l'effort de changer quoique ce soit. Par égoïsme? Sans doute. Et puis, si les premiers jours il avait demandé à son frère de se joindre à ses jeux, vu l'accueil qu'il avait eu de sa part à chaque tentative, il avait vite abandonné. Et la vie était devenu une routine. Et puis, les parents avaient très vite mis Jeremy et Sanaël sur le fait accompli qu'ils devaient éviter d'ennuyer leur frère, même si c'était pour qu'ils jouent ensembles et avaient conforté Jeremy et Sanaêl dans l'idée qu'il préférait taper sur sa batterie plutot que d'etre avec eux... Chose qu'ils devaient apprendre à respecter. Et au fil des années, la mécanique était rodée, si bien que cela ne faisait quasiment plus rien à Jeremy et Sanaêl de voir leur frère tout seul... Après tout, il préférait sa batterie à eux, alors à quoi bon. Non, jamais ils ne s'étaient posés de question sur la nature de Quentin. Et leur famille non plus.
Ils vivaient tous dans l'indifférence, Quentin dans son monde, le reste de la famille dans le leur... Et personne ne faisait plus d'effort pour changer cela. A part Jeremy lorsqu'il lui prenait une zine comme maintenant. Et même si à chaque fois, il en venait à se dire qu'il aurait du éviter de se frotter à son frère, il ne pouvait s'empecher d'aller le voir, comme maintenant.


Me donner un genre? Non mais tu t'entends quand tu parles? Si je voulais le faire, j'aurais attendu qu'il y ai du monde autour de nous, ce qui n'est pas le cas en ce moment. T'en fais pas, tu peux arrêter ton manège, y'a pas de témoin... Personne ne verra donc qui tu es vraiment... Tu risques rien. Mais pourquoi tu me parles de nos six ans? Je vois vraiment pas le rapport. Tu as toujours été comme ça, aussi loin que je me souvienne. C'est moi que tu supportes? C'est la meilleure ca. On voit bien que c'est pas toi qui a un frère qui vit dans son monde, qui n'a d'yeux que pour une batterie moldue, qui néglige sa famille et qui s'en rends même pas compte. Redescends sur terre Quentin. Il serait temps que tu vois plus loin que le bout de ton nez... C'est toi qui te goure... Le monde ne se limite pas qu'à des baguettes et des percussions incessantes...

S'aventurait il sur un terrain dangereux à lui parler de la sorte? Jeremy n'en savait rien et ne s'en préoccupait que très peu d'ailleurs. Il en avait accumulé des choses, des choses qu'il n'avait accepté de la part de son frère. Tout comme Jeremy, Quentin avait ses torts à son égard. Et à présent, Jeremy jouait carte sur table. Au fur et à mesure des années, il avait gagné en impulsivité. Et là où très peu s'autoriserait à affronter le Serpentard, Jeremy lui, ne se generait pas. Son frère avait un peu tendance à se prendre de haut en ce moment... Une attitude que Jeremy déteste par dessus tout, et frère ou pas, ce n'est pas ca qui va l'empecher de lui remettre les idées en place. Et puis, sa rancune pour son geste de tout à l'heure donnait des ailes à Jerem'... Le coup de l'araignée, il n'était pas pret de l'oublier. Mais voilà que son frère lui déblatérait des menaces... Des menaces qui accentuèrent la rancune dans le regard de Jeremy. Par moment, il se demandait si Quentin était bien son frère... D'où tirait il cette personnalité si froide... Rien ne pouvait justifier cela... Sauf peut etre l'indifférence de Jeremy, mais pourquoi dès qu'il essayait de se rapprocher de lui, ce dernier le faisait se reculer?
Riposter? Cela n'aurait servi à rien. Et puis, Jeremy était las de cette conversation. Un regard suffirait à lui faire comprendre son mépris... Mais malgré tout, malgré toute l'intensité que Jeremy pourrait mettre dans le sien, Quentin ne se retrouverait face qu'à une pale copie de celui qui persistait dans ses yeux. Un simple soupir se fit entendre de la part de Jeremy. Mieux valait qu'il ne s'abaisse pas à une réaction immature. Même si, inconsciemment, ses lèvres s'étaient entrouvertes pour laisser échapper une réplique, qu'il tassa bien au fond de lui, alors qu'il secouait négativement la tete en signe d'abandon. Non, Jeremy, ne t'abaisse pas à ce niveau.


L'instant d'après, les voilà tout deux brandissant leurs baguettes. Et Quentin reprenait la paroles, prononçant de nouveau des mots qui accentuèrent l'esprit vengeur de Jeremy qui ne laissa rien paraitre sur son visage. Mais intérieurement, il en tremblait de rage. Là, son frère venait de s'aventurer là où il n'aurait jamais du aller. Se croire meilleur que tout le monde était une attitude que Jeremy déplorait au plus haut point. Et s'il fallait remettre les pendules à l'heure à son cher grand frère, Jeremy allait se faire un plaisir d'y remédier. Alors que Quentin rangeait sa baguette, Jeremy, lui, n'en fit rien. a la place, il lui inculqua l'un des sortilèges dont il avait le secret. Un peu de calme ne serait que bénéfique. Après tout, Jeremy avait assez entendu son frère... La formule fusa alors de ses lèvres comme une évidence. Un simple Silencio et quelques jets de lumières s'échappèrent de sa baguette en direction de son frère, alors que Jeremy reprenait la parole en faisant jouer sa baguette entre ses doigts

Toi qui est si intelligent, tu aurais du te souvenir qu'il ne faut jamais baisser sa garde... C'est dingue l'égo démesuré que vous les serpentard vous arborez... Il est aussi grand que votre bêtise... Surdimensionné en tout point. Il faut vraiment venir à Poudlard pour voir ca...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quentin Steevens
Elève en 4ème Année à Serpentard
Elève en 4ème Année à Serpentard
avatar

Masculin Nombre de messages : 249
Age : 29
CITATION : si ta parole n'est pas plus belle que le silence alors tais toi
AGE [RP] : 14 ans
Tendance Magique : tous pas de difference
Date d'inscription : 01/04/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: Puisque c'est interdit, allons y PV Jeremy   Lun 14 Avr - 14:46

* Comment y lire de la gentillesse et de la gratitude quand son propre frère et sa propre sœur n’avait pas vu, n’avait même pas sentit que quelque chose n’allait, qu’il ne se sentait pu aussi bien qu’avant. Se sentiment d’abandon par sa propre sœur et son propre frère avait été un tel poignard qu’il en était même devenu hautain avec eux. Ils aurait du voir, ils auraient du sentir comme de vrai triplé que quelque chose s’était passé. Mais rien, pas le moindre signe de compassion, pas le moindre geste qui pourrait montré a Quentin qu’il avait eu l’attention de quelqu’un vivre et grandi avec ça dans la tête, avec ça dans le cœur sans qu’on en est cherché les causes, maintenant il en était habitué mais il leur en voulait tellement. Il leur en voulait qu’il n’est jamais été la pour lui, toujours la a s’occupé de Sanael, toujours la a s’occupé de Jeremy et Quentin dans tout ça ou était il ? Chez la seule personne qui le comprenait, dans le seul endroit où on s’intéressait vraiment a lui. Au conservatoire. La il se sentait être quelqu’un, la au moins même violenté, il était compris par quelqu’un, même celui-ci le forçait a subir et se taire, quelqu’un s’intéressait a lui. Le forçant a se taire, il s’est terré dans son silence, enfouissant la fierté qu’il avait, s’il pouvait en avoir une a cette époque. Son corps Sali, son être souillé, il avait juré de ne jamais rien dire. Aussi loin que le cerveau humain puisse se rappelé Quentin avait toujours été comme ça pour les autres forcement les souvenir se basait sur quelques années important d’une vie, pas tous dans les moindres détails. Seulement il n’avait pas la capacité des autres cerveaux humain, lui il n’avait jamais oublié, et se noir dessin continuait encore de l’habité, de le torturé et le soir dans ses rêves le faisait même pleuré. Personne ne savait, personne ne s’en rendait compte, comme à la maison il était invisible et insignifiant aux yeux des autres. Si tel doit être sa vie, alors elle sera tel que le destin a choisi.
Sa batterie ? Seul objet sur lequel il pouvait cogné de toutes ses force sans lui faire mal, sa batterie seul objet qui était la pour l’écouté pleuré, le consolé, lui murmuré ces notes qui lui plaisait tant a l’oreille, sa batterie objet qui le consolait quand il sanglotait dans le coin du grenier. Elle avait été la alors que tous les autres n’était plus. Sa batterie est un instrument sans vie, sans sentiment et sans conseil, mais c’est comme ça qu’on reconnais les véritables amis parce qu’elle a toujours été la pour lui principalement quand plus rien n’allait. Ses baguettes dans la mains il se sentait plus fort, il se sentait a affronté un autre jour sans défaillir, il sentait qu’il pouvait affronté les yeux de tout le monde que le courage prenait le dessus, mais en faite ces simples baguettes, exprimait seulement la lâcheté qu’il avait de s’exprimé, et le besoin sans cesses de les avoir sur lui pour être rassuré. Le seul moment où il perdait cette assurance, c’est quand il devait retourner au conservatoire. Même dans la main, porté a son cœur il s’en voulait d’être aussi lâche… *

Tout du moins pour faire ta bonne action de la journée. S’ayè tu es fière de toi maintenant j’espère
* « - Mais pourquoi tu me parles de nos six ans? Je vois vraiment pas le rapport. Tu as toujours été comme ça, aussi loin que je me souvienne »
Il s’arrêta de parlé presque instantanément comme bloqué, paralysé. Forcement il ne sait pas, il ne sais rien et ne dois jamais rien savoir. Que lui répondre ? Comment faire pour ce sortir d’une question aussi embarrassante. Puis il sera le point *
Si justement pour moi, mon monde, mon univers ne se limite qu’a ça. Mes percussions mon entendus, elles traduisent ce que je pense, ce que je ressent, ma batterie est la quand j’en est besoin. Elle a toujours été la quand les autres n'etaient pas...
Et toi tu peux me dire ou tu as été tout ce temps ?


* Choqué ? Pas très assuré ? S’était son état d’esprit actuelle qu’il n’osait montré a son petit frère, depuis quand il haussait la voix contre Quentin ? Depuis quand il se permettait de lui répondre ? Chose qu’il faudra remédié a la maison. Jamais son frère ne lui avait parlé de la sorte. Quentin qui avait toujours pris tout le monde de haut, voila qu’il se sentait rabaissé par son propre petit frère qui jusqu'alors ne lui avait jamais résister, ou répondu. Il ne savait pas quoi faire, ni ou se mettre cette réaction de la part de Jeremy l’avait quelque peu déstabilisé, rare son ces moments d’impulsivité soudaine. Qu’est ce qui avait changé Jeremy ? Avait il enfin gagné en assurance ? Devait il l’applaudir ? Ou lui infligé une correction pour ce qu’il venait de faire ? De cela il en déciderait après…
Ce n’est pas qu’il se sentait supérieur, il était supérieur. Pourquoi était il d’une grand prétention ? Tout simplement parce qu’il se savait plus fort que Jeremy et de la plus part des 4 eme année, il avait connaissance de sort que très peu d’élève connaissait ce qui le rendait plus dangereux que d’autre. Mais cela semblait ne pas impressionné son homologue qui semblait plus en colère vis-à-vis du comportement de Quentin qu’autre chose. Le serpentard avait rangé sa baguette preuve qu’il n’avait plus rien a faire avec son frère. Que d’autre occupation plus intéressante l’attendait. Un silencio ce fit entendre et toucha le garçon de plein fouet. Quel bassesse, depuis quand les gryffon s’abaissait au rang de serpentard en s’attaquant a un élève désarmé ? Sanaël ne serait pas très fière de son grand frère elle qui a horreur de l’injustice. Alors Jeremy qu’est ce que cela fait de s’attaqué a un élève désarmé et de le maîtrisé sans problème ? Ne te sens tu pas rabaissé au niveau de la maison que tu détestes tant ?
« - Toi qui est si intelligent, tu aurais du te souvenir qu'il ne faut jamais baisser sa garde... C'est dingue l'égo démesuré que vous les serpentard vous arborez... Il est aussi grand que votre bêtise... Surdimensionné en tout point. Il faut vraiment venir à Poudlard pour voir ca... » *

Pense : Forcement tu ne sais pas que je ne te ferait aucun mal, ta raison Parle, fait le malin, même silencieux je peux te pourrir la vie mon très cher frère

* Quentin se rapproche, le visage neutre, il ne tente rien vis-à-vis de son frère, il lui pousse simplement la main doucement vers le bas pour le forcer à descendre sa baguette, puis il se baisse ramassant quelque chose par terre. Fermant la main dissimulant la chose dans sa manche, puis d’un geste rapide il attrape son frère par le col de l’uniforme et le plaqua contre le mur, alors que Jeremy ouvrait la bouche pour une autre quelconque menace il en profita pour lui glisser le cadavre de l’araignée dans la bouche, le forçant pendant 2 petites secondes a gardé le cadavre dans s abouche, puis il se recula, laissant son frère recraché la bête et l’injurier. Il avait pris un morceau de parchemin on avec un stylo il écrivit quelque chose puis il tendit en plein devant les yeux de son frère. *

Même muet je te surpasse…
Dit moi jerem ça fait quoi d’être rabaissé au rang des serpentards ? De t’en prendre a quelqu’un de désarmé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.Iam-Shuny.skyblog.com
Jeremy Steevens
Elève en 4ème Année à Gryffondor
Elève en 4ème Année à Gryffondor
avatar

Féminin Nombre de messages : 17
Age : 28
Date d'inscription : 30/03/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: Puisque c'est interdit, allons y PV Jeremy   Sam 19 Avr - 23:05

Sanaël avait toujours reçu le soutien et l'aide de Jeremy. Et bien souvent à l'excès. Lorsqu'il s'occupait de sa soeur ou qu'il passait du temps avec elle, il en oubliait tout, même son frère. En même temps, il savait qu'il valait mieux pour lui de "l'oublier", suite aux conséquences de sa dernière tentative d'approche avec lui. Ce jour là, Sanaël était partie à son cours d'apprentissage de lecture pour aveugles avec son père et les deux garçons étaient restés avec leur mère qui s'activait à mettre en ordre chaque pièce de la maison. Comme à son habitude, Quentin faisait ses percussions sur sa batterie, et sans la présence de sa soeur, Jeremy s'ennuyait. Il s'était donc autorisé à aller voir son frère. A peine était il rentré dans la pièce ou Quentin se trouvait que ce dernier s'était arrêté de jouer pour le regarder d'une façon dont il avait le secret. Mais Jeremy avait fait mine de rien et s'était avancé vers Quentin et son instrument. "Pourquoi tu t'arrêtes? J'aime bien comment tu joues... Tu pourrais m'apprendre? " Cette simple question qui démontrait l'intérêt de Jeremy pour quelque chose de similaire à Quentin fut le point de départ de l'un des pires souvenirs de Jeremy avec son frère. Un "non" catégorique avait fusé des lèvres de Quentin alors que ce dernier quittait sa batterie pour avancer d'un air menaçant vers Jeremy qui, avant qu'il n'ai eu le temps de demander pourquoi, se retrouva poussé par son frère à plusieurs reprises jusqu'à ce qu'il atteigne la porte d'entrée, sous des injures incessantes de la part de ce dernier. Un dernier geste de repoussement de la part de Quentin, plus fort que les précédents, et Jeremy se retrouva par terre, devant la porte. Par réflex, il avait tenté de se rattraper au mur constituant le contour de la porte, mais son frère avait claqué cette dernière juste derrière lui, coinçant irrémédiablement les doigts de Jeremy. Un cri de douleur, puis des pas précipités dans le hall de la part de leur mère qui venait voir ce qui se passait, puis des bruits de percussions se firent entendre. Quentin avait repris sa musique comme si de rien était, et Jeremy avait été défendu de retourner voir son frère. Il avait pris comme une punition le fait de devoir aider sa mère à faire la cuisine, alors qu'elle pensait avoir trouvé une excellente idée pour l'occuper. Et il avait mis un long moment avant d'oser s'aventurer à nouveau dans la chambre de Quentin. Depuis ce jour, plus jamais il ne lui avait demandé de lui apprendre à jouer de la batterie. Il avait également développé une très grande crainte à l'égard de Quentin. Ce qui expliquait le fait qu'il s'arrangeait toujours pour ne jamais croiser sa route. Même si parfois, ses tentatives échouaient, mais lorsque cela arrivait, il partait dans la direction opposée comme si de rien était. Son seul recours, s'occuper de Sanaël, car lorsqu'il s'occupait d'elle, il ne croisait jamais le chemin de son frère. Dans le fond, sa soeur était pour lui une sorte d'échappatoire à ses problèmes avec Quentin. Mais jamais il n'aurait soupçonné quelle était l'origine de l'attitude du Serpentard avec lui. Et puis, comment aurait il pu soumettre l'idée d'une telle possibilité? Non pas que pour Jeremy tout le monde était doux et gentil, mais jamais il n'aurait mis la faute sur le professeur de musique de Quentin. Lui il avait toujours entendu ses parents lui dire de ne pas trop se frotter à Quentin, et pour avoir tenté l'expérience quelques fois, il connaissait les conséquences que désobéir à cette règle pouvaient produire. C'était d'ailleurs ces dernières qui avaient fait s'endurcir le caractère de Jeremy au fur et à mesure des années. Si auparavant il se laissait faire et se laissait dire en permanence, à présent, il démarrait au quart de tour.

J'aimerais l'être, mais le jour où tu me donneras une raison d'être fier de moi en venant t'aborder relèvera sans doute du miracle... Et je ne voudrais surtout pas trop t'en demander.

Quentin n'avait pas prit la peine de répondre à la question de Jeremy, ce qui lui valu un regard sceptique de la part du jeune androgyne. C'était dingue la faculté qu'avait son frère à contourner les questions comme un serpent contourne un obstacle pour poursuivre sa route là où il veut aller. Son double n 'était pas un serpent pour rien: il était doué pour cracher son venin et contournait bon nombre de difficulté avec une aisance particulière. Jeremy ne trouva pas bon d'insister sur sa question... Des questions sans réponses de la part de Quentin, il en avait un tas. Alors une de plus. Ca n'allait qu'etre qu'une goutte de plus qui se verserait dans le vase de patience de Jeremy... Mais ce vase était déjà bien rempli, et cette seule et unique goutte était celle de trop. Sans compter les dernières paroles de son frère qui avaient fait pire que mieux dans tout cela. En temps normal, voir Quentin serrer le poing l'aurait fait reculer. Mais là rien, il resta impassible, comme si plus rien ne le touchait vraiment

C'est sûr que ta précieuse batterie, tu ne l'as jamais balancée contre un mur lorsque tu te retrouvais face à elle... Jamais tu ne l'as virée de ta chambre avec autant de dégout que celui qu'on éprouve en repoussant des gnomes d'un jardin. Tu crois pas que tu l'as un peu cherché d'être seul?
Où j'étais durant tout ce temps? J'étais bêtement en train de te chercher... De chercher ce qu'était avoir un frère... Et j'en ai perdu du temps... J'ai essayé, tu ne peux pas me démentir. mais toi, as tu essayé? M'as tu donné une chance? Jamais... Alors avant de me faire des reproches, regardes toi un peu et réfléchis... Pour changer...



Non, Jeremy ne se laissait plus faire. C'était fini ce temps là. Il avait accumulé toute sa rancune contre son frère et à présent, elle lui éclatait au visage. Que son frère prenne bien ou non ses paroles était le cadet de ses soucis. Il s'était tut trop longtemps d'ailleurs. Et selon lui, il était grand temps que Quentin apprenne à se taire en retour. Mais Jeremy savait bien qu'il aurait pu le lui ordonner, son frère ne l'aurait jamais écouté. la formule du Silencio avait donc été la plus adaptée à répondre au désir de silence qu'il éprouvait. Dommage qu'il ai fallu à en arriver à cette etrême, mais Quentin ne lui avait laissé pas vraiment le choix. Pour la première fois de sa vie, Jeremy avait le desus de son frère. Petite vengeance personnelle pour tout ce que son grand frère lui avait fait subir depuis presque toujours. Tu vois, en tant qu'ainé, tu es sencé montrer l'exemple... Ne m'en veux donc pas si aujourd'hui, j'ai agi comme tu l'as de nombreuses fois fait avec moi. Jeremy pouvait se sentir fier de sa première victoire sur son frère, mais il restait neutre, le regardant sans méfiance se rapprocher de lui. Un geste de main de Quentin sur celle de Jeremy et ce dernier rabaisse sa baguette. Tiens, c'est la première fois qu'il allait si doucement avec lui. Et Jeremy aurait du se douter que sa douceur à son égard n'allait pas durer. Tout s'était passé très vite d'ailleurs suite à l'intervention de Quentin, si vite que Jeremy n'avait pu se rendre compte de ce que venait de ramasser son frère qu'il ressentait la chose lui tomber sur la langue, d'un geste brusque de son frère alors qu'il le tenait fermement contre le mur d'une main, sa seconde main lui bloquant les lèvres pour l'empecher de recracher. Deux secondes passèrent, deux secondes d'angoisse pour Jeremy devant le comportement de son frère. Puis, ce dernier consenti enfin à s'éloigner de lui et retirer sa main de ses lèvres. Jeremy ne perda pas un istant et recracha ce qu'il avait prit bien soin de ne pas avaler. Le corps inerte de l'araignée retomba au sol au plus grand effroi de Jeremy. Jamais il n'aurait imaginé Quentin si cruel. Bien qu'il avait appris très vite à s'attendre à tout avec lui. A tout, mais à cela, jamais... Un sentiment de fureur s'empara alors du jeune Gryffondor et se lu clairement dans son regard alors qu'il se rapprochait de Quentin qui lui montra alors son morceau de parchemin. S'il cherchait à lui faire perdre pied comme avant, c'était mal parti... Arrivé tout près de son frère, il lui arracha le parchemin des mains pour le déchirer en deux et faire tomber les deux parties au sol avant de repousser son frère, une fois, deux fois, jusqu'à ce qu'il se retrouve contre le mur. Et là seulement, il s'autorisa à reprendre la parole, le regard froid, alors qu'il ne se trouvait qu'à quelques centimètres de lui


Ca me fait enfin me sentir un peu plus comme toi... Pour une fois, ce n'est pas moi qui me retrouve au pied du mur par mon propre frère... Tu vois comme c'est agréable?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quentin Steevens
Elève en 4ème Année à Serpentard
Elève en 4ème Année à Serpentard
avatar

Masculin Nombre de messages : 249
Age : 29
CITATION : si ta parole n'est pas plus belle que le silence alors tais toi
AGE [RP] : 14 ans
Tendance Magique : tous pas de difference
Date d'inscription : 01/04/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: Puisque c'est interdit, allons y PV Jeremy   Lun 21 Avr - 16:15

* C’est vrai, il n’avait jamais été le meilleur des grands frères, celui que ses parents auraient, celui que son frère et sa sœur aurait voulu. Jamais il n’avait fait d’effort, et jamais il n’en ferait. S’ouvrir a quelqu’un même de sa famille le forcerais a dire la vérité, cette vérité qu’il ne veut divulgué a personne et pour rien au monde. Son professeur de musique devait être encore entrain de faire étudié a des enfants la batterie, jamais il n’a du être dérangé par la police ou suspecter, et cela doit rester ainsi. Si Quentin parle, s’il se fait arrêté, les conséquences pourraient être douloureuses. Même maintenant il joue encore avec la naïveté de Quentin, même maintenant a 14 ans, dans une école de sorcier il arrive a le manipulé. Il l’empêche de s’adoucir, il l’empêche de se dévoiler, il l’empêche de parler. Et c’est mieux comme ça, rien de doit changé, rien ne changera. C’est qu’il n’avait jamais fait d’effort pour accepter son frère et sa sœur, jamais il n’avait fait le premier pas, mais c’est lui qui faisait le dernier. Oui c’était toujours les autres, mais a chaque fois il les envoyé promener, comme la fois ou Jeremy lui avait demandé de lui apprendre la batterie. Sans mentir, il avait vraiment été heureux d’entendre ses mots sortir de sa bouche, enfin il s’intéressait a lui, mais un non avait franchit ses lèvres, s’était trop soudain, malgré cette joie une voix au fond lui disait de refusé et il a refusé. Le repoussant du grenier, et sans faire attention il lui avait claqué la porte sur ses doigts. Il s’en était voulu, voulu d’être un monstre mais en plus il avait fait pleuré son frère alors qu’il s’y était toujours interdit. Quentin était ce qu’il était, mais jamais il n’avait été violent avec son frère et sa sœur. L’entendre hurlé comme ça lui donnait qu’une envie c’est d’ouvrir la porte et s’excusé, mais des bruits de pas résonnait déjà il s’était alors refusé de sortir, il avait repris place derrière sa batterie et frappait plus fort que jamais.
Jamais il n’avait voulu qu’on le craigne pourtant c’est ce qu’il fait. Il veut se faire respecté vu qu’on a jamais respecté son corps. C’est la dernière fois qu’il vit Jeremy monté au grenier. Pourquoi fallait il toujours qu’il fasse payé a son monde les peines qui consumait peu a peu le seul brin d’humanité qui lui restait. On le fuyait comme la peste, ses parents l’empêchaient même d’être dans la même pièce que son frère et sa sœur de peur qu’il recommence à leur faire du mal. Comment vivre quand votre propre famille a peur de leur propre fils ?
Il lui était arrivé ça aussi au parc, Emilie était au parc sur une balançoire, c’était une fille qu’il observait depuis qu’il la connaissait sans jamais lui avoir parlé, il avait 8 ans, il était depuis 2 ans devenu distant et froid… Il passait devant le parc, 2 gars de son école embétait la jeune fille la poussant de la balançoire pour la faire tombé, et elle fini par tombé, son genoux écorché elles c‘était mise a pleuré. Quentin n’avait supporté de l’entendre pleuré, de la voir comme ça, ça lui rappelait trop l’était dans lequel il se trouvait. Il s’était rendu a ses coté, et c’est vrai qu’il n’avait jamais vu que son regard effrayait beaucoup de monde, les 2 autres enfants avait détalé, alors qu’il aidait la jeune fille a se levé, les parents été arrivé et au lieu de lui dire merci il n’eu qu’a un : « ne t’approche pas d’elle tu es un monstre » c’est dure a encaissé surtout pour un enfant de 8 ans.
Tout le monde se méfiait de Quentin, tout le monde le fuyait et maintenant il ne vivait qu’avec sa et comme ça…

On ne répond pas aux questions gênantes, celle qui ne fait que souffrir, celle qui ouvrent des plaies qui saignent encore abondamment. Non il n’obtiendrais jamais de réponse, Quentin contournera les questions autant de fois que Jeremy posera ses questions. Insisté n’aurait servi a rien parce qu’avec Quentin, posé la même question encore et toujours sans obtenir de réponse le mènerais encore une fois dans le mur, dans un beau chemin sans issu. Ne pas connaître son frère doit être perturbant. Enfin lui était frustré, c’est vrai ou avait il été c’est 14 année ? Pas a la maison en tout cas. Et ou étais Jeremy et Sanaël ? Dans leur petit monde de compte de fée. Mais la vie est loin d’être un compte de fée, Quentin s’en est rendu compte alors qu’il savait a peine lire. Jeremy prend la parole, et le trouve injuste dans ses paroles, jamais il n’avait jeté Sanael ou Jeremy contre un mur, ils les avaient juste repoussé de leur chambre. Pourtant ses dires ne l’atteigne pas, il reste impassible et froid, il a déjà subit pire que la crise d’ado d’un gamin de 14 ans.
« - Où j'étais durant tout ce temps? J'étais bêtement en train de te chercher... De chercher ce qu'était avoir un frère... Et j'en ai perdu du temps... J'ai essayé, tu ne peux pas me démentir. Mais toi, as tu essayé? »
Il déglutit, Jeremy n’avait pas du bien creusé pour le chercher la preuve il n’avait jamais remarqué que plus le temps passait, plus Quentin changeait et devenait de plus en plus introvertie et insupportable. Cherchait il vraiment ? Comptait il le trouvé au fond de son bol de céréale ? Il a essayé mais beaucoup trop tard, trop de temps s’était écoulé, déjà trop de larme avaient été versé. Il aurait pu s’en sortir s’il s’était sentit appuyé des le début, mais la les efforts serait en vain Quentin était a présent une cause perdu pour tout le monde, le genre de garçon qu’on ne peu changé, qu’on ne peu regardé, qu’on ne peu fréquenté. Des efforts ? Il n’en avait jamais fait et plus jamais il n’en ferait. Changer ? Trop longtemps que ce mot est a bannir de son vocabulaire *

Pense : tu arrives trop tard, beaucoup trop tard il m’est impossible de changer. Tes paroles ne me font rien, tes paroles ne val rien mon pauvre Jeremy. Vous ne valez plus rien

* il était restait silencieux jusqu'à ce que le sort l’atteigne. Il regardait jeremy se rebellé fasse a son frere. Bizarre comment il avait changé, jamais il n’aurait pensé voir jeremy comme ca un jour, comme quoi il y a une evolution a tout. Mais jamais il n’aurais le dessus sur son frere. Sur se coup jeremy se sur estimait grandement. Quentin etait rempli de vils, il n’etait pas chez les serpents pour rien. Jeremy dominerais la partit un petit moment, mais Quentin finira par repprendre le dessus. La quentin vien de remarqué enfin que son frere suis les cours de sort, sinon jamais il n’aurait pu jeté le sort silencio. Impressionné, Quentin ne savait pas que son frer epouvait jetté se sort sans le faire capoté, peu etre existe-t-il un forme infime d’intelligence dans cette tete completement remplis d’imbecilité. Quentin doux avec son frere ne lui a meme pas mis la puce a l’oreille, la seul fois ou il s emontre doux envers quelqu’un c’ets quand la personne est blessé. Jeremy aurait du se rendre compte que c’etait bizarre, mais forcement un grand frere reste un grand frere comment resisté a son grand frere qui vous montre en 14 ans son prmeier geste de douceur mais en aillant un idée vicieuse derriere la tête… Croyait il vraiment que sa sortait de son cœur ? mais jeremy croyait encore aux lutin de noel. Il regardait d’un œil satisfait sa connerie, dommage qu’il ne l’est pas avalé ca aurait été tout aussi marrant. Il le regarde se recroquevillé, craché au sol, ce visage mimant le degout. Quentin ne s elaiss epas faire meme la parole supprimé, essayant d edominé dans la moindre situation. Jeremy est en olere, il ets furieux, il lui en veux…
Il ne prend presque pas la peine de lire le parchemin, l’avait il vexé dans son amour propre a se points ? Jeremy se rapproche au debut quentin de bougeait pas, mais peu a peu il le forcait a reculé en le poussant, bouhhh il etait vraiment en colere, enfin son dos se colla au mur, il n’avait quitté des yeux son petit frère :
« - Ca me fait enfin me sentir un peu plus comme toi... »
Phrase qui passa vraiment mal, son cœur s’etait mis a accelleré sans raison, une profonde haine envers son frere s’etait installé au fond de ses yeux, quand il eu fini il repoussa violemment Jeremy les larmes naissant dans ses yeux, il le poussa en lui donnant un viollement coup d’epaule, puis il s’approcha du mur d el’autre coté et y donna un gros coup de points. Il se laissa gagné le sol en pleurant silencieusement. *

Pense : non jamais tu ne te sentira comme moi, car jamais tu ne vivra ce que j’ai vecu, jamais tu ne l’a vecu. Ne compare pas ce que j’ai vecu a ta petite vie sans probleme. Vien dans mon corps, vien dans ma tête, approprie toi mon être e ton vera bien si tu te sentira plus comme moi comme tu le pretend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.Iam-Shuny.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Puisque c'est interdit, allons y PV Jeremy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Puisque c'est interdit, allons y PV Jeremy
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sans FAD'H, nous allons perdre cette guerre contre RD en moins de 24 h
» Interdit aux moins de 18 ans
» Pensionnat Interdit
» Allons au cinéma ce soir...
» Allons au marché ♪ [PV: S'hira et Anna]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horcruxes - Les Reliques de la Mort :: <font COLOR=white>POUDLARD [RP]</font> :: Troisième étage :: Couloir interdit-
Sauter vers: