AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 What Have You... Done? (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isis Sayuri Shaw
Elève de 6ème Année à Serdaigle
Elève de 6ème Année à Serdaigle
avatar

Féminin Nombre de messages : 99
Age : 33
Tendance Magique : Gris
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: What Have You... Done? (pv)   Mar 25 Mar - 23:25

    free music


    Du n'importe quoi...
    Qu'est ce que tu me veux?
    Qu'est ce que tu fais là?


    La vie est belle, les oiseaux chantent... c'est ce que l'on dit. En même temps, elle a toutes les raisons d'être heureuse. Elle est folle amoureuse de quelqu'un qui l'aime lui aussi.... Russel se calme peu à peu... Que demander de plus? Peut être que ce foutu pressentiment finisse par disparaître. Une impression qu'une brique va lui tomber sur le coin de la tête pour détruire cette fenêtre sur le bonheur. Et pourtant... elle se ballade dans le parc et laisse son esprit vagabonder au gré de la douce brise qui caresse délicatement le monde des Hommes. Sauf qu'elle tombe nez à nez avec un colosse blond qu'elle n'a pas vu depuis... quelques années. Inutile de réfléchir à la dernière fois qu'elle l'a vu.

    Les prunelles mauves se rétractent sous le coup de la colère et de la suprise. Elles étincellent d'un éclat dur.... Qu'il a lui même crée. Silencieuse, elle se recule de quelques pas, histoire de ne pas devoir s'attraper un torticoli pour pouvoir le regarder et planter son regard dans cet océan de calme. Elle réprime un frisson en constatant que quelques temps auparavant, elle n'aurait jamais osé le faire. Elle garde le silence un long moment, c'est pas à elle de le briser... du moins pas maintenant. Les souvenirs lui brisent la voix et les mots ne parviennent pas à franchir les barrières de ses lèvres. La scène doit paraître à la limite du ridicule: elle la simple élève immobile comme une statue fasse au colosse, Auror de son état.

    Il ne lui fait plus peur. Néanmoins, la douleur et la culpabilité qu'elle ressent en le revoyant l'étouffe. Dans ses prunelles d'un bleu ensorcellant, elle revoit ce qu'elle a du faire, il y a deux ans. Sa meilleure amie en sang, écroulée sur le dallage, son regard vidé de toute vie. Et cette oeuvre, ca avait été la sienne. Elle en frémit encore en y resongeant. Elle plisse les yeux, chassant ce souvenir de son esprit. Durant un instant, elle semble vouloir lui dire quelque chose mais finalement, elle lui jete un regard à la fois méprisant et glacial avant de se détourner de lui et de reprendre son chemin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jim Hawkins
Professeur d'Histoire de la Magie
Professeur d'Histoire de la Magie
avatar

Féminin Nombre de messages : 17
Age : 25
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: What Have You... Done? (pv)   Mer 26 Mar - 18:42

    Il sentait que cette journée n’allait pas être bonne, il savait qu’elle allait déceler quelque chose qu’il n’avait pas prévu et qu’il le mettrait dans une situation pour le moins délicate. Mais s’attendait-il à ça ? S’attendait-il à elle ? Son regard glacial et assassin plongé dans la prunelle de ses yeux, ce regard qu’il avait lui même créé, qu’il avait lui même modelé. A cet instant, il ne savait pas si il devait dire quelque chose tellement il ressentait l’aura qui s’était créée au moment où ils s’étaient retrouvés face à face.

    Face à lui, son élève, sa protégée… Celle à qui il avait sans doute « tout » appris mais qu’il avait contraint à s’en aller, à partir dans une fureur telle que le simple fait de le revoir devait lui rappeler des souvenirs horribles et des envies assassines. D’ailleurs, vu ce qu’elle était devenue, il n’y aurait aucune doute qu’elle le ferait si elle en avait l’occasion. Ce n’était plus la petite fille calme et sage qu’il avait connu à ses débuts, cette petite fille qui le regardait avec un air de respect et d’admiration, cette petite fille innocente qui était fière de dire qu’elle était sous la tutelle de Jim Hawkins… Ce n’était plus une petite fille mais c’était une jeune femme, une jeune femme qui haïssait désormais l’Auror, une jeune femme qui serait sans doute prête à le faire atrocement souffrir avant de lui porter le coup de grâce… la preuve est qu’elle soutenait le regard de Jim sans broncher, sans un haussement de sourcil, sans aucune réaction facile perceptible. Un air neutre, bien qu’on pouvait déceler la fureur dans ses yeux.

    Que dire face à son passé qui resurgit ? Que dire lorsque l’on se retrouve face à celle à qui on a détruit une partie de sa vie ? Celle à qui on a obligé à faire affronter des choses non-affrontables par des gamines de 13 ans ? Cela faisait un moment qu’il n’avait plus ressenti ça, la peur de la suite, l’appréhension des évènements, la fatalité de la destinée… Quelques jours qu’il était là, et déjà…

    Flash back~

    La scène se passait à Londres, près d’Oxford Street. Assigné à une filature, Jim poursuivait discrètement un présumé Mangemort. Il était sûr d’arriver bientôt à son but, mais, en passant devant une rue sombre, il entendit des cris apeurés et vit une étrange lumière bleutée. Ruminant, il décida de se diriger vers les cris, remettant sa mission à plus tard…

    Une vision s’offrit à lui, celle de deux hommes sorciers d’une vingtaine d’année tentant de déshabiller deux jeunes filles de dix ou onze ans… L’une avait déjà le pantalon abaissé et les mains de l’un sur ses cuisses, l’autre se débattait avec une jeune fille aux prunelles bleues et profondes qui lancèrent un appel au secours à Jim. Il leva les yeux au ciel : se battre directement pourrait être dangereux sachant qu’ils sont deux et que Jim est tout seul, qui plus est en présence de deux jeunes filles et dans le monde des moldus. Comment s’y prendre pour sauver ces deux filles sans mettre en danger personne ? Les objets présents dans la ruelle étaient limités… Oh mais Jim, tu n’as pas le temps de réfléchir !


    Stupéfix !

    L’éclair rougeoyant fusa vers l’homme qui avait le plus avancé son dessein, tandis que l’autre lâché brutalement la deuxième jeune fille et se retourna face à Jim d’un air menaçant et furieux. Le sortilège ayant stupéfixié son homologue était assez puissant pour le tenir dans les vapes plusieurs minutes… Il faudrait essayer de « tester » sa puissance…

    - Drôle de s’en prendre à des jeunes filles de dix ans ?
    - De quoi je me mêle ?
    - Attends… laisse moi réfléchir, juste deux secondes… de la sécurité de ces deux jeunes filles ?
    - Quel courage. Vas-t-en pendant qu’il en est encore temps.

    Jim ne bougea pas. L’homme baissa sa baguette mais l’Auror n’en profita pas : l’inclinaison et la position du bras était telle qu’il pourrait répliquer avant que le sortilège éventuel qu’il lui lancerait l’attendrait. Il se rapprocha et se colla presque à lui.

    - Se pourrait-il que tu aies les oreilles ensablées … ?

    L’homme était si proche que Jim pouvait sentir le souffle de son haleine fétide sur son visage.

    - Oui…. Dommage que j’ai pas plutôt le nez bouché…

    Une once de rage apparue dans les yeux de son adversaire. Derrière, Jim aperçu une des jeunes filles ramassait la baguette de l’homme tombé au combat, et la pointait, tremblante, dans le dos du sorcier adverse. D’un regard, il lui fit comprendre qu’elle devait attendre son signal, espérant qu’elle serait assez intelligente pour comprendre. Elle adressa un léger signe de tête à Hawkins tandis qu’il reprenait sa délicate conversation avec l’homme qui l’avait attrapé par le col, pour sans doute essayer de l’impressionner. Dommage que sa battre mettrait en péril la vie de plusieurs dizaines de moldus et que cette mission n’était pas sa principale… Il aurait eu mal…

    - Je vais t’égorger comme une truie, espèce de petit insolent…
    - Je vois… Tu peux me laisser quelques instants de répit avant de passer à l’acte ?

    L’homme éclata de rire, et projeta Jim par terre, qui en profita pour vérifier si tout allait bien derrière. La jeune fille avait toujours la baguette pointée vers l’homme.

    - D’accord, mon bonhomme, je te laisse trois secondes de répit….

    Jim se releva, majestueusement, la tête haute, alors que l’homme pointait sa baguette sur son torse en le regardant, légèrement apeuré.

    - D’accord… 1,2,3.

    Les trois chiffres fut très rapidement dit, et au moment du trois, l’homme tomba à genou, saignant de la bouche, victime d’un sortilège lancé par la jeune fille qui avait perçu le signal de Jim.
    Il prit les deux hommes qu’il ligota avant de les mettre dans une benne à proximité. Il se tourna ensuite vers les deux jeunes filles revêtues. L’une tremblait encore tandis que l’autre était assez franche et plutôt rassurée.


    - Je suis Jim Hawkins. Vous êtes ?
    - Elle là-bas, c’est Melinda Pleader. Moi je m’appelle Isis Sayuri.

    Fin du flash back

    C’était pour le moins une étrange rencontre… Et une étrange retrouvaille… Elle le dévisagea du regard une fois de plus de son regard assassin et glacial avant de détourner son regard de Jim et de continuer son chemin… Autant crever l’abcès dès maintenant, non ?


    - Allons, Isis… Un bonsoir n’aurait pas été de refus… J’ai peut-être omis de t’apprendre la politesse…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis Sayuri Shaw
Elève de 6ème Année à Serdaigle
Elève de 6ème Année à Serdaigle
avatar

Féminin Nombre de messages : 99
Age : 33
Tendance Magique : Gris
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: What Have You... Done? (pv)   Mer 26 Mar - 22:46

    Jim -Allons, Isis… Un bonsoir n’aurait pas été de refus… J’ai peut-être omis de t’apprendre la politesse…

    Isis -Pourquoi, tu t'y connais toi?

    Tranchante. Elle s'est figée en entendant sa voix. Pendant un court instant, elle s'est replongée dans les souvenirs de ce temps où elle vénérait littéralement cette voix. Avec un frisson réprimé, elle se souvient de son adoration pour lui. Mais c'est un temps achevé désormais. Lui, n'a apparemment pas changé. Elle... elle est le fruit de ce qu'il a fait. Lentement, elle lui fait face à nouveau. Les prunelles mauves sont indifférentes au possible et elles se plantent à nouveau dans son regard sans broncher.

    Flash


    La pluie battait depuis des heures déjà. Glacée, elle pénétrait aisément les vêtements des deux adolescentes qui se faisaient face, tremblantes, leur baguette pointée sur l'autre. Un homme les observait, prudemment abrité par une épaisse cape et un parapluie. Les minutes s'écoulèrent lentement sans que la pluie ne faiblisse. Personne ne bougeait. Mais une voix finit par briser le silence.


    Mélinda -Mr. Hawkins, il fait froid.

    Jim -Terminez.

    La jeune fille soupira avant de braquer à nouveau son regard sur l'autre adolescente. A nouveau le silence avant qu'un cri ne le fasse exploser. La dite Mélinda venait de crier avant de se précipiter vers l'autre adolescente. Le combat ne dure que quelques secondes avant quand la jeune fille muette ne termine au sol après qu'un poing ne l'est fait s'effondrer. Aucun gémissement n'avait passé ses lèvres tandis que Mélinda se relevait, le regard emplit de fierté et tremblante.

    Mélinda -J'ai gagné.

    Jim -Rentre. Isis, tu restes ici.

    Mélinda eut un sourire avant de se précipiter à l'intérieur, oubliant sa meilleure amie. L'homme s'approchant pour faire face à Isis qui était restée allonger en silence. Il se pencha pour l'attraper par le col et la forcer à se redresser. Les prunelles mauves flamboyèrent avant de se baisser.

    Jim -Tu me fais honte. Tu m'entends? Tu aurais du la battre!

    D'un geste presque rageur, il la repoussa au sol et lâcha avant de s'en aller à son tour.

    Jim -Tu resteras dehors pour cette nuit.

    Fin Flash


    D'un geste souple et gracieux, elle décale une mèche de son visage avant de demander, ironique.


    Isis -Bonjour, Mr. Hawkins. J'espère que vous allez bien. Vous venez chercher de nouveaux disciples?

    Insolence sans la moindre once d'agressivité. Elle s'offre même le plaisir de sourire... glacée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jim Hawkins
Professeur d'Histoire de la Magie
Professeur d'Histoire de la Magie
avatar

Féminin Nombre de messages : 17
Age : 25
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: What Have You... Done? (pv)   Jeu 27 Mar - 17:51

    - Pourquoi, tu t'y connais toi?

    Il ne s’attendait pas à une réponse calme et un éclatement de joie, ni qu’elle lui saute dans les bras… mais qu’elle lui rétorque ça, et de cette façon… Jim en plissa les yeux, surpris de l’évolution d’Isis… Cette réponse… C’était la première chose qu’elle lui avait dit après qu’elle se soit présentée… Mais le ton n’était pas le même… La première fois, il avait été euphorique, plein d’espérance, presque suppliant… Cette fois-ci, il était tranchant, glacial et cynique.

    Flash back

    - Elle là-bas, c’est Melinda Pleader. Moi je m’appelle Isis Sayuri.

    Jim la regarda fixement dans les yeux, et put y déceler une intelligence sans mesure. Le regard profond de la jeune fille ne soutient cependant pas celui de l’Auror, qui esquissa de ce fait un sourire : avait-elle peur qu’il l’attaque ? Avait-elle peur qu’il lui fasse du mal ?

    - Et bien Isis, ta copine et toi devriez apprendre à se défendre, surtout lorsqu’on possède une très grande puissance magique, comme vous deux. Il faut juste développer cette puissance.
    - Pourquoi, vous vous y connaissez, vous ?

    Une petite phrase qui ne peut paraître de rien aux premiers abords, mais par laquelle Jim fut envoûtée… Cette phrase allait changer le cours de la vie des deux jeunes filles, mais également celle de Jim… Bien entendu, aucun des trois protagonistes n’étaient au courant de cette brutale rupture qui allait avoir lieu, plusieurs années après…
    Isis avait relevé la tête, les yeux pétillants d’espoir… Mais quel espoir ? Que Jim apprenne à se défendre à Melinda et elle ? Ce ne pourrait être que bénéfique, et pour elles et pour lui, qui avait toujours eu envie de transmettre le savoir inculqué par les anciens… Il aurait également aimé avoir des sorciers à « son image », c’est à dire des sorciers qui useraient plus de leur cervelle que de leur puissance…
    Il sourit à la petite fille, tandis que l’autre regardait la scène avec intérêt : elle aussi semblait attendre quelque chose…


    - Pourquoi cette question ?

    Encore fallait-il que ces deux jeunes filles aient les capacités nécessaires à « subir » un entraînement très rude et difficile, encore plus dure que celui que lui-même avait eu… La vie « officielle » de cet homme n’était que pure mensonge : gentilhomme étant allé à Poudlard dans la prestigieuse maison des Gryffondor… Mais oui. Poudlard, il n’y a presque jamais été, ayant reçu l’enseignement des anciens…
    Bref. Il attendait la réponse de la jeune fille, examinant chaque mimique de son visage d’ange afin de voir ce qu’elle pense réellement par rapport à ce qu’elle allait dire. Un sourire s’afficha sur le visage d’Isis.


    - Parce que si les Cieux vous ont envoyés à nous aujourd’hui, et qu’en quelque sorte, ce sera un signe de notre reconnaissance de recevoir une instruction de votre part.

    Sourire de biais, œil plus bas que l’autre, tempe qui se dilate, puis se contracte… Elle doutait de ce qu’elle disait, ça ne faisait aucun doute. En revanche, elle arrivait à dissimuler la vraie raison de son envie de venir suivre l’enseignement de l’Auror. Jim continua son « test ».

    - Mais… Qu’est-ce qu’un humble Auror aurait à faire de deux jeunes sorcières ?
    - Faites nous passer un test, vous verrez si nous valons le coup…

    Beaucoup moins posée, plus sur les nerfs, Melinda venait enfin de prendre la parole. Au ton de sa voix, tremblant et impatient, Jim pouvait percevoir qu’elle avait une irrésistible envie de suivre ses instructions et devenir une sorcière digne de ce nom.
    Isis sembla approuver cette idée, et Jim doit dire qu’il était emballé par l’idée.


    - Bien… Transportis Civiaziones !
    - Où sommes nous ?

    Ils se trouvaient dans des sortes de ruines. Une immense statue se dressait devant eux tandis que les roches et la poussière se mêlaient à une odeur d’humidité infecte. Ils se trouvait dans les entrailles de la Terre, plus précisément dans des ruines enfouies en France, dans les Alpes. La température environnait -2°C.

    - Bien. Où nous sommes, on s’en fiche. L’important est « Pourquoi sommes nous là ? ». Votre test est simple : vous devez traverser ces ruines sans mourir. Tout au bout de cette grotte, il y a d’immenses chutes d’eau : vous devriez normalement les entendre. J’ai jamais vu autant de flotte de ma vie…
    Si vous arrivez, je veux bien vous instruire. Dans le cas contraire… Pour éviter de mourir – pas le premier jour, quand même – en cas de soucis, crier trois fois « Jim », et j’accourrais. Bien entendu, ce ne sera pas une simple promenade de santé, ces ruines sont réputées par les sorciers pour être ensorcelées et maudites… Enfin, vous verrez. Vous êtes prêtes ?


    La gorge nouée, elles émirent un petit bruit en signe d’approbation. Jim se tourna et pointa sa baguette vers l’immense statue, mais Melinda le retint.

    - Vous n’allez quand même détruire cette statue ? Vous avez vu sa taille ? Elle doit faire 600 – 800 mètres de haut au moins, ça a dû prendre des centaines, des milliers d’années pour la construire ! Elle…
    - Destructo !

    La statu implosa sous l’effet du sort de Jim. Elle surplomba le précipice et vint s’encastrer dans le sol en face de là où ils étaient.

    - Et moi, t’as vu, j’ai construit un pont ! Ca m’a pris quoi… Dix secondes ? Onze.

    Résignée, Melinda rejoint Isis et coururent en direction de l’entrée des ruines, alors que Jim transplana vers les Chutes d’Eau, où elles devraient arriver…

    Fin du Flash Back

    Elle remet en place ses cheveux et demanda, un sourire ironique aux lèvres :


    - Bonjour, Mr. Hawkins. J'espère que vous allez bien. Vous venez chercher de nouveaux disciples?
    - Merci de vous en faire, Miss Sayuri. Je vais on ne peut mieux, et j’espère que vous de même. Non, je viens juste voir si, comme il y a quelques années, je pourrais sauver la vie de quelques jeunes demoiselles en détresse et satisfaire leurs désirs de connaissance, rien de plus.

    Isis n’allait sûrement pas apprécier les remarques de Jim, sachant que, même lorsqu’elle était sous la tutelle de ce dernier, elle détestait l’entendre dire qu’il lui avait sans doute sauver la vie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis Sayuri Shaw
Elève de 6ème Année à Serdaigle
Elève de 6ème Année à Serdaigle
avatar

Féminin Nombre de messages : 99
Age : 33
Tendance Magique : Gris
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: What Have You... Done? (pv)   Jeu 27 Mar - 19:58

    Jim -Merci de vous en faire, Miss Sayuri. Je vais on ne peut mieux, et j’espère que vous de même. Non, je viens juste voir si, comme il y a quelques années, je pourrais sauver la vie de quelques jeunes demoiselles en détresse et satisfaire leurs désirs de connaissance, rien de plus

    Son regard se ferme un peu plus. Elle n'a jamais aimé l'entendre dire qu'elle lui doit la vie. A l'époque, il n'avait fait que retarder ce qui allait être fait quelques années plus tard. Elle lui est reconnaissante de l'avoir fait, c'est indéniable. Mais elle n'aime pas l'entendre s'en vanter comme il le fait. Elle demeure silencieuse un instant avant de répondre.

    Isis -Toujours prêt à jouer au chevalier blanc?

    Son regard et son attitude ne fléchissent pas le moins du monde. Elle continue à soutenir son regard.

    Isis -N'oubliez pas de leur dire ce qu'elles devront faire pour vous satisfaire.

    A nouveau le silence. Elle semble être sur le point d'ajouter quelque chose, quelques mots pour consommer un peu plus leur rupture.

    Flash


    Des ruines... Presque un champ de bataille. Pourquoi les avait il amenené ici? Ok, il voulait les tester mais tout de même... Elle se fichait de l'endroit où il l'avait amené. En revanche, elle craignait pour Mélinda. La jeune fille avait beau être son amie, elle savait qu'elle était faible. Peureuse comme pas deux, son amie n'allait jamais tenir le coup. Parce que des ruines hantées et maudites... Tout le monde savait ce qu'il y avait dedans. Fantômes et autres joyeusetés. Et si elles étaient tombées sur un pervers pire que les deux autres? Comment allaient elles s'en sortir cette fois ci?

    Aucune idée mais qu'importe, elle avait tendance à lui faire confiance à cet homme peu bavard. Bref... Elle secoua la tête en continuant d'avancer. Mélinda venait de la rejoindre. Toutes les deux courrurent jusqu'aux ruines. Et à peine eurent elles le temps de les franchir que la première confrontation débuta. Face à elles, un épouvantard. Mélinda hurla alors qu'Isis sortait sa baguette pour lancer le sort adéquat. A l'origine, il était supérieur à ce qu'elle était censée savoir mais... elle bénéfiçiait de son statut de Serdaigle et si on la surnommait rat de bibliothèque, c'était qu'il y avait bien une raison.

    L'épouvantard disparu. Les deux jeunes filles continuèrent alors qu'un vent chargé de pluie se mit à battre les blocs de pierres. La température chuta un peu plus mais ne les empêcha pas de continuer. Deux bonnes heures plus tard, Isis était épuisée et Mélinda tremblait à la fois de froid et de terreur. La première était blessée alors que l'autre se portait comme un charme. Pourtant, nulle rancoeur n'était visible dans les prunelles mauves d'Isis. Elle faisait ce qu'elle avait toujours fait: protéger Mélinda. Elles étaient bientôt arrivées aux chutes quand Mélina arrêta Isis.


    Mélinda -Il.... il me fait peur.

    Isis -Avance. L'idée de passer une épreuve était de toi alors assume pour une fois. Attend, ne bouge pas.

    Mélinda s'immobilisa alors qu'Isis se penchait vers le sol et récupérait de la boue pour l'étaler consciensieusement sur le visage de Mélinda. Sans se soucier de son gémissement de peur, elle lui griffa le front avant de dire.

    Isis -Tu as au moins l'air de t'être battue... un peu... Allons y.

    Toujours tremblante, Mélinda reprit sa route. Isis soupira. Quoiqu'elle fasse, Mélinda aurait toujours l'air plus fraîche qu'elle qui était couverte de blessure et de sang. Moins de vingt minutes plus tard, elle faisait face à Jim, le regard brillant.

    Fin du Flash


    Elle se contente d'un léger sourire amusé avant de terminer.


    Isis -Et cessez donc de me mentir. Vous n'êtes pas ici pour jouer au sauveur mais simplement pour remplir votre rôle... Si tant est qu'Iranoe ait accepté votre présence ici... Ce qui ne m'étonnerait pas vu que vous êtes encore là.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jim Hawkins
Professeur d'Histoire de la Magie
Professeur d'Histoire de la Magie
avatar

Féminin Nombre de messages : 17
Age : 25
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: What Have You... Done? (pv)   Mar 1 Avr - 20:22

    - Toujours prêt à jouer au chevalier blanc ? N'oubliez pas de leur dire ce qu'elles devront faire pour vous satisfaire. Et cessez donc de me mentir. Vous n'êtes pas ici pour jouer au sauveur mais simplement pour remplir votre rôle... Si tant est qu'Iranoe ait accepté votre présence ici... Ce qui ne m'étonnerait pas vu que vous êtes encore là.


    Elle soutient le regard azur de Jim, ayant toujours sa pointe de haine dans ses prunelles mauves. Jim, après quelques secondes, esquisse un petit sourire de coin et son regard s’adoucit pour une raison inconnue : il revoyait Isis enfant, cette petite fille exceptionnelle qui l’impressionnait de jour en jour.
    Mais ce regard doux se redurcit aussi vite qu’il est arrivé. Toujours ce sourire sur le coin des lèvres, il dit :


    - Allons Isis, chevalier blanc est peut-être exagéré… je conçois plutôt ça comme… un sorcier impressionné par l’intelligence d’une gamine et contraint d’accomplir des choses dont il n’est pas fier mais qui était nécessaire… pour le bien de l’humanité et de cette jeune fille.

    Il ne s’attendait pas à, un jour, revoir Isis, il ne s’était donc pas préparé à faire des aveux quant à ce qu’il s’était passé, cette tragique nuit… mais bon, puisqu’il le fallait…
    Il laissa planer un moment le doute avant de reprendre.


    - Sinon tu es toujours aussi perspicace : Iranoe a accepté ma présence ici, étant donné que je suis envoyé… je suis ici pour endosser la tâche de Professeur d’Histoire de la Magie. Comme c’est drôle, je vais te retrouver en tant qu’élève…

    Moment d’égarement : il avait failli avouer le secret de sa présence à Isis, qui s’en aurait sans doute servi contre lui si elle l’avait appris… Il replongea un temps dans ses souvenirs…

    Flash Back

    Assis sur un gros rocher, Jim admirait les immenses chutes d’eau qui surplombaient le précipice qui se trouvait en face de lui. Cela faisait un peu moins de trois quarts d’heure lorsque les deux filles sortirent des ruines. Il se leva, et les observa : Melinda avait une grande entaillure et était couverte de boue et de sueur, tandis que Isis, bien que moins sanguinolente, était couverte de bleus et semblait exténué…
    Jim les regarda s’avancer lentement vers lui, tandis qu’il fixait Isis.
    Quand elles parvinrent devant lui, son visage s’éclaircit faussement et dit :


    - Toutes mes félicitations ! Bien, je vais vous emmener dans votre nouvelle demeure. Là-bas vous pourrez vous reposer un peu, vous restaurer et surtout prévenir vos parents. C’est par là.

    Ils avancèrent tous les trois en direction des chutes d’eau afin que Jim puisse transplaner avec les deux filles sans encombre et plus facilement. Isis, légèrement en retrait, peinait à avancer à un bon rythme. Jim l’attendit alors que Melinda continuait son chemin. Sans la regarder, il lui parla.

    - Tu crois vraiment que la couvrir de la sorte l’aidera ?
    - Pardon ?
    - Cette entaille, sur le visage…
    - Et bien ?
    - Isis, il n’y a aucune créature à griffe dans la grotte…

    Même si elle ne répondit pas, Jim sentait qu’elle se sentait mal à l’aise désormais… Il ne releva pas étant donné que Melinda se trouvait désormais à ses côtés, afin de pouvoir transplaner. Il les attrapa par le bras et, dans un « Plop », ils disparurent.

    A plusieurs milliers de kilomètres de là, dans la banlieue Londonienne, un nouveau « Plop » résonna. Les trois personnes se retrouvèrent dans un grand parterre de caillou étant la devanture d’une immense maison. Les deux jeunes filles regardèrent la maison avec émerveillement tandis qu’ils s’avançaient vers le seuil de la porte.
    Arrivé sur le porche, Jim se retourna.


    - Bien. Si vous rentrez ici, il faudra vous pliez à mes règles et obéir sans broncher. Vous serez coupée de vos relations pendant de très longs moments et… vous souffrirez sans doute. Je vous laisse une dernière chance de vous rétracter. Réfléchissez bien.

    Elles se regardèrent. Comme il l’avait présagé, Melinda était apeurée malgré ce qu’elle laissait entrevoir, alors que Isis était simplement… fatiguée…

    - Je crois que nous n’avons pas traversé cette ruine pour abandonner maintenant…
    - A votre guise… Mesdemoiselles, bienvenue dans mon monde…

    Il ouvrit la porte de sa maison, et ils entrèrent.
    Après une visite de plus d’un quart d’heure, il leur montra leurs chambres : deux somptueuses pièces au deuxième étage qui étaient face à face.


    - C’est vos chambres. La salle de bain est juste à côté. Vous avez le nécessaire dans votre chambre. Vous passerez la nuit à vous reposer… Et demain… Le vrai travail commencera…

    Demain…

    Fin du Flash Back

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis Sayuri Shaw
Elève de 6ème Année à Serdaigle
Elève de 6ème Année à Serdaigle
avatar

Féminin Nombre de messages : 99
Age : 33
Tendance Magique : Gris
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: What Have You... Done? (pv)   Mar 1 Avr - 23:02

    Et les prunelles azur qui s'adoucirent. Pourquoi? Elle s'en fichait. Il y avait longtemps qu'elle ne comptait plus sur la douceur de Jim et à la réflexion, elle y avait compté dessus, comme une sorte de père qu'elle n'avait pas eut. Mais il n'avait pas tardé à briser cette illusion sans qu'elle ne le lui montre. Ces sentiments pour lui étaient rapidement mort et elle n'avait finit par voir en lui qu'un maître respecté puis haït plus que tout au monde... mais moins que sa mère, tout de même. Elle ignora superbement le sourire en coin de Jim.

    Jim -Allons Isis, chevalier blanc est peut-être exagéré… je conçois plutôt ça comme… un sorcier impressionné par l’intelligence d’une gamine et contraint d’accomplir des choses dont il n’est pas fier mais qui était nécessaire… pour le bien de l’humanité et de cette jeune fille.

    Elle eut un rire moqueur.

    Isis -Cessez donc de me flatter. Vous parlez de contrainte? Vous? Vous me prenez pour une idiote? C'est qui qui tenait la baguette qui a mit à mort Mélinda? Vous peut être? C'est qui qui a son sang sur les mains? Vous parlez de mon bien? Y'a quoi de bien dans ce que j'ai fait? Y'a quoi de bien dans le fait que malgré tout ce que vous m'avez apprit, on m'a quand même violé? Dites moi, vous qui avez réponse à tout!!

    Sans qu'elle ne le veuille vraiment, elle avait haussé le ton. En quelques questions, elle avait lâché toute sa douleur. Durant un court instant, elle sembla sur le point de pleurer mais finit par réafficher son visage indifférent et ses prunelles dures.

    Jim -Sinon tu es toujours aussi perspicace : Iranoe a accepté ma présence ici, étant donné que je suis envoyé… je suis ici pour endosser la tâche de Professeur d’Histoire de la Magie. Comme c’est drôle, je vais te retrouver en tant qu’élève…

    Elle ne cilla pas, se contentant d'hausser les épaules.

    Flash


    Quelques minutes après leur arrivée dans leur "nouvelle maison", Isis se laissait tomber sur son lit alors que Mélinda s'asseyait dans l'un des fauteuils. La première laissa échapper un soupir alors que l'autre murmurait.


    Mélinda -Tu n'as pas pu t'en empêcher, hein.

    Isis -De?

    Mélinda -Tu le sais très bien. Tu m'as forcé à paraître sale pour me faire mal voir.

    Isis se redressa et jeta à son amie un regard à la fois étonné et glacial

    Isis -Tu plaisantes là?

    Mélinda -Tu ne voulais pas qu'il te rejette parce que tu es mal en point. T'as fait en sorte qu'on soit à égalité.

    Isis de leva et murmura avant de claquer la porte.

    Isis -T'es qu'une idiote. Si j'ai fait ça c'est parce que tu as aussi besoin qu'il t'éduques. J'ai promit de te sauver, mais je ne serais pas toujours là, à te coller.

    La porte claqua. Quand Isis revint quelques minutes plus tard, Mélinda s'effondrait près d'elle, en pleurs.

    Fin du Flash


    Elle finit par répondre.


    Isis -Envoyé pour une quelconque protection, n'est ce pas? Mais chuuuuuut, c'est un secret, je me trompe? Quant à m'avoir comme élève, oubliez. L'Histoire de la Magie, je la connais sur le bout des doigts. Et en plus, c'est vous qui me l'avez apprise... Drôle, non?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jim Hawkins
Professeur d'Histoire de la Magie
Professeur d'Histoire de la Magie
avatar

Féminin Nombre de messages : 17
Age : 25
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: What Have You... Done? (pv)   Jeu 3 Avr - 19:03

    - Cessez donc de me flatter. Vous parlez de contrainte? Vous? Vous me prenez pour une idiote? C'est qui qui tenait la baguette qui a mit à mort Mélinda? Vous peut être? C'est qui qui a son sang sur les mains? Vous parlez de mon bien? Y'a quoi de bien dans ce que j'ai fait? Y'a quoi de bien dans le fait que malgré tout ce que vous m'avez apprit, on m'a quand même violé? Dites moi, vous qui avez réponse à tout !!

    Les yeux brillants, les tempes palpitantes, la salive qui se ravale, un haussement de ton… Pas de doute, elle laissait ici exprimer librement la douleur qui la courrouce depuis plusieurs années… Jim doutait qu’elle l’avait dit dans le but de se confier, mais il savait désormais de quel mal souffrait Melinda. Mais avant qu’il n’eut le temps de répondre, elle reprit un air indifférent et haussa les épaules.

    - Envoyé pour une quelconque protection, n'est ce pas? Mais chuuuuuut, c'est un secret, je me trompe? Quant à m'avoir comme élève, oubliez. L'Histoire de la Magie, je la connais sur le bout des doigts. Et en plus, c'est vous qui me l'avez apprise... Drôle, non?

    Sur le coup, Jim avoua qu’il ne put s’empêcher d’esquisser un sourire : il était vrai qu’il dispensait des cours d’histoire à ses deux jeunes protégées. Il fixa les yeux pétillants d’Isis et lui répondit.

    - Tant de questions et si peu de réponses… Alors, si ma mémoire est bonne : non, je ne te prends pas pour une idiote, pour la simple et bonne raison que, à moins d’un revirement de situation exceptionnel, tu ne l’es pas. En ce qui concerne Melinda, le fait qu’elle soit passée de l’autre côté n’est ni de ta faute, ni de la mienne. Comme je te l’ai dit, c’était pour le bien de l’Humanité. Mais évidemment, tu n’as pas chercher à comprendre pourquoi, cette nuit-là, je vous ai fait combattre à mort… Après toutes ces années passées à vous éduquer toutes les deux, tu penses réellement que, d’un coup, j’aurais décidé de tuer l’une des deux ?

    Isis allait prendre la parole, mais avant qu’elle ne puisse émettre un son, il leva la main pour la faire taire, ce que, par habitude sans doute, elle fit. Jim fut un brin étonné du silence d’Isis suite à sa demande, mais puisqu’il pouvait désormais parler…

    - En ce qui concerne ton viol, mes apprentissages n’en sont pas les responsables. Mais bien sûr, quand on est coupable d’actes qu’on regrette, on cherche souvent à reporter la faute sur d’autres. Là, le coupable était tout trouvé.
    Et pour Iranoe – laisse moi finir – je suis ici en tant que prof… Donc tu peux hurler sur les toits que je suis un Auror, peu importe puisque je ne le suis plus. Je ne serais pas ici sinon.


    Isis semblait folle de rage… Jim se replongea un peu plus dans ses souvenirs.

    Flash Back

    Aux aurores, le lendemain, Jim réveilla les deux jeunes filles, qui allaient dès lors commencer leur entraînement. Il leur servit un copieux petit déjeuner bourré en vitamines servant à booster les muscles de ces petits corps fragiles. Le soleil n’était pas encore apparu quand ils sortirent affronter le froid mordant du dehors.

    Ils n’étaient plus cette fois ci dans l’espèce de cour d’accueil dans laquelle ils avaient transplané la veille, mais dans un immense espace regroupant presque tous les reliefs : on pouvait apercevoir, au loin, les montagnes. Une forêt bordait les collines verdoyantes qui dominaient les espaces verts. Un vent chaud et sec provenait de derrière une frontière d’arbres qui étaient coiffés par une espèce de sable. A l’opposé, on pouvait apercevoir une sorte de marécage, d’où émanait une odeur fétide. Derrière ce marécage, on pouvait apercevoir des collines blanches d’où provenait un froid encore plus glacial que celui de la température actuelle.

    Melinda et Isis restèrent interdites devant ce spectacle que Jim leur offrait. Ils s’avancèrent un peu se retrouvant au milieu de centaines de fleurs de couleurs et d’aspects différents.


    - Le jardin est bien entendu créé par magie. Il regroupe absolument toutes les possibilités de paysages qu’on pourrait voir : champs de culture, forêt, montagnes, plaines, déserts, volcans, plage, villes, plaines enneigées, ruines, villages hantée… bref, il y a absolument tout. Bien entendu, à chaque paysage correspond son lot de créatures, toutes plus terrifiantes les unes que les autres. Prêtes ?

    Les jeunes filles acquiescèrent timidement puis s’engouffrèrent dans un paysage de plaine avec Jim. Ils arrivèrent devant un immense poteau de bois.

    - Vous allez devoir grimper tout là-haut, sans magie…
    - Facile…

    Elle s’avança, releva ses manches et se prépara à monter quand Jim l’interrompt, faisant apparaître deux sortes de poids.

    - Un instant… Tu oublies quelque chose.

    Il attacha les deux poids aux poignets de Melinda. Il prit le premier, celui de gauche, et le souleva.

    - Ceci, représente la discipline. Et ceci il montra l’autre représente la force. Il vous faut les deux pour atteindre le haut…

    Melinda tenta de grimper au poteau, sans succès, ne réussissant qu’à tomber mollement sur le sol, les deux poids sur les poignets. Même chose pour Isis.
    Il décida de changer d’exercice. Il leur fit sortir leurs baguettes.


    - Attaquons l’exercice…

    - Ils commencèrent à s’entraîner sur des sortilèges, allant d’un simple « Flipendo ! » à des Patronus, que, bien évidemment, les filles ne réussissaient pas. Pire, elles se lançaient des sorts sur elles-mêmes.

    - M’ont-ils donnés leurs filles ? Je n’en vois… pas une…
    Vous êtes plus fragiles que des fillettes…


    Mais voyant la mine déconfite des deux élèves, il ajouta…

    - Mais jusqu’au bout, et coup par coup… Je saurais… Faire quelque chose de vous…

    Il fit apparaître ensuite des cibles, proches et lointaines, et se retourna à nouveau vers les deux jeunes filles pour leur donner des consignes…

    - Faites comme la flèche qui vibre… Et frappe en plein cœur…

    L’entraînement fut tout autant laborieux… Dépité, il fit apparaître une longue corde s’étirant entre deux arbres. Il les fit monter dessus.

    - En trouvant l’équilibre, vous serez vainqueur…

    Elles tombèrent l’une après l’autre malgré les différentes tentatives. Tournant le dos, il leut dit :

    - Vous n’êtes qu’une bande de femmelettes… Mais envers et contre tout, je saurais faire quelque chose de vous…

    Melinda et Isis se regardèrent avant de se plaindre.

    - J’aurais dû me mettre au régime…
    - Saluez tous mes amis pour moi si j’y reste…
    - Je n’aurais pas dû sécher les cours de gym…
    - Ce gars là nous flanque les fois
    - Et si il voyait la faible en moi ?


    La prochaine « épreuve » consistait à nager de long en large d’un lac dont l’eau était glaciale, elle devait en fait prouver l’endurance et la détermination des jeunes filles. Comme il l’avait deviné, Melinda s’avança, gênait, tandis qu’Isis se déshabilla, dévoilant ses formes généreuses pour une fille de son âge…

    - Je suis tout en âge, mais je ne sais pas nager…

    Il soupira et regarda Isis faire sa longueur.[¢olor]

    [color=silver]- C’est très bien Isis. Rentrons.


    Ils traversèrent à nouveau le jardin enchanté, passant à côté de certains créatures que Jim maîtrisa et arrivèrent sur le seuil de la porte. Il leur demanda à d’attendre dans le salon, pendant qu’ils allaient chercher deux chocolats chauds. Il leur donna et leur dit…

    - Un jour, un vieux sage m’a dit…
    « Sois plus violent que le cour du torrent »
    « Sois plus puissant que les ouragans »
    « Sois plus ardent que le feu des volcans »
    « Secret comme les nuits de lune de l’Orient »

    J’espère que ça vous servira… Bonne nuit.




    Les jours passèrent et les progrès des deux jeunes filles ne s’améliorèrent pas malgré l’insistance dont Jim faisait preuve. Une fois de plus, il leur fit un discours, lui qui détestait ça…

    - Les jours passent et la fin n’est plus très loin… Suivez bien mon chemin, vous vivrez demain…

    Et pourtant, aucune amélioration… Las et dépité, il leur fit un dernier discours…

    - Vous ne serez jamais vaillant et fort comme prévu, rentrez chez vous… Je ne peux faire quelque chose de vous…

    Isis et Melinda se regardèrent, gênée… C’était de leur faute si ils n’arrivaient pas à faire ce que Jim demandait… mais si, au fond, ce n’était qu’un manque de confiance en soi ? Isis se précipita sur le poteau de bois, qui devait être leur premier entraînement, enfila les poids, et commença à grimper… En nouant les deux cordes des poids de l’autre côté, de sorte que la corde entoure le poteau et qu’il soit bien plus facile de grimper. Elle commença à grimper.

    *Sois plus violent que le cour du torrent*

    Sous les yeux ébahis de Melinda, Isis grimpait avec fureur le poteau qui l’avait résisté le premier jour, arrivant presque à la moitié de l’ascension !

    *Sois plus puissant que les ouragans*

    Les paroles de Jim résonnaient dans la tête de la jeune fille, qui arrivait presque à terme de son épreuve. Elle suait, elle avait mal aux bras, mais elle ne voulait pas abandonner, trop fière d’être parvenue jusqu’ici. Elle retrouvait la confiance, la douleur s’estompait, le haut devenait accessible, le rêve allait pouvoir continuer !

    *Sois plus ardent que le feu des volcans*

    Elle y était, il ne restait plus que quelques mètres… Et elle glissa ! Mais fort heureusement, par un réflexe extraordinaire, et de par la confiance retrouvée, elle serra de plus belle la corde qui la retint… Plus qu’un petit effort et…

    *Secret comme les nuits de lune de l’Orient*

    Ca y est ! Elle était parvenue jusque là où elle voulait. Triomphante, elle était debout, tout là haut, sur le poteau de bois. Un espoir s’éveilla en elle lorsqu’elle vit Jim, à sa fenêtre souriant.
    Il les retrouva dans le jardin et recommença les épreuves. L’épreuve de sort avait été maîtrisé à la presque perfection : en effet, Melinda avait acquit une certaine confiance au vu de son amie qui était parvenue à cette prouesse, mais Isis n’en restait pas moins LA plus confiante des deux.


    *Sois plus violent que le cour du torrent*

    L’examen de précision fut également un succès, et ce dans la même heure. D’une finesse impressionnante, les deux filles lancèrent les sortilèges au plein cœur des cibles, proches et lointaines.

    *Sois plus puissant que les ouragans*

    Elles parvinrent même à traverser de long en large, et très facilement, la corde. Elles le firent d’ailleurs plusieurs fois, pour être sûre qu’elles n’étaient pas en train de rêver.

    *Sois plus ardent que le feu des volcans*

    Mieux encore, elles parvinrent à traverser de long en large le lac gelé, même si Isis avait de l’avance dû au fait que Melinda avait appris à nager sur le tas et avait acquis sa confiance que cette même-soirée…

    *Secret comme les nuits de lune de l’Orient*

    Il les regardait, fièrement, se disant que finalement, il avait réussi quelque chose, finalement elles étaient douées… Mais finalement, il y avait quelque chose qui clochait…

    Fin du flash back

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis Sayuri Shaw
Elève de 6ème Année à Serdaigle
Elève de 6ème Année à Serdaigle
avatar

Féminin Nombre de messages : 99
Age : 33
Tendance Magique : Gris
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: What Have You... Done? (pv)   Jeu 3 Avr - 20:09

    Jim -- Tant de questions et si peu de réponses… Alors, si ma mémoire est bonne : non, je ne te prends pas pour une idiote, pour la simple et bonne raison que, à moins d’un revirement de situation exceptionnel, tu ne l’es pas. En ce qui concerne Melinda, le fait qu’elle soit passée de l’autre côté n’est ni de ta faute, ni de la mienne. Comme je te l’ai dit, c’était pour le bien de l’Humanité. Mais évidemment, tu n’as pas chercher à comprendre pourquoi, cette nuit-là, je vous ai fait combattre à mort… Après toutes ces années passées à vous éduquer toutes les deux, tu penses réellement que, d’un coup, j’aurais décidé de tuer l’une des deux ?

    Pour un peu, elle en aurait rit. Pas de sa faute si Mélinda était morte? Mais c'était elle qui tenait la baguette et qui avait lancé les sorts qui l'avaient tué. Et c'était lui qui les avait armé et en avait donné l'ordre. Et il osait dire qu'elle ne s'était jamais demandé pourquoi? Mais il la prenait pour quoi ou pour qui? Révolte. Le bien de l'Humanité? Et il trouvait que c'était une réponse à lui donner? Elle n'était pas comme sa tante à toujours aider les uns et les autres... Au vu de ce que cela donnait pour Iranoe, y'avait rien à y chercher, pas même la reconnaissance du Monde ou sa délicatesse. Que ce soit Jim par le biais de son éducation, ou sa mère... Elle savait que le monde était dur et elle ne voyait pas l'intérêt de le sauver. Pour ses proches, probablement mais elle ne comptait se bouger que pour eux. Le reste pouvait mourir... rien à faire. Néanmoins, elle voulu prendre la parole mais il eut son éternel geste pour réclamer le silence. Réflexe, elle se tu.

    Jim - En ce qui concerne ton viol, mes apprentissages n’en sont pas les responsables. Mais bien sûr, quand on est coupable d’actes qu’on regrette, on cherche souvent à reporter la faute sur d’autres. Là, le coupable était tout trouvé.
    Et pour Iranoe – laisse moi finir – je suis ici en tant que prof… Donc tu peux hurler sur les toits que je suis un Auror, peu importe puisque je ne le suis plus. Je ne serais pas ici sinon.


    Les prunelles étincellèrent une dernère fois alors que le vide se faisait en elle. Le même vide que quelques années plus tôt lorsqu'elle avait posément lâché l'incantation mortelle en direction de Mélinda. Dans un mouvement fluide, elle parcouru la distance qui la séparait de Jim et sans se poser de question, elle le giffla... deux fois et avec violence. L'instant d'après, elle lâchait, à la fois glaçiale et tranchante. Tout en elle le mettait au défi de faire la même chose et se tenait prêt à une quelconque réaction.

    Isis -Comment oses tu? Tu penses réellement que je te tiens responsable de ça? Mais je sais qui en est responsable, Jim. Je pensais que ce que tu m'avais apprit aurait pu empêcher ça. Mais tu veux entendre quoi? Que j'ai été faible face à lui? Que je me suis laissée faire parce que je le voulais? Dis moi!
    Quant ton vrai boulot, qu'est ce que tu veux que je dise? Un mot traverse mes lèvres et ma tante me tue... Et ce n'a jamais été mon genre la dénonciation inutile.


    Flash


    Comme d'habitude pour elle, comme chaque soir, elle se laissa tomber sur son lit, éternellement accompagnée de Mélinda. Elle soupira, un sourire fier dansait sur ses lèvres fines. Elle avait de quoi être fière d'elle qui était parvenue à grimper en haut de ce poteau qui les narguait depuis des jours et des jours. Jusqu'à ce qu'elle soit debout au sommet, elle n'y avait pas cru. Et finalement... Elle aurait du. De là en avait découlé la réussite des autres épreuves. Et elle en était contente. Mélinda avait enfin trouvé la confiance en elle et Isis espérait que cela allait pouvoir l'aider à progresser... Sauf que...


    Mélinda -Tu sais, j'aurais pu le faire depuis le début... Mais j'ai du t'attendre...

    Sauf que sa meilleure amie était encore jalouse.

    Isis -Tu veux faire quoi là? Te convaincre ou me convaincre?

    Mélinda -Te convaincre d'arrêter.

    Malgré ses courbatures, Isis se releva pour faire face à la jeune fille qui la toisait, méprisante.

    Isis -Pour quoi?

    Mélinda -Te convraincre d'arrêter. T'es sourde ou quoi?

    Isis -Non, je voulais savoir si t'étais réellement devenue idiote. Apparemment oui.

    Mélinda -Pavane... Tu passeras jamais la seconde épreuve... Pars avant de t'humilier.

    Isis haussa les épaules avant de se diriger vers la porte. Comme d'habitude, elle allait prendre son bain. Juste avant de sortir, elle lâcha.

    Isis -C'est sûr que tu vas y arriver sans moi pour te tirer encore et toujours.

    Comme d'habitude, quand Isis revint, Mélinda pleura toutes les larmes de son corps en disant qu'elle regrettait et qu'elle ne comprennait pas pourquoi elle était aussi jalouse. Comme toujours, Isis pardonna.

    Fin Flash


    Elle haussa les épaules avant d'ajouter.


    Isis -Parce que oui, ta seconde patronne, c'est ma tante. Mais rassure toi, elle n'est au courant de rien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: What Have You... Done? (pv)   

Revenir en haut Aller en bas
 
What Have You... Done? (pv)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horcruxes - Les Reliques de la Mort :: <font COLOR=white>EXTERIEUR POUDLARD [RP]</font> :: Parc-
Sauter vers: