AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Vampires will never hurt you [PV]

Aller en bas 
AuteurMessage
Adam B. Whyte
Elève en 7ème Année à Serpentard
Elève en 7ème Année à Serpentard
avatar

Féminin Nombre de messages : 8
Age : 24
Date d'inscription : 12/03/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Vampires will never hurt you [PV]   Lun 24 Mar - 5:11



La cloche de fin des cours sonnaient. Adam qui était écraser sur son bureau, se releva en sursaut pour ranger tout ses trucs dans son petit sac qui lui servait de sac à dos. Tous le monde se hâtait de sortir, les couloirs se faisaient bourrés. Adam détestait ça. À chaque fois, c’était toujours la même chose; on aurait dit qu’il y avait un troupeau de vaches dans les couloirs. Tout le monde se pressait pour sortir de son cours, et de se rendre dans son dortoir, comme une course. Adam se fit bousculer dans tous les cotés avant d’arriver dans son dortoir ou il se laissa tomber dans son lit pour se reposer un peu de cette grande et longue journée. Il avait envie d’être calme, d’avoir la paix quoi. Il pensa d’abord, au cimetière. Cette merveilleuse endroit. Il avait toujours adoré les cimetières, qui était un endroit pour les morts, et bon puisqu’Adam adorait la mort. Ce qui l’amusait surtout c’était de regarder les tombent et la raison de la mort, meurtre, vieillesse, maladie ... Il venait également passer un peu de temps avec la tombe de son père. Simplement la regarder, ou y laisser quelques roses. Quelques larmes. L’endroit se faisait un peu loin, mais au moins il aurait probablement la paix. Personne pour le déranger, super ça non ? Rare était ceux qui allaient au cimetière. Afin si, les mange morts, mais qu’est-ce que quelques hommes en cape noir pouvait bien lui faire ? Lui faire peur ? Non. Le tuer ? Bon d’accort peut-être, mais il en avait rien à foutre de mourir.


Il attrapa sa cape qu’il se mit sur le dos avant de ne sortir rapidement de son dortoir. Il ne prit pas le temps de dire au revoir aux quelques personnes qui y était et descendu les escaliers de son dortoir, pour ensuite se retrouver dans la salle commune bourré au quel il se fraya un chemin parmi le troupeau qui y était. Il réussi enfin à sortir de la salle. Cape sur le dos, baguette en main, il monta les cachots pour se retrouver dans la grande salle, par la suite le hall d’entré, pour ouvrir les grandes portes et enfin se retrouver dehors. Le soleil y était encore, il était très fort et la température était plutôt agréable. Bien que, Adam détestait la chaleur et le soleil. Il préférait l’automne, la saison parfaite à ses yeux. Enfin, ce n’était pas le moment de parler de ça. Il se dépêcha plutôt à se rendre au cimetière pour ne pas qu’il soit trop tard lorsqu’il reviendrait.


De longues minutes de marche, voir heures avant qu’il y fut enfin arrivé. Il se laissa tomber sur le sol et s’accota le dos sur une vieille tombe. Il poussa un long soupire, fatigué de cette marche. Tout ça simplement pour regarder la tombe de son père et avoir la paix ? Il resta quelques minutes immobile, à regarder le ciel qui commençait

À noircir, pour ensuite aller s’asseoir devant la tombe de son père. Il la regardait rien de plus, se demandant pourquoi il n’avait pas eu la chance d’avoir un père. Il avait les bras croisés, complètement en silence comme lorsqu’il venait ici d’ailleurs. Quelques minutes de purent silence, puis il entendit un cris. Un cris de femme, comme si elle était en train de se faire égorger. Il fronça les sourcils, un Mangemort peut-être ? Il se leva en sursaut et sortit à une telle vitesse sa baguette de sa poche. Il entendant encore quelques bruits bizarre, mais tout était presque silencieux à présent. Il marchait tranquillement, tentant suivre le bruit. Quelques minutes puis;


ADAM - MERDE.

Devant lui se tenait deux femmes, une probablement morte et une autre qui semblait sucer son sang. Un vampire quoi, c’était sur. Il leva donc sa baguette vers elle, ne s’avant plus s’il devait partir en courrant ou rester ici. Il n’avait pas envie de se faire bouffer par un vampire, mais en même temps il n’avait aucune envie de partir. La femme semblait assez vieille, je veut plutôt dire; ce n’était pas un élève de Poudlard, sur. Un professeur peut-être ? Il n’en s’avait rien, tout était noir, sombre. Il ne pouvait voir les traits de son visage.


ADAM - Heu désolé de vous déranger, mais mon sang goutte très mauvais; je vous le jure hein, vous sauriez déçu. Si vous pourriez ne pas me touchez.


Il venait de faire une erreur, de faire le con mais bon ... Lumière, soleil, il en avait besoin le plus rapidement possible. Le soleil c’était déjà coucher, il ne restait plus que sa baguette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Fratrie Liimatainen
Directeur du Riot's
Auror & Etudiants en Médecine et Sc.Occultes
Directeur du Riot'sAuror & Etudiants en Médecine et Sc.Occultes
avatar

Féminin Nombre de messages : 76
Age : 31
Tendance Magique : Magie Blanche et Magie Noire
Date d'inscription : 16/10/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Plume à papote, oreille à rallonge, appareil photo magique
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: Vampires will never hurt you [PV]   Lun 24 Mar - 23:25

    [IRELAND]

    Le soleil commençait à décliner et Ireland le sentait. Ca faisait partie de ses instincts... Comme certains animaux ressentent le danger, elle, elle sentait la tombée du jour. Dans son corps, son sang se mettait à bouillonnait et une étrange douleur se propageait dans ses membres, comme un camé peut ressentir le manque de la drogue. C'était l'appel du sang... Elle enfila sa cape sombre sur ses frêles épaules : dans quelques minutes, elle pourrait sortir.

    Sasha - Tu vas où, Ireland ?
    Ireland - Je vais chasser, quelle question !
    Sasha - Tu ne devrais pas...
    Ireland - Ca me déplaît autant qu'à toi mais je ne vais pas me laisser mourir à cause de tes scrupules !
    Sasha - Ce n'est pas ce que j'ai voulu dire...
    Ireland - Mais tu l'as dit.

    Elle lui lança un regard noir : ça l'arrangerait sans doute bien qu'elle meurt, comme ça il pourrait aller fricoter en toute liberté avec sa Sara Sunfield. Rien que son nom de famille la dégoutait : comment pouvait-on s'appeler le "Champ du Soleil" ? Sasha la prit par le bras pour la retenir et elle se dégagea d'un coup de bras sec.

    Ireland - Fous-moi la paix, Sasha.

    Il ouvrit la bouche pour dire quelque chose mais elle avait déjà transplané loin de lui. Elle atterrit en plein coeur de Londres, dans une petite ruelle à l'abri des regards. Dans la Grande Avenue, elle avisa une femme qui pouvait convenir à son repas. Elle s'approcha d'elle et lui inventa une histoire, narrée avec un air paniquée des plus crédibles : son ami et elle avait été attaqués par des voleurs et il était mal en point dans la ruelle juste derrière. Comment ne pas faire confiance au visage d'ange de la jeune Ireland ? La Moldue la suivit et à peine furent-elle à l'abri des autres regards que Ireland la saisit à bras le corps et transplana avec elle dans le cimetière. A cette heure-là c'était un endroit tranquille et désert.

    A peine arrivées dans le cimetière, Ireland rassasia sa faim au cou de sa jeune et jolie victime. Le sang de la Moldue courait dans sa gorge, emplissant son corps d'une chaleur agréable et jouissive. Ireland acheva de sucer son sang puis laissa tomber le cadavre sur le sol gravillonneux du cimetière.


    Adam - MERDE.

    Elle se retourna, vive comme l'éclair. Devant elle se tenait un jeune sorcier qui devait avoir un an ou deux de moins qu'elle tout au plus. Elle avança d'un pas vers lui : il n'aurait pas dû être là...

    Adam - Heu désolé de vous déranger, mais mon sang goutte très mauvais; je vous le jure hein, vous sauriez déçu. Si vous pourriez ne pas me touchez.

    Elle s'approcha à nouveau de lui et retira sa capuche, laissant apparaître son visage aux traits si innocents. Généralement, ça avait le chic pour déstabiliser les gens. Un sourire sur les lèvres, elle avançait toujours vers lui, sans parler, mais n'ayant pas l'air menaçante non plus. Arrivée à une dizaine de mètres de lui, elle transplana et se retrouva dans dos. Avec rapidité, elle entoura le torse du jeune homme et lui planta sa baguette sous la gorge.

    Ireland - Tu as de la chance que je n'ai plus faim... Qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire de toi, maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Vampires will never hurt you [PV]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Cercle Bilderberg ou le bal des vampires ?
» Les Vampires
» Illustrations, vampires et ventripoilus
» It doesn't hurt me - Maaron
» • Ephaëlya • Vampires, elfes, lycans, nains, humains, centaures...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horcruxes - Les Reliques de la Mort :: <font COLOR=white>LE CHEMIN DE TRAVERSE [RP]</font> :: Chemin de Travers :: Cimetière-
Sauter vers: