AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 LA MOITIE D'UN TOUT - PV

Aller en bas 
AuteurMessage
Kay Mustang
Elève en 5ème Année à Gryffondor
Elève en 5ème Année à Gryffondor
avatar

Féminin Nombre de messages : 63
Age : 31
Tendance Magique : Neutre | Tendance Magie Blanche
Date d'inscription : 11/11/2007

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: LA MOITIE D'UN TOUT - PV   Jeu 28 Fév - 22:21

    Bien sûr que la terre est brûlée quand la pluie l'oublie,
    Bien sûr que tout est cri puisqu'on ne se l'ait jamais dit.
    Bien sûr, l'amour puisqu'il ne peut plus grandir s'enterre,
    Mon frère...


    Ce que Kay faisait au beau milieu de l'après-midi aux abords de la Forêt Interdite ? Ceux qui la connaissaient bien auraient sans doute dit qu'elle avait avalé les fariboles de quelques imbéciles et qu'elle était à la recherche d'une Licorne ou autre animal fantastique et difficilement approchable. Mais, pour une fois, ceux-là se seraient trompés. Suite à son dernier cours de DCFM où Kay avait été transformée en soldat turc, elle s'était mise à croire qu'elle pouvait accomplir des merveilles. Après tout, elle était à Gryffondor et puis les Turcs avaient gagné la guerre ! C'est donc allègrement qu'elle s'était glissée jusqu'à la lisière de la Forêt Interdite pour tester cette belle assurance toute neuve qu'elle s'imaginait avoir acquis. Elle parcourut du regard l'étendue sombre d'arbres devant elle : elle n'avait pas l'air bien dangereuse cette forêt et elle, elle était bien courageuse ! D'un pas décidé, elle pénétra dans le lieu interdit.

    Des arbres, des arbres et encore des arbres. Kay commençait à regretter d'être venue éprouver son beau courage tout neuf dans un endroit aussi inintéressant. Elle devait être là depuis des heures au moins et rien, pas le moindre sursaut n'était venue l'effrayer. Voulant voir où elle en était, Kay avisa un chêne d'une taille respectable et entreprit d'y grimper pour se rendre compte par elle-même du nombre de kilomètres qu'elle avait déjà parcouru dans la Forêt Interdite. Quelle ne fut pas sa déception lorsque, arrivée au sommet, elle s'aperçut qu'elle n'avait pénétré que d'une vingtaine de mètres dans l'inquiétante forêt. Son nouveau courage tout neuf commençait à s'effriter. Finalement, ça ne devait pas être une bonne idée de venir ici ! Mieux valait redescendre et rentrer sagement au château. Le problème...

    Le problème c'est que Kay ne savait pas comment elle avait eu la force de monter jusque là. Et elle savait fort bien qu'elle n'aurait jamais la force de redescendre. Cramponnée au tronc d'arbre, elle sentit les larmes lui monter aux yeux et la panique s'immiscer dans son corps, tétanisé par la peur. Sortant tant bien que mal sa baguette, elle eut l'idée de lancer un sort qui alerterait ceux de ses camarades qui se baladaient dans le parc. Cependant sa main tremblait tellement que la baguette magique de la jeune fille ne resta pas en sa possession bien longtemps et se retrouva sur le sol avant qu'elle ait pu lancer le moindre sort. Les bras enserrant le tronc d'arbre de toutes ses forces, les jambes flageolantes, elle se mit à pleurer. Et, comme à chaque fois qu'elle avait un problème, c'est son jumeau qu'elle appela au secours :


    Kay - Sveeeeeeen !

_________________
La vraie vie, c'est celle que l'on choisit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Russel Mustang
Elève en 7ème Année à Serpentard
Elève en 7ème Année à Serpentard
avatar

Féminin Nombre de messages : 413
Age : 33
CITATION : Oh...I think I'm in love with an Angel of Death
AGE [RP] : 17 ans
Tendance Magique : Magie noire
Date d'inscription : 21/12/2007

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: LA MOITIE D'UN TOUT - PV   Ven 29 Fév - 16:27

Too late, tonight
To drag the past out into the light
We're one, but we're not the same
We get to carry each other


    Bien trop de questionnements en ce jour sombre, que se passait-il pour que les aveux de tous ne lui tombent dessus sans prévenir. Paraissait-il réellement si inhumain pour qu'on l'estime hautement capable d'assimiler toutes ces données en si peu de temps ? Autumn, Nyla, Dasha, sa rencontre avec Isis, sa conversation avec Iranoe... Eris, Pawel ? Mais Nyla... Il avait toujours su qu'elle entretenait une relation privilégiée d'avec Almadovar, sans que jamais il ne lui en tienne compte. Russel l'avait connue ainsi, il se devait de l'accepter et de lui faire confiance. Un peu trop aveuglément visiblement... Sa soeur lui avait certifiée que d'aucuns l'avaient vu entrer en pleine nuit dans le bureau de Dakota, le soir du meurtre. Qu'avait-elle en tête pour aller le voir par la suite ? Son poing vint s'abattre avec force sur le matelas sur lequel il était assis, pensif, ses yeux noirs venant alors se poser sur les murs dénués de fenêtres. Le Serpentard ne bougeait plus dès lors, plongé dans ses pensées, étrangement absent, les flammes des torches sur les murs faisaient danser son ombre immobile. Les mains jointes silencieusement, il avait besoin de prendre un peu de recul. C'était à présent décidé à présent, ces prochaines vacances il ne les passerait pas au château, préférant sans doute se retrouver seul quelques temps le temps de souffler. En sacrifice en soit, tant l'aîné des Mustang aimait avoir une vue d'ensemble sur Poudlard, être là simplement au cas où... Cette pièce sombre sans fenêtre ne lui permettait pas de respirer, il lui fallait prendre un peu l'air, histoire de remettre ses idées au clair. Son visage blême et éternellement pensif laissait entrevoir de nombreuses préoccupations qu'il ne souhaitait faire part à personne. Russel se leva alors, sa silhouette disparu derrière la porte qui se referma derrière lui dans un grincement sourd.

    La salle commune. En ce samedi nuageux ses chers et tendres camarades n'avaient pas daigné mettre le nez dehors, à son grand désespoir. Il était de notorité que le jeune Russel n'aimait guère les piaillements ennuyants de ces conversations trop enjouées lorsqu'il avait ses préoccupations, mais qu'importait après tout, puisque ses pas le mèneraient au parc, dans l'espoir de trouver quelques réponses. Ses yeux noirs se posèrent sur la sortie située à l'autre bout de la pièce, mais une conversation attira particulièrement son attention. Ses prunelles se posèrent dès lors sur trois de ses camarades discutant avec entrain dans le canapé émeraude, lui tournant le dos. Le Serpentard hocha doucement la tête, un bref sourire sur les lèvres il s'approchait doucement des trois vantards qui ne pouvaient le voir approcher.


    Steve - Et là, je l'ai bousculée, la p'tite. J'aime pas avoir des morpions dans les pattes...
    Eliott - Qu'est-ce que Kay fout chez les Mustang... Elle leur fait honte...
    Colin - N'empêche que l'uniforme des Gryffondors lui va bien...
    Steve - Il est clair que j'en aurai bien fait mon quatre heures...
    R.~ Avant, ou après que je ne vous ai fait sauté vos globes occulaires de vos orbites ?

    Un silence soudain entre les trois Serpentards qui se retournèrent alors lentement. La voix froide de Russel était reconnaissable d'entre toutes. Un sourire faussement amusé aux lèvres mais véritablement inquiétant, le jeune Mustang avait posé ses mains blêmes sur le dossier du canapé. Il haussa alors les épaules d'un air qui se voulait détaché, feintant celui qui souhaitait continuer la conversation, Russel hocha alors la tête dans un éternel sourire.

    R.~ Et bien... Ensuite ?
    Steve - Russel on... Enfin tu sais on lui veut pas de mal. C'est juste qu'une grande famille comme la tienne...

    Pas le temps pour lui de s'expliquer cependant. Le jeune Mustang l'attrapa par le col dans une volonté certaine de l'étrangler, le balançant alors avec violence à terre, le faisant heurter la table basse dans sa chute. A pas vifs, il contourna le canapé, lui sifflant de sa voix froide de se lever, ce que son camarade fit sans attendre mais non sans mal. Tout alla très vite, Mustang junior ne répondait plus de ses gestes, un démon éveillé pour une parole de trop, il le poussa avec une violence extrême jusqu'à ce qu'enfin il puisse le plaquer contre le mur, sa main enserrant de nouveau son col. Le silence s'était fait soudain dans la salle commune, on ne bougeait plus, de peur que la colère de Russel ne s'abatte sur celui qui oserait s'interposer.

    R.~ Perds pas ton temps en flatteries inutiles Kengstone, admire plutôt la vue avant que je crève tes jolis yeux verts. Je compte jusqu'à dix, délecte-toi...
    Steve - Sérieusement Russel, fais pas de conneries... Mes parents... mes parents sont des fidèles de...ta famille...
    R.~ Oh vraiment ? Petit rire qui pouvait laisser croire à un éventuel pardon, mais Russel reprit alors son air sérieux. Un...
    Steve - S'il-te-plait...
    R~ Deux, dit-il dans un sourire amusé.
    Duncan - Wow Russel ! Lâche-le... Joue pas à ça, Almadovar te loupera pas cette fois mon pote...

    Le Serpentard passa rapidement sa langue sur ses lèvres blêmes, ses prunelles noires fixant implacablement l'abruti qu'il aurait bien éventré sur place. Mais Duncan avait raison, toujours les mots sages pour endormir son impulsivité. Enfin Mustang hocha la tête brièvement, et le lâcha avec violence non sans la volonté de lui briser la colonne vertébrale contre le mur. Russel sourit, amusé, étouffant un bref rire sarcastique, il se frotta les mains comme pour se débarasser d'une impureté, et ses prunelles sombres de nouveau se posèrent sur lui.

    R.~ Demain, vous irez vous excuser auprès de Kay.

    Pas de réponse, mais des hochements de tête vifs et significatifs. Duncan lui donna alors une tape dans le dos, mais Russel tourna alors les talons sans un mot, quittant alors les lieux. Ses pas le menaient inlassablement dans le parc, l'air pur semblait apaiser sa colère qui s'était calmée, mais c'était sans compter ces questionnements qui lui étaient dès lors revenus. Tu portes tout sur tes épaules. Ce que Dasha lui avait dit dans ces lettres ... Impossible que Nyla ne le trahisse un jour. Russel soupira brièvement, arrivé à la lisière de la forêt il se posa alors sur une souche d'arbre, l'air sombrement pensif. Il avait véritablement besoin de recul, de se retrouver seul, loin de tout, à moins de définitivement ne plus répondre de ses actes. Un bruit sourd se fit alors entendre, comme un pétard que l'on avait allumé. Le jeune homme se leva alors, les yeux tournés vers la forêt interdite. Un appel de détresse ? Mais bien sûr, la dernière fois qu'il avait fait sa B.A., il s'était retrouvé avec cette petite peste de Gryffondor sur les bras qu'il n'avait au final pas épargnée. Néanmoins la curiosité l'emportait, Russel s'engouffra dans les bois sombres sans grande conviction, jusqu'à ce qu'il entende cette voix fortement familière.

    Kay - Sveeeeeeen !

    Sa propre soeur ? Russel se mit alors à courir, guidé par le son de sa voix, son regard avisé se posa alors sur une baguette posée au sol sur un tas de feuilles mortes. Instinctivement, le Serpentard posa ses yeux sombres en haut de l'arbre, auquel y était accrochée sa petite soeur tremblotante.

    R.~ Mais qu'est-ce qu'elle fait là haut ? Il soupira alors, pourquoi fallait-il qu'elle soit aussi téméraire.Il ôta alors sa cape aux couleurs de sa maison qui tomba au sol dans un bruissement. Et faut que je monte sur cet arbre pour ses beaux yeux...

    De nouveau un soupir, Russel sortit sa baguette et lança un sort de métamorphose à l'encontre d'une lière qui grimpa alors le long du tronc de l'arbre, prenant la forme d'une échelle de fortune mais véritablement solide. Mustang Junior rangea donc sa baguette dans sa poche, grimpant avec dextérité jusqu'à la cime afin d'en cueillir sa petite soeur, il lui tendit la main. Heureusement encore que le chêne n'était pas exceptionnellement haut.

    R.~ Kay, attrape ma main, on descend doucement d'accord ?

    Tant qu'elle ne lui saute pas dans les bras, manquant de les faire tomber tous les deux. Sa voix éternellement trop froide s'était faite un peu plus tendre néanmoins. Pour les autres questions, il les poserait une fois qu'ils seraient enfin sur la terre ferme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kay Mustang
Elève en 5ème Année à Gryffondor
Elève en 5ème Année à Gryffondor
avatar

Féminin Nombre de messages : 63
Age : 31
Tendance Magique : Neutre | Tendance Magie Blanche
Date d'inscription : 11/11/2007

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: LA MOITIE D'UN TOUT - PV   Sam 1 Mar - 22:55

    Automatiquement, comme un réflexe, un instinct animal, elle avait appelé le prénom de Sven. Quelle explication y donner à part celle de leur grande complicité ou de leur gémellité ? Elle-même n'aurait su le dire. C'était la dualité de leurs naissances qui avaient voulu ça, ou alors peut-être était-ce aussi la relation qu'entretenait déjà Russel et Dasha, quasi exclusive. Déjà si petits et déjà tous quatre dans un état de possession jalouse envers le frère ou la soeur préférés. L'adolescence, et tout ce que cette période a de houleux pour des jeunes de leur âge, avait un peu mis à mal la relation fusionnelle qu'entretenaient auparavant les jumeaux. Des maisons et des amis différents avaient un peu séparé Kay et Sven mais elle savait qu'il serait quand même là pour prendre soin d'elle quand elle en aurait besoin. Et là, elle avait besoin de lui. Les mains crispées sur l'écorce dure du chêne dans lequel elle avait trouvé refuge, les jambes flageolantes, Kay se demandait s'il viendrait, s'il ressentirait en lui-même le besoin qu'elle avait de lui. Ne disait-on pas que les jumeaux possédaient ce lien étrange et unique ?

    Des bruits de pas, des brindilles de bois qu'on écrase et le bruit des feuilles mortes que le déplacement charrie se firent entendre à ses oreilles. Qui pouvait donc venir ici si ce n'était Sven ? Elle l'ignorait, mais il était évident qu'elle resterait immobile et coite s'il s'avérait que ce n'était pas son frère qui se trouvait là. Elle préférait que personne d'autre ne la voit en aussi mauvaise posture. Elle avait déjà bien assez à pâtir de son nom et de la Maison dans laquelle elle avait été répartie sans donner en plus à ses détracteurs des anecdotes croustillantes à se mettre sous la dent. Retenant son souffle, elle entendit l'auteur de cette course précipitée se rapprochait. Un ondoiement de cape aux couleurs de Serpentard attira son attention. Bien qu'elle ne vit pas le visage de son propriétaire, elle ne put s'empêcher de sourire et de pousser un soupir de soulagement avant de questionner :


    Kay - Sven, c'est toi ?

    Elle bougea la tête pour changer de point de vue et faillit lâcher prise de surprise en voyant les yeux sombres de Russel se poser sur elle. Se rattrapant de justesse, elle regarda plus loin derrière Russel : Sven n'était-il donc pas avec lui ? Voyant que non, elle reporta son attention sur son frère aîné qui venait de dégrafer sa cape en un geste chevaleresque, digne des héros de ces contes moldus que Kay lisait parfois. Pointant sa baguette sur un lierre grimpant, il réussit à transformer la plante en une échelle rudimentaire qui ne payait pas de mine mais qu'il avait l'air de juger suffisamment solide pour s'y risquer à y grimper. Elle observa, toujours avec cette expression de surprise sur le visage, Russel grimper barreau par barreau jusqu'à elle pour finalement arriver à sa hauteur et lui tendre la main :

    R.~ Kay, attrape ma main, on descend doucement d'accord ?
    Kay - T'es pas Sven... constata-t-elle de son habituelle voix calme et plate.

    Elle posa sa main dans celle, plus puissante et plus ferme, de son Serpentard de frère, esquissant une moue peu rassurée en observant de plus près l'échelle créée par Russel. Rien ne lui garantissait que le lierre tiendrait le coup sous leurs deux poids conjugués. Mais Russel semblait y croire. Elle hésita quelques secondes avant de se décider. Elle ne faisait déjà pas confiance à beaucoup de gens dans ce bas-monde, si elle n'incluait pas ceux de son sang parmi ceux-là, elle n'avait sans doute plus qu'à sauter de l'arbre. En tremblant un peu, elle posa un pied hésitant sur le premier barreau de l'échelle, retirant sa main de celle de Russel pour mieux se cramponner au lierre.


    Kay - T'es drôlement doué ! Tu m'apprendras ce sort, pour la prochaine fois ? Pis t'es drôlement courageux, t'aurai eu ta place à Gryffondor... toi.

    Elle se montrait rarement aussi éloquente avec d'autres personnes que celle de sa famille. Alors qu'elle posait enfin le pied sur le sol, son regard s'assombrit. Comment se faisait-il que Kay Mustang ne soit à sa place nulle part ? Pas à sa place au sein de sa famille, pas à sa place au sein de sa maison. Rejetée par les uns et par les autres, elle se sentait souvent désespérément seule. ELle ramassa sa baguette et reporta son regard timide sur Russel, persuadée qu'il ne manquerait pas l'occasion de lui faire la morale. Attrapant du bout des doigts la cape que Russel avait laissé tomber par terre, elle la lui tendit en esquissant un sourire gêné.

    Kay - J'l'ai pas fait exprès, je te le jure.

    Elle lui dédia son plus beau sourire, sans vraiment croire que ça la sortirait d'affaire.

_________________
La vraie vie, c'est celle que l'on choisit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Russel Mustang
Elève en 7ème Année à Serpentard
Elève en 7ème Année à Serpentard
avatar

Féminin Nombre de messages : 413
Age : 33
CITATION : Oh...I think I'm in love with an Angel of Death
AGE [RP] : 17 ans
Tendance Magique : Magie noire
Date d'inscription : 21/12/2007

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: LA MOITIE D'UN TOUT - PV   Mar 4 Mar - 0:39

    Kay - Sven, c'est toi ?

    Le Serpentard ne répondit pas, se contentant de faire une moue lasse et presque désabusée. Il était monté sur l'arbre pour venir la chercher, non sans un soupir las à l'encontre de ses dernières paroles. L'aîné Mustang ne pouvait pas lui en vouloir, fatalement Kay ne pouvait être que proche de son jumeau, et leur relation unique n'avait fait que renforcer celle de Russel et Dasha. Il sentait pourtant ce petit pincement au coeur, comme une certitude que le fossé entre lui et sa petite Gryffondor de soeur se creusait d'avantage chaque jour, sans qu'ils ne le souhaitent pour autant. Il n'était pas à nier, que la jolie Kay était quelque peu différente des enfants Mustang, beaucoup plus effacée, timide et discrète. Pour autant ce n'était pas une affaire d'attitude ou de personnalité qui changerait l'affection que le grand frère avait pour eux tous, il suffisait de voir la relation ambiguë qu'il avait avec Sven pour comprendre que même si ce dernier le détestait, Russel ne lui renvoyait pas ses répliques cinglantes. Et pourtant l'aîné Mustang était passé maître dans l'art du cynisme.

    R.~ Kay, attrape ma main, on descend doucement d'accord ?

    Kay - T'es pas Sven...

    Le Serpentard ne soupira pas cette fois, mais n'en pensa pas moins. Si elle voulait lui faire comprendre que ce n'était pas lui qu'il attendait, c'était franchement gagné. Pour un peu la mauvaise foi de l'aîné Mustang lui aurait sommé de la planter là et de redescendre seul sur la terre ferme. C'est d'ailleurs sans nul doute ce qu'il aurait fait, s'il ne s'était pas agit de sa petite soeur à la parole parfois naïve. Finalement Russel esquissa un faible sourire, différent de ce rictus sombre et carnassier qu'il avait bien souvent, teinté d'une affection particulière. Il hocha alors doucement la tête non sans lâcher un bref "non" plus froid qu'il n'aurait souhaité. Sa main frêle se posa dans la sienne quelques instants avant de la poser sur la lierre qui servait d'échelle de fortune. La voyant légèrement tremblante, Russel se hâta de descendre avant qu'elle ne mette le pied à terre, s'assurant alors qu'il aurait les mains libres si une prise de vertige lui prenait alors, la menaçant de la faire tomber. Lorsque sa jeune soeur sauta à son tour au sol, un léger silence s'installa, celui dans lequel Russel allait pour tourner les talons, persuadé que sa soeur n'avait dès lors plus rien à lui dire. C'était à vrai dire assez étrange, comme sentiment. Une impression d'être de trop peut-être à ses côtés, malgré l'affection qu'il lui portait mais qu'il lui cachait vaillament, ou bien ce doute de l'effrayer un peu trop par ses airs froids et son comportement impulsif parfois. Quoique les moments de colère soudaine envers la petite Kay de la part de Russel restaient fort rares, tant celle-ci était douce. Certes il était vrai qu'en temps normal, cela n'aurait pas endormi ses démons, mais étant alors sa petite soeur, les jeux n'étaient plus mêmes.

    Kay - T'es drôlement doué ! Tu m'apprendras ce sort, pour la prochaine fois ? Pis t'es drôlement courageux, t'aurai eu ta place à Gryffondor... toi.

    Gryffondor... Soit elle attribuait la notion toute entière de courage et de témérité à sa Maison rouge et Or, soit la jolie Kay n'avait jamais vraiment pressenti le côté bien trop manipulateur et cynique de son grand frère, qui collait si bien à tant de Serpentards. Russel n'avait pas d' a priori vraiment sur les Maisons, après tout sa propre soeur était à Gryffondor, ceux que les verts et argent ne pouvaient supporter, et pourtant il la trouvait une exceptionnelle. Que voulez-vous, une Mustang, quoi de plus normal. Russel qui s'apprêtait à partir se retourna alors, dans un sourire amusé. Avec Kay, il se retenait bien souvent de se trouver trop froid et trop sec, bien qu'il ne put s'empêcher d'hausser les sourcils d'étonnement. C'était un compliment de la part de sa jeune soeur, qu'il se devait d'accepter, bien qu'il était fort possible que cette même phrase sortie d'une autre bouche aurait été très mal accueillie par le jeune homme.

    R.~ Si tu le dis petite soeur...

    Il hocha doucement la tête, ses airs froids radoucis, il faisait toujours tout son possible pour ne pas la mettre mal à l'aise lorsqu'il était près de Kay. La plus jeune des Mustang avait besoin d'affection et de chaleur, et non des regards brumeux de son grand frère. Pourtant Russel en avait fait sa protégée, même si bien devant lui se positionnait Sven dans l'esprit de sa soeur. C'était sans doute pour cela, qu'il n'avait pas ces gestes tendres et affectueux souvent destinés à Dasha. Une main douce et froide sur sa nuque, ou un baiser sur son front blanc, autant d'affection qu'il ne se permettait pas avec Kay, trop tournée vers son jumeau.

    R.~ Mais toi tu es bien trop courageuse, dit-il en plongeant son regard dans le sien. Tu ne dois pas te promener seule dans la forêt interdite. Je sais que le fait qu'elle ne soit pas autorisée aux élèves a tendance à attirer tous les Gryffondors ici mais je ne veux plus te voir trainer dans le coin. C'est dangereux, tu n'as pas à prouver ta valeur.

    Sa voix avait toujours été froide, mais cette fois elle était emprunte de cette douceur qu'il n'offrait qu'aux membres de sa famille. Excepté Sven sans doute, tant ce dernier ne pouvait le voir sans lui siffler une réplique cinglante. Russel avait insisté sur le courage de sa petite Kay, sincère et impliqué, il savait que cela avait beaucoup d'importance pour elle, qui devait s'affirmer parfois. Un compliment de la part du Serpentard était rare, aussi il avait bien plus de valeur. La jeune Gryffondor lui tendit alors sa cape, qu'il était sur le point d'oublier, avant de lui adresser un sourire de gêne. Russel croisa son regard un instant, sans mot dire, il estimait les formules de politesse un peu trop barbantes. Aussi il se contenta d'épousseter sa cape afin d'en balayer les feuilles mortes, avant de reporter ses yeux sombres mais toujours moins froids sur sa soeur.

    Kay - J'l'ai pas fait exprès, je te le jure.

    R.~ Je m'en doute Kay chérie. Mais fais attention à toi. L'école est remplie de crétins frustrés, et je ne peux pas me permettre d'arracher la langue de tous ceux qui osent venir marcher sur tes pieds. Bien que l'envie ne m'en manque pas. Ne te laisse pas faire, jamais.

    Habituel sermon. Le jeune garçon remis alors sa cape sur les épaules, l'agrafant alors d'un geste vif. Ses yeux radoucis se posèrent de nouveau sur Kay. Certes il ne lui demandait pas d'être aussi réactif qu'il avait pu l'être tout autant que Dasha au cours de Dakota, mais il ne pouvait plus supporter ces brimades que devait endurer sa soeur, simplement parce qu'elle était différente des autres Mustang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kay Mustang
Elève en 5ème Année à Gryffondor
Elève en 5ème Année à Gryffondor
avatar

Féminin Nombre de messages : 63
Age : 31
Tendance Magique : Neutre | Tendance Magie Blanche
Date d'inscription : 11/11/2007

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: LA MOITIE D'UN TOUT - PV   Ven 21 Mar - 20:16

    R.~ Si tu le dis petite soeur...

    Elle esquissa un faible sourire en l'entendant l'appeler "petite soeur". C'est vrai qu'entre eux, il n'y a jamais eu cette complicité, latente entre lui et Dasha ou entre elle et Sven. Comment expliquer que les membres d'une même fratrie soient aussi proches par leur sang mais aussi distants dans leurs pensées et leurs comportements ? Peut-être parce que leur mère ne leur avait pas donné les mêmes armes... A Russel et Dasha, elle avait prodigué la force de caractère parce que Heinrish était là pour la soutenir... Mais à Sven et à Kay, elle leur avait donné sa sensibilité et sa fragilité puisque que Heinrish n'était plus là... Cela pouvait-il tout expliquer ? Sans doute pas, mais ça donnait déjà quelques pistes. En tous cas ces quelques mots lui avaient fait chaud au coeur, elle se sentait importante aux yeux de son deuxième frère, lui qui n'avait toujours vu que Dasha...

    R.~ Mais toi tu es bien trop courageuse. Tu ne dois pas te promener seule dans la forêt interdite. Je sais que le fait qu'elle ne soit pas autorisée aux élèves a tendance à attirer tous les Gryffondors ici mais je ne veux plus te voir trainer dans le coin. C'est dangereux, tu n'as pas à prouver ta valeur.

    Bien sûr que si, elle avait à prouver sa valeur. Il ne savait pas lui. Lui, tout le monde le respectait ou le craignait. Il avait réussi à faire de son nom un atout et à asseoir sa réputation. Mais à elle, à elle on lui répétait sans cesse qu'elle n'était pas digne des Mustang, ni digne des Gryffondors. Se montrer digne de son nom, elle ne le pouvait pas car cela impliquait trop de choses auxquelles elle ne pouvait se résoudre, mais être digne de sa maison, ça elle le pouvait. Voil pourquoi depuis quelques semaines, elle devenait de plus en plus téméraire et volontaire pour toutes les expéditions entre Gryffondors têtes brulées. Si elle ne pouvait être une vraie Mustang, qu'on la laisse au moins être une vraie Gryffondor...

    Kay - J'l'ai pas fait exprès, je te le jure.

    Bien sûr que si, elle l'avait fait exprès, et elle savait très bien qu'elle recommencerait. Par dessus tout, par dessus sa prudence et sa raison, se plaçait l'envie d'être reconnue comme une vraie Rouge et Or, d'appartenir à ce monde qu'elle côtoyait sans pour autant parvenir à y pénétrer pour y laisser son empreinte.

    R.~ Je m'en doute Kay chérie. Mais fais attention à toi. L'école est remplie de crétins frustrés, et je ne peux pas me permettre d'arracher la langue de tous ceux qui osent venir marcher sur tes pieds. Bien que l'envie ne m'en manque pas. Ne te laisse pas faire, jamais.
    Kay - C'est vrai...? Tu fais ça...? Je... Je ne savais pas. Merci... Russel...

    Elle se sentait un peu idiote. Elle ne savait pas que Russel la défendait lui aussi... L'espace d'un instant, elle le regarda différemment, comme si elle le considérait comme son frère pour la première fois... Ses yeux se mirent à briller de larmes -trop d'émotions en une seule fois- et elle se jeta au cou de son frère, pour lui faire comprendre qu'elle l'aimait beaucoup, même si elle ne savait pas le lui montrer. Russel était si dur de caractère, si... tellement comme l'image qu'elle se faisait de son père... Elle cessa de se pendre à son cou et le regarda droit dans les yeux, murmurant la question qui lui brûlait les lèvres :

    Kay - Dis, c'est vrai que toi et Dasha vous... vous... enfin tu sais, ces bruits de couloirs...

    Ces bruits de couloirs qui disaient qu'on avait surpris Russel plaquant une Dasha en soutien-gorge contre un mur de Poudlard. Pour Kay, qui était si incertaine de la nature des sentiments qu'elle éprouvait pour Sven, cela avait été très perturbant...

_________________
La vraie vie, c'est celle que l'on choisit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA MOITIE D'UN TOUT - PV   

Revenir en haut Aller en bas
 
LA MOITIE D'UN TOUT - PV
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» Amis, envers et contre tout [ PV ]
» La politique du « tout va mal »...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horcruxes - Les Reliques de la Mort :: <font COLOR=white>EXTERIEUR POUDLARD [RP]</font> :: Forêt interdite-
Sauter vers: