AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 I put a Spell on You [PV]

Aller en bas 
AuteurMessage
La Fratrie Liimatainen
Directeur du Riot's
Auror & Etudiants en Médecine et Sc.Occultes
Directeur du Riot'sAuror & Etudiants en Médecine et Sc.Occultes
avatar

Féminin Nombre de messages : 76
Age : 31
Tendance Magique : Magie Blanche et Magie Noire
Date d'inscription : 16/10/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Plume à papote, oreille à rallonge, appareil photo magique
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: I put a Spell on You [PV]   Sam 23 Fév - 3:03

I put a spell on you
'Cause you're mine.
I can't stand the things that you do,
No, I ain't lyin.
I don't care if you don't want me.


    La lune brillait haut dans le ciel quand Eris atterit au cimetière moldu de Santa Nicholas Church. Sans hésiter, il vola entre les allées, sombres et désertes à cette heure, jusqu'à arriver à la pierre tombale qui l'intéressait. Alekseï Liimatainen. Si Eris avait eu sa forme humaine et non celle de son Animagus, un corbeau d'un noir étincelant, on aurait pu voir un sourire se dessiner sur son visage. ALekseï c'était son ancien lui, avant qu'il ne soit possédé par Eris, ce sublime esprit, cette puissance. Que faisait Eris dans cet endroit, posé sur cette tombe ? Il...

    Un bruit attira l'attention de l'oiseau. A peine un frôlement de tissu, un souffle. Ses pupilles rondes fixèrent le lieu d'où le son provenait et attendirent en une attitude qui n'avait rien d'animal. Une ombre se profila, une silhouette aux courbes voluptueuses et portant une longue cape flottante comme une traîne de mariée. Comme elle s'approchait de lui, Eris fit mine de se lisser les plumes, n'accordant pas, en apparence, d'attention particulière à l'inconnue. La jeune femme se planta devant lui, la lune se reflétant dans ses yeux d'un bleu pénétrant. Il la reconnut mais ne bougea pas pour autant.


    Ireland - Je savais que je te trouverai là, Eris.

    Aucun doute c'est à lui qu'elle s'adresse, non pas à la stèle qui repose à ses pieds. C'est Eris qu'elle veut, le puissant Eris et non pas Alekseï. Avec lenteur, le sorcier quitte sa forme animale, se déplie comme une fleur à l'aurore, et retrouve une forme humaine : celle d'un jeune homme à l'allure athlétique, aux airs de mauvais garçon et aux tatouages parsemant sa peau hâlée. Il plonge son regard polaire dans celui de sa jeune soeur mais ne répond pas. Pour Eris, elle n'est rien. Pour Alekseï, elle est à peine plus.

    Ireland - Je savais que tu serais là. Tu y es souvent, pleurant sur ta soi-disant dépouille humaine. C'est un sentiment très humain, Eris...

    Si ses yeux avaient été des poignards, elle les aurait pris en plein coeur. Quelle pire insulte que de qualifier un esprit supérieur d'humain ? Surtout un esprit orgueilleux comme celui d'Eris.

    Eris - Je n'ai plus rien d'humain. Alekseï est mort. Je ne suis pas ton frère. Qu'est-ce que tu veux ?
    Ireland - Sasha m'échappe, je le sens. Aide-moi.
    Eris - Sasha ? Ton frère ? Ainsi votre histoire d'Amour est toujours d'actualité ? Vous êtes pitoyables.

    Ireland montra ses canines pointues de vampire.

    Eris - On se calme, Dracula. De toute façon, je ne peux rien pour toi. La magie amoureuse c'est pas mon truc.
    Ireland - Tu mens. Aide-moi. Tu l'as fait, toi. Tu as voulu rendre Yelena amoureuse de toi.
    Eris - Calomnies. Transforme-le en vampire. Comme ça il ne pourra être qu'à toi. J'dois y aller. Mon instinct m'appelle.

    Un dernier regard pour Ireland, il se transforme en corbeau et s'envole. Elle aime encore Sasha, son grand frère ? Etrange comme ces amourettes interdites sont tenaces. Lui-même, Alekseï, si on ne l'avait pas séparé de Yelena à l'enfance, peut-etre aurait-il voulu la faire sienne. Pensées interdites. Il survole Londres, battant des ailes, se laissant planer au gré des courants aériens. Les ruelles sont désertes, hormis une fille aux cheveux roses. Roses ? Tiens, il la connait... Il se pose dans la ruelle, l'esprit déjà animées de pensées envoûtantes. Retour à la forme charnelle d'Eris. Derrière la jeune fille, sa voix chaude, teintée de l'accent de son pays, résonna :

    Eris - N'est-il pas un peu tard pour trouver une élève de Poudlard dans cette ruelle ?

    Il sourit, content de son petit effet.

    Eris - J'espère que tu ne m'as pas oublié, petite. J'en serai vexé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyla L. Leafgreen
|Préfet| Elève en 7ème Année à Serpentard
  |Préfet| Elève en 7ème Année à Serpentard
avatar

Féminin Nombre de messages : 404
Age : 30
CITATION : ~ Une morsure ... comme acte de propriété...~
AGE [RP] : 17 années de conneries...
Date d'inscription : 14/10/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Pendentif magique, Plume a Papote, Balai
Fonction HRP: Modératrice chouchoute
MessageSujet: Re: I put a Spell on You [PV]   Sam 23 Fév - 16:43

    Par quelques moyens détournés, elle s'était retrouvé dans le Londres Moldu en face d'un hôtel particulier qu'elle connaissait trop bien. Celui dans lequel elle avait vécu avec sa mère lorsqu'elles eurent déménagé pour l'Angleterre . Sa mère détestait la magie et pourtant elle était une sorcière de sang pure. Reniant son don, elle préféra vivre avec les Moldu est laisser Nyla prendre le chemin de l'école de Poudlard. Il pouvait pleuvoir qu'elle ne s'en serait pas rendu compte, son regard haineux rivé sur les fenêtres éteintes de cet hôtel habitait par d'autres maintenant. Elle n'en avait pas voulu après la mort de sa mère, préférant le laisser au directeur adjoint de l'entreprise mondiale de sa défunte mère. Disparaissant de leur vie ... plus aucun Leafgreen n'était vivant pour le monde des Moldus. Assise sur le trottoir, elle prit enfin conscience qu'elle était vide sans sa chambre toute rose et sans le parfum de la cire des boiseries. Maintenant qu'elle n'avait plus de maison, Poudlard était sa seule réelle famille et elle partait chez les uns ou les autres pour les grandes vacances d'été. C'était sûrement triste mais Nyla s'en accommodait, de toute manière elle n'était plus une enfant et pouvait se débrouiller seule. Doucement elle se releva pour s'apprêter à retrouver le chemin de Poudlard par les transports en commun Moldus ...

    Mais soudainement elle ressentit une étrange présente dans son dos, de quoi enfreindre le décret sur les magiciens du premier cycle. Elle ne se retourna pas tout de suite, préférant attendre de connaitre la voix de la personne car elle allait s'apprêter à lui parler... un animagus ... elle n'en connaissait que très peu mais qui lui disait toute la vérité ... hein ? Des effluves de parfums typiquement masculin arrivèrent à ses narines elle poussa un long soupir, reconnaissant la personne qui venait de se présenter à elle d'une bien étrange manière ... mais c'était la sienne et elle était adorable très certainement pour les femmes de son âges.


    Eris - N'est-il pas un peu tard pour trouver une élève de Poudlard dans cette ruelle ?

    Elle se retourna simplement, lui faisant face un sourire espiègle aux lèvres. Laissant ses mains monter sur ses hanches comme pour faire la femme surprise en plein flagrant délit, elle laissa une moue boudeuse parvenir sur son minois avant de faire de nouveau la moue, ses lèvres d'un rouge cerise se resserrant tendrement comme si elles avaient capturer un bonbon. Qu'avait-elle à lui dire et pourquoi c'était-il arrêté sur son chemin, elle était un peu déconcertée et curieuse et connaître ses intentions. Pourtant elle ne devait pas jouer les femmes fatales, elle ne le connaissait pas, peut-être avait-il une femme et des enfants... elle ne voulait pas jouer les briseuse de couple, une fois suffisait amplement pour la convaincre de ne jamais plus le refaire ... Russel ...


    Eris - J'espère que tu ne m'as pas oublié, petite. J'en serai vexé...
    - Il est difficile de vous oubliez, monsieur Liimatainen ... enfin Eris. Depuis votre séance de rentre dedans... au Night Club , vous aimez rendre les autres jaloux... mais je me suis bien amusée.

    Son air amusé apparut sans surprise, elle tendit sa main vers l'homme pour qu'ils se disent bonjour dans les règles, même si elle avait pensé à lui déposer un baiser sur la joue pour qu'il comprenne qu'elle était une élève et lui un adulte ... si Russel les surprenait, même sans qu'il n'ait rien tenté avec elle ... il s'en prendrait à lui de toutes les manières possibles. Dakota et James en feraient de même . Le danger ... pour lui, c'était ça qui devait l'inciter à reprendre contact avec la jeune femme ... oui l'envie de sentir qu'il était épié et hais , Nyla adore cette sensation elle aussi, elle pouvait le comprendre aisément... quel dragueur celui la... mais elle l'appréciait ainsi . Alors elle laissa sa main retomber le long de son corps pour lui retirer l'occasion de la toucher. Oui elle prenait les paroles de Russel au sérieux, elle était trop pur pour les autres hommes ... elle ne voulait que lui ... et il était le seul à pouvoir la rendre heureuse. Mais le regard de cet homme la troublé ... elle était troublée totalement mais ne perdait pas le contrôle de son être. Jamais !! Surtout face à un mangeur de femmes comme Eris ... surtout en face de LUI !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Fratrie Liimatainen
Directeur du Riot's
Auror & Etudiants en Médecine et Sc.Occultes
Directeur du Riot'sAuror & Etudiants en Médecine et Sc.Occultes
avatar

Féminin Nombre de messages : 76
Age : 31
Tendance Magique : Magie Blanche et Magie Noire
Date d'inscription : 16/10/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Plume à papote, oreille à rallonge, appareil photo magique
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: I put a Spell on You [PV]   Dim 24 Fév - 1:11

Viens seulement une fois, vivre dans mes bras
L'Amour qui nous est interdit.
Viens seulement une fois, vivre en même temps
La force de l'orage et du vent...


    Eris - J'espère que tu ne m'as pas oublié, petite. J'en serai vexé...
    Nyla - Il est difficile de vous oublier, monsieur Liimatainen ... enfin Eris. Depuis votre séance de rentre dedans... au Night Club , vous aimez rendre les autres jaloux... mais je me suis bien amusée.
    Eris - Jaloux ?

    Il ne put réprimer un sourire fugace qu'il laissa s'envoler quelques secondes plus tard. Ainsi, elle s'imaginait qu'il jouait ? Jamais, il ne jouait. Tous ses gestes étaient un savant calcul de conjonctures et tout se faisait par nécessité. Certes, parfois il fallait bien accorder un peu de plaisir à Alekseï : il aurait été mal élevé d'apporter aussi peu de considération à son "hôte". La main tendue de la jeune fille vers lui l'extirpa de ses songeuses pensées. Elle retira sa main avant qu'il puisse la toucher, comme si elle avait peur qu'il ne la brûle. Un sourire naquit sur ses lèvres à cette idée. Certes, il pouvait faire brûler quelqu'un juste en le touchant, mais le faire se consumer du feu doux et voluptueux de la passion... Une chose est sûre, ce n'était pas Alekseï qui saurait faire ça. Après tout, Eris avait été femme dans une autre vie, il connaissait leurs volontés et leurs désirs les plus secrets sur le bout des doigts...

    Eris - Peu m'importe de rendre les autres jaloux. Ces coqs de basse-cour qui caquetaient autour de toi la dernière fois ne présentent qu'un intérêt limité à mes yeux. Tu vaux plus que cela, du moins j'ose l'espérer.

    Son regard se posa avec une douceur humaine (sic !) sur le visage de la jeune fille. Elle avait des traits harmonieux et elle paraissait forte, intelligente. Mais il décelait en elle les blessures à peine refermées d'une enfance difficile, d'une vie en demi-teintes. Peut-être essayait-elle de compenser cette vie grisâtre en mettant de la couleur aussi vive dans ses cheveux ? Ou peut-être était-ce pour qu'on la remarque, enfin ? Il avait vécu assez de siècles et vu passé assez d'hommes pour savoir que les êtres humains usent parfois de thérapies étranges. Cette jeune fille l'intéressait, et pas seulement à cause de sa beauté juvénile. Elle avait quelque chose en elle qu'on ne trouvait pas chez les enfants de cet âge, quelque chose de différent. Et Dieu sait s'il aimait les gens différents.

    Eris - Tu ne m'as toujours pas expliqué ce que tu faisais ici. Ce n'est ni l'heure, ni l'endroit, pour une jeune femme. Convenable du moins.

    Un sourire à cette remarque. Il n'insinuait rien, se contentant de constater selon ce qu'il avait vu, en journaliste avisé. Les yeux doux qu'elle faisait à Alvaro ce soir-là, la main baladeuse de Russel sur sa cuisse : autant de détails qui le laissaient supposer que Nyla n'était pas une fille farouche. Pas une fille facile non plus. Une fille facile perd de sa valeur et les deux mâles de son âge n'avait pas l'air de ne pas l'estimer, au contraire, ils semblaient se mesurer pour savoir qui remporterait les faveurs de la princesse... Ces adolescents. Il suffisait de savoir lui plaire. Dis-moi jolie étudiante, saurais-je te plaire ? Le plus simple serait sans doute d'essayer. Dis-moi, Nyla, sauras-tu te montrer suffisamment intéressante pour que je t'accorde mon attention ..?

    Eris - Pourquoi avoir retiré ta main, Nyla...?

    Un sourire flottant sur ses lèvres. Il s'approche de la jeune fille à pas comptés, tranquille. Mais au dernier moment, il change d'avis et se détourne pour faire le tour de la jeune fille, sans rien dire. Son souffle chaud transforme l'air qu'il expire en volutes blanches qui disparaissent aussitôt. Toujours derrière elle, il s'approche à nouveau sans mot dire. De sa main fine de gratte-papier, il lève une mèche de cheveux roses de la demoiselle pour atteindre son oreille. Comme un courant d'air, il susurre :

    Eris - Aurais-tu peur que je te touche ?

    Son souffle tiède caresse la peau blanche de la jeune fille que la Lune rend encore plus opalescente. Comme un vampire, elle semble irréelle sous l'astre lunaire, plus belle que jamais. Il repense à la douce Ireland. Non, il ne peut rien pour elle. Si elle ne peut garder Sasha dans ses filets, elle n'a qu'à le transformer en vampire lui aussi. Il n'a pas de meilleure solution à lui offrir. C'est cruel, sans doute, mais l'Amour est fait de sacrifices et de guerres ouvertes. Sasha et Ireland. Alekseï et Yelena. L'Amour incestueux est d'autant plus violent. Comment retenir l'autre quand on sait qu'on ne doit pas...? Ses doigts effleurent la joue de Nyla puis retombent en douceur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyla L. Leafgreen
|Préfet| Elève en 7ème Année à Serpentard
  |Préfet| Elève en 7ème Année à Serpentard
avatar

Féminin Nombre de messages : 404
Age : 30
CITATION : ~ Une morsure ... comme acte de propriété...~
AGE [RP] : 17 années de conneries...
Date d'inscription : 14/10/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Pendentif magique, Plume a Papote, Balai
Fonction HRP: Modératrice chouchoute
MessageSujet: Re: I put a Spell on You [PV]   Dim 24 Fév - 15:10

    Il était entouré d'une aura qu'on aura pu juger malveillante. Mais Nyla en avait tellement et connue de la malveillance qu'elle comprenait que l'homme ne lui voulait pas fondamentalement du mal. Bien qu'ils soient seuls dans une rue de la partie moldue de Londres, il ne tenterait rien sur elle... bien trop amusé de la trouver ici et surtout curieux d'en savoir la cause. Son métier prenait le dessus de ses idées, il était un bon chroniqueur mais aussi un détective hors-pair, il fallait qu'elle se méfie de lui bien qu'elle n'avait pas réellement de choses à lui cacher qui pourrait lui donner de quoi faire une Une. Son sourire mystificateur lui donnait un charme fou, de ce point de vue il ressemblait à Russel, mais normal puisqu'ils étaient tout deux de la même et immense Famille. Sa façon d'être lui rappelé étrangement des personnages de mythes slaves. un vampire dans l'âme très certainement, amoureux du romantisme morbide pour elle pouvait l'être. La jeune femme le dévisagea de nouveau alors qu'il se jouait d'elle sans avoir aucun remord.

    Eris - Peu m'importe de rendre les autres jaloux. Ces coqs de basse-cour qui caquetaient autour de toi la dernière fois ne présentent qu'un intérêt limité à mes yeux. Tu vaux plus que cela, du moins j'ose l'espérer.

    -" Vous supposez ?! Je ne crois pas que vous vous seriez arrêté sur mon chemin... si mon attrait n'était que supposé. Eris, ne jouais pas avec mes nerfs ... je ne suis pas d'humeur joueuse."

    Elle déposait ses cartes avec subtilité, préférant le prévenir assez rapidement qu'elle n'était pas d'humeur à lui courir après ... ou à se faire courir après. Habituellement elle aimait flirter sans trop s'avancer, mystifiant sa personne pour devenir irrésistiblement attachante, mais son cœur était déjà ailleurs et son âme ne pouvait se lasser de se souvenir de cette enfance qu'elle aurait voulu bien plus longue et surtout plus douce et câline. Mais elle n'aurait pas été telle qu'elle se présente aujourd'hui si sa mère avait été autrement que lointaine, fière, orgueilleuse et dédaigneuse avec sa fille unique. Peut-être devait-elle la remercier de ne l'avoir aimer que par intermittences et de n'être jamais passer avant son entreprise... quoi sait ... Nyla n'était pas idiote, elle remarquait aisément qu'il était en train de sa sonder pour établir son profil. Eris devait être un fin psychologue pour savoir sur quel ton lui parler, évitant ainsi qu'elle ne s'échauffe et devienne une vraie furie. Amusée, un nouveau sourire se dessina sur ses lèvres mais rien ne trahissait son irrépressible envie de le laisser clouer dans cette ruelle seul ...

    Eris - Tu ne m'as toujours pas expliqué ce que tu faisais ici. Ce n'est ni l'heure, ni l'endroit, pour une jeune femme. Convenable du moins.

    -"Je suis ici pour renouer avec un passé déchu. A quelques rues de là se trouve mon ancien empire, celui de ma défunte mère. J'ai voulu me faire du bien en y retournant, retrouvant ma seule maison ... qui ne m'appartiens même plus."

    " Convenable " ? Nyla comprenait cette remarque comme une altercation envers son comportement ... de cette soirée dernière au bar. Russel était réellement audacieux ce soir là mais il ne comprenait pas encore qu'ils étaient amoureux... parce qu'ils le cachaient assez bien qui plus est. Peu de personnes étaient au courant et cela par la volonté des deux personnes. Ils étaient et demeureraient libertins, libertés, mais terriblement amoureux l'un de l'autre. Un couple atypique et fidèle. Des Inséparables qui se veulent indépendants l'un de l'autre mais qui ne peuvent se tenir lorsqu'ils sont ensembles ... en public ou non. Cette passion n'était pas là de s'éteindre... qui oserait simplement leur mettre des bâtons dans les roues. Ensembles, ils se sentaient tellement puissants. Sortant de sa rêverie, une nouvelle envie la prit, elle voulait retrouver son homme ... et passer le reste de la nuit avec lui. Mais Eris la regardait toujours avec cette insistance qu'elle n'aimait pas. Ce sourire de coin n'avait rien de taquin, la mutinerie de celui-ci était bien plus visible maintenant... Nyla détourna son regard ... méfiance ...

    Eris - Pourquoi avoir retiré ta main, Nyla...?

    Il l'avait remarqué ... fin observateur ... était-il déçu qu'elle ne lui ait pas présenter sa main ? Nyla resta muette, l'observant de nouveau alors qu'il se mouvait doucement vers elle. Se détournant alors d'elle pour laisser son parfum embaumée l'air autour de Nyla, son souffle fit frissonner sa peau. Il ne pouvait être humain ... Nyla ne pouvait être subjugué d'une telle manière pas un simple homme. Tentant de se contrôler de tous les moyens possibles, s'il continuer, elle n'aurait plus qu'à s'enfuir...

    Eris - Aurais-tu peur que je te touche ?

    -" Je n'ai peur de personne ... si vous me touchez ... vous risquez votre vie. Tout comme la princesse à la peau d'or, seul le pur peut la toucher sans tacher sa peau. Si un impur venait à la confondre, alors celui-ci périrait d'atroces souffrances assurément. Je crois qu'il est bien temps qu'on se sépare. La nuit ne semble pas bonne conseillère pour une fois."

    Ses doigts touchèrent son visage laiteux. Comment pouvait-il ? Une fine trace posait sur son visage, son fin voile de maquillage végétal venait de perdre de son opacité. Qu'il aille au diable, les hommes ne sont que des fieffé pêcheurs ! La jeune femme se détourna de lui, elle sentait la brise sur son maquillage désillusionné. Lui adressant un regard hautain... elle sentait la rage monter dans ses veines avec une rare rapidité, elle se tourna de nouveau vers lui tout en le fusillant de son regard ambré ... caramel ... sombre et doux à la fois.

    -" Et bien voilà ... je vous ai maudit ... vos mains tachés de mon voilage ... "

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Fratrie Liimatainen
Directeur du Riot's
Auror & Etudiants en Médecine et Sc.Occultes
Directeur du Riot'sAuror & Etudiants en Médecine et Sc.Occultes
avatar

Féminin Nombre de messages : 76
Age : 31
Tendance Magique : Magie Blanche et Magie Noire
Date d'inscription : 16/10/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Plume à papote, oreille à rallonge, appareil photo magique
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: I put a Spell on You [PV]   Dim 24 Fév - 19:48

Oh, think twice, 'cause it's another day for you and me in paradise...


    Nyla - Je suis ici pour renouer avec un passé déchu. A quelques rues de là se trouve mon ancien empire, celui de ma défunte mère. J'ai voulu me faire du bien en y retournant, retrouvant ma seule maison ... qui ne m'appartient même plus."

    Le passé ? Les hommes ne que ce mot-là à la bouche ! Quel intérêt peuvent-ils trouver à se complaire dans le passé tels les pourceaux dans leur fange ? Il esquissa une moue agacée. Rien ne pouvait le mettre plus en rogne que ces concepts idiots inventés par les êtres humains pour se rassurer et donner un sens à leur vie. C'était comme Dieu et le Diable. Une absurdité trouvée par les prêtres du Moyen-Âge. Si Dieu existait vraiment, aurait-il permis que l'esprit d'Eris survive en volant des corps depuis des siècles ? Aurait-il autorisé une telle exaction ? Il en doutait fort. D'ailleurs il se souvenait d'un temps lointain où les hommes l'adoraient lui, en tant que dieu. Mais leurs esprits sont changeants comme le vent et jamais homme ne peut rester fidèle éternellement à la même idole. Aujourd'hui, les hommes prenaient même pour idole des êtres semblables à eux en appelant ça "Amour". De toutes façons, peu importait le nom qu'on pouvait lui donner, l'idolâtrie n'était jamais éternelle.

    Nyla - Je n'ai peur de personne ... si vous me touchez ... vous risquez votre vie. Tout comme la princesse à la peau d'or, seul le pur peut la toucher sans tacher sa peau. Si un impur venait à la confondre, alors celui-ci périrait d'atroces souffrances assurément. Je crois qu'il est bien temps qu'on se sépare. La nuit ne semble pas bonne conseillère pour une fois.

    Il ne pût réprimer un petit rire amusé. Elle avait le vocabulaire et l'apparence d'une femme mais elle avait encore les croyances d'une enfant. Naïve ? Pensait-elle vraiment l'effrayer avec ses histoires à dormir debout ? Lui ? Il était immortel. Dans tous les cas, ce n'était pas sa vie qu'il risquait mais celle d'Alekseï et Alekseï ne lui était rien. S'il venait à mourir, alors il prendrait un autre corps et il recommencerait tout. Il était le Fléau de l'Humanité. D'Attila, on disait que l'herbe ne repoussait jamais après son passage, d'Eris on aurait pu dire qu'aucune âme ne renaissait après avoir été touchée par lui. Les contes de fées, il était trop vieux pour y croire encore. C'est pourquoi il ne tint pas compte de sa mise en garde et la toucha quand même. Fais croire ce que tu veux aux gens de ton entourage, Nyla, ça ne marche pas avec moi. N'as-tu pas encore assez ouvert les yeux pour t'apercevoir que je suis bien différent de ceux que tu fréquentes ? Tu aimes les légendes ? Combien de temps te faudra-t-il encore pour te rendre compte que tu en as une devant toi ?

    Nyla - Et bien voilà ... je vous ai maudit ... vos mains tachées de mon voilage ...

    Il sourit en voyant son regard assassin. D'un frottement de doigt, il se débarrassa de la poudre blanche qui avait un jour constitué une infime partie du maquillage de Nyla. Il attendit quelques secondes, silencieux, appuyé contre le mur humide de la ruelle et ne dit rien, les mains dans les poches de son imperméable noir. Eris baissa sa vigilance, juste le temps de laisser Alekseï atteindre un niveau de conscience suffisamment élevé pour pouvoir s'adresser à Nyla de vive voix. Qui pouvait mieux parler de malédiction que lui ? Les yeux d'Eris devinrent d'un bleu pâle et très terne, sans la moindre étincelle de vie, tels ceux d'un zombie ou d'un hypnotisé. De même que sa voix qui se transforma : beaucoup moins puissante et masculine que celle d'Eris, une voix douce et jeune.

    Alekseï - Me maudire ? Ne croyez-vous pas, jeune demoiselle, que j'ai eu suffisamment ma dose de malédiction...?

    L'homme qui s'exprimait n'était pas Eris et ça aurait sauté aux yeux de n'importe quel inconnu. Alekseï regardait sans vraiment la voir la jeune Nyla, fantôme apparu dans une vie qui ne lui appartenait plus depuis longtemps.

    Alekseï - Yelena ?

    Le prénom eut le don d'agacer prodigieusement Eris qui renvoya d'un coup bref Alekseï dans les tréfonds de son esprit. Ses yeux redevinrent de ce bleu de glace si caractéristique et sa voix reprit sa modulation d'origine. Un sourire cynique apparut sur les lèvres d'Eris quand il s'excusa :

    Eris - Je savais bien que ce n'était pas une bonne idée. Chaque fois que je lui lâche un peu la bride, il en revient toujours à lâcher le prénom de sa bonne femme. Il n'est vraiment d'aucune utilité.

    Il laissa échapper un soupir déçu.

    Eris - C'est fort regrettable, Nyla, mais il semblerait que ce cher Alekseï ne puisse pas être davantage maudit que ce qu'il n'est déjà. Pauvres créatures que la race humaine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyla L. Leafgreen
|Préfet| Elève en 7ème Année à Serpentard
  |Préfet| Elève en 7ème Année à Serpentard
avatar

Féminin Nombre de messages : 404
Age : 30
CITATION : ~ Une morsure ... comme acte de propriété...~
AGE [RP] : 17 années de conneries...
Date d'inscription : 14/10/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Pendentif magique, Plume a Papote, Balai
Fonction HRP: Modératrice chouchoute
MessageSujet: Re: I put a Spell on You [PV]   Sam 1 Mar - 19:57

    Etait-ce une simple impression ? Cette sensation qu'il n'était pas totalement lui ... comme un verre toujours à moitié plein ou vide, la jeune femme venait de faire quelques pas en arrière comme pour remettre une distance limite entre leur deux corps. Son regard montrait à Eris qu'elle ne prenait pas peur de son air étrange et même surnaturel. Singulièrement elle s'en fichait et elle n'était plus aussi attirée par l'envie de s'entretenir avec lui. Mais qu'adviendrait-il si elle le laissait en plan... sans même qu'il ne puisse répliquer ? En viendrait-il aux mains ? Alors qu'il savait pertinemment qu'elle était sûrement l'élève la plus protégée et la femme la plus adorée ?! Quelles impertinentes paroles mais elles sonnaient tellement bien qu'on ne pouvait les lui ôter de la bouche. C'était irrépressible, il était en train ... non il tentait de lui faire peur comme pour prouver à la jeune femme qu'elle ne comprenait pas tout au monde et surtout au immondices de celui-ci ... il se trompait, elle en était totalement consciente. Nyla avait encore tant de choses à apprendre pour être celle qui dépassera les nuances des limites humaines... elle qui voulait atteindre bien plus qu'une simple et futile immortalité. Ses yeux se firent de moins en moins flous ... maintenant elle percevait de mieux en mieux la nuance de l'être d'Eris... était-il habité ?!

    Alekseï - Me maudire ? Ne croyez-vous pas, jeune demoiselle, que j'ai eu suffisamment ma dose de malédiction...?
    -" Pas assez pour comprendre ... qu'on ne peut pas mettre ses mains partout sans en payer le prix... "

    Elle n'aimait pas son regard ... il était fuyant et tellement faux. Doucement elle soupira pour prendre ses distances de nouveau avec cette nouvelle entité qu'elle avait dénoté même dans les nuances de cette voix ... maintenant juvénile. Eris n'était pas un homme à côtoyer sans rien craindre en retour, maintenant elle comprenait qu'il n'était pas simplement gratte papier. Doucement elle se détourna de lui pour lui rendre la pareil, cette suffisance qu'il dégageait maintenant était bien plus qu'énervant mais la jeune femme n'était pas là de se laisser emporter pour si peu ... l'irrespect n'était pas encore un motif avait fâcheux pour qu'elle déclenche un tout autre style de guerre. Sensiblement elle dénotait une certaine franchise lattante mais toujours présence dans les paroles d'Eris ... si c'était encore celui-ci qui parlait.

    Alekseï - Yelena ?

    Encore plus étrange .... Yelena ?! Une femme ... autre qu'elle ? Ici ?! Jamais, elle l'aurait ressentit depuis bien longtemps. Mais tout n'était plus aussi sûr pour la jeune Nyla, maintenant qu'elle connaissait une autre partie plus noire de l'humanité... l'entreprise d'une âme d'entrer dans un corps pour cohabiter. Même si toutes ses idées n'étaient pas encore prouvé ... elles le furent après de simples et sûres paroles d'Eris ... sa voix de nouveau pleine de se charme viril et presque excitant... pourtant rien n'égaler l'aura terrifiante de Russel , pas même l'énergie de cette étrange apparition au travers du l'homme.


    Eris - Je savais bien que ce n'était pas une bonne idée. Chaque fois que je lui lâche un peu la bride, il en revient toujours à lâcher le prénom de sa bonne femme. Il n'est vraiment d'aucune utilité.

    Il se moquait ... oui il profitait ... de cette naïveté encore et toujours présence dans l'âme de la jeune femme. Elle se prit à le détester... pour tout le dédain qui lui lançait au visage par ses mielleuses paroles venimeuses... il ne l'égalerait jamais !

    Eris - C'est fort regrettable, Nyla, mais il semblerait que ce cher Alekseï ne puisse pas être davantage maudit que ce qu'il n'est déjà. Pauvres créatures que la race humaine...
    -" Regrettable ... Mais j'en ai fichtrement rien à faire de votre schizophrénie ... vous me faites rire !! La seule malédiction dont j'entendais parler était la mort !! Bien que je ne sois pas encore assez puissante pour la donner sans trembler. Mais je fais des progrès ... Peut-être suis-je humaine ... mais j'ai bien plus de valeurs que des centaines de "Yeak" ( nom commun pour vampire impures.)"

    Elle se retint de lui cracher au visage. Enfonçant sa main dans sa poche pour prendre le manche de sa nouvelle baguette offerte par Dakota ... reprenant son chemin pour s'éloigner de cet homme qu'elle ne pouvait plus voir sans entendre sa conscience lui ordonner de le tuer ... mais seule, elle n'en viendrait pas à bout. Se retournant une dernière fois vers l'être ... elle lui dit avec une réserve et une assurance éclatante.

    -" Je ne suis pas une moldu ... encore moins une patiente élève. Ne me sous-estimez pas Eris ... "



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asphodèle Slayers
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
Dir. de Poufsouffle & Prof. de Potion
avatar

Féminin Nombre de messages : 292
Age : 30
AGE [RP] : 35 ans
Date d'inscription : 15/10/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Miroir à double sens et pendule réutilisable.
Fonction HRP: Administratrice
MessageSujet: Re: I put a Spell on You [PV]   Mar 8 Avr - 20:09

ce rp est-il tj d'actu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Fratrie Liimatainen
Directeur du Riot's
Auror & Etudiants en Médecine et Sc.Occultes
Directeur du Riot'sAuror & Etudiants en Médecine et Sc.Occultes
avatar

Féminin Nombre de messages : 76
Age : 31
Tendance Magique : Magie Blanche et Magie Noire
Date d'inscription : 16/10/2007

Présentation du Personnage
Inventaire: Plume à papote, oreille à rallonge, appareil photo magique
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: I put a Spell on You [PV]   Mer 9 Avr - 14:00

Ouaip, je posterais pour le finir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I put a Spell on You [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
I put a Spell on You [PV]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation Spell [validée]
» HERMIA - I put a spell on you ?
» Mastery Spells
» I put a spell on you ? Kate
» I'll make you crack, you will fall under my spell and I will take you in my net! Pay & Salma

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horcruxes - Les Reliques de la Mort :: <font COLOR=white>LONDRES [RP]</font> :: Londres Moldu-
Sauter vers: