AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ivresse du vide [Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kenji Sayuri
Contractuel

Contractuel
avatar

Masculin Nombre de messages : 17
Age : 28
CITATION : « Selon nos informateurs le Lynx Tueur serait sur le territoire britannique […] » La Gazette
AGE [RP] : Inconnu
Date d'inscription : 18/02/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Ivresse du vide [Libre]   Mer 20 Fév - 17:55

Trois jours qu’il était arrivé à Poudlard. Après avoir traversé les plateaux arides du Nord de la Chine, les plaines de Mongolie, les contrées glaciales de la Sibérie et les pays d’Europe, le voilà arrivé en Angleterre. Tout ce chemin pour la simple et bonne raison qu’un transplanage sur une trop longue distance aurait permis à ses détracteurs de le retrouver. Kenji avait toujours été libre, certes recherché mais libre, et le fait de rester dans ce château était pour lui comme le fait d’enfermer une bête en cage. Cela ne faisait que trois jours, mais c’était déjà trois jours de trop pour Kenji. Il avait une maîtrise de lui-même considérable, son éducation stricte et basée sur la symbiose du corps et de l’esprit l’aidait énormément ces temps-ci. Pour ne pas péter un câble il restait enfermé dans ses appartements et se mettait dans un état de semi conscience, se laissant aller à un état de méditation. La nuit venue, il sortait pour se dégourdir les jambes.

Se dégourdir les jambes, il en avait d’autant plus besoin que son instinct félin le lui réclamait. Pas à dire, chez Kenji la limite entre l’humain et l’animal qui le représentait était fine, très fine, trop fine. Alors qu’il venait de sortir de ses appartements, il commença à monter les étages telle une ombre se déplaçant au gré du vent. Il ne souhaitait pas rencontrer d’élève. Il le savait, des rumeurs couraient dans le château à son sujet, surtout avec son arrivée quelque peu violente. Il se dirigeait vers la plus haute tour du château, celle d’astronomie. Ce point culminant était propice à beaucoup de chose et limitait les rencontres incongrues.

Aussitôt monté l’escalier en colimaçon qui menait à la tour, l’homme laisse place à l’animal. Le lynx marche d’un pas feutré sur les dalles de la tour puis saute sur le rebord de celle-ci, sautant d’un créneau à un autre. Finalement l’animal s’arrêtent et contemple la nuit, ses yeux noctambules balayent le parc du regard. Après une dizaine de minutes, l’homme reprend ses droits et sa taille. Kenji se trouve donc, debout à quelques centimètres du vide. Son manteau de cuir noir claque avec la force du vent. Le capuchon de ce manteau est rabattu sur son visage, en laissant entrevoir que sa bouche. Soudain il fait un pas dans le vide. Son pied semble d’abord s’enfoncer puis remonte légèrement, il décolle le second et fait de même. Quelques pas plus tard il est à une dizaine de mètre d’écart de la tour, au dessous de lui le vide. Le but de ceci ? Rien de plus que de se changer les idées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mark De Hurlevent
Elève de 6ème Année à Serdaigle
Elève de 6ème Année à Serdaigle
avatar

Masculin Nombre de messages : 26
Age : 98
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Ivresse du vide [Libre]   Ven 22 Fév - 23:28

[Hj : je réponds présent ^^]




Tour des Serdaigles, lit de Mark, 23h27


Nul ne pouvait mieux apprécier le sommeil des bienheureux que l’élève méritant et épuisé à force de s’être acharné au travail, oh oui dans des cas pareils on était réellement plus que joyeux de se retrouver au plumard pour s’enquiller quelques bonnes heures de sommeil réparateur. Le cas échéant l’on pouvait aussi aimer venir se reposer après avoir passé une nuit précédente « agitée » ; il ne nous appartient pas de déterminer à laquelle des deux raisons appartenait Mark, mais il suffit de dire qu’à cet instant précis il dormait vraiment très mais alors très bien.

L’instant plus tard il était réveillé et de très mauvaise humeur

- Putain, mais tu sais l’heure qu’il est ?!
- Mais Mark c’est une urgence impérative, il me faut absolument une dose de ces pilules de faucon séché ! Reira a adoré la dernière fois, et cette fois-ci je sens que je vais conclure…..
- Je m’en fous, laisse-moi dormir !
- Je te paye double tarif : 10 gallions !
- 20 gallions
- 15
- Vendu, mais par Merlin c’est la dernière fois ! Et tu payes d’avance



Voilà pourquoi le gentil, le serviable, et occasionnellement le redoutable homme d’affaire, Mark De Hurlevent, fiston de Henri et Aurore De Hurlevent (qui à eux connaissait tous les professeurs et la plupart des gens du ministère de la magie), et enfin filleul de l’actuelle directrice de Poudlard, voilà donc pourquoi il était maintenant en train de parcourir les couloirs du château en prenant garde d’éviter à tout prix les professeurs ; par chance certains étaient bien assez occupés avec leurs petites affaires (qu’il s’agit des Slayers ou des Rocstone), en revanche d’autre étaient des insomniaques notoires ; Tantine Ira par exemple avait la fâcheuse habitude de toujours faire des ballades nocturnes. De temps en temps c’était sur le concierge que Mark tombait, par bonheur depuis 6 ans maintenant il avait conclu un arrangement plus que profitable avec ce dernier et ne risquait plus grand-chose.

Bon alors, la planque où il cachait les pilules de faucon séché…. Ah oui, sur l’une des pierres de la Tour d’Astronomie ; chance, il n’était pas bien loin. Cet article connaissait un grand succès en ce moment, visiblement ça rendait certaines demoiselles très….. bah disons plus conciliables ; marrant quand même, il faudrait qu’il étudie en détail les effets du truc, mais heureusement « on » lui avait confirmé que les pilules ne faisaient rien d’autre que surenchérir des réactions déjà présentes. Pratique tout de même, et très rentable comme business ; ça et l’ [url=http://www.dailymotion.com/visited/search/vraie vie harry potter/video/x433q6_la-vraie-vie-dharry-potter_fun/]« herbe à Neville »[/url], c’était ce qui marchait le mieux.



Ah la tour d’Astronomie ! L’endroit était tellement rébarbatif que personne n’y mettait jamais les pieds, même les amoureux des étoiles préféraient aller dans le par et parfois, exceptionnellement, ils avaient le droit d’aller à Pré-au-Lard. Bref, c’était idéal pour une cachette.

Tranquillement Mark commença à desceller la pierre et à récupérer quelques-unes des précieuses pilules ; il finissait de refermer sa cachette quand il entend un bruit, le bruissement d’une cape. Mal à l’aise il se releva et découvrit un homme flottant dans le vide à quelques mètres de lui. Ouille ouille ouille….

Mark – « D’accord….. bon, ben…. Heu Bonsoir ? Joli nuit hein ? Calme et tout et tout….. »


Avec un discours pareil il pouvait tout de suite aller se pendre, ou se mettre à sauter du haut de la tour ; il y avait néanmoins plus important : de tout évidence, « Machin qui flotte dans l’air » n’était pas un professeur, et selon le code des De Hurlevent « ce qui est inconnu est potentiellement dangereux ». C’était une maxime de papa Henri, et papa Henri avait survécu à la grande guerre sous Mustang, et à un tas d’autre chose dont on ne parlait pas. Okay, on allait essayer autre chose.

Mark – « dites, vous êtes quel genre vous ? C’est pour savoir si je tente ma chance en parlant avec vous ou bien si je dois tout de suite me mettre à courir. Ca vous dérange pas si je sors pas ma baguette ? M’est avis que contre un gars qui lévite dans l’air j’ai pas franchement mes chances…… Alors, vous êtes un danger pour moi ? »




[HJ : Mark est le filleul d’Iranoe ; même si nos persos se connaissent pas j’aime autant éviter que tu étripes le mien Razz]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenji Sayuri
Contractuel

Contractuel
avatar

Masculin Nombre de messages : 17
Age : 28
CITATION : « Selon nos informateurs le Lynx Tueur serait sur le territoire britannique […] » La Gazette
AGE [RP] : Inconnu
Date d'inscription : 18/02/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: Ivresse du vide [Libre]   Lun 25 Fév - 15:03

Planté droit comme un piquet dans le vide, il regarde à l’horizon. Ses yeux scrutent les nuages se chevauchant dans la nuit noire. Son esprit semble loin. A quoi pense-t-il ? A quoi peut bien penser un homme comme Kenji lorsqu’il semblait être ailleurs ? A quoi peut bien penser un criminel recherché sur une bonne partie du globe ? A quoi peut bien penser un homme où la limite entre l’humain et la bête est si étroite ? Peut être qu’il ne vaut mieux pas répondre à ces questions, et encore moins à chercher à y répondre. Entrer dans un esprit si tourmenté pourrait être fatal. Soudain sa réflexion est troublée. Il entend des pas sur la tour, des pierres qui bougent. Il se retourne dans un silence glacial. Son visage est toujours couvert par le capuchon de son manteau noir. Il ne bouge pas. Soudain une petite tête se dévoile de derrière le rempart et le fixe.

- D’accord….. bon, ben…. Heu Bonsoir ? Joli nuit hein ? Calme et tout et tout…..

Kenji ne répond rien. Le silence règne en maître pendant un moment. Seul le claquement de son manteau du fait du vent vient perturber ce silence. L’homme au visage masqué ne fait aucun geste, n’émet aucun bruit.

- Dites, vous êtes quel genre vous ? C’est pour savoir si je tente ma chance en parlant avec vous ou bien si je dois tout de suite me mettre à courir. Ca vous dérange pas si je sors pas ma baguette ? M’est avis que contre un gars qui lévite dans l’air j’ai pas franchement mes chances…… Alors, vous êtes un danger pour moi ?

Kenji ne répond pas tout de suite. Il s’avance dans les airs, un pied devant l’autre même, ceux-ci semblant s’appuyer sur le vide. Puis il se retrouve debout sur le rempart de la tour. Il s’accroupit et se retrouve nez à nez avec le jeune homme qui venait de faire irruption. Son visage toujours à moitié caché, on ne voit que sa bouche qui ne tarde pas à s’ouvrir finement.

- Cela dépend. Es-tu du genre à couiner face au danger ou à y faire face. répond Kenji d’une voix rauque et glaciale. Pendant un court instant il semble humer le jeune homme. Non, tu es du genre à ne pas avoir conscience du danger…Une tête brûlée ?

Kenji finit par se relever et se dresse devant le jeune homme.

- Le couvre-feu a sonné depuis longtemps. Ta directrice ne serait pas contente si elle apprenait que tu fais de l’esbroufe. Reprit-il sur un ton encore une fois des plus monocorde et glacial. Quel est ton nom ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mark De Hurlevent
Elève de 6ème Année à Serdaigle
Elève de 6ème Année à Serdaigle
avatar

Masculin Nombre de messages : 26
Age : 98
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Ivresse du vide [Libre]   Dim 2 Mar - 22:36

Même si la voix qui s’exprimait était froide, rauque, bref tout à fait menaçante, Mark fut soulagé d’entendre l’individu lui parlait : à le voir en suspension sur l’air, tout enveloppé de son masque et de cette longue cape, il avait un instant cru qu’il avait rencontré non pas un homme mais une tout autre créature. Oh bien sur ce n’était pas pour cela qu’il fallait qu’il se considère en sécurité, néanmoins….. et bien le Serdaigle préférait avoir en face de lui un individu pourvu du sens commun plutôt qu’une simple bête tout juste bonne à assouvir ses instincts.

Les premiers mots furent cependant tout sauf encourageants :

Mark – « Alors, vous êtes un danger pour moi ? »

Kenji – « Cela dépend. Es-tu du genre à couiner face au danger ou à y faire face. » un silence ; il semble à Mark que l’homme l’envisage alors qu’il le surplombe si aisément « Non, tu es du genre à ne pas avoir conscience du danger…Une tête brûlée ? »

Voilà un qualificatif qui aurait fait plaisir aux connaissances du Serdaigle ; tête brûlée, inconscient du danger…… ce n’était pas tout à fait faux, il fallait être honnête. Mark était un peu du genre téméraire, mais il s’agissait d’une conséquence de son orgueil bien particulier : le jeune élève avait la vanité de se croire capable de gérer bien des situations, y compris les dangereuses. Devant cet homme cela dit il n’en menait pas large : il savait qu’il ne faisait absolument pas le poids contre ce sorcier, et quand à se mettre en sécurité hors d’atteinte de lui…… ne rêvons pas. Il y avait aussi un petit autre chose, Mark devait admettre que l’homme était bigrement intéressant : c’était le premier sorcier qu’il rencontrait qui savait léviter ; peut-être était-ce une chose commune pour certains mais l’intérêt du Serdaigle était piqué et il brûlait d’en savoir un peu plus. On ne l’avait pas envoyé chez les bleu-argent pour rien après tout.

Kenji – « - Le couvre-feu a sonné depuis longtemps. Ta directrice ne serait pas contente si elle apprenait que tu fais de l’esbroufe. »
Reprit-il sur un ton encore une fois des plus monocorde et glacial. « Quel est ton nom ? »


Fichtre, c’est qu’il était grand l’animal ! Déjà qu’accroupi il était impressionnant mais une fois relevé….. aucun doute, il le dominait complètement. La bonne nouvelle de la nuit c’est qu’au moins, malgré toute la froideur de sa voix, l’homme montrait une minuscule pointe d’intérêt pour Mark ; bon signe ça, il suffirait au Serdaigle ne pas l’énerver et finalement tout se passerait peut-être bien.

Mark – « de l’esbroufe……. J’aurais du choisir un lieu plus animé alors car ici il n’y a guère de témoins pour admirer un éventuel exploit, et si au contraire je recherchais une certaine discrétion ? La tour d’Astronomie n’est pas connue pour être fréquentée……. Je me permets de supposer que c’est également pour cette qualité que vous êtes ici »



Bien, bien peut-être cela le ferait-il remonter un peu dans l’estime de son mystérieux interlocuteur ; restait à répondre à la seconde question. Mark hésita un instant, puis finit par choisir l’honnêteté : après tout il y perdrait le moins.

Mark – « Je me nomme Mark De Hurlevent, et je suis le filleul de la directrice de Poudlard laquelle directrice serait en effet fort peu heureuse de connaître mon escapade ; ça c’est un danger duquel je suis bien conscient….. » le Serdaigle avait dit cela sans fierté ou bravade, presque d’une manière neutre ; son regard était néanmoins planté dans celui de l’homme « quand à vous je pense que vous n’êtes ni professeur ni un membre du personnel de l’école en conclusion…… en conclusion j’imagine que vous êtes une connaissance de l’un d’entre eux et je ne vois guère que 5 personnes ayant l’autorité pour qu’un « étranger » se « promène » la nuit dans Poudlard sans être inquiété »

Mark – « me ferez-vous l’honneur d’entendre votre nom ? J’avoue être curieux…. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ivresse du vide [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ivresse du vide [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horcruxes - Les Reliques de la Mort :: <font COLOR=white>POUDLARD [RP]</font> :: Tours-
Sauter vers: