AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'appart de Sorrenze et Sampiero à Londres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elthiriel L. Sampiero
Etudiant(e) en Force Publique
Etudiant(e) en Force Publique
avatar

Féminin Nombre de messages : 72
Age : 38
Date d'inscription : 24/01/2008

MessageSujet: L'appart de Sorrenze et Sampiero à Londres.   Dim 27 Jan - 20:29

Un appartement sied dans un HLM de Londres. Un appart minuscule. Un trois pièces minuscule mal chauffé et mal éclairé, les ampoules jetant une lumière moche.

Les murs sont d,un blanc neutre, le plancher en lino est propre aussi quoique poussiéreux si c'est possible. Comme mobilier, le minimum. Une table, des chaises, un poele un frigo et deux lits. Rien d'autre, ce n'est pas essentiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elthiriel L. Sampiero
Etudiant(e) en Force Publique
Etudiant(e) en Force Publique
avatar

Féminin Nombre de messages : 72
Age : 38
Date d'inscription : 24/01/2008

MessageSujet: Re: L'appart de Sorrenze et Sampiero à Londres.   Lun 28 Jan - 17:13

Un froissement de tissus, le bruit de milliers de piécettes. Une gitane, un homme et un capucin atterrissent en plein milieu d'une chambre. Les murs sont nus et blanc, le plancher poussiéreux. La literie des lit est propre cependant, et recouvert d'un autre drap pour la protéger de la poussière.

Il n'y a rien d'autre. C'est évident que ce n'est pas habité souvent. Elle lui sourit de nouveau.

Voilà, on y est. Je vais te laisser choisir tes questions un peu. Quand tu sera avec, tu devra être seul pour ne pas être distrait. Je m'occuperai de ton familier, tu n'a rien à craindre. Je t'appellerai quand ca sera prêt.

UN froissement de tissus. D'un pas assuré, félin et aérien, qui fait voler ses jupons de facon qui rendrait tout les hommes fous, elle quitte la pièce dans un tintement de piécette.

Dans la cuisine, elle avise la personne qui va acceuillir Balian.

Ca va? C'est prêt? Lui il l'est.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balian (Svantovit)
Contractuel

Contractuel
avatar

Masculin Nombre de messages : 16
Age : 27
CITATION : Alhambra...
AGE [RP] : 30 ans
Date d'inscription : 13/12/2007

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: L'appart de Sorrenze et Sampiero à Londres.   Lun 28 Jan - 21:33

Elthiriel avait tendu la main. Balian l’avait prise. Manco s’était fermement accroché au coup de son maître. Un craquement sonore et un bruissement de piécettes plus tard et ils avaient transplané. Ils ne tardèrent pas à réapparaître dans ce qui semblait être une chambre. Seul le lit permet de déduire l’utilité de la pièce car le reste est sobre. A la première inspiration, Balian sent les choses, son âme de chasseur. Les effluves et odeurs lui procurent des images. Images qui ne tardent pas à s'évanouir avec l'intervention de la jeune femme.

« Voilà, on y est. Je vais te laisser choisir tes questions un peu. Quand tu seras avec, tu devras être seul pour ne pas être distrait. Je m'occuperai de ton familier, tu n’as rien à craindre. Je t'appellerai quand ça sera prêt. »

Balian hoche la tête en signe de compréhension et regarde Elthiriel s’en aller dans une autre pièce. Aussitôt la porte refermée, Manco s’insurge.

« Je rêve où elle m’a appelé familier ?! » couina le capucin.
« Tu préférerais qu’elle dise quoi ? Je m’occuperai de la réincarnation du dieu inca Viracocha ? » dit Balian en regardant les moindre recoins de la chambre.
« Tu vas y aller seul ? »
« Oui. Ca te fait peur ? »
« Si elle est sur la liste ? »
« Elle ? »
« Elle, tu verras. »
« Pourquoi serait-elle sur la liste ? »
« Pourquoi les autres y sont ? » répliqua le capucin promptement.
« Hum. » émit le sorcier pour seule réponse.

Manco saute sur le lit et pointe son maître du doigt.


« En tout cas, je ne sais pas ce qu’elle entendait par ‘tu n’as rien à craindre’, mais qu’elle s’approche un peu trop près de moi et elle maudira ses parents de ne pas l’avoir piqué à la naissance et… »
« Manco ! » dit vivement Balian afin de mettre fin à cette conversation.

Le capucin grommelant va s’asseoir en tailleur au niveau des oreillers du lit. Balian, lui, s’approche de la fenêtre et regarde l’extérieur. Ils sont à Londres, sans aucun doute. Il regarde le quartier, les moindres détails.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xoramen & Morayeel
Professeur de Divination
Professeur de Divination
avatar

Féminin Nombre de messages : 211
Age : 34
CITATION : Nous vivons dans un monde où la crainte de l'illusion est réelle...
AGE [RP] : 44 & 19
Tendance Magique : Gris pâle au gris foncé
Date d'inscription : 12/01/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: L'appart de Sorrenze et Sampiero à Londres.   Mar 29 Jan - 6:48

[MORAYEEL]

Elle était prête depuis un moment et elle savait exactement ce qu'elle avait à faire. Simple chemise de lin écru cachée en partie par un châle violet sombre qui lui recouvre la tête et les cheveux, ne laissant échapper qu'une mèche cristalline et givrée qui lui cache en partie l'oeil droit. Elle porte un pantalon très ample du même violet, du velours. Une rivière... que dis-je, une cascade de colliers dorés se déversent de son cou jusqu'à recouvrir presque entièrement le haut de son corps. L'oeil est souligné et surligné d'un épais trait de crayon noir, débordant amplement vers les tempes, accentue la pâleur de la couleur de l'iris d'un bleu très délavé. Les lèvres pleines sont peinte d'un rouge profond, couleur chaude, brûlante, contrastant avec la glace de son regard. Les mains couvertes de bagues, les bras enserrés dans des bracelets aussi nombreux que tintant.

Le craquement sonore du transplannage d'Elthiriel la sort de son auto-contemplation. C'est fou à quel point le changement pouvait être drastique. Elle se frotte les mains et inspire. Ce sera son tour bientôt. Morayeel n'aimait pas être au devant de la scène... elle préférait les coins sombres et l'ombre de sa soeur.

La porte de la cuisine s'ouvre. Morayeel se retourne et adresse un regard brûlant à sa soeur et bat des paupières de manière tout à fait provocante.


- Ca va? C'est prêt? Lui il l'est.
- Je le suis aussi, réplique-t-elle d'une voix suave, un peu grave, langoureuse.

Un clin d'oeil à Elthiriel et elle passe de la cuisine à la chambre, dans un tintement de colliers et de bracelets, moins de piécettes, mais fait presque autant de bruit. La porte s'ouvre et va frapper le mur de l'autre côté de son pivot.

Le regard de glace se pose sur l'homme et le détaille des pieds à la tête. Le temps que Balian se retourne, il a déjà fait le chemin inverse et recommence, des pieds à la tête.


- Vous êtes Balian.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balian (Svantovit)
Contractuel

Contractuel
avatar

Masculin Nombre de messages : 16
Age : 27
CITATION : Alhambra...
AGE [RP] : 30 ans
Date d'inscription : 13/12/2007

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: L'appart de Sorrenze et Sampiero à Londres.   Jeu 31 Jan - 0:56

Balian, appuyé contre l’encadrement de la fenêtre, est toujours en train de regarder à l’extérieur. Manco, lui, s’était assit en tailleur sur les oreillers et semblait… méditer en position du yoga. Des pas arrivèrent puis une voix.

« Vous êtes Balian. »

Balian se retourna en souriant. Il croisa ses bras et fit quelques pas.

« C’est un bon début. » dit-il en souriant d’autant plus avec un air moqueur.

Soudain Manco se redressa vivement et grimaça, les poils de son dos s’hérissèrent et appuyé sur ses quatre membres ils pris l’allure d’un chat menaçant en fixant la personne qui venait d’entrer.


« Manco ! » dit vivement Balian en fronçant des sourcils. Le capucin se calma légèrement mais gardait toujours son regard intrigué et intrigant. « Excusez-le Mademoiselle. On dit que le capucin à front blanc ne voit pas le corps mais l’âme des gens, sûrement une vielle légende. »

Il faisait face aux deux jeunes femmes, Elthiriel et celle qui ne s’était pas encore présenté. Son sourire toujours accroché à ses lèvres, il les regardait tour à tour de son regard profond d’ambre. Devant le silence prolongé, il repris la parole.

« Elthiriel m’a dit que nous aurions besoin de calme, alors… » Sans finir sa phrase il passe la porte et va dans la pièce accolée. Manco regarde son maître partir, le capucin est toujours sur la défensive et affiche un air menaçant. Quand son maître et la demoiselle ont quitté la pièce, il adresse un regard de défit à Elthiriel, un regard qui ne voulait dire autre que ‘approche-toi-de-moi-et-je-repeins-les-murs-avec-ton-sang’.

Dans la pièce juxtaposée, Balian lance la conversation.


« Il parait que vous pouvez éclaircir mon passé. Elthiriel m’a dit de préparer des questions, elles sont simples. Parlez-moi de ma famille, celle que je n’ai jamais connu. » Il fait une pause avant de reprendre alors que son sourire venait de s’évanouir. « Mais attention, inutile d’aller fouiner ailleurs… » Etrangement le capucin et son maître avait le même regard de défiance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elthiriel L. Sampiero
Etudiant(e) en Force Publique
Etudiant(e) en Force Publique
avatar

Féminin Nombre de messages : 72
Age : 38
Date d'inscription : 24/01/2008

MessageSujet: Re: L'appart de Sorrenze et Sampiero à Londres.   Jeu 31 Jan - 2:21

Elthiriel soutient le regard du capucin sans broncher.

Tu sais, si je voulais gagner de la puissance avec ton sang, je ne m'y prendrais réellement pas comme ca. Relaxe, je suis bien ce que je dis être. Ce qui se passe n'est pas de notre ressort. Je vais en profiter pour me changer tiens. Tu as faim en attendant?

Elle fait apparaitre une tasse d'eau fraîche et une assiette de fruits aussi divers et variés et la dépose sur le lit devant l'animal.

D'un coup de baguette magique, elle fait apparaitre une multitude de jupons multicolores Une jupe , une camisole noire et une chemise de lin écrue avec une jupe lourde d'un rouge vif brodé de motifs multicolores. Elle garde sa multitude de bijoux, mais enlève la lourde jupe de piécettes, son haut et son foulard.

Si le capucin a de la pudeur pour deux, elle elle n'en a aucune. De sa mère elle a hérité le superbe corp de liane, de danseuse souple. De son père, l'endurance physique. Il y a bien quelques cicatrices sur la chair pâle de ce corp, mais peu. Ce qui retient l'attention c'est cette chevelure sévèrement nouée, cette chevelure ténébreuses aux reflets sanglants.

Sans se préoccuper le moins du monde du capucin elle se rhabille avant de s,étaler sur le deuxième lit, sur le ventre. L'oeil gris légèrement surligné de noir détaille le singe avec un intérêt tout clinique.

C'est toi qui l'a guidé jusqu'à moi pour que je le guide. Et c'est pour ensuite me faire la gueule? Soit un peu bon joueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xoramen & Morayeel
Professeur de Divination
Professeur de Divination
avatar

Féminin Nombre de messages : 211
Age : 34
CITATION : Nous vivons dans un monde où la crainte de l'illusion est réelle...
AGE [RP] : 44 & 19
Tendance Magique : Gris pâle au gris foncé
Date d'inscription : 12/01/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: L'appart de Sorrenze et Sampiero à Londres.   Jeu 31 Jan - 5:17

[MORAYEEL]

L'homme... enfin, le relativement jeune homme se retourne, souriant. Il semble pas du tout fâché d'être là. Tant mieux, ils ont plus endance à se confier dans ce temps-là, ce qui facilite grandement les interprétations.

- C’est un bon début. »

Effectivement, c'est un excellent début. Morayeel se contente de hocher la tête. Parler le moins possible encourageait l'autre à parler. Ce qui comptait pour beaucoup.

Mais le ouistiti ne semble pas du même avis. Oh, désolé, capucin. Bref, un primate.


- Manco ! Excusez-le Mademoiselle. On dit que le capucin à front blanc ne voit pas le corps mais l’âme des gens, sûrement une vielle légende.
- Sans doute, répond simplement Morayeel.

Balian ne semble pas apprécier les silences, parce qu'il les coupe sans vergogne. Pendant le silence, elle s'est contentée de l'observer, sans ciller, d'un regard cristallin, presque transparent.


- Elthiriel m’a dit que nous aurions besoin de calme, alors…

Il quitte la pièce pour aller dans la cuisine. Morayeel le suit sans rien dire et referme la porte derrière eux, sans même jeter un regard au singe et... au capucin. mrgreen

Et non, il n'aime décidémment pas les silences. Pas un seul ne tient plus de 30 secondes.


- Il parait que vous pouvez éclaircir mon passé. Elthiriel m’a dit de préparer des questions, elles sont simples. Parlez-moi de ma famille, celle que je n’ai jamais connu. La voyante hoche la tête, sans vraiment approuver, sans vraiment informer. Mais attention, inutile d’aller fouiner ailleurs…

C'était quoi ça ? Une menace ? Un avertissement ? Un souhait ? Le cristal se durcit, se rapprochant de la dureté du diamant. Elle se glisse dans l'espace et se rapproche de Balian. Le diamant se fait de verre.

- Tout dépend. Est-ce que tu veux LA vérité ou TA vérité ?

La question est sadique, cruelle. Mais nécessaire, question de bien aller au fond des choses. Si Balian voulait sa vérité, la finale serait différente de s'il voulait la vérité. D'un côté comme de l'autre, c'est lui qui décidait. Elle n'était que l'intermédiaire entre Balian et son passé.

- Prend place. Et prend le temps de réfléchir à la question. La première.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balian (Svantovit)
Contractuel

Contractuel
avatar

Masculin Nombre de messages : 16
Age : 27
CITATION : Alhambra...
AGE [RP] : 30 ans
Date d'inscription : 13/12/2007

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: L'appart de Sorrenze et Sampiero à Londres.   Jeu 31 Jan - 14:42

  • Manco Capac


« Tu sais, si je voulais gagner de la puissance avec ton sang, je ne m'y prendrais réellement pas comme ça. Relaxe, je suis bien ce que je dis être. Ce qui se passe n'est pas de notre ressort. Je vais en profiter pour me changer tiens. Tu as faim en attendant ? »

Des vivres apparaissent juste devant le capucin. Manco n’y porte pas regard et saute jusqu’à l’encadrement de la fenêtre, au même endroit que son maître il y a quelques instants. Il jette un œil à la jeune femme en train de se changer mais ne tarde pas à reporter son regard sur l’extérieur avec un air snobe et boudeur.

« C'est toi qui l’as guidé jusqu'à moi pour que je le guide. Et c'est pour ensuite me faire la gueule? Soit un peu bon joueur. » dit-elle maintenant allongée sur le lit.

Le capucin sourit puis rigole légèrement pendant quelques instants. Il n’adresse aucun regard à Elthiriel.


« Qui te dis que je l’ai guidé jusqu’à toi, pour que tu le guides ? » dit-il en souriant sournoisement. « Beaucoup de mystères vous entourent, toi et l’autre… » il fait une pause puis tourne sa tête lentement vers Elthiriel et finit avec le même sourire sardonique. « … mais vous ne rivaliserez pas de mystères avec Balian, premier des six. ». Ces derniers mots furent à voix basse et semblèrent lui avoir échappé.


  • Balian


« Tout dépend. Est-ce que tu veux LA vérité ou TA vérité ? »

Les derniers mots de la demoiselle, au prénom toujours inconnu, résonnèrent dans la tête de Balian. Toujours debout, les bras croisé, il réfléchit. Balian n’avait pas vocation à entendre ‘sa vérité’, ça ne l’aiderait en rien dans sa tâche. Ce dont il avait besoin c’étaient les faits avérés. Visiblement elle avait besoin de plus de précisions dans les questions posées. Balian ne doutait pas une seconde que lever les voiles du passé n’était pas une mince chose à faire, mais dans son cas le passé qu’il ne connaissait pas était minime, la question évidente.

« Prend place. Et prend le temps de réfléchir à la question. La première. »
« Qui sont mes parents, ceux qui m’ont donné la vie. » répondit immédiatement Balian alors que la demoiselle venait à peine de finir sa phrase.

Le regard ténébreux d’ambre s’entrechoquait avec celui cristallin de la demoiselle. Balian avait un regard pesant, insistant. Il n’avait pas confiance, mais vu qu’il ne connaissait pas la peur, il n’avait ni l’air mal à l’aise, ni impressionné, ni méfiant. Il regardait l’accoutrement de la demoiselle remontant de bas en haut. Sa tête ne bouge pas, seules ses pupilles ténébreuses glissent le long du corps de la jeune femme. Il regarde les colliers, une marque apparaît à la base du coup mais ne tarde pas à disparaître sous la ribambelle de bijoux. Son regard finit par se replonger dans celui de la demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elthiriel L. Sampiero
Etudiant(e) en Force Publique
Etudiant(e) en Force Publique
avatar

Féminin Nombre de messages : 72
Age : 38
Date d'inscription : 24/01/2008

MessageSujet: Re: L'appart de Sorrenze et Sampiero à Londres.   Jeu 31 Jan - 18:25

Qui te dis que je l’ai guidé jusqu’à toi, pour que tu le guides ? » dit-il en souriant sournoisement. « Beaucoup de mystères vous entourent, toi et l’autre… » il fait une pause puis tourne sa tête lentement vers Elthiriel et finit avec le même sourire sardonique. « … mais vous ne rivaliserez pas de mystères avec Balian, premier des six. ». Ces derniers mots furent à voix basse et semblèrent lui avoir échappé.

Pour une oreille normale, les propos auraient été inintelligibles. Dans un discret tintements de bijoux, celle d'Elthiriel se tend. Elle ne relève pas. Apprendra en temps et lieu ce qui lui sera utile. Elle a un sourire gourmand.

Et toi capucin? Par quel mystère tu parles? Les psittacidés sont doués de la parole... Tu es du même genre? Ca expliquerait ton dos rond envers Inko

S'étendant le bras, elle pique un fruit, un morceau de mangue juteuse et le porte à sa bouche. Elle mastique tranquillement. Puis continue sa réflexion une fois avalé.

Le monde est rempli de mystère. J'en suis un, tu peux le sentir... Ma soeur en est un autre... Ainsi que notre père et notre mère. Chacun son champ de compétence, chacun ses talents. Je me qualifierait d'hybride... Le meilleur des deux mondes, l'amazone défenderesse, la gardienne chasseresse si tu veux. Bref, c'est confus

Elle ouvre de grands yeux, manifestement elle se paie sa tête.

Mystérieux que dis-je... Il y a un terme pour ca dans l'Amérique d'ou tu viens?

note: recherche wiki, les capucins viennent d'amérique centrale, au cas ou Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xoramen & Morayeel
Professeur de Divination
Professeur de Divination
avatar

Féminin Nombre de messages : 211
Age : 34
CITATION : Nous vivons dans un monde où la crainte de l'illusion est réelle...
AGE [RP] : 44 & 19
Tendance Magique : Gris pâle au gris foncé
Date d'inscription : 12/01/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: L'appart de Sorrenze et Sampiero à Londres.   Dim 30 Mar - 6:12

CRAK

Eh oui, c'est bien son appart, incolore, terne, poussiéreux, dénudé... très dénudé... elle n'y vient jamais. Samuelle les repousse sans ménagement, déstabilisant Xoramen qui se retient sur Halewyn, et repart comme elle est venue, dans un craquement sonore, accentué par le vide relatif de la pièce.


- C'est fou à quel point elle est délicate...

Aucun mouvements pour s'éloigner d'Halewyn. Il va bien, il est en pleine forme. Vexé, froissé même, mais il est là. Il est vivant et rétabli. Quoi demander de plus ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halewyn Coeurd'Acier
Contractuel

Contractuel
avatar

Masculin Nombre de messages : 281
Age : 38
CITATION : Fais moi chier et c'est probablement la dernière chose que tu fera.
AGE [RP] : indéfinì
Date d'inscription : 19/01/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: L'appart de Sorrenze et Sampiero à Londres.   Dim 30 Mar - 6:15

Par réflexe, il la réceptionne mais est trop en criss pour apprécier le contact.

- C'est fou à quel point elle est délicate...

Elle est brusquement remise sur pied tandis que sans aucun bruit, il finit ce qu'il avait commencé.

Se rendre à la porte de sortie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xoramen & Morayeel
Professeur de Divination
Professeur de Divination
avatar

Féminin Nombre de messages : 211
Age : 34
CITATION : Nous vivons dans un monde où la crainte de l'illusion est réelle...
AGE [RP] : 44 & 19
Tendance Magique : Gris pâle au gris foncé
Date d'inscription : 12/01/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: L'appart de Sorrenze et Sampiero à Londres.   Dim 30 Mar - 6:29

Ouais, bon, on repassera pour les retrouvailles attachantes... il est vexé... froissé même...

- Halewyn !

Pour une deuxième fois en moins de 5 minutes, elle se dépêche et passe à côté pour se dresser devant lui. Mais cette fois, elle ne fait pas que se mettre devant lui, elle l'agrippe aussi. Elle a dit qu'elle n'allait pas le retenir, mais bon.... elle a menti...

- Non, tu vas pas partir comme ça. La dernière fois que t'es parti comme ça, ça s'est très mal terminé...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halewyn Coeurd'Acier
Contractuel

Contractuel
avatar

Masculin Nombre de messages : 281
Age : 38
CITATION : Fais moi chier et c'est probablement la dernière chose que tu fera.
AGE [RP] : indéfinì
Date d'inscription : 19/01/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: L'appart de Sorrenze et Sampiero à Londres.   Dim 30 Mar - 6:35

Ah tiens donc!

L'oeil gris se pose sur elle. Torve, dur.

J,ai été enfermé trois putain de semaine sans aucune nouvelles de rien avec la sale gueule de Dario dans face et un seul chat comme compagnie potable.

Il passe sous silence la baguette, Paul dit qu'il n'en vend pas, il ne fera pas exprès

Tu t'attendais à quoi? Que je t'en remercie de m'avoir foutu en câliss de cage? Que je saute de joie t'avoir attendue trois ciboires de semaines? Pour apprendre par n'importe qui ce qui est arrivé.

Il lui reproche plein de chose en fait. Mustang ne justifie pas son absence et son silence. La Chimera non plus.

L'avoir vraiment voulu, elle serait venue. N'a t il pas couru pour elle?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xoramen & Morayeel
Professeur de Divination
Professeur de Divination
avatar

Féminin Nombre de messages : 211
Age : 34
CITATION : Nous vivons dans un monde où la crainte de l'illusion est réelle...
AGE [RP] : 44 & 19
Tendance Magique : Gris pâle au gris foncé
Date d'inscription : 12/01/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: L'appart de Sorrenze et Sampiero à Londres.   Dim 30 Mar - 7:23

Il est vraiment vexé... très froissé...

- Ah tiens donc! J'ai été enfermé trois putain de semaine sans aucune nouvelles de rien avec la sale gueule de Dario dans face et un seul chat comme compagnie potable. Tu t'attendais à quoi? Que je t'en remercie de m'avoir foutu en câliss de cage? Que je saute de joie t'avoir attendue trois ciboires de semaines? Pour apprendre par n'importe qui ce qui est arrivé.

Elle ne recule pas, mais elle le relâche, se tasse un peu sur elle-même. Parce qu'il croit que ça été plus facile pour elle ?

- Non, je m'attends pas à ce que tu me remercie. Si j'avais eu la possibilité de venir, je serais venue. Mais Samuelle n'est pas des plus facile à rejoindre, tu sais, et puis j'avais deux crétins collés aux fesses sans arrêt. Iranoe a fait surveiller l'école et moi plus particulièrement. T'es mort, Halewyn. Pour tout le monde, t'es mort.

Arf, perspective horrible... elle a dû s'y reprendre trois fois avant d'être capable de l'émettre à haute voix quand elle l'a confirmé à Dakota. Enrique et lui, ils savaient que c'était pas la statue du cimetière, mais qu'elle confirme ensuite qu'il était mort après, ça changeait la perspective.

- Et puis, que j'y retourne, c'était dangereux pour Samuelle et son oncle... pour toi aussi... Dario, il a fait ce que je lui ai dit de faire. J'ai fait ce que j'ai cru le plus raisonnable de faire, pour tout le monde. Oui, il avait couru pour la protéger, elle, elle s'était éloignée pour le protéger. Et, après ce que t'as fait... ce que vous avez fait au cimetière, j'voulais pas risqué que tu tentes quelques choses dans l'état où tu étais... Dario sait de quoi t'es capable... du moins physiquement... c'était entendu que quand t'arriverais à lui tenir tête, on aviserait... mais c'était sans compter la baguette...

Oui, elle savait, Dario l'avait indiqué dans le message... c'était d'ailleurs ce qui l'avait poussé à contacter Xoramen.

Elle jette un coup d'oeil autour d'eux, comme si elle avait entendu quelque chose, mais non.


- C'est même pas prudent que j'sois ici... surtout pas avec toi... je peux pas non plus m'absenter des heures, ils vont finir pas voir que j'suis plus là... pour ce qui est de ma mère, quand j'suis arrivée, c'était déjà finit...

Elle secoue la tête, hausse les épaules et soupire.

- J'ai peut-être eu tort, je sais pas...

Tout d'un coup, elle a l'air très fatiguée. elle se demande parfois si c'est le stress qui l'épuise ou c'est la trace de Mustang dans sa tête qui la draine.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halewyn Coeurd'Acier
Contractuel

Contractuel
avatar

Masculin Nombre de messages : 281
Age : 38
CITATION : Fais moi chier et c'est probablement la dernière chose que tu fera.
AGE [RP] : indéfinì
Date d'inscription : 19/01/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: L'appart de Sorrenze et Sampiero à Londres.   Dim 30 Mar - 14:50

On avance...

Pense t il, se radoucissant. Il la ramène à lui, la serre contre lui dans une étreinte rassurante.

Ca va aller. Je prends les choses en main et je ferai pas de conneries.

Il lui lève les yeux vers lui. Y plonge l'acier, aussi tranchant qu'une lame.

Je veux qu'il sache que je suis vivant... On détruirais l'Angleterre plutôt que de le laisser poser une sale patte sur toi.

L'assassin lui prend le menton.

Je te dirai pas ce que je vais faire... Quand tu te sera débarassée de ce connard. Pas avant.

Il ne lui dit pas soit prudente. Il ne lui dit pas fait attention. Sur la poitrine de l'homme, l'absence de médaillons. Facile à voir, elle est èa la bonne hauteur.

Il ne lui demande rien non plus les bottes et le manteau c'était un prétexte. Il se contente de la fixer, cachant le saphir de son regard. On ne sait jamais avec ce connard de Mustang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xoramen & Morayeel
Professeur de Divination
Professeur de Divination
avatar

Féminin Nombre de messages : 211
Age : 34
CITATION : Nous vivons dans un monde où la crainte de l'illusion est réelle...
AGE [RP] : 44 & 19
Tendance Magique : Gris pâle au gris foncé
Date d'inscription : 12/01/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: L'appart de Sorrenze et Sampiero à Londres.   Dim 30 Mar - 16:41

- Ca va aller. Je prends les choses en main et je ferai pas de conneries.

Elle hoche la tête. Elle espère bien, c't'un adulte, hein. Quoique les adultes étaient souvent pire que des gamins. Dakota en particulier, mais passons.

- Je veux qu'il sache que je suis vivant... On détruirais l'Angleterre plutôt que de le laisser poser une sale patte sur toi.
- Non, mais arrête de dire des trucs pareil ! Après c'que vous avez fait, j'suis tout à fait disposée à croire que vous en êtes capable, mais à quoi ça va m'avancer si t'en réchappe pas ?

Elle lui plante un index impérieux dans le plexus. Un éclat de graphite furieux passe dans son regard. Mais arf ! Fugace, l'éclat, il disparaît aussitôt, laissant place à son air fatigué et las des derniers jours.

- Je te dirai pas ce que je vais faire... Quand tu te sera débarassée de ce connard. Pas avant.
- On y travaille, tu sais... dit-elle en reprenant l'expression d'Halewyn du "on".

Elle semble soudainement se rappeler quelque chose.


- Oh... tiens... prend ça...

C'est une petite pièce banale, qui provient probablement du séjour à Calcutta. Elle semble un peu confuse. Ça resemble aux piécettes portoloin que les chimériens portent en abondance pour se tirer des impasses.

- Zorion m'a oublietté des tas de trucs... par précaution... et ça aussi. Mais c'est pour toi. Tu sauras quoi en faire.Direction cache souterraine du Phoenix Noir

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halewyn Coeurd'Acier
Contractuel

Contractuel
avatar

Masculin Nombre de messages : 281
Age : 38
CITATION : Fais moi chier et c'est probablement la dernière chose que tu fera.
AGE [RP] : indéfinì
Date d'inscription : 19/01/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: L'appart de Sorrenze et Sampiero à Londres.   Dim 30 Mar - 19:58

- Non, mais arrête de dire des trucs pareil ! Après c'que vous avez fait, j'suis tout à fait disposée à croire que vous en êtes capable, mais à quoi ça va m'avancer si t'en réchappe pas ?

Sourire épais. Vous savez, le genre de sourire de Hale quand il se fout carrément de la gueule de son interlocutrice mais puissance dix?

- Oh... tiens... prend ça...

Il prends la main par le poignet, et examine le truc sans y toucher. Oh que si il se rappelle de ca... Et ca lui donne des idées. Un soleil chaud en contrehaut d'un soukh....

- Zorion m'a oublietté des tas de trucs... par précaution... et ça aussi. Mais c'est pour toi. Tu sauras quoi en faire.

Il la soulève comme une plume.

Jte touche pas là, parce que je veux que ce connard sache pas ce que tu goûte. On se reverra...

Un petit coup de nez, il la relâche et empoigne le portoloin. Dans un crac sonore, il disparait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xoramen & Morayeel
Professeur de Divination
Professeur de Divination
avatar

Féminin Nombre de messages : 211
Age : 34
CITATION : Nous vivons dans un monde où la crainte de l'illusion est réelle...
AGE [RP] : 44 & 19
Tendance Magique : Gris pâle au gris foncé
Date d'inscription : 12/01/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: L'appart de Sorrenze et Sampiero à Londres.   Lun 31 Mar - 1:58

Il la soulève comme une plume. Oui, comme une plume... elle qui a l'impression de porter une tonne de plomb... il est fort, Halewyn...

- Jte touche pas là, parce que je veux que ce connard sache pas ce que tu goûte. On se reverra...
- Oui.

Un petit coup de nez, elle ferme les yeux, tandis qu'il la relâche. Elle ne supportera pas de le voir disparaître.

CRAC

Elle reste un moment immobile, les yeux fermés. Quand elle ouvre les yeux, il n'est plus là. Elle reste immobile encore quelques minutes, puis tout s'emballe dans sa tête.


- Mustang, t'es mort !

CRAC

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'appart de Sorrenze et Sampiero à Londres.   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'appart de Sorrenze et Sampiero à Londres.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ménage de l'appart ( Nirina)
» Londres, nous voilà. [Helinä]
» Récupération de la Tour de Londres
» Thomas a l'appart { pv libre}
» Rues de Londres, après le couvre-feu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horcruxes - Les Reliques de la Mort :: <font COLOR=white>MONDE EXTERIEUR [RP]</font> :: Résidence pour Sorciers-
Sauter vers: