AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Privé (pour VIP)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Halewyn Coeurd'Acier
Contractuel

Contractuel
avatar

Masculin Nombre de messages : 281
Age : 38
CITATION : Fais moi chier et c'est probablement la dernière chose que tu fera.
AGE [RP] : indéfinì
Date d'inscription : 19/01/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: Le Privé (pour VIP)   Ven 8 Fév - 2:53

Il n'y a rien à répondre à Ca... Le froissement dans l'air lui indique aussi sûrement qu'une balise la position de la femme. Il y a un silence, ou une réunion au sommet dans son esprit torturé. Xoramen serait surprise de voir que c'est Phoenix qui prends sa défense ce coup ci tandis que le propriétaire du corps fait preuve d'une mauvaise foi évidente. La voix rauque est glaciale.

Ce que JE veux est secondaire...

En fait, il considère que Xoramen l'a trahis. Si elle aurait vraiment tenu à lui, elle n'aurait pas suivi la migration. Si elle l'avait vraiment voulu, elle l'aurait trouvé. Ca ne lui sort pas de la tête.

Et cet Almadovar qui pose ces sales pattes dessus. Ca le rend malade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xoramen & Morayeel
Professeur de Divination
Professeur de Divination
avatar

Féminin Nombre de messages : 211
Age : 34
CITATION : Nous vivons dans un monde où la crainte de l'illusion est réelle...
AGE [RP] : 44 & 19
Tendance Magique : Gris pâle au gris foncé
Date d'inscription : 12/01/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: Le Privé (pour VIP)   Ven 8 Fév - 3:30

[XORAMEN]

Elle soupire. Ça allait être plus... comment dire... enfin, pas comme elle l'avait prévu. En fait, elle aurait préféré qu'il termine ce qu'il avait commencé quelques semaines avant. Au moins tout aurait été réglé, pour elle.

- Bon, parlons de moi, alors. Elle se laise glisser contre le mur et s'assoit par terre. elle aurait pu prendre une chaise, ou un fauteuil, mais par terre, c'était très bien aussi. De toute façon, pour c'que ça changeait. De ce que moi je veux. Elle sait ce qu'elle veut. Oui... elle le sait... ... C'est étrange à quel point certaines choses qu'on croit être sûres deviennent floues quand on tente de les exprimer. Allons-y dans l'ordre. Je ne veux pas passer la reste de ma vie à me cacher de toi... j'ai joué au chat et à la souris avec ma mère toute ma vie... je veux pas revivre ça, pas avec toi... et je ne veux pas qu'Elthiriel vive ça non plus... je n'avais pas peur de lui faire mal quand tu étais là... ensuite, j'ai dû me cacher... encore, pour ne pas lui faire mal... alors si tu veux me tuer, si tu comptes le faire, dis-le moi que je sache à quoi m'attendre, parce que je ne me cacherai pas. Je ne me cacherai plus.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halewyn Coeurd'Acier
Contractuel

Contractuel
avatar

Masculin Nombre de messages : 281
Age : 38
CITATION : Fais moi chier et c'est probablement la dernière chose que tu fera.
AGE [RP] : indéfinì
Date d'inscription : 19/01/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: Le Privé (pour VIP)   Ven 8 Fév - 3:40

En fait d'être claire toi, tu gagne pas des prix.

Il y a un bruit de cuir, comme quelqu'un qui se laisse tomber en bas du fauteuil. Il y a un mouvement juste devant elle. Il ne la touche pas, mais elle peut le sentir en face d'elle. Il semble la fixer intensément. La tension est palpable. Puis, plus rien, silencieusement, il s'est éloigné.

Tu veux plus te cacher... Fine, on va parler dans le blanc des yeux.

Sans avertissement, la lumière s'allume. La lumière pourtant tamisée semble crue. Il retourne s'asseoir.

Alors, tu veux m'extorquer quoi ce coup ci?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xoramen & Morayeel
Professeur de Divination
Professeur de Divination
avatar

Féminin Nombre de messages : 211
Age : 34
CITATION : Nous vivons dans un monde où la crainte de l'illusion est réelle...
AGE [RP] : 44 & 19
Tendance Magique : Gris pâle au gris foncé
Date d'inscription : 12/01/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: Le Privé (pour VIP)   Ven 8 Fév - 4:13

[XORAMEN]

Elle l'entend se déplacer, mais elle ne le voit pas. Puis elle le sent tous près. Machinalement, elle se fige. Leurs dernières rencontre n'ont pas été des plus amicales, la crainte reste. Elle fixe l'obscurité, sans vraiment voir quelque chose, mais il est là, tous près. Un frisson... non, LE frisson la fait frémir. Oh, tiens, il s'était pas manifesté encore, lui. Halewyn s'éloigne.

- Tu veux plus te cacher... Fine, on va parler dans le blanc des yeux.

Elle est bien d'accord. La lumière se fait. elle ne peut faire autrement que de fermer les yeux et de baisser la tête pour prendre le temps de s'habituer à la clarté soudaine.

- Alors, tu veux m'extorquer quoi ce coup ci?
- Rien. C'était vrai. elle ne venait rien prendre en fait. Quoique... si... elle avait peut-être quelque chose à obtenir. En fait, si tu voulais bien ne pas vouloir me tuer, ça m'arrangerait beaucoup... c'est Elthiriel qui doit le faire, pas toi. Silence, qu'elle brise aussitôt. Tu croyais vraiment que j'avais pu t'enlever Elthiriel et Morayeel ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halewyn Coeurd'Acier
Contractuel

Contractuel
avatar

Masculin Nombre de messages : 281
Age : 38
CITATION : Fais moi chier et c'est probablement la dernière chose que tu fera.
AGE [RP] : indéfinì
Date d'inscription : 19/01/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: Le Privé (pour VIP)   Ven 8 Fév - 4:26

Les sourcils se froncent dangereusement. Tout les doutes qu'il a, qui le tenaillent, et qu'il avait réussit à ranger dans son inconscient reviennent foutre le bordel

Du calme Halewyn du calme... T'es venue juste pour ca?...respire...Et tu ramène ca sur le tapis?... Hale...

Il s'arrête un moment, secoue la tête.

J't'ai dis que je te tuerais pas. Mais continue a venir me faire chier sur mon territoire...HALEWYN!... QUOI?

De tout simplement hors de contrôle, son regard passe au terne, avant de virer au rouge sang. La voix abyssale s'adresse directement à Xoramen. Il est inhabituellement sérieux le Phoenix. A moitié là aussi.

J'l'occupe, J'le détend un peu et j'te le rends... Mais t'essaie de faire quoi là? te suicider? Tu sais dans quel état ca l'a mis? Et quand il a vu la chèvre, j'ai dû prendre la place parce qu'il se serait tué à essayer de passer pareil. Je sais pas, mais ce qui gardait le mur c'est vieux.

Ton sang a servi à faire tomber cette barrière pourtant, j'trouve ca bizz... Mais mentionne pas ca à Hale. Pour le moment, j'dirais d'arrêter de vous relancer la balle sur quoi est la faute à qui... Pour le moment, contente toi de ramasser les pots cassés.


Il y a une pause.

Bonne chance. J't'aiderai comme j'peux....

Le regard passe au terne, avant de reprendre son acier incisif.

Bon... reprenons civilement. Ce que JE crois n'a aucune importance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xoramen & Morayeel
Professeur de Divination
Professeur de Divination
avatar

Féminin Nombre de messages : 211
Age : 34
CITATION : Nous vivons dans un monde où la crainte de l'illusion est réelle...
AGE [RP] : 44 & 19
Tendance Magique : Gris pâle au gris foncé
Date d'inscription : 12/01/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: Le Privé (pour VIP)   Ven 8 Fév - 5:41

[XORAMEN]

Ce qui vient de se passer est très... comment dire... surprenant. Le Phoenix venait-il vraiment de lui dire qu'il l'aiderait comme il peut ? Impossible, pas le Phoenix... oui ? Non, ils s'étaient toujours opposés, c'est Halewyn qui devait retenir le Phoenix de la tuer, pas le contraire...

- Bon... reprenons civilement. Ce que JE crois n'a aucune importance.

Elle le dévisage quelques secondes encore, sous le choc de cette manifestation peu coutumière du Phoenix à son égard. Elle cligne des yeux, puis hoche la tête.

- Oh... euh... oui... ok... ...

Le temps de remettre ses idées en place, de trouver quoi dire ensuite. Pour reprendre un peu contenance, elle se lève, lisse sa jupe noire sur les jupons multicolores et se met à faire les cents pas.

- D'accord...

Elle s'assoit sur le bras d'un fauteuil, pour ne pas vraiment s'assoir, presque face à Halewyn.

- Je t'ai cherché, Halewyn. Dario t'as cherché. Les enfants aussi... on t'as trouvé, plusieurs fois... mais un ou deux jours en retard... j'ai finit par croire que tu faisais exprès. Je me suis mise à te détester... j'ai souhaité ta mort, pour qu'on te retrouve au moins... ça aurait été plus facile pour moi que tu sois mort, j'aurais pas eu Elthiriel qui te ramenais à tous propos, j'aurais pas eu les constats négatifs de Dario et Itxaro... j'aurais pas eu les allusions victorieuses de Belen et Zo... j'ai finit par abandonner... j'ai finit par les croire... Dario a continué, jusqu'à ce qu'Elthiriel semble abandonner aussi... mais je crois qu'elle a chercher toute seule...

Le regard rivé à ses propres genoux, elle torture sa jupe entre ses doigts, incapable de lever les yeux vers Halewyn. Elle a finit par abandonner, par l'abandonner. C'était comme la constatation d'un échec. L'aveu d'une faille. Oui, tout à fait. L'aveu d'avoir failli.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halewyn Coeurd'Acier
Contractuel

Contractuel
avatar

Masculin Nombre de messages : 281
Age : 38
CITATION : Fais moi chier et c'est probablement la dernière chose que tu fera.
AGE [RP] : indéfinì
Date d'inscription : 19/01/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: Le Privé (pour VIP)   Ven 8 Fév - 16:59

Immobile, il écoute son laius. Les prunelles métalliques ne le lâchent pas d'un iota. Ohhh que non!

Il l'écoute attentivement. Il lui semble même qu'il ne fait que ca écouter depuis la veille.

Je t'ai cherché, Halewyn. Dario t'as cherché. Les enfants aussi... on t'as trouvé, plusieurs fois... mais un ou deux jours en retard...

Il ne se rappelle pas ces années. Alors il se tait. Continue à la fixer, à attendre qu'elle finisse de déballer son sac.

j'ai finit par croire que tu faisais exprès. Je me suis mise à te détester... j'ai souhaité ta mort, pour qu'on te retrouve au moins...

Un sourcil sceptique se hausse.

ça aurait été plus facile pour moi que tu sois mort, j'aurais pas eu Elthiriel qui te ramenais à tous propos, j'aurais pas eu les constats négatifs de Dario et Itxaro... j'aurais pas eu les allusions victorieuses de Belen et Zo... j'ai finit par abandonner... j'ai finit par les croire...

Elle a préféré croire ces connards... N'a t 'il jamais tenu les rares promesses qu'il lui a fait? Comment a t elle pu? Morayeel a raison, elle est pas mal trop influencable. Les septs années passé avec êuvent se résumer a: pose les bonnes questions pour qu'elle fasse ses choix. Toujours à rabâcher Dario dit ci, Zo dis ca... Sans compter ce qu'elle lui a caché. Il l'a souvent sentie à cran quand il arrivait.

En train d'organiser ses pensées, il l'écoute pareil.

Dario a continué, jusqu'à ce qu'Elthiriel semble abandonner aussi... mais je crois qu'elle a chercher toute seule...

...

Un moment d'éternité infini. Le regards de tempête la fixe toujours, plantant ses griffes au fond du graphite. Continue Xoramen, t'a l'air bien partie. Mais elle décide de se sauver encore.

c'était pas une bonne idée

Et elle se dirige vers la porte. Elle n'a pas le temp de l'ouvrir qu'une main à quatres doigts s'abat violemment sur le battant. Un bracelet de cuir épais couvrant tout l'avant bras... Une odeur sauvage, musquée. Une haleine chaude fleurant la cannelle qui dérange quelques mèches de cheveux.

... Tu te sauve encore, arrête de faire la girouette... T'étais bien partie pourtant. Finis au moins ce que t'essaie de me dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xoramen & Morayeel
Professeur de Divination
Professeur de Divination
avatar

Féminin Nombre de messages : 211
Age : 34
CITATION : Nous vivons dans un monde où la crainte de l'illusion est réelle...
AGE [RP] : 44 & 19
Tendance Magique : Gris pâle au gris foncé
Date d'inscription : 12/01/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: Le Privé (pour VIP)   Sam 9 Fév - 4:34

[XORAMEN]

- ...

Et puis, c'est le silence. Un silence lourd, suffocant. Le genre de silence qui fait douter de tout ce qui existe et surtout de ce qu'on croit tenter de faire à ce moment précis. Elle torture sa jupe, puis secoue la tête et se lève.

- C'était pas une bonne idée.

Elle se dirige vers la porte, dans un froissement précipité de jupons. Mais elle ne va pas très loin. Une main qu'elle ne connait que trop s'abat sur la porte avant qu'elle n'ait pu tirer sur la poignée. elle se fige, un peu comme n'importe quelle proie se fige, en espérant que le prédateur ne la verra pas. Elle est Chèvre après tout.

- ... Tu te sauve encore, arrête de faire la girouette... T'étais bien partie pourtant. Finis au moins ce que t'essaie de me dire.

Elle ne le regarde même pas. Elle fixe la porte, tendue, plus ou moins prête à réagir au moindre mouvement qui ne lui plaît pas. Mais elle ne bouge pas. Elle reste immobile, essayant de respirer le moins possible.

- J'en sais rien... je sais plus...

C'était pas faux, elle était venue sans savoir exactement ce qu'elle voulait au juste... peut-être tout simplement mettre leschoses au point, sans les deux jeunes. Elle secoue la tête, encore une fois et ferme les yeux.

- Je voulais juste... juste te dire ce qui en était... de mon point de vu... je... je ne t'ai rien volé... enfin... peut-être, mais pas volontairement...

Elle se retourne, lui jette un rapide coup d'oeil, se retourne juste à moitié.

- Si, si...Tu m'avais rendu quelque chose, pour mieux me le voler... Tu l'a encore d'ailleur... Il ne tiens qu'à toi à essayer de me le rendre.
- Je ne t'ai pas enlevé tes enfants, Halewyn.

Première affirmation assurée, sans le moindre doute dans la voix, même si le graphite se fait fuyant. elle a entndu, mais pas écouté. C'est pas la première fois. Elle a toujours une réplique, la première qui lui passe par la tête, même si cest pas la réponse à laquelle on s'attend, ni celle qui devrait être être réponu.

- Tu crois que ya juste les gosses en cause? J'te parle pas d'eux mais d'autre chose qu'il faut qu'on règle... toi et moi.
- ...

Ça, c'est l'absence de son d'une réplique morte avant de franchir ses lèvres. Une lueur d'incrédulité apparait, se demande si elle comprend bien ce qu'il y a à comprendre ou alors si elle fantasme littéralement. Elle s'échappe de l'emprise d'Halewyn et se dirige vers la petite table la plus près. Les dés roulent sur la table, puis s'arrêtent. Elle les regarde, puis jette sa réponse.

- On ne serait pas dans cette situation si j'arrivais à interpréter quoique ce soit pour toi et moi !

D'un mouvement vif, elle ramasse les dés et les balance d'un geste rageur de l'autre côté de la pièce. Dans le même geste, elle revient vers Halewyn, le regard luisant d'elle ne sait même pas quoi. Brusquement, elle lui flanque une bonne poussée.

- Dis-moi c'que tu veux, Halewyn, parce que moi, je patauge dans le brouillard, je sais plus c'que je veux, parce que je veux tout.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halewyn Coeurd'Acier
Contractuel

Contractuel
avatar

Masculin Nombre de messages : 281
Age : 38
CITATION : Fais moi chier et c'est probablement la dernière chose que tu fera.
AGE [RP] : indéfinì
Date d'inscription : 19/01/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: Le Privé (pour VIP)   Sam 9 Fév - 7:14

Il la regarde d'un air satisfait lancer ses putains de dés de l'autre côté de la pièce. Les bras croisés, il la regarde faire.

On ne serait pas dans cette situation si j'arrivais à interpréter quoique ce soit pour toi et moi !

Ya rien à interpréter dans le chaos que nous sommes. Tu ne la encore jamais compris?

Elle revient tel une flèche et lui flanque une bonne poussée. Il se laisse faire...

Dis-moi c'que tu veux, Halewyn, parce que moi, je patauge dans le brouillard, je sais plus c'que je veux, parce que je veux tout.

... POur mieux rebondir et maitriser la femme devant lui. Près de lui... collé à lui. Toutes ses années... Argl... Il en croit pas ses oreilles. Il pivote et c'est au tour de Xoramen de se retrouver coincée entre le mur et le corp de l'assassin.

T'a toujours tout voulu, tout eu... comme une gamine gâtée. Mais c'est fini. Est tu prête Xoramen Malacci... au sacrifice de ce que ton Tout implique? Et, plus important encore. qui me dit que ton choix est définitif? Qui me dis que tu va croire les chimériens à la sale langue venimeuse plutôt? As tu la confiance nécessaire en moi? As tu la force nécessaire d'assumer totalement ton choix et de le défendre ce coup ci... Parce que je ne défendrai pas pour deux désormais comme je l'ai fait.

La dominant de sa taille, de sa chaleur et de sa sombre prestance, le regard gris glisse sur la femme, aussi précis qu'un laser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xoramen & Morayeel
Professeur de Divination
Professeur de Divination
avatar

Féminin Nombre de messages : 211
Age : 34
CITATION : Nous vivons dans un monde où la crainte de l'illusion est réelle...
AGE [RP] : 44 & 19
Tendance Magique : Gris pâle au gris foncé
Date d'inscription : 12/01/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: Le Privé (pour VIP)   Sam 9 Fév - 10:02

[XORAMEN]

Comme d'habitude, c'est elle qui se retrouve coincé entre Halewyn et tout le reste. En ce moment entre Halewyn et un mur, toujours par le passé entre la Chimera et Halewyn. C'était pas nouveau. Elle venait de passer 11 ans entre tout et... rien. Que ça augure bien pour elle ou non, ça devient étrangement secondaire.

T'a toujours tout voulu, tout eu... comme une gamine gâtée. Mais c'est fini. Est tu prête Xoramen Malacci... au sacrifice de ce que ton Tout implique? Et, plus important encore. qui me dit que ton choix est définitif? Qui me dis que tu va croire les chimériens à la sale langue venimeuse plutôt? As tu la confiance nécessaire en moi? As tu la force nécessaire d'assumer totalement ton choix et de le défendre ce coup ci... Parce que je ne défendrai pas pour deux désormais comme je l'ai fait.

Malacci... on ne l'avait pas appelé Xoramen Malacci depuis si longtemps. Presque 20 ans. Depuis la naissance d'Elthiriel. Elle était une Malacci, elle est une Sorrenze. Elle est la dernière des Sorrenze, c'est une certitude qu'elle sait depuis qu'Elthiriel porte le nom d'Halewyn. Son vrai nom. Elle était Xoramen Malacci.

- Je t'ai confié ma fille, Halewyn.


[FLASH]

Luo ne dit rien mais fait approcher le truc qui contient sa fille. Elle se mord la lèvre. Elle est si petite. Et Xoramen n'est pas habituée à ce type de magie.

- Elle est si petite... note-t-elle, admirative.

Un accouchement avec un bébé si petit au sein des chimériens se termine toujours par la mort du dit bébé... mais Luo est là... il sait ce qu'il fait... tout ira bien. Elle ne peut s'empêcher de sourire.


- C'est la plus belle créature qui existe...

Délicatement, elle lève une main et glisse son doigt sur la paroi de la bulle. Xoramen voyait et touchait. Les deux ne pouvaient se dissocier. Même si on lui avait interdit de toucher la bulle, elle l'aurait fait quand même. C'était SA fille.


[/FLASH]


- Je t'ai confié ma fille, Halewyn.

C'était bien connu, les chimériennes étaient très possessive. Xoramen ne faisait pas exception sur ce point. Jadis, elle avait pisté les relations d'Halewyn et ils avaient passé un mauvais quart d'heure. Ça s'était mal terminé, mais si maintenant elle ferait autrement pour la fin, elle ne changerait rien du départ.

Oui, elle essayait depuis 19 ans de tuer sa fille, sans le vouloir, poussé par quelque chose qu'elle n'arrivait pas à contrer totalement, mais ça ne changeait rien à la possessivité chimérienne. Jusqu'à la mort pour la garder vivante. Sa propre vie, elle l'avait déjà cédé à Elthiriel, bien que sa fille soit loin de s'en douter, cette dernière croyait plutôt le contraire. Elle avait réussit à contrer la malédiction des Sorrenze par la seule présence d'Halewyn. Il était sa force.

Un frisson la fait frémir. Encore lui ?

Elle ne comprenait pas tout ce que Halewyn apportait comme implication dans ce qu'il venait de dire. Elle en avait sans doute saisit une bonne partie, mais il y avait peut-être des nuances qui lui échappaient.

Elle avait donné sa vie à Elthiriel. Elle avait confié Elthiriel à Halewyn. En y réfléchissant bien, ça revenait à la même chose. Elle fronce les sourcils, pince les lèvres et relève le menton.


- Si je change d'idée, je te tuerai.

N'importe quel imbécile savait que les chances de tuer Halewyn sans crever aussi étaient mince. Et Xoramen était perdue, certes, mais pas totalement imbécile... et ça, Halewyn le savait.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halewyn Coeurd'Acier
Contractuel

Contractuel
avatar

Masculin Nombre de messages : 281
Age : 38
CITATION : Fais moi chier et c'est probablement la dernière chose que tu fera.
AGE [RP] : indéfinì
Date d'inscription : 19/01/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: Le Privé (pour VIP)   Sam 9 Fév - 16:51

Je t'ai confié ma fille, Halewyn.

Un doigt de la main droite passe sur la douce mâchoire. La voilà, 11 ans plus tard... Ont ils mûri? Ca va tu se terminer encore comme l'autre fois? Ou est sa place? En a t il jamais eue une?

Les réponses sont évidentes. Le phoenix en lui fait par de son appréciation de la chose et prends le part de blâme qui lui revient. Se fait plus doux, enjoignant l'assassin de retenter le coup. Sans interférence ce coup ci.

Le regard d'acier papillotte légèrement. Est à moitié là. Il pose une question intérieure... Il y a un bref débat. Avec tout ce qui viens de se passer, il n'y a qu'une solution possible pour qu'il se risque encore à ca... A aimer.

Les gosses sont adultes. Ils sont forts... Il nous reste juste à les guider le temps qu'ils prennent de l'expérience. Il est temp de s'occuper de nous...

Si je change d'idée, je te tuerai.

Il est hésitant, mais sent son avantage.

Si tu es sûre de ton choix,... marie moi... Pas ces conneries religieuse, mais à ma manière... par le sang, par la chair... Yaura pas de retour en arrière Xoramen. Je ne ferai plus de concession... Plus jamais. Tu me prends entier ou pas du tout. Et ca inclus que je ne te partagerai plus. Ni avec les mâles, ni avec les femelles...

Le phoenix semble lui dire quelque chose. Le pousse à lui faire tout dire, de facon pas mal plus claire que ce que Xoramen a pu faire. Prendre conscience de ses sentiments, ses faiblesses est très difficile pour l'homme.

Ca sera réciproque... Je prendrai tout... On fera les efforts nécessaires. On a été seuls un demi siècle. Il est temp qu'on se pose quelque part. On... est prêt. Tu a le droit, tu a le choix... Reculer ou non... Nous ne te toucherons pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xoramen & Morayeel
Professeur de Divination
Professeur de Divination
avatar

Féminin Nombre de messages : 211
Age : 34
CITATION : Nous vivons dans un monde où la crainte de l'illusion est réelle...
AGE [RP] : 44 & 19
Tendance Magique : Gris pâle au gris foncé
Date d'inscription : 12/01/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: Le Privé (pour VIP)   Sam 9 Fév - 20:51

[XORAMEN]

Une simlpe caresse sur la mâchoire provoque un frisson, à peine retenu. Elle a attendu, recherché ce contact perdu durant 11 ans. Machinalement, elle cherche à prolonger le contact.

- Si tu es sûre de ton choix... marie moi... Quoi ? Elle fronce les sourcils, légèrement, prête à se sauver si elle note la moindre trace de sérieux. Pas ces conneries religieuse, mais à ma manière... par le sang, par la chair... Ah, ouf, elle ne se voyait pas du tout dans un lieux de culte, en robe blanche. Yaura pas de retour en arrière Xoramen. Je ne ferai plus de concession... Plus jamais. Tu me prends entier ou pas du tout. Et ca inclus que je ne te partagerai plus. Ni avec les mâles, ni avec les femelles...

Elle n'a jamais voulu partager. Elle voulait être exclusive, unique, c'est pas pour rien qu'elle avait tabassé ses relations, jadis. Et elle recommencera demain, s'il le faut. Elle lui dirait, mais se retient. C'était inutile.

- Ca sera réciproque... Je prendrai tout... On fera les efforts nécessaires. On a été seuls un demi siècle. Il est temp qu'on se pose quelque part. On... est prêt. Tu a le droit, tu a le choix... Reculer ou non... Nous ne te toucherons pas.

Pour ça, il était trop tard. Il l'avait touché, y a des années, jusqu'à laisse des traces indélébiles sur sa peau, dans sa tête, sur ce qu'elle était à l'état le plus pur. La Chèvre d'Ambre, piqueté de charbon, en était la marque la plus flagrante. Le graphite luit, acéré.

- Je ne suis pas de celles que l'on peut attacher, Halewyn. Je ne supporte pas les barreaux, ni les barrières, ni les verrous, ni les chaînes. Je fais ce que je veux, quand je veux, je choisis ce que je veux. Je suis Chimérienne, Halewyn, je suis liberté absolue. Tu n'arriveras pas à m'attacher, dit-elle d'un ton glacial, sec. Mais j'ai besoin de tes ailes autour de moi. Laisse-moi puiser ma force dans la tienne et je repousserai tout ce qui se dressera contre nous.

Elle lève le menton, orgueilleuse gitane.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halewyn Coeurd'Acier
Contractuel

Contractuel
avatar

Masculin Nombre de messages : 281
Age : 38
CITATION : Fais moi chier et c'est probablement la dernière chose que tu fera.
AGE [RP] : indéfinì
Date d'inscription : 19/01/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: Le Privé (pour VIP)   Sam 9 Fév - 21:00

Je ne suis pas de celles que l'on peut attacher, Halewyn. Je ne supporte pas les barreaux, ni les barrières, ni les verrous, ni les chaînes. Je fais ce que je veux, quand je veux, je choisis ce que je veux. Je suis Chimérienne, Halewyn, je suis liberté absolue. Tu n'arriveras pas à m'attacher,

Il s'immobilise, pas sûr du tout.

Je veux pas t'attacher ni t'entraver. Je te ferai pas ce que je ne supporte pas moi même. Dis pas de niaiseries...

Mais j'ai besoin de tes ailes autour de moi. Laisse-moi puiser ma force dans la tienne et je repousserai tout ce qui se dressera contre nous.

Ma force est ma faiblesse et ma faiblesse est ma force.

Il la soulève comme un rien, comme un fétu. Un autre bang contre la porte qui fait lever la tête des rares clients à côté. Il l'embrasse violemment, impatiemment... Le saphir se plonge dans le graphite. Un léger sourire. Une secousse. Des jupons qui se retroussent impatiemment. Une lame noire...

Il la lui tend. Arrêtant le tout pendant qu'il le peut, avant que ca ne devienne trop chaud.

Soyons libres en duo alors. Toi d'abord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xoramen & Morayeel
Professeur de Divination
Professeur de Divination
avatar

Féminin Nombre de messages : 211
Age : 34
CITATION : Nous vivons dans un monde où la crainte de l'illusion est réelle...
AGE [RP] : 44 & 19
Tendance Magique : Gris pâle au gris foncé
Date d'inscription : 12/01/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: Le Privé (pour VIP)   Dim 10 Fév - 1:27

[XORAMEN]

- Ma force est ma faiblesse et ma faiblesse est ma force.

Les ailes l'enveloppent. Le frisson revient, plus prononcé, elle ne le retient pas. Une bouffée de chaleur l'envahie en même temps qu'elle répond au baiser d'Halewyn avec la même urgence.

Elle aurait dû se sentir percuter la porte, mais elle est à des lieux d'en être consciente, se laisse emporter par la vague saphir. Le saphir... juste pour elle. Elle était exceptionnelle. Elle avait droit au saphir.

Meurtrière apparait devant ses yeux. Si elle n'avait pas été plaqué contre la porte, peut-être qu'elle aurait eu un mouvement de recul. Le graphite fiévreux panique un moment.


Soyons libres en duo alors. Toi d'abord.

Machinalement, elle prend la lame noire, mais met quelques secondes à réagir, déjà dans un état second. Le graphite retrouve son éclat, puis elle se resaisit.

- Oh...

Les scarifications étaient choses courantes chez les chimériens. Chacune d'elle avait sa signification précise, selon le symbole, selon l'endroit, une iconographie complexe, mais précise. Il n'y en avait qu'une seule qu'elle pouvait offrir à Halewyn et à un endroit précis.

Elle prend Meurtrière d'une prise plus solide, puis prend la main droite d'Halewyn. C'est entre le pouce et l'index, sur le dessus de sa main, qu'elle lacère la peau en 4 coups. Quatre lignes droites. Un V étroit et un V plus évasé, juste au-dessus. La Chèvre. Une Chèvre à divers endroits sur le corps était une protection, mais les mains étaient un symbole possessif, c'est avec les mains qu'on prend. Il avait prit la Chèvre. Il l'ignorait peut-être. Elle lui expliquerait, peut-être plus tard.

Satisfaite du sang qui perle, elle tend Meurtrière à Halewyn, lame vers elle.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halewyn Coeurd'Acier
Contractuel

Contractuel
avatar

Masculin Nombre de messages : 281
Age : 38
CITATION : Fais moi chier et c'est probablement la dernière chose que tu fera.
AGE [RP] : indéfinì
Date d'inscription : 19/01/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: Le Privé (pour VIP)   Dim 10 Fév - 3:38

Ils prennent la lame. Les deux... Le but du phoenix est purement égoiste mais il accepte le choix d'Halewyn. Ils ont vieilli, d'esprit sinon de corp et même le chaos a besoin d'un noyau stable, d'un oeil du cyclone.

Ils ont pleinement conscience de la signification de ce qu'elle leur a marqué. Avec tact, le volatile se retire un peu plus loin... Préparant les énergies nécessaire à la suite. Et il n'a pas besoin de savoir ce que son alter ego fait. Hale peut bien baiser qui il veut.

D'une main ferme, il la ramène à lui. Le nez s'enfouit dans les vagues des cheveux tandis qu'avec un crissement caractéristique et une précision de chirurgien, la chemise la camisole et le soutien noir se retrouvent dûement déchiqueté. La lame se plante dans le gypse du mur le temp qu'il prend pour explorer la peau découverte, se réapproprier la femelle totalement, la redécouvrir olfactivement, la goûter avec délice. Elle s'est adoucit avec l'âge, prenant un délicat goût de miel de pommier...

La main gauche la tiens par son épaule, caressant au passage une autre marque... Le nez rejoint l'oreille, descend le long de la jugulaire, explore des lèvres et de la langue toutes les marques que ces 11 ans ont laissés sur ce corp. Il descend, faisant semblant d'hésiter sur l'endroit de sa marque. Un soupir impatient se fait entendre aux oreilles de sa douce quand il pose ses lèvres sur les petites collines pointues de sa poitrine.

Avec un grondement sauvage, il la soulève encore plus haut.

BANG!

La tenant par le bassin, son ventre est à la hauteur de sa bouche... Sa danseuse, SA plante carnivore... SA femelle... SA muse...

L'assassin pose ses lèvres sur le ventre plat, joue avec le nombril tandis que de la main gauche, silencieuse laisse voir son éclat argenté. Un instant plus tard, les jupons tombent au sol, lacérés avec moins de précision, certe, mais pas mal plus d'enthousiasme. Il redécouvre ces cuisses du bout de la langue, cette intimité chaude qu'il ne laisse pas intouchée. Elle a vieilli, mais elle est toujours aussi bandante.

Quand elle commence à réagir fortement, il la relâche, la redescend à sa hauteur... La main droite fait tourner le visage, dévoilant la gorge et la carotide, là ou la vie palpite. 4 éclairs noirs... trois parralèle et un autre, dnas le même sens, mais décalé vers l'arrière. Une empreinte de serre sur la tendre gorge.

Elle l'a prit, lui. Elle aura le temp de s'interroger sur la signification plus tard. Impatiemment, il s'entaille profondément la paume avant de la poser sur la tendre gorge. Une brève brûlure, et la scarification prends une délicate teinte rouge sang. Minuscule à peine perceptible.

Il lui fait faire la même chose entaille sa paume avant de la poser sur sa scarification à lui qui prends une belle teinte d,un ambre chaud.

Satisfait, il reprend son exploration. Les gestes sont impatients, saccadés, limites violents par leur intensité. Mais étonnamment précis. Sa paumesanglante laisse des traces sur la peau de porcelaine, trace qu'il se fait un plaisir d'étendre partout. De la gorge au dos, de la poitrine au ventre des cuisses ... Vous me suivez.

Mais il teste sa propre résistance à cette montée flamboyante de passion. Il veut faire durer le moment le plus longtemp possible. Après tout, n'est ce pas leur nuit de noce?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xoramen & Morayeel
Professeur de Divination
Professeur de Divination
avatar

Féminin Nombre de messages : 211
Age : 34
CITATION : Nous vivons dans un monde où la crainte de l'illusion est réelle...
AGE [RP] : 44 & 19
Tendance Magique : Gris pâle au gris foncé
Date d'inscription : 12/01/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: Le Privé (pour VIP)   Dim 10 Fév - 7:11

OH YEAH WE'LL MEET AGAIN,
IT'S LIKE WE NEVER LEFT
TIME IN BETWEEN WAS JUST A DREAM
DID WE LEAVE THIS PLACE?
THIS CRAZY FOG SURROUNDS ME
YOU WRAP YOUR LEGS AROUND ME
ALL I CAN DO TO TRY AND BREATHE
LET ME BREATH SO THAT I
SO WE CAN GO TOGETHER

LIFE IS LIKE A SHOOTING STAR
IT DON'T MATTER WHO YOU ARE
IF YOU ONLY RUN FOR COVER
IT'S JUST A WASTE OF TIME
WE ARE LOST 'TILL WE ARE FOUND
THIS PHOENIX RISES UP FROM THE GROUND
AND ALL THESE WARS ARE OVER

[XORAMEN]

Elle croyait y avoir droit immédiatement, il n'a visiblement pas la même idée. Enfin, elle y a droit, mais pas de ce qu'elle croyait. Il la ramène à lui, possessif. Le visage dans ses cheveux, elle sombre rapidement dans un état second, la réflexion difficile, étourdie.

Elle entend la déchirure, se dit qu'elle aurait dû râler parce qu'il lui a encore bousiller des vêtements. Elle aurait dû... ou non, peu importe. La chaleur de sa peau contre la sienne, unique intérêt pour le moment, sentir ses lèvres, charbons ardents, sur son épiderme, autant de frissons qui l'envahissent. Elle ne bouge pas, profitant de l'avidité d'Halewyn, de son impatience, de sa brusquerie.

Tout devient clair. Si tout était insipide, si morne, si incolore, c'était parce que ce n'était pas Halewyn. Il est sa couleur, sa saveur, son intérêt, son unique.

Comme une valée déséchée, qui prend vie par les flammes, comme les étoiles qui invisible le jour, scintillent pour éclairer le chemin aussitôt que le noir a chassé toutes les ombres. Elle se sent revivre, après tans d'années, comme un réveil après un trop long sommeil.

Elle en veut plus, elle en veut d'avantage, de ses doigts, de ses lèvres, du Saphir, de sa peau, de lui, d'Halewyn. Elle devient fébrile, cherche d'avantage son contact. Elle l'appelle, du moins dans sa tête, elle ne sait même pas si son nom a franchi ses lèvres autrement que dans un soupir approbateur. Il remonte sur sa peau, aussi surement que le crépuscule cède sa place à la nuit, implacable.

Il vient jouer dans son cou, elle lui laisse toute la latitude possible, les yeux mi-clos. L'éclat de Meurtrière se reflète un instant dans le graphite, un instant de provocation, mais elle ne s'échappe pas. Elle ferme les yeux, sans la moindre hésitation, sans le moindre mouvement de recul.

Elle sent la brûlure sur sa gorge, mais Meurtrière est beaucoup trop effilée pour être douloureuse à une blessure si superficielle. Une autre chaleur, différente, humide, lui procure un violent frisson, un éclair fugace. La troisième douleur lui arrache une brusque et brève inspiration et la tire de sa torpeur. Le graphite reprend conscience de l'environnement où elle se trouve, constate l'étendu des ravages, sa main ensanglantée sur la main d'Halewyn.

Il revient à l'assaut, laissant sa trace sanglante sur sa peau à elle. Tout l'ampleur de l'injustice la saisit. Non, elle n'est plus sous son emprise. Xoramen est là, présente du bout des orteils jusqu'à la pointe des cheveux, réveillée après 11 ans de somnolence malsaine. Il se heurte soudainement à un assaut réciproque, une énergique réplique, particulièrement assoiffée, leurs gestes s'emmêlent, se bloquant parfois, trouvant une autre alternative la seconde suivante. Tactique particulièrement perfide, il se retrouve soudainement coincé dans les manches de sa propre chemise, sous le graphite étincelant d'orgueil. Elle en profite pour se serrer contre lui, glissant la main sur sa nuque, remontant dans ses cheveux, traînée de sang sur la neige, mais la bête blessée est loin d'agoniser.

Elle vient chercher ses lèvres, puis lui libère les bras, avant de se battre pour le libérer entièrement de son enveloppe de tissus. Quand la dernière parcelle qui n'est pas de l'épiderne traîne sur le sol, elle le repousse brusquement, avec force et recule, le souffle court.

Le graphite est fiévreux, mais loin d'être embrouillé. Il est brillant, luisant, Halewyn pourrait presque se mirer dans le graphite. Xoramen est voyante, elle voit des choses, ses yeux sont essentiel à sa vie. Elle doit voir pour vivre. Elle veut voir Halewyn. Elle vaut savoir si les images qui ont défilé durant 11 ans dans ses rêves sont toujours d'actualité.

Il a un mouvement vers elle, elle lève la main.


- Ne bouge pas. Laisse-moi te voir.

Le graphite balaie Halewyn de la tête aux pieds, de la main droite à la main gauche et dans les deux sens. Elle tourne autour, sans ciller une seule fois. Il la suit peut-être du regard, mais elle ne s'occupe pas de ce qu'il fait, tant qu'il reste immobile. Un longue minute, durant laquelle la tension monte. Xoramen détaille Halewyn d'un oeil critique, indéchiffrable. Elle note les ressemblances avec ses souvenirs, les différences, chacun de ses angles, les plus subtiles nuances de son épiderme, la peau toujours plus pâle sous l'épais bracelet de cuir à son poignet gauche, les nouveautés, les faits établis, le dessin de sa musculature.

Elle revient devant lui, le balaie de la tête aux pieds, s'arrête en son centre, puis relève les yeux vers le Saphir. Une autre seconde indéchiffrable, avant qu'un sourire mutin, un rien de pervers dans l'éclat du graphites, ne vienne annoncer le résultat.


- Cochonne, se permet-il de dire, sourire aux même reflets que le graphite.

Une autre seconde d'immobilité, commandité par un éclat de rire, avant qu'elle ne se jette sur lui, se jette à son cou, impatiente, survoltée. S'assurant que chaque centimètre de l'épiderme qu'elle redécouvre ne reste sans caresse, sans toucher à sa peau.

L'avidité, l'urgence se fait sentir, comme si la crainte que cet instant soit brusquement brisé. Comme la marée descendante, elle roule sur lui et l'enveloppe de sa chaleur, l'embrasse passionnémment, déferle sur lui, puissante vague sur la grève, sans relâche. Onze ans de séparation. Onze ans d'absence. Onze ans où ils ce sont mutuellement cru responsable de ce cruel manque. À peine quelques semaines pour prouver le contraire. À peine quelques heures pour promettre qu'ils sont l'un à l'autre aussi indispensable que le jour et la nuit, le noir et le blanc, l'ombre et la lumière, l'Homme et la Femme.

Compétitive jusqu'à la moelle, surtout parce qu'il a douté d'elle au point qu'il a voulu la tuer, elle veut lui prouver qu'elle lui est indispensable, qu'elle est exceptionnelle, qu'elle est unique.

Elle s'acharne à l'assaillir de toute part, jusqu'à le faire tanguer, magnifique gallion sur la mer déchaînée. Une vague déferlante le fait chavirer. Vague de fond, elle l'attaque en son centre, implacable, sans pitié. Il sombre et elle l'enveloppe de tout ce qu'elle est, de tout son corps, de toute son âme, de tout son coeur... de tout son amour ? Chut, c'est un non dit. Il plonge dans les profondeurs de l'abysse, touche le fond, déverse son trésor et s'abîme dans les tréfonds dans une exclamation rauque, presque surprise, un frisson foudroyant. Un instant d'éternité où il se retrouve suspendu entre deux eaux. Il sent le ressac des vagues à la surface, les courants marins, les chauds, les froids. Elle est toujours là, le fait remonter vers la surface, vague infatiguable, tenace, douces caresses, délicats frôlements, il émerge finalement.

Sourire victorieux, magnifiquement Sorrenze, l'orgueuil contenté d'une gitane, l'éclat du graphite rayonnant. Une victoire certes, mais rien de moqueur, rien de vexant, l'euphorie de le voir ivre de plaisir, le régal d'être la source d'un moment d'extase. Elle en profite pour satisfaire sa vue, qui ne se lasse pas de le détailler et qui ne se lassera pas, jamais. Elle ponctue ses observations de baisers, vagues inépuisables... pour l'instant.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halewyn Coeurd'Acier
Contractuel

Contractuel
avatar

Masculin Nombre de messages : 281
Age : 38
CITATION : Fais moi chier et c'est probablement la dernière chose que tu fera.
AGE [RP] : indéfinì
Date d'inscription : 19/01/2008

Présentation du Personnage
Inventaire:
Fonction HRP: Joueur
MessageSujet: Re: Le Privé (pour VIP)   Dim 10 Fév - 17:23

Il la laisse s'emparer de lui, le bouleverser, le chavirer, le faire couler. Mais il le lui fait payer très cher. Sabordant son propre navire, il fait exploser la poudrière. Feu jailli alors, dévastateur. Tout le long de sa descente, le feu ne s'éteint pas, contre toute attente... Il se consume de plus en plus fort, embrasant le gallion...

Dans les profondeurs abyssales, sous la pression D'océan qui le recouvre à l'Étouffer, dans le silence suivant les grandes tragédies, il reprend son souffle. Feu semble, contre toute attente s'alimenter D'eau. Ne la laisse pas reprendre son souffle. Dans l'océan, la poudrière explose, ébranlant les fonds marins... En fissurant la fondation. Dans les profondeurs abyssales, ou l'eau et le feu s'unissent, un volcan nait.

Le feu ne laisse aucun répit à l'océan... Il le travaille en profondeur jusqu'à ce que dans un soupir bouillonnant, elle laisse exhaler un nuage de vapeur dense qui recouvre leur deux éléments d'un voile dense et pudique. Feu fait payer à Eau son impudence et son orgeuil. Opposant à son mystérieux orgeuil l'éclat indomptable de sa flamme.

Quelque part dans océan, Feu et Eau s'unissent... Pour le meilleur et pour le pire. L'émotion née de cette union s'appelle le tsunami de la passion. Feu continue son manège, jusqu'à ce que les ravages causés par la lame de fond les laisse tout deux sans forces et épuisés.

*********************

Quelque part entre un tapis, un écran plasma 60 pouce et un divan cognac, il s'effondre sur Xoramen, ne la laisse pas partir... Le souffle court, le corp en sueur, il lui caresse les cheveux doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Privé (pour VIP)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Privé (pour VIP)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Propriété privée ? Foutaises ! [PV Llyod]
» Multi-baptêmes ^^ (privé...Trop de monde pour que je les énumère ^^)
» Deux charmeurs pour une jument. [Privée]
» demande d'agrément pour une chapelle privée
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horcruxes - Les Reliques de la Mort :: <font COLOR=white>LE CHEMIN DE TRAVERSE [RP]</font> :: Chemin de Travers :: Allée des Embrumes :: The "Shadow Breeze"-
Sauter vers: